Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Face-à-face tendu à Philadelphie entre pro-Trump et pro-Biden

Emilie SPERTINO avec AFP
Publié le 6 novembre 2020 à 6h46
Face-à-face tendu à Philadelphie entre pro-Trump et pro-Biden
L'essentiel

TENSIONS - Pro et anti-Trump se sont fait face dans une grande tension à Philadelphie, dont dépendent les résultats finaux de la Pennsylvanie, un Etat qui offre 20 grands électeurs et pourrait sacrer Joe Biden.

C'était l'une des images de cette élection hors-normes. Les partisans et opposants à Donald Trump se faisant face-à-face et s'insultant devant le centre de conférences de Philadelphie, centre de dépouillement des bulletins de vote reçus par courrier. 

Sur le trottoir bordant le centre de dépouillement, des dizaines de manifestants démocrates brandissent des panneaux appelant à "compter chaque bulletin". Face à eux, des manifestants pro-Trump dénoncent le comptage de bulletins envoyés par courrier et arrivés après le scrutin. "Stop the count !" ("Arrêtez de compter") crient-ils à leurs adversaires - et aux assesseurs

Le vote par correspondance continue à attiser les tensions à mesure que les sympathisants de Trump constatent l'ampleur de l'avance démocrate dans plusieurs Etats-clés de l'élection présidentielle. La Pennsylvanie autorise le comptage des bulletins postés jusqu'au 3 novembre inclus, s'ils arrivent jusqu'à trois jours après la date du scrutin. 

Mais les républicains, au premier rang desquels le président Donald Trump, ne cessent de délégitimer ce vote par correspondance. "Le vote s'arrête le jour de l'élection" peut-on lire sur des pancartes rouges brandies par les partisans de Donald Trump, sans qu'une base légale vienne appuyer cette revendication.

Les positions sont irréconciliables. Chaque camp accuse l'autre de lui vouloir lui "voler" la victoire. Cependant, les manifestations sont restées verbales. Pas d'affrontement physique. Le quartier du "Pennsylvania Convention Center" est quadrillé par la police. Le centre de dépouillement est âprement surveillé. 

On ignore toujours le nom du candidat qui emportera les 20 grands électeurs de Pennsylvanie.