EN DIRECT - Des églises soupçonnées de liens avec Moscou perquisitionnées en Ukraine

Publié le 14 décembre 2022 à 6h30, mis à jour le 14 décembre 2022 à 18h21

Les services ukrainiens de sécurité ont annoncé prendre des "mesures de contre-espionnage" dans des édifices religieux orthodoxes dépendant de l'Église russe.
Dix-neuf monastères, cathédrales et églises appartenant à l'Église orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou sont concernés.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

ÉCHANGE DE PRISONNIERS


Si aucun détail n'a pour l'instant filtré sur le nombre de soldats russes récupérés par Moscou, Kiev a confirmé que 64 Ukrainiens ont été libérés. Mais aussi un Américain, ont précisé les autorités.

PERQUISITIONS D'ÉGLISES


Les services ukrainiens de sécurité ont annoncé prendre des "mesures de contre-espionnage" dans des édifices religieux orthodoxes dépendant de l'Église russe.


Dix-neuf monastères, cathédrales et églises appartenant à l'Église orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou sont concernés par ces mesures qui visent à "contrer les activités subversives des services secrets russes dans notre pays", a écrit le SBU dans un communiqué.

TRIBUNAL SPÉCIAL


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de nouveau réclamé mercredi la mise en place "le plus rapidement possible" d'un tribunal spécial pour juger les crimes de la Russie dans son pays, à l'occasion de la remise officielle au peuple ukrainien du prix Sakharov pour la liberté de pensée.


"Nous ne pouvons pas attendre la fin de la guerre pour traduire en justice toutes celles et tous ceux qui ont déclenché cette guerre, nous devons également prévenir qu'une telle agression se répète", a déclaré le dirigeant, s'exprimant en visioconférence dans l'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg.

ÉCHANGE DE PRISONNIERS


Selon la présidence ukrainienne, 64 Ukrainiens et un Américain ont été libérés dans un échange avec la Russie. "64 soldats des forces armées ukrainiennes, qui ont combattu dans les régions de Donetsk et Lougansk, en particulier (...) rentrent chez eux", s'est félicité sur Telegram le chef de cabinet de la présidence, Andriï Iermak, précisant qu'un Américain, Suedi Murekezi, "a également été liberé" dans l'échange.

L'IMPACT DES FRAPPES RUSSES SUR LA VIE DES ENFANTS UKRAINIENS


Les frappes russes visant les infrastructures énergétiques ukrainiennes entraînent des risques croissants pour "presque tous les enfants en Ukraine – soit près de sept millions d'enfants –" au moment où les températures hivernales continuent de chuter dans le pays, s'est alarmé l'Unicef.


Dans un communiqué, le Fonds des Nations unies pour l'enfance s'est inquiété du "froid extrême" mais aussi de son impact sur les "possibilités d'apprentissage en ligne", seul moyen d'accès à l'éducation pour de nombreux enfants, "alors que tant d'écoles sont endommagées ou détruites".

Urgent

PAS DE TRÊVE POUR LES FÊTES


Le porte-parole du Kremlin a annoncé qu'aucune trêve de Noël ou du Nouvel An n'était en discussion avec les forces ukrainiennes, alors que les combats perdurent à l'est de l'Ukraine à l'approche des fêtes de fin d'année. "Aucune proposition n'a été formulée par qui que ce soit, ce sujet n'est pas à l'ordre du jour", a déclaré Dmitri Peskov, interrogé sur la possibilité d'une pause des combats en Ukraine.

UN NOËL "HUMBLE"


Le pape François a appelé à "baisser le niveau des dépenses" de Noël afin d'économiser et d'envoyer des dons aux Ukrainiens "qui souffrent tant". "Frères et sœurs, je vous le dis : on souffre tant en Ukraine. Tellement. Et je voudrais attirer l'attention sur les prochaines fêtes de Noël : il est beau de fêter Noël. Mais abaissons un peu le niveau des dépenses de Noël", a exhorté le souverain pontife à l'issue de son audience générale hebdomadaire au Vatican. 


"Faisons un Noël plus humble, avec des cadeaux plus humbles. Envoyons ce que nous économisons au peuple ukrainien qui en a besoin : il souffre tant, il a faim, froid, tant de gens meurent parce qu'il n'y a pas de médecins ou d'infirmiers", a-t-il ajouté.

13 DRONES SHAHED


Le président ukrainien a publié une vidéo sur Telegram en réaction avec l'attaque matinale qui a frappé le centre-ville de Kiev, ce mercredi. Selon lui, ce sont "13 drones Shahed",  en référence aux drones kamikazes de fabrication iranienne, qui ont été envoyés par les forces russes. "L'ensemble des 13 ont été abattus par le système de défense aérien ukrainien", a ajouté Volodymyr Zelensky.


La capitale ukrainienne a été visée par "deux vagues" de drones, qui n'ont pas fait de victimes, a de son côté précisé le chef de l'administration militaire de la ville, Serguiï Popko, dans un communiqué publié sur Telegram. L'alerte aérienne a été levée peu après 9 heures.

LE POINT SUR LA SITUATION


En ce 293e jour de conflit, retrouvez ci-dessous les dernières informations liées à la guerre initiée par la Russie en Ukraine.

HOLCIM QUITTE LA RUSSIE


Le cimentier suisse Holcim va vendre ses activités en Russie à leurs dirigeants locaux, a-t-il annoncé mercredi, sans dévoiler le montant de la transaction. 


Le groupe, qui avait amorcé fin mars un processus pour se retirer du marché russe, a signé un accord avec l'équipe de direction locale pour lui revendre ses activités dans le pays, indique-t-il dans un communiqué. Ces activités se poursuivront indépendamment sous une autre marque, a précisé Holcim. 


La finalisation de la transaction devra au préalable être approuvée par les autorités réglementaires. Le groupe avait indiqué fin mars sa décision de quitter le marché russe, alors que de nombreuses entreprises ont décidé de se retirer du pays après l'invasion de l'Ukraine.

DÉGÂTS


Suite à l'attaque matinale menée par les forces russes contre Kiev, l'administration militaire de la capitale a rapporté que des débris de drone ont endommagé deux bâtiments administratifs dans le centre-ville. Aucune victime n'a été signalée dans l'immédiat.

Explosions à Kiev, ce mercredi 14 décembreSource : TF1 Info

S'ÉLOIGNER DES FENÊTRES


L'ambassadrice du Royaume-Uni en Ukraine, Melinda Simmons a annoncé sur Twitter qu'elle se tenait éloignée des fenêtres après avoir entendu des explosions. "C'est un début matinal aujourd'hui pour les attaques russes sur Kiev", a-t-elle commenté.

BOMBARDEMENTS À KIEV


Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a annoncé via un message sur Telegram que des explosions ont frappé le quartier central de Kiev, tôt ce mercredi. "Les services d'urgence ont été dépêchés", a-t-il publié, "détails plus tard." Oleksiy Kuleba, le gouverneur de la région de Kiev, a déclaré de son côté que les systèmes de défense aérienne étaient à l'œuvre.

BRUNO LE MAIRE

"Reconstruction" de l'Ukraine : Bruno Le Maire sur LCISource : TF1 Info

ZELENSKY


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé mercredi à la communauté internationale d'aider son pays à se débarrasser des mines et autres engins non explosés, qui selon lui infestent une surface équivalente à celle du Cambodge ou de l'Uruguay.


"A ce jour, 174.000 kilomètres carrés de territoire ukrainien sont infestés par des mines ou d'autres engins non explosés", a affirmé M. Zelensky dans une adresse vidéo au Parlement de Nouvelle-Zélande.


"Il n'y a pas de paix réelle pour tout enfant susceptible de mourir à cause d'une mine antipersonnel russe cachée", a-t-il insisté, en demandant à la Nouvelle-Zélande, dont l'armée est expérimentée en la matière, de diriger les efforts pour déminer et atténuer les conséquences environnementales du conflit.

BRUNO LE MAIRE

CANTAL

La conférence internationale de soutien à l'Ukraine, organisée mardi à Paris, a permis d'engranger plus d'un milliard d'euros de dons pour aider la population à passer l'hiver dans un pays aux infrastructures ravagées par les attaques russes. Avec cela, "notre pays ne sombrera pas dans le noir", s'est réjoui Volodymyr Zelensky, se félicitant du "signal puissant" de soutien à l'Ukraine du "monde civilisé".

Cette réunion de plus de 70 délégations d'États ou d'organisations a été montée pour permettre à l'Ukraine de passer l'hiver et contrer les effets de la récente stratégie russe consistant à frapper les infrastructures, notamment énergétiques, pour accabler la population à l'approche de l'hiver.

Retrouvez les dernières infos dans le fil ci-dessus.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info