Égypte : 4 morts et 500 piqûres de scorpions après des pluies inédites depuis 11 ans

Maxence GEVIN avec AFP
Publié le 17 novembre 2021 à 9h01
ILLUSTRATION

ILLUSTRATION

Source : Khaled DESOUKI / AFP

INTEMPÉRIES - Quatre personnes sont mortes dans le sud de l'Égypte, en proie ces derniers jours à des pluies diluviennes. Cet épisode météorologique a provoqué une recrudescence des piqûres de scorpions.

L'Égypte sous l'eau. Depuis la fin de la semaine dernière, des pluies diluviennes s'abattent sur le sud du pays. En "55 minutes" dans la nuit de vendredi 12 à samedi 13 novembre, "huit millions de mètres cubes d'eau" se sont abattus sur la province d'Assouan, à 650 kilomètres au sud du Caire, a détaillé le gouverneur, Achraf Attiya. "Cela faisait onze ans qu'on n'avait pas enregistré une telle quantité de pluie et cela découle du changement climatique mondial", a déclaré mardi Khaled Qassem, du ministère du Développement local.

Cet épisode météorologique extrême a fait quatre morts. Ces derniers ont succombé à l'écroulement de leurs habitations sous la pression de la pluie et de la grêle, a précisé le ministère de la Santé. 106 maisons ont également été emportées et plus de 300 partiellement endommagées. Plusieurs zones sont, en outre, privées de l'eau courante et d'électricité. 

Plus de 500 piqures de scorpions

En outre, les pluies ont fait sortir de nombreux scorpions et "plus de 500 personnes ont été piquées", a annoncé le gouvernorat sur sa page Facebook. En commentaires, des habitants se disaient "encerclés par les scorpions et les serpents", disant s'inquiéter pour "les enfants et les vieillards". Aucun décès dû à une piqûre de scorpion n'a, pour l'heure, été enregistré, ont indiqué les autorités sanitaires. 

Quatre ou cinq types de scorpions existent dans le désert égyptien. Leurs piqûres peuvent provoquer de fortes fièvres. La région d'Assouan abrite aussi une espèce particulièrement menaçante, l'Androctonus crassicauda ("scorpion arabe à queue grasse"). Le venin de cet arachnide de huit à dix centimètres est composé de plusieurs toxines qui peuvent tuer un humain en l'espace d'une heure, rappelle le site Géo.fr. 

Lire aussi

Durant l'hiver 2020 déjà, pluies et inondations avaient fait une vingtaine de morts en Égypte.


Maxence GEVIN avec AFP

Tout
TF1 Info