Double explosion en Iran : 103 morts et des dizaines de blessés d’après les autorités

par J.V.
Publié le 3 janvier 2024 à 14h51, mis à jour le 3 janvier 2024 à 17h21

Source : TF1 Info

Deux explosions d’origine inconnue ont fait au moins 103 morts et 141 blessés à Kerman, dans le sud du pays, ce mercredi.
Elles sont intervenues à proximité de la tombe du général Qassem Soleimani, une figure du régime.
Un rassemblement y était organisé en l'hommage de ce haut gradé tué par un drone américain en Irak en 2020.

Le bilan s’alourdit d’heure en heure. D’après les dernières informations communiquées par la télévision d’État, une double explosion survenue à quelques minutes d’intervalle près de la tombe d’un haut gradé iranien a fait 103 morts et 141 blessés ce mercredi 3 janvier à Kerman, dans le sud du pays. Les causes exactes du drame ne sont pas encore connues.

Selon des images de la télévision, des secouristes étaient à pied d’œuvre sur place, où de nombreuses personnes étaient rassemblées pour l'anniversaire de la mort du général Qassem Soleimani. 

Cet homme clé du régime iranien, architecte des opérations militaires iraniennes au Moyen-Orient, a été tué en janvier 2020, à l'âge de 62 ans, lors d'une attaque de drone américain en Irak.

Après avoir servi dans la guerre Iran-Irak de 1980-1988, Qassem Soleimani a rapidement gravi les échelons pour devenir finalement chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures de la République islamique. À sa mort, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, avait décrété trois jours de deuil national.

Cinq jours après sa disparition, l'Iran avait riposté en tirant des missiles sur deux bases américaines en Irak. Aucun soldat américain n'avait été tué dans ces frappes, mais Washington avait déclaré que des dizaines de personnes avaient souffert de lésions cérébrales traumatiques à la suite des explosions.

Vladimir Poutine "choqué"

Alors que les autorités iraniennes ont annoncé une journée nationale de deuil dans tout le pays ce jeudi, le président Ebrahim Raïssi a publiquement condamné cet attentat. "Il ne fait aucun doute que les auteurs de cet acte lâche seront bientôt identifiés et punis pour leur acte odieux, par les forces de sécurité et les forces de l'ordre compétentes", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"L'assassinat de personnes pacifiques visitant un cimetière est choquant par sa cruauté et son cynisme", a déploré pour sa part Vladimir Poutine dans un message envoyé à son homologue iranien et à l'ayatollah Ali Khamenei, selon le Kremlin. "Nous condamnons fermement le terrorisme sous toutes ses formes", a ajouté le président russe pour qui l'Iran est un allié.


J.V.

Tout
TF1 Info