Le 20h

Deux Français arrêtés en Iran : que sait-on ?

Julien Vattaire | Reportage : Sophie Chevallereau, Joseph Lacroix-Nahmias, Charif Souary, Sebastien Deshaies
Publié le 12 mai 2022 à 20h13, mis à jour le 13 mai 2022 à 12h52

Source : JT 20h Semaine

Deux Français, une enseignante de région parisienne et son mari, ont été arrêtés en Iran.
Les autorités iraniennes les accusent d’espionnage.
Une accusation démentie par le gouvernement français.

Sans nouvelles d’elle, son syndicat avait alerté les autorités. Cécile Kohler, professeure de Français, est détenue depuis plusieurs jours en Iran avec son mari à la suite d'un voyage personnel durant ses vacances de Pâques. 

Devant le lycée où elle enseigne en région parisienne, ses anciens élèves font part de leur inquiétude. "C’était plutôt une bonne professeure. Ça m'attriste de savoir qu’elle est emprisonnée en Iran, un pays qui n’est pas facile", s'exprime l'un d'eux au micro de TF1. "Elle était engagée par son métier, et aussi pour le bien-être de ses élèves… Elle a toujours été là pour nous, pour nous aider", ajoute un autre.

Cécile Kohler est une syndicaliste très engagée, membre du syndicat Force ouvrière dont elle était chargée des relations internationales. Une vidéo, enregistrée il y a trois ans, montre qu’elle a apporté son soutien aux universitaires turcs engagés contre leur gouvernement. Selon son syndicat, le voyage du couple en Iran était touristique. Le gouvernement iranien a justifié leur arrestation en les accusant de vouloir déstabiliser le pays. De son côté, le Quai d’Orsay a réagi dans un communiqué : "Le gouvernement français condamne cette arrestation sans fondement. Il demande une libération immédiate de ces deux ressortissants".

Un total de 4 Français actuellement détenus en Iran

Cécile Kohler et son mari ne sont pas les seuls Français emprisonnés actuellement en Iran. Deux autres y sont déjà depuis plusieurs années. Il s'agit de l'anthropologue Fariba Adelkhah, condamnée à cinq ans de prison pour atteinte à la sécurité nationale, et de Benjamin Brière, détenu depuis deux ans pour "espionnage" et "propagande" contre le régime. Il a été condamné en janvier dernier à huit ans et huit mois de prison. 

L’Iran est accusé par plusieurs organisations internationales de détenir des étrangers pour faire pression sur les pays occidentaux dans les négociations en cours, notamment sur la question nucléaire. Cette tactique a toujours été démentie par Téhéran. 


Julien Vattaire | Reportage : Sophie Chevallereau, Joseph Lacroix-Nahmias, Charif Souary, Sebastien Deshaies