Ukraine : onze mois de guerre

Emmanuel Macron à Washington : les enjeux de sa visite d'État auprès de Joe Biden

A. Lo.
Publié le 29 novembre 2022 à 9h27, mis à jour le 30 novembre 2022 à 7h00
JT Perso

Source : TF1 Info

Le chef de l'État est arrivé ce mercredi aux États-Unis pour rencontrer son homologue américain.
Une visite diplomatique de quatre jours qui devrait permettre aux deux dirigeants de parler d'Ukraine.
Au menu également, les mesures de protection économique mises en place par Joe Biden, aux dépens de ses partenaires européens.

Emmanuel Macron de retour à Washington. Le président français est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi pour une visite d'État aux Etats-Unis (qui durera jusqu'à vendredi),  sa deuxième, après une première lors de son premier mandat. Un "honneur" pour Paris, qui devrait être aussi l'occasion pour les dirigeants d'évoquer plusieurs sujets de friction entre les deux pays.

Plusieurs sujets de discussion

La visite doit débuter à Washington pour emmener ensuite le président français à la Nouvelle-Orléans. Pour la première visite d'État organisée par Joe Biden, le président français aura droit jeudi à toute la pompe et tous les honneurs d'une telle réception, avec coups de canon, dîner de gala et entretien au coin du feu dans le célèbre Bureau Ovale. Une manière de solder la récente crise diplomatique entre les deux pays. En septembre 2021, l'annonce par Washington de l'alliance AUKUS avec l'Australie et le Royaume-Uni avait suscité l'ire de Paris, privé d'un mégacontrat de sous-marins avec Canberra.

Mais au-delà du protocole, l'Élysée veut mettre plusieurs sujets sur la table des discussions. La situation en Ukraine devrait donc être évoquée alors que les deux pays avaient depuis le début du conflit des positions différentes. Si Emmanuel Macron a toujours soutenu Kiev, il prônait également le dialogue avec Moscou, ce qui agaçait son partenaire américain. Or Washington semble se rapprocher de cette position depuis que son chef d'état-major, le général Mark Milley, a évoqué une possible fenêtre d'opportunité pour des négociations.

Lire aussi

La rencontre entre les deux dirigeants devrait aussi être l'occasion de parler des mesures de protection mises en place par les États-Unis pour répondre aux conséquences économiques de la guerre. Paris cherche ainsi la parade à l'"Inflation Reduction Act", qui prévoit des investissements massifs pour la transition énergétique, accompagnés de généreuses subventions pour les véhicules électriques, batteries et énergies renouvelables produits aux États-Unis. Un plan qui est jugé protectionniste par la France.

C'est pourquoi le président Macron espère obtenir des "exemptions" pour quelques industries européennes. Il sait néanmoins qu'il est improbable que Joe Biden revienne sur l'architecture de ce plan crucial pour son bilan. L'idée est donc plutôt d'en tirer les leçons pour aller défendre une politique semblable auprès des Européens.


A. Lo.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info