Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Combien seront les pro-Trump ce samedi à Washington ?

A.R.
Publié le 13 novembre 2020 à 15h54
JT Perso

Source : TF1 Info

SOUTIEN - Bien décidés à ne pas lâcher le président sortant, ses partisans se rassembleront samedi 14 novembre à Washington. Parmi eux, des groupuscules d'extrême droite, des groupes d'autodéfense antigouvernementaux radicaux ou encore les "Women for Trump".

Ils ne lâcheront rien. Malgré la victoire affichée de Joe Biden et Kamala Harris lors de l'élection présidentielle, malgré les recours rejetés dans les Etats perdus de justesse par Donald Trump, le camp républicain ne désarme pas. Plus spécifiquement, ce sont les partisans du président sortant, parmi lesquels les "Proud Boyz", qui ont décidé de soutenir leur champion dans ses allégations. Un soutien qui culminera samedi 14 novembre à Washington dans un rassemblement appelé des vœux de Donald Trump.

Alt-right, néo-nazis et "Women for Trump"

Cette manifestation, initiée par les partisans de Trump de divers groupes de soutiens, devrait se dérouler entre la Cour Suprême et la Maison-Blanche. La porte-parole de la Maison-Blanche, Kayleigh McEnany a déclaré ce jeudi qu'elle s'attendait à une mobilisation importante, sans donner de chiffres. Selon les observateurs, cette manifestation pourrait rassembler une très large base de partisans de Trump, des femmes aux groupuscules les plus extrêmes, des groupes d'autodéfense antigouvernementaux radicaux tels que les Oath Keepers et Three Percenters, les adeptes d'Infowars, les militants de la droite alternative, les néonazis, laissant craindre ainsi des débordements dans la capitale. Un autre rassemblement, "Stop The Steal" est lui aussi prévu, dès midi ce samedi, dans la capitale. 

La maire de Washington DC, où le port d'armes est interdit, Muriel Bowser, a déclaré que les responsables de la ville étaient au courant des manifestations prévues et ont assuré que les autorités "continueraient à suivre ces activités et à se préparer à ces événements". "Notre chef de la police aura une posture similaire ce week-end comme il l'a fait la semaine dernière. Nous serons là pour soutenir les manifestations pacifiques du premier amendement", a-t-elle dit. 

Lire aussi

Pour l'heure, il parait difficile d'estimer la mobilisation mais d'après diverses images publiées sur les réseaux sociaux, de longues files de pick-ups ornés de drapeaux américains ou de slogans pro-Trump convergent vers la capitale. De son côté, Christopher Rodriguez, directeur de la sécurité intérieure et de la gestion des urgences de DC, a estimé lors d'une conférence de presse que les responsables de la sécurité s'attendaient à une participation relativement faible répartie parmi une douzaine de groupes.

Cet événement, la Million MAGA March semble avoir emprunté son nom à la "Million Man March" : un rassemblement d'hommes afro-américains qui s'était déroulé en 1995 à Washington. Ils appelaient alors à la justice sociale. 


A.R.

Tout
TF1 Info