La chute de Dilma Rousseff

Des dizaines de milliers de Brésiliens dans la rue pour soutenir Dilma Rousseff

Publié le 5 septembre 2016 à 8h44
Des dizaines de milliers de Brésiliens dans la rue pour soutenir Dilma Rousseff

Source : Miguel SCHINCARIOL / AFP

INTERNATIONAL - Dimanche 4 septembre, la ville de Saö Paulo a vu défiler des dizaines de milliers de Brésiliens venus soutenir l'ancienne présidente du pays, destituée quatre jours plus tôt pour des soupçons de maquillage des comptes publics

"Dehors Temer!", "Des élections maintenant!" sur des banderolles... Le ton est donné dimanche 4 septembre dans la ville de Saö Paulo où environ 100.000 personnes se sont réunies selon les organisateurs pour soutenir l'ancienne présidente de gauche Dilma Rousseff (parti des travailleurs) et protester contre son successeur de centre droit, Michel Temer (PMDB).

Mercredi, l'ex chef d'Etat avait été destituée par le Sénat pour maquillage de comptes publics. Son rival avait alors pris le pouvoir jusqu'en 2018, malgré sa faible popularité.

Les manifestants présents sur place ont été dispersé à l'aide de gaz lacrymogène suite à des heurts qui ont éclaté avec les forces de l'ordre.

Brésil : le Sénat vote la destitution de Dilma RousseffSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

"Des groupes minimes", selon Michel Temer

L'actuel président du Brésil, Michel Temer, s'est alors exprimé depuis la Chine où il est en visite à l'occasion du G20. "Ce sont des petits groupes, des groupes minimes (...) Je n'ai pas les chiffres exacts, mais il y a 40, 50, 100 personnes, pas plus. Sur 204 millions de Brésiliens, je crois que c'est insignifiant", a-t-il déclaré.

Mais cette déclaration a vivement été contesté par l'un des organisateurs de la manifestation. "Le président putschiste du Brésil a dit que nous étions 40 personnes. Voici les 40 personnes, nous sommes presque 100.000 sur toute l'avenue Paulista", a répondu Guilherme Boulos, du mouvement des Sin Techo (sans toit). Ce dernier avait appelé d'autres organisations de la gauche à manifester.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info