Deux Femen françaises expulsées du Maroc

Le service METRONEWS
Publié le 3 juin 2015 à 9h00
Deux Femen françaises expulsées du Maroc

HAPPENING – Deux militantes Femen ont été expulsées du Maroc, mardi, après avoir posé seins nus dans la ville de Rabat pour dénoncer la pénalisation de l'homosexualité.

Expulsées et interdites de territoire. C’est ce qui est arrivé mardi à deux Françaises, deux militantes des Femen, après avoir posé seins nus devant un monument de Rabat le même jour en signe de protestation contre la pénalisation de l'homosexualité. Interpellées dans l’après-midi par la police marocaine, alors qu’elles s’apprêtaient à quitter le territoire pour rejoindre la France, elles ont ensuite été expulsées.

Que s’est-il passé ? D’après les images diffusées sur le compte Twitter du mouvement féministe des Femen, les deux militantes se sont embrassées seins nus devant la tour Hassan , un minaret d'une mosquée de la ville. Sur leur poitrine était inscrit "in gay we trust". Le happening aurait duré une dizaine de secondes, le temps de prendre une photo.

Une "provocation" et une atteinte "à la moralité publique"

D’après un communiqué de la police locale, relayé par francetvinfo.fr , cette dernière dénonce une "séquence obscène" tournée par les deux jeunes femmes, âgées de 25 et 30 ans, sur un lieu de culte, "torse nu, en arborant un slogan portant atteinte à la moralité publique". Un happening également dénoncé par le ministère de l’Intérieur marocain qui a embrayé, dans un communiqué, et dénoncé un "acte de provocation" et "une offense inacceptable pour l'ensemble de la société marocaine" dans un pays ou l’homosexualité est passible de prison.

"Cette action symbolique, dans un site très touristique, visait à dénoncer [la] législation" en vigueur dans le pays a expliqué Inna Shevchenko, chef de file des Femen en France. "Notre objectif était de transmettre notre message et de quitter le pays (…). Une fois de plus, nous posons la question : qu'est-ce qui est le plus obscène et amoral ? Défiler seins nus ou condamner des gens pour leur identité sexuelle ?", allusion à la condamnation très récente de trois ressortissants du pays à 3 ans de prison ferme pour homosexualité.

A LIRE AUSSI
>>  Défilé du FN : les Femen vont porter plainte pour violences et violation de domicile
>>  Femen : retour en images sur leurs principaux "exploits" en France 


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Tags

Tout
TF1 Info