Élections américaines 2024 : primaires, conventions... les étapes à suivre de près

Publié le 8 janvier 2024 à 15h34

Source : JT 20h WE

Les électeurs américains ont rendez-vous le 5 novembre prochain pour élire leur nouveau président.
Entre temps, plusieurs étapes vont jalonner la vie politique du pays.
Premier temps fort : le caucus de l'Iowa, le 15 janvier.

Une année électorale inédite. C'est ce qui attend des dizaines de millions d'électeurs américains qui, en 2024, vont choisir un président à l'issue d'une campagne particulière. Car outre un duel électrique déjà annoncé entre Joe Biden et Donald Trump, ce dernier va devoir composer avec un agenda chargé sur le plan judiciaire. Pas moins de trois procès vont en effet jalonner sa course vers la Maison-Blanche. Voici les étapes conduisant au scrutin du 5 novembre.

Janvier : le début des primaires

Les premiers républicains appelés à voter pour désigner le candidat de leur parti le feront le 15 janvier dans l'Iowa. Ce petit État rural du Midwest est le premier à tenir des caucus, ces réunions d'électeurs affiliés à un parti. Même s'il compte moins de 1% de la population des États-Unis, l'Iowa occupe une place de choix sur la scène politique américaine en donnant les premières tendances. 

Huit jours après l'Iowa, ce sera au tour des républicains du New Hampshire de voter pour leur candidat. Puis le Nevada (6 février) et la Caroline du Sud (24 février). Les démocrates, eux, sont appelés à voter à partir du 23 janvier dans le New Hampshire. Puis ce sera le tour de la Caroline du Sud (3 février), du Nevada (6 février) et du Michigan (27 février).

5 mars : le Super Tuesday

Sans conteste le temps fort des primaires, avec les deux partis organisant leurs primaires et caucus dans 14 États simultanément : Alabama, Arkansas, Californie, Colorado, Maine, Massachusetts, Minnesota, Caroline du Nord, Oklahoma, Tennessee, Texas, Utah, Vermont et Virginie.

La Californie, État classé à gauche aux 40 millions d'habitants, pèse de façon décisive. Le Texas (30 millions d'habitants), plus conservateur, est l'autre poids lourd de la journée. Puisque les États du "Super Tuesday" reflètent la diversité des États-Unis, c'est l'occasion pour les candidats de démontrer que leurs arguments séduisent partout. Ou, au contraire, de voir exposée au grand jour leur incapacité à convaincre des électeurs assez variés pour avoir une chance de remporter la Maison-Blanche.

Mars : Trump devant la justice

Le milliardaire républicain va-t-il pouvoir faire campagne sereinement ? Une juge a fixé au 4 mars la date de son procès à Washington pour ses pressions électorales en 2020, soit la veille du "Super Tuesday". Seulement trois semaines plus tard, il aura de nouveau rendez-vous avec la justice puisque son procès à New York pour des paiements suspects à une ancienne actrice de films X s'ouvrira le 25 mars.

Mai : un troisième procès pour Trump

Le 20 mai, Donald Trump prendra la direction de la Floride où sera organisé son troisième procès en moins de trois mois. Cette fois-ci, il sera accusé de gestion négligente de secrets d'État après son départ de la Maison-Blanche. Un quatrième procès n'est pas à exclure : le milliardaire est également poursuivi en Géorgie, là où sa photo d'identité judiciaire déjà célèbre a été prise. 

Juillet et août : les conventions

Organisées tous les quatre ans à quelques mois de l'élection, ces deux grand-messes politiques marquent le coup d'envoi officiel de la campagne entre les deux partis. Le parti républicain nommera officiellement son candidat à la présidentielle lors de sa convention, du 15 au 18 juillet à Milwaukee, dans le Wisconsin. Déjà fort du soutien officiel du Parti démocrate, le président sortant Joe Biden devrait, sauf énorme surprise, être désigné entre le 19 et le 22 août à Chicago comme le candidat officiel de son parti.

Septembre et octobre : les débats

Trois débats sont prévus entre le candidat démocrate et le candidat républicain : le 16 septembre au Texas, le 1er octobre en Virginie, et enfin le 9 octobre dans l’Utah. Un débat entre les candidats à la vice-présidence sera également organisé le 25 septembre en Pennsylvanie.

Novembre : la présidentielle

Des dizaines de millions d'électeurs américains se rendront aux urnes le 5 novembre pour choisir le prochain locataire de la Maison-Blanche. Le pays n'a jamais élu un président inculpé. Mais Donald Trump pourrait une nouvelle fois marquer l'histoire du pays.


Thomas GUIEN

Tout
TF1 Info