La présidence Donald Trump

"Ils sont amoureux de moi" : après les "soldats losers", la nouvelle sortie polémique de Trump

RD
Publié le 8 septembre 2020 à 7h17
"Ils sont amoureux de moi" : après les "soldats losers", la nouvelle sortie polémique de Trump

Source : TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

DISCORDE - Nouvelle passe d’armes dans ce qui pourrait bien virer au conflit ouvert entre Trump et l’armée américaine. Le président a accusé les responsables du Pentagone de faire la guerre pour augmenter les profits des entreprises manufacturières de la défense.

Voilà qui ne va pas arranger les relations entre Donald Trump et le Pentagone. Dans la tourmente depuis qu’un article du journal The Atlantic l’a accusé d’avoir traité les soldats morts durant la Première Guerre mondiale de "losers", le président américain a de nouveau nié ces propos lundi 7 septembre, lors d’une conférence de presse organisée à Washington. "Seul un animal dirait des choses comme ça", s’est défendu le milliardaire, accusant l’auteur de l’article l’incriminant d’être pro-démocrates et d’avoir "inventé" cette histoire.

Mais Trump n’en est pas resté là, et a poursuivi avec une nouvelle déclaration qui fait déjà parler d’elle : "Je ne dis pas que l'armée est amoureuse de moi. Les soldats le sont. Les hauts responsables du Pentagone ne le sont probablement pas parce qu'ils ne veulent rien faire d'autre que de faire la guerre, pour que toutes ces merveilleuses compagnies qui fabriquent les bombes et les avions et qui font tout le reste restent heureuses."

A l’inverse, "nous sortons des guerres sans fin", a affirmé le locataire de la Maison Blanche, se vantant d’avoir défait "100% du califat de l’Etat islamique". 

Lire aussi

"Attaque sans précédent"

Une telle accusation est selon CNN une "attaque sans précédent contre le commandement militaire". "Les commentaires du président sur les motivations des chefs militaires non seulement rabaissent leur service et celui de ceux qu'ils dirigent, mais ils donnent du crédit au dédain et au manque de considération même qu'il tente de nier", a réagi John Kirby, ancien contre-amiral de la marine américaine et analyste pour la chaîne CNN. 

Cette dernière relève que malgré ses propos, Trump a régulièrement présenté le fait d’avoir augmenté le budget de la défense comme l’une des principales réalisations de son administration. Or cette hausse du budget a également profité aux contractuels qu’il pointe du doigt aujourd’hui.

Les militaires vraiment "amoureux" de Trump ?

Quant à l’amour supposé des soldats pour Trump, il reste à prouver : selon un récent sondage publié dans le Military Times, les intentions de vote des militaires seraient de 41,3% pour le démocrate Joe Biden, et de 37,4% pour Donald Trump. Et alors qu’en 2016, le candidat républicain pouvait se prévaloir d’un large soutien au sein de l’armée américaine, le taux d’avis favorables des soldats envers lui est passé de 46,1% à l’époque à 37,8% aujourd’hui.


RD

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info