Après les élections législatives, une France ingouvernable ?

UE, G7, Otan... Pour Emmanuel Macron, une virée diplomatique qui tombe au plus mal

TG
Publié le 23 juin 2022 à 17h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron va participer successivement à partir de ce jeudi aux sommets de l'UE, du G7 et de l'Otan.
Une séquence internationale qui s'ouvre alors que le président affronte un revers politique à l'issue des élections législatives.

Une escapade diplomatique indispensable, mais qui tombe au plus mal. Malmené sur la scène intérieure depuis le camouflet infligé aux législatives, Emmanuel Macron a quitté la France ce jeudi. Et ce, pour plusieurs jours : le chef de l'État doit participer successivement aux sommets de l'UE, du G7 et de l'Otan.

La première étape se déroule ce jeudi et vendredi à Bruxelles. Le président participe au traditionnel sommet d'été des 27, qui marque la fin de la présidence française du Conseil de l'UE. Cette réunion s'annonce plutôt consensuelle puisqu'un accord unanime est attendu sur l'octroi du statut de candidat à l'UE à l'Ukraine. Ce qui devrait marquer "un moment important, positif, peut-être même historique", selon le ministre des Affaires européennes Clément Beaune.

Un G7 en Allemagne

Le président défendra son idée de création d'une "communauté politique européenne" pour accueillir des pays proches, mais non membres de l'UE, à l'instar de l'Ukraine, des pays des Balkans occidentaux, de la Suisse ou du Royaume-Uni. Les dossiers ne manquent pas pour les 27, entre une situation économique tendue, une forte inflation et les écarts de taux qui ne cessent de se creuser.

De retour vendredi après-midi et samedi à Paris, Emmanuel Macron n'aura guère de répit. Il s'envolera dimanche pour rejoindre les Alpes bavaroises et le château d'Elmau, où le chancelier Olaf Scholz accueillera les dirigeants du G7, l'Américain Joe Biden en tête. Au programme : les sanctions contre la Russie, la reconstruction de l'Ukraine. Mais aussi la sécurité alimentaire mondiale, menacée par le blocage des céréales ukrainiennes, ainsi que le double défi de la sécurité énergétique et de la transition vers des énergies vertes.

De Madrid à Lisbonne

Le 28 juin, Emmanuel Macron rejoindra Madrid pour le sommet de l'Otan, qui rassemble ses 30 États membres pour deux jours. Les discussions tourneront de nouveau autour de la guerre en Ukraine, qui a redonné une forte visibilité à l'Alliance, alors que le président l'avait jugée en état de "mort cérébrale" en 2019, une formule qui avait fait grincer des dents.

Il achèvera son marathon diplomatique par un crochet à Lisbonne, le 30 juin, pour la conférence de l'ONU sur la préservation des fonds marins, menacés par le changement climatique et l'activité humaine. Il devrait annoncer la candidature de la France pour l'organisation de la prochaine conférence sur les Océans, en 2025. Avant de replonger dans le bain de la politique, française cette fois-ci.


TG

Tout
TF1 Info