Deux hommes disparus en Amazonie : des restes humains retrouvés, selon Jair Bolsonaro

LC. (avec l'AFP)
Publié le 13 juin 2022 à 17h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

Dom Philipps, un journaliste britannique du Guardian, et Bruno Pereira, un expert brésilien, sont actuellement recherchés après avoir disparu une semaine plus tôt en Amazonie.
Ce lundi 13 juin, des "viscères humains" ont été retrouvés dans le fleuve brésilien.
Une information dévoilée par le président Jair Bolsonaro.

Une semaine après la disparition d'un journaliste britannique et d'un expert brésilien en Amazonie, des "viscères humains ont été retrouvés flottant sur le fleuve", a annoncé, ce lundi 13 juin, le président brésilien Jair Bolsonaro. Si les recherches des deux hommes se poursuivent, continue-t-il dans un entretien à la radio CBN, "tout porte à croire qu'on leur a fait du mal".

Sac à dos, bottes et carte d'assurance-santé

"Vu le temps qui a passé, déjà huit jours, ce sera très difficile de les retrouver vivants. Je prie Dieu pour que ce soit le cas, mais les informations dont nous disposons nous font craindre le contraire", a ajouté le chef de l'État qui informe que "les viscères" ont été transportés à Brasilia pour "identifier l'ADN".

Des membres de la famille du reporter Dom Phillips ont affirmé plus tôt dans la matinée que "deux corps avaient été retrouvés" mais qu'une identification était toujours en cours. La Police fédérale a assuré, de son côté, que "les informations selon lesquelles les corps de Bruno Pereira et Dom Phillips auraient été retrouvés sont inexactes". Dimanche, les autorités avaient toutefois fait part de la découverte d'un sac à dos, de bottes et d'une carte d'assurance-santé appartenant aux deux hommes, un tournant dans les opérations de recherche qui avaient démarré lentement. Ces éléments "sont en cours d'analyse", a indiqué la Police fédérale.

Lire aussi

Les deux hommes ont été vus pour la dernière fois le dimanche 5 juin lors d'une expédition dans la région de Javari, près de la frontière avec le Pérou et la Colombie. Le collaborateur du journal britannique The Guardian entendait écrire un livre sur la protection de l'environnement en Amazonie.


LC. (avec l'AFP)

Tout
TF1 Info