Midterms, un succès pour Donald Trump ?

Midterms : Barack Obama s’en prend à Donald Trump et aux Républicains

La rédaction de LCI
Publié le 8 septembre 2018 à 9h33, mis à jour le 31 octobre 2018 à 14h52
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

ATTAQUE – En retrait depuis son départ de la Maison Blanche, Barack Obama a décidé de s’impliquer davantage dans les élections législatives de novembre prochain. Intervenant en public dans l’Illinois, l’ancien président américain s’en est pris aux Républicains qui ne défendent pas les institutions et soutiennent Donald Trump sans réserve. Une première attaque qui vise surtout à réveiller les électeurs démocrates.

Les "midterms" sont bel et bien en vue et les deux camps se préparent aux élections à mi-mandat aux Etats-Unis en novembre prochain. Si Donald Trump est déjà en campagne pour réveiller ses soutiens, Barack Obama est, à son tour, monté au créneau. Lors d’une intervention politique dans l’Illinois, l’ancien président a répondu aux hostilités et s’en est pris aux Républicains qui, selon lui, n’ont pas le cran de défendre "les institutions qui font que notre démocratie fonctionne", mais soutiennent Trump sans réserve.

"Qu'est-il arrivé au parti républicain? ", a-t-il demandé, dénonçant l'idée selon laquelle "tout ira bien parce qu'il y a des gens au sein de la Maison Blanche qui, secrètement, ne suivent pas les ordres du président". Obama rebondissait aux récentes révélations du New York Times sur le fonctionnement erratique de la Maison Blanche sous Donald Trump. "Ce n'est pas comme cela que notre démocratie doit fonctionner!", déplore-t-il.

La plus grande menace, c'est l'indifférence, le cynisme

Barack Obama - le 7 septembre 2018

S’il s’inquiète de l’état actuel de la politique américaine, le démocrate garde espoir. "Dans cette noirceur politique, je vois un réveil des citoyens à travers le pays", clame Obama. L’ancien chef d’Etat en a profité pour appeler les électeurs démocrates à aller voter pour les élections législatives : "Vous devez voter car notre démocratie dépend de vous! Si vous pensez que les élections n'ont pas d'importance, j'espère que les deux années écoulées ont modifié votre perception", a-t-il martelé sous les applaudissements. Selon lui, la plus grande menace pour la démocratie américaine n’est pas Trump, "c'est l'indifférence, le cynisme".

En retrait depuis son départ de la Maison Blanche, Barack Obama a fait son retour ces dernières semaines et paraît bien décider à s’impliquer dans la prochaine campagne électorale. Il sera en Californie samedi et dans l'Ohio jeudi pour soutenir les candidats de son camp.

Les 435 sièges de la Chambre des représentants, un tiers de ceux du Sénat, et les postes de gouverneurs dans 36 Etats doivent être renouvelés lors du vote du 6 novembre. Les sondages prédisent une "vague bleue" (démocrate) et les républicains, aujourd'hui aux commandes du Congrès, redoutent de perdre la Chambre des représentants.


La rédaction de LCI