La présidence Donald Trump

"J'adore tes chaussures mon gars..." Au Moyen-Orient, la légèreté surréaliste de Donald Trump

La rédaction de LCI
Publié le 24 mai 2017 à 7h00
"J'adore tes chaussures mon gars..." Au Moyen-Orient, la légèreté surréaliste de Donald Trump

FACÉTIE - Le président américain Donald Trump a affiché une certaine légèreté tout au long de sa visite dans les pays du Moyen-Orient.

"Mec, tes chaussures... j'adore tes chaussures mon gars...". Ces mots plutôt sympathiques au deumeurant, sont bien ceux choisis dimanche à Riyad (Arabie Saoudite) par le président américain pour complimenter son homologue egyptien Abdel Fattah al-Sissi. Ils venaient répondre à ceux du président egyptien qui félicitait Donald Trump pour sa "personnalité unique qui le rend capable de réaliser l'impossible".

Surréaliste, cet échange rapporté par CNN traduit bien l'état d'esprit léger dans lequel se trouvait Trump pour son premier voyage au Moyen-Orient en tant que président des Etats-Unis. Pourtant, la confrontation avec l'extremisme islamiste était bien le sujet central - et sensible - de la tournée du président américain  à la rencontre de plusieurs dirigeants des pays arabes.

L’appel de Donald Trump aux pays arabes pour lutter contre le terrorisme, fait de "losers malfaisants"Source : JT 13h Semaine
JT Perso

Vision manichéenne

Edulcorant quelque peu son propos sur l'Islam, Donald Trump assurait ainsi dans une allocution à Ryad que la lutte contre le terrorisme "n'est pas une bataille entre différentes religions [...] ou différentes civilisation. C'est une bataille entre le bien et le mal". S'ensuivit une visite historique en Israël lundi , marquée notamment par un passage au mur des Lamentations. 

Là-bas, les péripéties de Donald Trump ont débuté par un énorme vent de son épouse, qui a refusé la main que lui a tendu son mari sur le tarmac de l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Bien qu'il se soit également entretenu avec Benjamin Netanyahu ce lundi, puis le président palestinien Mahmoud Abbas le lendemain, le moment fort de cette visite restera assurément le message laissé par Donald Trump dans le livre d'or du mémorial Yad Vashem.

Melania Trump esquive (encore) la main de son mariSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Un message à 140 signes...

Là où Barack Obama s'était fendu lors de sa visite en juillet 2008 sur ce lieu historique d'un texte poignant en mémoire des victimes de la Shoah, Donald Trump s'est lui illustré à travers le message suivant...

Lire aussi

"C'est un grand honneur d'être ici avec tous mes amis. Tellement incroyable je n'oublierai jamais!". Moins de 140 signes, donc la longueur d'un tweet. Certes, le goût du président pour la communication sur le réseau social au petit oiseau bleu est de notoriété publique, mais le contenu et la longueur de ce message ont semble t-il fait grincer quelques dents sur Twitter.


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info