La présidence Donald Trump

Elections américaines : Donald Trump officiellement investi par le parti républicain

La rédaction de LCI
Publié le 24 août 2020 à 23h24
JT Perso

Source : La Matinale LCI

L'essentiel

ETATS UNIS - Ça y est, c'est fait : le président américain a été officiellement investi, lundi 24 août, par le Parti républicain comme candidat à sa réélection lors de la présidentielle du 3 novembre.

Donald Trump officiellement adoubé par le camp républicain. Dix semaines avant l'élection présidentielle, l'hôte de la Maison Blanche est officiellement devenu candidat à sa réélection ce lundi, lors de la convention de son parti. Une convention qui a permis au principal intéressé de débuter sa campagne tambours battants.

Sans surprise, les quelque 330 délégués du Grand Old Party réunis à Charlotte, en Caroline du Nord, ont annoncé leur soutien au président sortant. Le vice-président Mike Pence a également été à nouveau désigné comme candidat à la vice-présidence.

"Ils utilisent le Covid pour voler l'élection"

Soucieux de la mise en scène de son investiture, Donald Trump a fait le déplacement à Charlotte et a fait son entrée quelques minutes après l'officialisation de son investiture. L'occasion pour lui de marquer le contraste avec son rival démocrate Joe Biden, qu'il a affublé du surnom moqueur de "Joe l'endormi". Mais aussi de soigner sa base électorale et de la préparer à un résultat défavorable en novembre. Pour cela, le milliardaire agite - sans éléments tangibles à l'appui - le spectre de fraudes de la part des démocrates liées au vote par correspondance qui occupera une place plus importante cette année en raison du coronavirus.

"La seule façon dont ils peuvent nous priver de la victoire est si l'élection est truquée (...) Ils utilisent le Covid pour voler l'élection", a-t-il lancé lors de son discours. Le président, qui a évoqué la possible "mort du rêve américain" si les démocrates l'emportaient, a tenu à défendre son bilan au moment où il est malmené pour sa gestion de la pandémie de Covid-19 et où sa carte maîtresse, la bonne santé de l'économie, n'est plus un atout.

"L'Amérique a besoin de quatre ans de plus de Donald Trump à la Maison Blanche", a pour sa part lancé Mike Pence lors d'une brève allocution. D'autres invités devront suivre ces prochains jours : au-delà de sa femme Melania, les quatre enfants adultes de Donald Trump feront partie des intervenants qui s'exprimeront à la tribune : Donald Jr, Eric, Tiffany et Ivanka.