Annexions, mobilisation... Poutine choisit l'escalade

DOCUMENT TF1 | Guerre en Ukraine : au cœur de Kharkiv bombardée

La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Michel Scott et Guillaume Aguerre
Publié le 1 mars 2022 à 22h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'offensive russe en Ukraine se poursuit, et s'intensifie notamment sur Kharkiv.
Le siège de l'administration régionale, sur la place centrale de la seconde ville du pays, a été bombardé et en partie détruit.
L'une de nos équipes se trouvait à l'intérieur au moment des frappes.

La déflagration vient d'avoir lieu. Michel Scott, l'envoyé spécial de TF1 et LCI, filme en continu après l'impact, une séquence à voir dans le reportage en tête de cet article. Il cherche ses collègues en dévalant les escaliers de l'immeuble, au milieu d'un fatras de meubles éparpillés et de volontaires ukrainiens hagards. C'est lui qui raconte : "Nous sommes au quatrième étage, et il faut descendre jusqu'au rez-de-chaussée où se trouve les deux cameramen de l'équipe de TF1. En bas, l'explosion a tout dévasté. Les miliciens de la défense civile ont du mal à reprendre leurs esprits. Il leur faut se protéger de nouveaux tirs, et retrouver leurs camarades qui sont peut-être blessés ou morts. C'est à cet instant que la jonction est faite avec Guillaume Aguerre et Alexandre Gaudin, dont on était séparés".

Les blessés sont nombreux et sont transportés à la va-vite. Les éclats de métal et les bris de verres ont surtout provoqué des dégâts. Heureusement, personne dans l'équipe de TF1, n'a été touché. La frappe, sans doute aérienne, a eu lieu juste en face du hall de l'immeuble, sur la place centrale de Kharkiv. Moins de dix minutes après, une seconde attaque a lieu. Les vibrations de l'air saturent le son du micro un instant, puis les cris reprennent, qui viennent de partout dans l'immeuble.

Guerre en Ukraine : les combattants ukrainiens refusent de partir de KharkivSource : JT 20h Semaine
JT Perso
Lire aussi

En descendant encore, on découvre les sous-terrains qui mènent au métro de Kharkiv. C'est là que ceux qui ne portent pas d'armes sont mis à l'abri : les volontaires non-combattants, et les blessés qui attendent les ambulances. Un jeune Ukrainien en armes s'arrête un instant face à la caméra, et lance, comme s'il s'adressait aux Russes : "Les gars, on aura votre peau !". Deux heures plus tard, l'équipe parviendra à ressortir, et à quitter Kharkiv par la zone sud-ouest, la seule qui ne soit pas encore occupée par les Russes.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Michel Scott et Guillaume Aguerre

Tout
TF1 Info