"C'est parti pour la bagarre" : Joe Biden et Donald Trump acceptent de débattre

par T.G.
Publié le 15 mai 2024 à 16h17, mis à jour le 15 mai 2024 à 18h05

Source : TF1 Info

Le candidat républicain Donald Trump a accepté le défi du président Joe Biden mercredi de débattre à deux reprises avant l'élection de novembre.
"Je suis prêt", a écrit Donald Trump sur son réseau Truth Social.

"C'est parti pour la bagarre !!!" Avec la retenue qui est la sienne, Donald Trump a accepté de débattre avec Joe Biden. Le président démocrate a en effet proposé ce mercredi à son rival un double duel, d'ici l'élection en novembre prochain.

L'hôte de la Maison Blanche a publié une vidéo pour lancer un défi au républicain. "Aujourd'hui, il dit qu'il veut à nouveau débattre contre moi. Dans ce cas, fais-moi plaisir, mon gars. Je le ferai même deux fois", a lancé le démocrate de 81 ans. Avant d'ajouter, moqueur : "Alors choisissons les dates, Donald. J'ai entendu dire que tu étais libre le mercredi", jour de relâche hebdomadaire dans le procès visant le républicain.

"Joe l'escroc"

Son équipe de campagne a rapidement proposé deux dates. Une première joute verbale pourrait avoir lieu après le sommet du G7 en Italie, lequel se déroulera du 13 au 15 juin, puis une autre "début septembre". Un premier créneau a d'ailleurs déjà été trouvé. Joe Biden a déclaré sur X avoir "reçu et accepté" une invitation de la chaîne CNN pour un duel le 27 juin, et a ajouté : "La balle est dans ton camp, Donald."  CNN organisera et diffusera ce débat, qui se tiendra à Atlanta en Géorgie (sud-est), à 21h locale. La chaîne a précisé que l'échange aurait lieu sans public, une formule qui a la préférence de Joe Biden. Les deux hommes ont annoncé qu'ils débattraient une seconde fois le 10 septembre, sur ABC.

"Je suis prêt et décidé à débattre contre "Joe l'escroc" aux deux dates proposées en juin et en septembre", a réagi sur son réseau Truth Social DOnald Trump, en utilisant le surnom dont il affuble souvent son adversaire. 

"Je suggère fortement de faire plus de deux débats", a ajouté le magnat républicain, visiblement excité à l'idée de retrouver celui qui l'avait empêché de faire un second mandat en 2021. Contrairement au camp démocrate, qui demande une confrontation sans public, Donald Trump a en effet jugé que le débat, "pour que ce soit plus excitant", devrait se tenir dans "une très grande salle, même s'il paraît que Biden a peur des foules".


T.G.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info