Verif'

Emmanuel Macron a-t-il offert au Pape un livre volé à la Pologne par les nazis ?

Publié le 26 octobre 2022 à 15h17

Source : TF1 Info

Ce lundi, Emmanuel Macron a offert au Pape la première édition en français de "Vers la paix perpétuelle", du philosophe Emmanuel Kant.
Certains accusent cette rare édition d'avoir été volée à la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale.
En réalité, l'ouvrage est arrivé en France bien avant la guerre.

Encore un "immense scandale" qui serait caché par la presse. D'après certains internautes, Emmanuel Macron a créé la polémique en Pologne près avoir "offert au Pape un livre volé à la Pologne pendant la guerre datant de 1796". Le tollé serait tel que le sujet ferait "la Une de toutes les télés", selon une publication en ligne ce lundi 24 octobre. Les choses sont en réalité bien plus nuancées.

L'ouvrage était à Paris il y a 120 ans

En source, l'internaute cite un article de Wiadomości, un journal polonais. Il est titré sur cet "outrage" provoqué par "un cadeau au Pape". "Aurait-il été volé en Pologne ?", demande le quotidien. Lundi, Emmanuel Macron a effectivement échangé des cadeaux avec le souverain pontife. Le chef de l'État a reçu une médaille représentant la basilique Saint-Pierre, et a offert en échange une édition française du traité Vers la paix perpétuelle, du philosophe Emmanuel Kant. Or, les images de cette interaction montrent qu'il ne s'agit pas d'un ouvrage ordinaire. 

Le cachet présent en première de couverture est écrit en polonais et montrerait que l'essai philosophique provient de la "Salle de lecture académique de Lviv". Soit, la première société scientifique étudiante opérant à Lviv, ville située en Pologne jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, et qui est aujourd'hui en Ukraine. Fondée en 1867, elle fut active jusqu'en 1939 d'après le site d'un centre de recherche en histoire. Médias et internautes ont donc immédiatement affirmé que l'ouvrage appartenait à la Pologne et qu'il avait été volé par les nazis occupant la ville.

C'est à cette polémique que fait référence le média cité en source. Mais, juste après le titre, le début de l'article permet de nuancer l'affaire. On y lit en effet que si Emmanuel Macron "a offert un cadeau qui a provoqué un tollé" sur Internet, "tout porte à croire que l'indignation était prématurée". 

Et de fait, comme l'a relevé le journaliste Arnaud Bédat, l'exemplaire remis au Pape est à Paris depuis plus de 120 ans. Sur le site de la libraire Hatchuel, où l'ouvrage était vendu 2500 euros, une description précise qu'il possède au contreplat le tampon du libraire Lucien Bodin, qui tenait son commerce sur le quai des Grands-Augustins, "vers 1900". Interrogé par l’AFP, le libraire Patrick Hatchuel, spécialisé dans les livres anciens et rares, a confirmé que ce produit ne pouvait avoir été volé par les nazis. "L'histoire de ce volume montre qu'il ne peut pas venir d'une spoliation par les nazis. Je n'ai aucun doute à ce sujet et, étant de confession juive, je suis sensible à la question", a-t-il témoigné auprès de l'agence. Si l'ouvrage est bien passé par une bibliothèque polonaise, il en est sorti "quelque part entre 1850 et 1870, probablement à l'occasion d'une vente".

Capture d'écran de l'édition de l'essai philosophique remis au pape François par Emmanuel Macron, vendue par la librairie Hatchuel
Capture d'écran de l'édition de l'essai philosophique remis au pape François par Emmanuel Macron, vendue par la librairie Hatchuel - Arnaud Bédat / Twitter

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info