Italie : avec Giorgia Meloni, l'extrême droite prend le pouvoir

Législatives en Italie : la flamme, ce sulfureux symbole choisi par Fratelli d'Italia, le parti de Giorgia Meloni

TG
Publié le 23 septembre 2022 à 17h02, mis à jour le 23 septembre 2022 à 17h25
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le logo de Fratelli d'Italia, le parti en têtes des sondages pour les élections législatives ce dimanche en Italie dans le sillage de Giorgia Meloni, est une flamme tricolore.
Le symbole a déjà été utilisé par le Mouvement social italien (MSI), fondé par d'anciens fascistes ou sympathisants de Benito Mussolini.

Comme un air de déjà-vu. Fratelli d'Italia (FdI), le parti post-fasciste de Giorgia Meloni qui s'apprête - sauf surprise - à prendre les rênes du pouvoir en Italie, a pour emblème une flamme un peu particulière. Tricolore, aux couleurs de la "botte", il pourrait s'agir d'un hommage à Benito Mussolini. Le symbole a en tout cas déjà été utilisé par le Mouvement social italien (MSI), fondé en 1946 par d'anciens fascistes ou sympathisants.

"Le voilà, notre beau symbole déposé pour les prochaines élections. Un symbole dont nous sommes fiers", avait commenté Giorgia Meloni en aout dernier sur Twitter, en publiant le désormais célèbre logo de FdI. Rapidement, nombreux sont ceux à y voir le tombeau du "Duce". Ce dernier est situé à Predappio, la ville de naissance Mussolini où des dizaines de milliers de personnes visitent chaque année la crypte familiale.

Élargir la base électorale

Dans les rangs de Meloni, on réfute ce rapprochement idéologique. Ignazio La Russa, ex-MSI et co-fondateur de Fratelli d'Italia, défend que la flamme "n'est en aucune façon assimilable à un symbole du régime fasciste et n'a jamais été accusée, et encore moins condamnée, comme un symbole apologétique". 

Pour les observateurs de la politique italienne, ce choix serait avant tout stratégique. Selon la journaliste Anna Bonalume, auteure de Un mois avec un populiste (Fayard) consacré au leader d'extrême droite Matteo Salvini, la flamme permet à FdI d'élargir sa base électorale aux Italiens déçus par Gianfranco Fini. Cet ancien patron du MSI avait voulu "respectabiliser" le mouvement et fondé une formation plus centriste, Alleanza nazionale.

Lire aussi

Seule certitude : ce symbole a inspiré au-delà des frontières alpines. À l'occasion de la fondation du Front national français en 1972, Jean-Marie Le Pen adopte la flamme tricolore italienne, reprenant strictement son dessin mais démentant toute affinité avec le MSI, sinon leur opposition au communisme. 

"Il ne faut pas tirer de conclusions de ces graphiques identiques. Nous avons utilisé cette flamme tricolore parce qu'elle nous paraît la plus jolie qu'il y avait sur le marché", expliquait-il en 1972. L'ancien FN belge, mouvement groupusculaire disparu en 2012, l'adopte également jusqu'à ce que la justice - saisie par le FN français - le lui interdise.


TG

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info