Ex-espion russe empoisonné : une affaire au parfum de guerre froide

Affaire Skripal : Les Etats-Unis sanctionnent la Russie

Sébastie MASTRANDREAS
Publié le 9 août 2018 à 11h20
Affaire Skripal : Les Etats-Unis sanctionnent la Russie

Source : AFP

AFFAIRE SKRIPAL - Washington va plus loin dans les punitions suite à l'affaire Skripal. Après avoir expulsé 60 diplomates russes accusés d'être des "espions", les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions économiques à l'égard de la Russie. Une décision qui pourrait mettre Moscou en difficultés alors que rouble et la bourse russe sont en train de chuter.

Quelques mois après l'affaire dite Skripal -du nom de l'ex-agent décédé ainsi que sa fille suite à l'inhalation d'un produit innervant-  les Etats-Unis vont plus loin dans leur soutien envers les Britanniques. Ils ont annoncé de nouvelles sanctions économiques envers la Russie d'ici à fin août, conformément à la loi américaine sur les armes chimiques.  

"Nous avons toujours dit très clairement que nous étions d'accord avec la conclusion qu'il s'agissait d'e l'agent Novitchok -un agent neurotoxique mis au point par l'Union soviétique à la fin de la guerre froide- et que le coupable était en fin de compte la Fédération de Russie", a déclaré mercredi 8 août à la presse un haut responsable du département d'Etat. 

Des sanction qui pourraient coûter des "centaines de millions de dollars" à l'économie russe

La Russie se verra dès lors imposer des sanctions économiques dès le 22 août, si le Congrès ne s'y oppose pas. Ces sanctions portent sur l'exportation de certains produits technologiques, comme des appareils ou de l'équipement électroniques, qui pourraient coûter des "centaines de millions de dollars" à l'économie russe". 

Une annonce qui tombe mal pour Moscou, sous le coup de sanctions depuis 2014 pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne, car elle risque d'aggraver la chute du rouble qui a piqué du nez mercredi. La bourse russe a fait de même en raison de rumeurs de nouvelles sanctions américaines d'ampleur liées aux accusations d'ingérence russe dans les élections américaines. 

D'autres mesures à venir contre Moscou

Dès que les sanctions seront en vigueur, la Russie aura 90 jours pour prouver déclarer qu'elle n'utilise plus d'armes chimiques ou biologiques, s'engager à ne plus le faire à l'avenir et permettre des inspections pour s'assurer de leur élimination. Si le gouvernement Poutine ne se plie pas à ces mesures, les Etats-Unis préviennent : des mesures "draconiennes" pourraient être prises.


Sébastie MASTRANDREAS

Tout
TF1 Info