Le domicile de Donald Trump perquisitionné, des documents "top secret" saisis

Donald Trump : trois questions sur la perquisition de sa résidence en Floride

Léa Prati avec AFP
Publié le 9 août 2022 à 17h01, mis à jour le 16 août 2022 à 7h43
JT Perso

Source : TF1 Info

Une perquisition a été effectuée à la résidence de Mar-a-Lago (Floride) appartenant à Donald Trump, lundi 8 août.
L'ex-président est visé par une enquête pour mauvaise gestion de documents classés "secret défense".
Il avait quitté la Maison Blanche en emportant des cartons contenant des informations gouvernementales.

L'ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, a annoncé, ce lundi 9 août, que sa célèbre et somptueuse résidence de Mar-a-Lago située en Floride avait été perquisitionnée par des agents du FBI. "Notre nation vit des jours sombres, ma belle demeure, Mar-a-Lago à Palm Beach, en Floride, est assiégée et a été perquisitionnée et occupée par de nombreux agents du FBI", a déclaré l'ex dirigeant républicain dans un communiqué, affirmant être victime d'une "persécution politique".

Des images aériennes de Mar-a-Lago ont montré des voitures de police à l'extérieur de la propriété. Des partisans de Donald Trump se sont également rassemblés à l'extérieur, brandissant des banderoles portant son nom ou des drapeaux américains à son effigie.

Pourquoi les agents du FBI ont-ils perquisitionné la résidence de Donald Trump ?

Si le FBI n'a toujours pas confirmé ni souhaité commenté son intervention, la perquisition de l'une des résidences de l'ancien président américain n'a rien de très d'étonnant. En effet, Donald Trump est au cœur de nombreuses enquêtes : silence radio lors de l'assaut du Capitole qui a retardé la certification de victoire de Joe Biden à la présidentielle, fraudes financières au sein de la Trump Organization et enfin, mauvaise gestion de documents classés "secret défense". 

C'est cette dernière enquête qui a mené à une perquisition dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, ce lundi 8 août. Lors de son départ de Washington en janvier 2021, les services des Archives nationales ont découvert que Donald Trump avait emporté chez lui quinze cartons de documents de la Maison Blanche jusqu'à sa résidence de Palm Beach. L'ancien président a alors retardé de plusieurs mois le retour de ces boîtes, ne le faisant que lorsqu'une menace de perquisition a été effectuée à son encontre pour les récupérer. 

Lire aussi

Que contenaient ces quinze boîtes ?

Les boîtes contenaient du matériel soumis à la loi sur les archives présidentielles, qui exige que tous les documents et dossiers relatifs aux affaires officielles soient remis aux archives à la fin du mandat présidentielle. Dans ces cartons se trouvaient notamment des lettres de Barack Obama, des correspondances avec le leader nord-coréen Kim Jong Un que Trump a un jour décrite comme des "lettres d'amour", une carte des États-Unis qui avait fait l'objet d'échanges houleux avec le service météo américain, mais aussi, plusieurs documents classés "secret défense".

Les archives n'ont pas donné plus de détails quant au matériel classifié qu'elles ont trouvé, sauf pour dire qu'il s'agissait d'"informations classifiées de sécurité nationale". Mais la découverte de ces documents a directement mené à l'ouverture d'une enquête par les procureurs fédéraux qui se sont entretenus dans un premier temps avec des personnes ayant travaillé à la Maison Blanche dans les derniers jours de la présidence de Donald Trump.

L'ancien leader républicain était, par ailleurs, connu pour déchirer des morceaux de papier officiel qu'on lui remettait, forçant les fonctionnaires à les recoller ensemble. Le personnel de la Maison Blanche découvrait aussi régulièrement des liasses de papiers bouchant les toilettes, et soupçonnait le président de vouloir se débarrasser de documents, d'après un livre à paraître d'une journaliste vedette du New York Times.

Que recherchaient les agents du FBI ?

La perquisition a commencé tôt lundi matin et les forces de l'ordre semblaient se concentrer sur la zone du club où se trouvent les bureaux, les quartiers personnels et le coffre-fort de Trump. La recherche vise à déterminer s'il restait des enregistrements au club, a déclaré une source proche de l'enquête au NY Times. Le FBI souhaitait ainsi vérifier que rien n'avait été oublié après la récupération des quinze cartons par les Archives nationales. Plusieurs nouvelles boîtes ont, par ailleurs, été emmenées par les policiers. 

Mais ce n'était pas la première fois que des membres du FBI se rendent chez lui afin de trouver des preuves de sa mauvaise gestion de documents classifiés. Au printemps dernier, ils s'étaient déjà rendus à Mar-a-Lago à la recherche de certains documents qui n'ont toujours pas été retrouvés, selon le média américain. 

Par ailleurs, cette perquisition marque un tournant remarquable dans cette enquête de longue haleine. En effet, Donald Trump a longtemps présenté le FBI comme un outil utilisé par le parti démocrate pour le faire tomber ou plus récemment, l'empêcher de se représenter aux prochaines élections de 2024. Ainsi, le service fédéral de police judiciaire a dû convaincre le juge de la nécessité de cette perquisition et des fortes chances de trouver des preuves à Mar-a-Lago pour obtenir un mandat. 


Léa Prati avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info