Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Election américaine : ce qu'il faut attendre du débat entre Mike Pence et Kamala Harris

Thomas Guien
Publié le 7 octobre 2020 à 18h28, mis à jour le 7 octobre 2020 à 21h23
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

ETATS-UNIS - Le vice-président républicain Mike Pence et la colistière de Joe Biden, Kamala Harris, débattront dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 octobre pour la première fois. Un duel sous le signe du Covid-19... mais pas seulement. A suivre sur LCI et LCI.fr à partir de 3h.

Les numéros deux entrent en piste. A moins d'un mois de l'élection présidentielle américaine, Mike Pence et Kamala Harris doivent débattre ce mercredi soir (soit 3h jeudi, heure française, à suivre en direct sur LCI et LCI.fr en cliquant ici). Un premier face à face pour le vice-président républicain et la colistière de Joe Biden, dont la joute verbale est très attendue par les Américains. 

La course à la Maison Blanche s'avère en effet bouleversée par le Covid-19. Non seulement parce que le virus a touché le président Donald Trump, mais aussi des millions de citoyens, propulsant la gestion du camp républicain depuis des mois au cœur des débats. Ex-procureure habituée des réquisitoires acérés, la sénatrice démocrate devrait ainsi multiplier les accusations face à Mike Pence. Et pour cause : c'est lui qui, depuis février, est aux commandes de la cellule de crise chargée de lutter contre la propagation du virus. 

"Il est bon en débat"

Outre la crise du Covid-19, les deux colistiers ne devraient pas manquer de s'écharper sur leurs convictions et leur CV. En tant que gouverneur, Mike Pence s'est illustré comme un fervent défenseur des valeurs familiales traditionnelles, anti-avortement, anti-mariage pour tous. Il est aussi hostile à l'installation de réfugiés syriens dans son Etat. Le républicain a notamment signé des lois rendant plus difficile l'avortement dans l'Indiana, l'Etat dont il était le gouverneur. Et il avait été très critiqué pour avoir défendu en 2015 une loi sur la "liberté religieuse", vue par ses détracteurs comme une façon de discriminer la communauté LGBT. Des croyances à mille lieues de celle de Kamala Harris, elle qui met en avant son image moderne de femme se présentant en "Momala", fière de sa famille recomposée.

Autre paramètre qui sera scruté par les deux camps : la personnalité des deux lieutenants. Ce débat devrait en effet permettre aux électeurs de savoir comment ils complètent – ou non – celles de Donald Trump et Joe Biden. Fervent chrétien aux manières policées, Mike Pence, avocat de formation, tranche avec la personnalité haute en couleurs du milliardaire. Sur la pandémie, il s'en tient à des propos mesurés. Sans doute grâce à son expérience du débat public : derrière son image effacée se cache un orateur discipliné dont démocrates comme républicains soulignent les performances passées. Il avait déjà su surprendre en 2016 lors du débat vice-présidentiel contre Tim Kaine. Fille d'un père jamaïcain et d'une mère indienne, Kamala Harris apparaît, elle, comme un gage de vitalité aux côtés d'un Joe Biden qui, s'il était élu, serait le plus vieux président à prendre ses fonctions, en janvier.

Lequel des deux prendra le pas sur son rival ? Seule certitude : le débat promet de faire des étincelles. "Laissez-moi vous dire une chose. Il est bon en débat", avait d'ailleurs souligné Kamala Harris en septembre lors d'une réunion en ligne avec des donateurs. Et de prévenir ses supporters :  "Je suis donc vraiment inquiète parce que je ne peux que décevoir."


Thomas Guien

Tout
TF1 Info