Brésil : Lula défait Bolsonaro et revient au pouvoir

"Tu es au top" : Jaïr Bolsonaro remercie Neymar pour son soutien à la présidentielle au Brésil

Publié le 10 octobre 2022 à 7h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le président Jair Bolsonaro a remercié ce dimanche la superstar du football, Neymar, pour son soutien à la présidentielle brésilienne.
Un soutien majeur pour le candidat d'extrême droite, distancé dans les sondages par son adversaire, l'ex-président de gauche Lula.

Des remerciements chaleureux pour un allié de poids. Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a remercié ce dimanche 09 octobre la star du football Neymar pour son soutien à la présidentielle. Le joueur brésilien s'est exprimé en faveur du président sortant d'extrême droite, alors que le scrutin du deuxième tour aura lieu dans trois semaines.

"Neymar, merci. Merci de te préoccuper, non pas de mon sort, mais de celui de ton pays. Je suis un simple soldat. Toi, tu es au top", a déclaré Jair Bolsonaro lors d'un entretien de plus de quatre heures sur la chaîne YouTube Pilhado. "Il n'a pas peur de s'exposer et il a énormément de fans parmi les jeunes qui votent pour la première fois" lors de cette élection, a insisté le chef de l'État.

Un soutien vivement critiqué

L'attaquant vedette du Paris Saint-Germain avait pris position en faveur du président d'extrême droite trois jours avant le premier tour de la présidentielle, mimant en souriant un jingle de campagne dans une vidéo sur TikTok. 

Après une pluie de critiques sur les réseaux sociaux, Neymar avait défendu le lendemain sa position sur Twitter. "On parle de démocratie et d'un tas de choses, mais quand quelqu'un a une opinion différente, il est attaqué par ces mêmes personnes qui parlent de démocratie. Va comprendre", avait écrit le numéro 10 de la Seleçao. 

Lors de l'entretien de Jair Bolsonaro sur YouTube, des vidéos d'autres sportifs le soutenant ont été montrés à l'écran, avec par exemple des messages de l'ancien milieu de la Juventus Felipe Melo ou de l'ex-basketteur Nenê Hilario, qui a joué 17 ans en NBA.

Lire aussi

Le chef de l'État a également profité de cet entretien-fleuve pour traiter à nouveau de "voleur" son adversaire du second tour, l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva. "Lula a surpassé Al Capone. Al Capone, c'était un pick-pocket à côté de Lula", a-t-il lancé, en référence au célèbre gangster qui régnait sur le monde du crime à Chicago dans les années 1920.

Le candidat de gauche, que les sondages donnent favori pour le second tour le 30 octobre, n'a pas hésité lui non plus à s'en prendre à son adversaire ce dimanche : "Bolsonaro ment sans aucun effort, il ne dit jamais la vérité", a déclaré l'ancien président lors d'une conférence de presse au sud-est du pays, à Belo Horizonte.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info