Ukraine : plus de sept mois de guerre

Deux nouveaux cargos chargés de céréales sont partis d'Ukraine

Aurélie Loek
Publié le 8 août 2022 à 11h31
JT Perso

Source : Le CLUB

Après des convois partis d'Ukraine vendredi et dimanche, deux nouveaux cargos chargés de céréales ont pris le large lundi.
L'un se dirige vers l'Italie tandis que l'autre a pour destination le sud de la Turquie.
Le ministre de l'Agriculture ukrainien espère que de tels convois vont suivre, ces prochains jours.

Si le conflit militaire s'enlise, l'accord commercial entre l'Ukraine et la Russie semble tenir pour le moment. Lundi 8 août, des cargos chargés de céréales ont quitté des ports ukrainiens pour prendre le large en mer Noire. Ce nouveau convoi devrait permettre à 60.000 tonnes de production agricole ukrainienne de rejoindre les marchés mondiaux, s'est félicité le ministère de l'Infrastructure ukrainien. 

60.000 tonnes de céréales ukrainiennes livrées sur les marchés mondiaux

Le Sacura, premier bateau à partir du port de Youjné depuis le début de la guerre, a prévu de transporter 11.000 tonnes de soja vers l'Italie. L'Arizona, qui a quitté la ville de Tchernomorsk, doit quant à lui livrer 48.458 tonnes de maïs vers Iskenderun, dans le sud de la Turquie. 

Ce convoi sous supervision internationale est le troisième à partir depuis vendredi, signe que l'accord entre la Russie et l'Ukraine, via une médiation de la Turquie et sous l'égide des Nations unies, tient. Le ministère de l'Infrastructure a d'ailleurs déclaré que son objectif était de pouvoir faire partir trois à cinq navires par jour durant les deux prochaines semaines.

Conclu le 22 juillet dernier, cet accord devait permettre la reprise de la circulation des céréales ukrainiennes bloquées depuis l'invasion russe. Un accord similaire signé simultanément garantit à la Russie l'exportation de ses produits agricoles et de ses engrais, malgré les sanctions occidentales.

Lire aussi

Ces deux accords ont été signés afin d'atténuer la crise alimentaire mondiale provoquée par la montée en flèche des prix des denrées alimentaires dans certains des pays les plus pauvres. Les Turcs espèrent par ailleurs que ces accords contribueront à renforcer la confiance et conduiront à des pourparlers de cessez-le-feu entre Moscou et Kiev. Un espoir également partagé par le pape François. Celui-ci a salué le départ de quatre navires chargés de céréales, dimanche, et a espéré que cette situation devienne le modèle d'un dialogue pouvant mettre fin à la guerre en Ukraine.


Aurélie Loek

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info