Attentat du 3 juin à Londres

Attentat de Londres : huit morts, dont trois Français et un Espagnol, selon le dernier bilan

La rédaction de LCI
Publié le 7 juin 2017 à 17h25
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

TERRORISME - L'enquête se poursuit après l'attentat qui a tué 8 personnes, dont désormais trois Français, et en a blessé une cinquantaine samedi soir à Londres. La police a dévoilé l'identité des trois assaillants. Suivez les dernières informations.

FAUSSE ALERTE


La police britannique a annoncé avoir procédé à une explosion contrôlée à proximité de la future ambassade des Etats-Unis à Londres, où deux "véhicules abandonnés" avaient été remarqués, précisant que l'incident était "sans lien avec le terrorisme".

HÉROS


"Mon frère Ignacio a tenté d'arrêter des terroristes, et a perdu la vie en essayant d'en sauver d'autres". La soeur de l'Espagnol Ignacio Echeverria, qui s'était interposé lors de l'attentat de Londres entre une femme et son assaillant, est mort, a confirmé sa soeur sur Facebook. Le décès de ce juriste et spécialiste de la lutte anti-blanchiment chez HSBC, âgé de 39 ans, a également été annoncé par le ministère des Affaires étrangères de son pays.


Selon ses amis, ce fan de skateboard rentrait samedi d'un skatepark quand il a vu ce qu'il croyait être une bagarre ordinaire et a cherché à s'interposer. Il a été surnommé par la BBC "le héros au skateboard". "Consterné par l'assassinat d'Ignacio Echeverria, mes condoléances à sa famille. Nous n'oublierons jamais son acte héroïque et exemplaire", a réagi le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. 

BILAN


L'attentat de Londres de samedi a donc pour l'instant fait officiellement 8 morts, dont 3 Français. On déplore aussi 48 blessés, dont 8 Français. 

VIDÉO


Voici l'annonce d'Emmanuel Macron

Attentat de Londres : Emmanuel Macron confirme le décès de 3 FrançaisSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

DRAME


Une annonce qui intervient quelques instants après la confirmation qu'un corps avait été repêché dans la Tamise par la police britannique, qui était à la recherche d'un disparu français, Xavier Thomas, 45 ans.

DÉCÈS


"Nous avons eu confirmation ce matin du nouveau bilan. Il y a en effet trois décès et huit blessés du côté français. C'est un lourd tribut que nous payons dans ces attentats", a ainsi déclaré le président français depuis le perron de l'Elysée. 

URGENT


Emmanuel Macron vient d'annoncer la mort d'un troisième Français au cours de l'attentat de Londres. 

VICTIME


Alors qu'elle recherche le Français Xavier Thomas, dont on pense qu'il est tombé dans la Tamise au moment de l'attaque, la police vient de trouver un corps dans le fleuve, rapporte la BBC.

ARRESTATION


La police britannique a effectué mercredi une nouvelle arrestation dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis samedi dernier à Londres.

Un homme de 30 ans a été appréhendé à l'issue d'une perquisition effectuée dans l'est de Londres, dit la police dans un communiqué.

Cette personne est soupçconnée d'avoir préparé "des actes terroristes".

TRIBUTE


Le prince Harry a rendu hommage ce mercredi aux victimes de l'attentat de Londres en faisant la promotion à Sydney des Invictus Games, compétition opposant des anciens combattants handicapés du monde entier.

Il s'exprimait alors que Canberra vient d'annoncer que deux Australiens figuraient parmi les sept personnes tuées à Londres.

"Je voudrais commencer par transmettre mes pensées à ceux qui ont été touchés par l'attaque de samedi à London Bridge", a dit l'ancien soldat.

"Les Australiens représentent une composante importante, pleine de vie, du tissu social de Londres et nous nous en rappelons lors des temps heureux comme pendant les temps difficiles. Nous sommes de tout coeur avec les victimes, leurs amis et leur famille".

EN RÉACTION


Theresa May veut détricoter les Droits de l'Homme empêchant de légiférer sur le terrorisme

FUNERAILLES


Plus de 130 imams et leaders religieux du Royaume-Uni ont fait savoir par un communiqué, qu'ils refusaient de prononcer la prière islamique traditionnelle à l'occasion des funérailles des terroristes

ENQUÊTE


Selon le quotidien italien La Repubblica, Youssef Zaghba, dont l’identité a été confirmée ce mardi par les autorités britanniques, n'aurait pas caché ses penchants djihadistes. Le journal affirme que le jeune Italo-Marocain aurait déclaré qu’il "allai[t] devenir un terroriste" alors que la police transalpine l’interrogeait à l'aéroport de Bologne en 2016 au moment d’une tentative avortée de se rendre en Syrie. 


Un élément qui pose question  sur le niveau de surveillance de Youssef Zaghba alors que le Corriere della Sera rapportait plus tôt que les services de renseignement italiens l’avaient signalé à leurs homologues au Royaume-Uni. Les forces de l’ordre britanniques disent quant à elles que le jeune homme n'était pas sous la surveillance du MI5, le renseignement intérieur britannique.

BILAN


Le service de santé britannique NHS England vient de donner un nouveau bilan concernant les blessés. "Sur les 48 personnes qui ont été transportées [depuis samedi], 32 patients sont actuellement pris en charge dans les hôpitaux londoniens", fait savoir le NHS dans un communiqué rapporté par le Telegraph, précisant que 15 d’entre eux "restent dans un état critique". 


Le dernier bilan était de 36 blessés, dont 18 dans un état critique.

ENQUÊTE


Alors que plusieurs médias affirment que Rachid Redouane, l’un des trois assaillants, avait vécu à Dublin, (Irlande) en 2012, le journal britannique The Guardian indique qu’un homme de nationalité marocaine a été arrêté lundi soir à dans la ville irlandaise de Limerick. Selon le quotidien, un certain nombre de documents au nom de Rachid Redouane ont été retrouvés par les enquêteurs lors de cette interpellation. 

CONTROVERSE


Les services de renseignement auraient-ils pu empêcher l'attentat de Londres ? La polémique enfle à mesure que le profil des trois terroristes se précise.

Colère et polémique après l'attentat de LondresSource : JT 13h Semaine
Cette vidéo n'est plus disponible

PERSONA NON GRATA 


Le maire de Londres Sadiq Khan, critiqué par Donald Trump après l'attentat de Londres pour avoir dit à ses administrés de ne pas s'alarmer à cause de la présence de policiers armés dans les rues, estime que le Royaume-Uni ne devrait pas honorer l'invitation faite au président américain d'effectuer une visite d'Etat au cours de l'année.


"Je dis depuis longtemps que l'invitation de la Première ministre Theresa May à Donald Trump à faire une visite d'Etat est prématurée", a-t-il déclaré à nos confrères de l'AFP. "Les visites d'Etat sont adressées à des dirigeants internationaux qui se sont distingués. Etant donné que beaucoup de Britanniques ne sont pas d'accord avec beaucoup des politiques de Donald Trump, nous ne devrions pas avoir de visite d'Etat", a-t-il ajouté, tout en précisant qu'il fallait "naturellement continuer à parler" avec le président américain.

INTERPELLATION 


La police annonce également l'arrestation ce mardi matin dans le quartier de Barking, dans l'est de Londres, d'un homme de 27 ans. Les douze autres personnes interpellées jusque-là ont toutes été relâchées. 

DERNIÈRE MINUTE


La police britannique confirme à l'instant l'identité du troisième assaillant Youssef Zaghba, précisant qu'il n'était pas sous surveillance du MI5, le renseignement intérieur du Royaume-Uni.

ENQUÊTE


Selon les médias transalpins, Youssef Zaghba avait été bloqué en 2016 à l'aéroport de Bologne alors qu'il tentait de se rendre en Syrie. Le Corriere della Sera affirme par ailleurs que les autorités italiennes avaient informé le Royaume-Uni des déplacements de l'Italo-Marocain né à Fez, dans le nord du Maroc, en 1995.

ENQUÊTE 


Les autorités britanniques n'ont, pour l'heure, pas révélé le nom du troisième assaillant. Mais, selon nos informations (également données par des médias italiens), il s'agirait de Youssef Zaghba, un Italo-Marocain de 22 ans.

MINUTE DE SILENCE

MINUTE DE SILENCE


Revivez, en vidéo, la minute de silence respectée mardi à 11H (midi en France) par l'ensemble du Royaume-Uni en hommage aux victimes des attentats.

En hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester, le Royaume-Uni respecte une minute de silenceSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

MINUTE DE SILENCE

MINUTE DE SILENCE


Le Royaume-Uni se recueille en respectant une minute de silence en hommage aux victimes des récents attentas ayant frappé le pays. Les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments officiels et devaient le rester jusque dans la soirée.

HOMMAGE 


La minute de silence en hommage aux victimes qui sera respectée au Royaume-Uni et dans toutes les ambassades britanniques doit débuter d'ici une heure environ.

SOUTIEN 


Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a apporté ce mardi son soutien au maire de Londres Sadiq Khan, accusé par Donald Trump de minimiser la menace terroriste. "Sadiq Khan a dit quelque chose de très raisonnable et sensé en déclarant que les gens ne devaient pas s’alarmer à cause de la présence de policiers armés dans les rues", a souligné le chef de la diplomatie de Royaume-Uni sur Sky News, ajoutant ne pas vouloir s’immiscer dans la controverse. "C’est une polémique franchement futile par rapport à ce qui s’est passé samedi soir et aux réponses que nous devons apporter." 


Lundi, la Première ministre Theresa May avait elle aussi salué sans détour le maire travailliste de Londres, opposant un démenti à peine masqué au président américain.

PERQUISITION


La police annonce poursuivre ses investigations en menant une perquisition à Ilford, dans la banlieue est de la capitale britannique, où elle n'a cependant procédé à aucune arrestation.

HOMMAGE


Une minute de silence sera respectée dans tout le Royaume-Uni aujourd'hui à 11h00 (midi heure française) en hommage aux victimes de l'attentat. Hier en fin de journée, des centaines de personnes se sont réunies pour une veillée dans les jardins de Potter Field, à proximité immédiate de l'hôtel de ville de Londres.

ENQUÊTE 


Les dix personnes encore détenues dans le cadre de l’enquête sur l'attentat de Londres ont été relâchées sans poursuites, a annoncé lundi soir la police londonienne. Elles avaient été arrêtées dimanche lors de perquisitions menées dans le quartier de Barking, dans l'est de Londres, d'où étaient originaires deux des trois auteurs de l'attentat.

DEUX FRANCAIS TOUJOURS RECHERCHÉS

LES IDENTITÉS DE DEUX ASSAILLANTS RÉVÉLÉES


La police britannique vient de dévoiler l'identité de deux assaillants. Khuram Shazad Butt et Rachid Redouane.

COMBAT DETERMINE


Nous mènerons un combat déterminé (...) Ils ne gagneront pas" a affirmé Jean-Yves Le Drian depuis Londres. 

MESURES CONJOINTES


"Nous devons prendre des mesures conjointes avec le Royaume-Uni" a déclaré Jean-Yves Le Drian, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. 

CONFERENCE DE PRESSE DE JEAN-YVES LE DRIAN 


Le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a commencé sa conférence de presse. "Nous dénombrons une victime française décédée, deux personnes disparues, huit personnes blessées dont quatre graves". 

HUIT POLICIERS, 46 COUPS DE FEU


L'Independent Police Complaints Commission (IPCC) a indiqué ce lundi que 46 coups de feu au total avaient été tirés par les huit policiers qui sont intervenus directement samedi soir pour stopper l'attaque des terroristes, selon la BBC. 

COOPERATION

MESSAGE DE SOUTIEN

AVIS DE RECHERCHE 


Ignacio Echeverria Miralles de Imperial, 39 ans, juriste et spécialiste de la lutte antiblanchiment chez HSBC à Londres était toujours recherché lundi. Il se trouvait samedi soir sur le London Bridge avec des amis. 

Le ministre espagnol  de l'Intérieur Juan Ignacio Zoido a confirmé son identité et précisé que les autorités espagnoles travaillaient étroitement avec sa famille, notamment sa soeur, résidente à Londres comme lui, pour tenter de le retrouver.

ENQUÊTE 


Selon  la chaîne de télévision publique irlandaise RTE, citant des sources policières, un des assaillants était un Marocain passé par Dublin. 

IDENTITÉ


Un des assaillants tués aurait été retrouvé avec des papiers d'identité irlandais, selon des sources du Telegraph à Dublin. 

POLÉMIQUE SUR LA SECURITÉ


A trois jours des législatives, l'opposition a demandé lundi la démission de la Première ministre britannique Theresa May accusée de laxisme sur la sécurité après l'attentat qui a fait sept morts à Londres et pour lequel la police a procédé à de nouvelles arrestations.


Même fragilisée, Theresa May, dont le parti conservateur reste en tête des sondages, espère en sortir avec une majorité renforcée avant d'aller négocier la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne avec Bruxelles. 

FRANCE


Edouard Philippe, actuellement en déplacement au péage de Thun-L'Evêque, "à la pointe en matière de coopération interservices pour notre sécurité", a rappelé que la "sécurité des Français était une priorité absolue" et appelle à la "vigilance la plus extrême"

TÉMOIGNAGES 


Après une nouvelle vague de barbarie terroriste, Londres panse ses plaies. Au surlendemain de l'attaque, la ville rend hommage à ses victimes, mais aussi à ses héros qui ont, grâce à leur courage, pu sauver des dizaines de vies.

PENDANT CE TEMPS


Donald Trump a répliqué à Sadiq Khan, indifférent à ses critiques : "Excuse pathétique du maire de Londres Sadiq Khan qui a dû trouver une explication rapide à sa déclaration "Pas de raison de s'alarmer!". Les médias traditionnels travaillent dur pour vendre cette version"


Le Président des Etats-Unis a par ailleurs appelé ce lundi la Cour suprême des Etats-Unis a examiner "en urgence" son décret anti-immigration à l'encontre de certains pays musulmans, dont il demande une version "beaucoup plus stricte".

COURAGE 


Deux jours après l’attentat qui a coûté la vie à 7 personnes, selon un bilan provisoire, les Londoniens savent qu’ils devront vivre avec cette menace

LE POIDS DE L'IMAGE


Cette photo d’un homme fuyant le chaos de l’attentat de Londres en prenant bien soin de ne pas renverser une goutte de sa pinte de bière est devenue virale depuis samedi soir

TÉMOIGNAGE


L'un des trois auteurs de l'attaque de Londres était un père "sympathique" de deux très jeunes enfants et a "soudain changé d'attitude, n'agissant pas comme d'habitude", ont rapporté lundi à l'AFP des voisins du quartier où il vivait, théâtre de multiples perquisitions.

HÉROS


Ils ont fait le maximum pour éloigner les terroristes ou protéger les passants samedi soir en pleine attaque

International
Les héros anonymes de l’attentat de Londres

Les héros anonymes de l’attentat de Londres

POINT


Après l’attentat de Londres, Theresa May tape du poing sur la table.

International
Attentat de Londres : que penser des propositions de Theresa May?

Attentat de Londres : que penser des propositions de Theresa May?

PRESSE


La une du "Daily Telegraph"

ALERTE


Le niveau d'alerte à la sécurité va être maintenu à "sévère", après l'attentat de samedi soir, a déclaré lundi la Première ministre britannique, Theresa May.
  

"Sévère" correspond au deuxième plus haut niveau d'alerte après celui de "critique", qui avait été momentanément activé après l'attentat commis à la sortie d'un concert à Manchester le 22 mai.

MAY CRITIQUÉE


Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn appelle à la démission de la Première ministre Theresa May après la série d'attentats au Royaume-uni en raison des réductions d'effectifs policiers qu'elle a opérées. "Il y a eu des appels lancés par beaucoup de gens responsables qui sont très inquiets qu'elle ait été au ministère de l'Intérieur pendant tout ce temps et décidé ces réductions dans les effectifs policiers", a-t-il déclaré sur ITV News.

IDENTITÉ


Selon The Sun, l’un des trois hommes serait l’un des principaux personnages du documentaire "The Jihadist Next Door".

PORTRAITS


Un Français figure parmi les personnes tuées par les trois terroristes

HOMMAGE


Tous les Londoniens sont conviés à une veillée en hommage aux victimes. Le rassemblement est organisé ce soir à 18 heures (heures de Londres) dans le Potters Fields Park, a indiqué  le maire Sadiq Khan. 

BILAN POLICE


Selon Metropolitan Police, quatre policiers ont été attaqués durant l'attentat de Londres. Un policier se trouve actuellement en état critique. 

POINT


Le Français décédé durant l'attentat de Londres figure parmi les premières victimes poignardées lors de cette attaque qui a fait sept morts et une cinquantaine de blessés. Un autre Français est toujours porté disparu.

VU SUR TWITTER


Le Prince Harry a observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Londres ce lundi matin

LA POLICE CHERCHE DES COMPLICES


Interrogée sur la radio de la BBC, Cressida Dick, patronne de la Metropolitan Police, a expliqué que les trois attentats commis en moins de trois mois sur le sol britannique avaient été fomentés sur place et que la menace terroriste est principalement interne et non téléguidée depuis l'étranger

ARRESTATIONS


La police britannique a procédé lundi à de nouvelles arrestations dans l'enquête sur l'attentat de Londres, revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), qui a fait sept morts et des dizaines de blessés à quelques jours des élections législatives.

"Un certain nombre de personnes ont été arrêtées" lors de deux nouvelles perquisitions à Newham et à Barking, à l'est de Londres, a indiqué la police dans le cadre de l'enquête sur ce troisième attentat en trois mois au Royaume-Uni.

TÉMOIGNAGE


Toujours selon The Telegraph, un des trois assaillants présumés aurait été signalé à deux reprises pour sa radicalisation. Une de ses voisines dans le quartier de Barking, à l'est de Londres, raconte qu'elle avait contacté les autorités après qu'il avait tenté de laver le cerveau de ses enfants dans un jardin public.  

RESTER DEBOUT


Dans le métro londonien : "Le London Bridge ne tombera jamais"

INVESTIGATIONS


La police britannique tente de déterminer si les terroristes ont bénéficié de soutiens et de complicités, a indiqué la patronne de la Metropolitan Police ce lundi.


"Nous avons mené des perquisitions dans différents endroits dans l'est de Londres et nous avons saisi une importante quantité d'éléments. Nous travaillons très rapidement", a déclaré Cressida Dick sur la télévision de la BBC.

RADICALISATION


Selon The Telegraph, l’antiterrorisme britannique surveillait depuis plusieurs semaines une cellule de jihadistes à Barking (quartier d’où est originaire un des 3 assaillants et où ont eu lieu la majorité des interpellations depuis dimanche matin).


Un membre de cette cellule évoque un mode opératoire similaire à celui de l’attaque de Londres : "utiliser une voiture comme une arme" puis sortir avec des couteaux et poignarder des passants. Il se vante par ailleurs d’avoir radicalisé une douzaine de jeunes de Barking, volontaires désormais pour mourir en martyr.


Ces hommes sous surveillance parlaient également d’attaquer un pont et d’aller à la salle de gym pour être plus performants.


Ils ont aussi estimé qu’un véhicule automatique serait plus facile à conduire pour les nouvelles recrues.

TENSION


Donald Trump avait attaqué frontalement Sadiq Khan, le maire de Londres, l'accusant de ne pas prendre au sérieux la menace terroriste.

RÉACTION POLITIQUE


"Enfin un propos lucide qu'on aimerait avoir de temps en temps en France" 

ÉCLAIRAGE


Pourquoi une telle vague meurtrière de l'autre côté de la Manche ? L'avis de Michel Scott, spécialiste de l'actualité internationale à TF1.

ENQUÊTE

LE JOUR D'APRÈS


Quelques fleurs posées sur le London Bridge, théâtre de l'attaque sanglante de samedi soir revendiquée par Daech.

BILAN


Sept personnes dont un Français ont perdu la vie dans l'attentat de Londres. 48 personnes ont été blessées et 32  sont toujours hospitalisées. Parmi eux, on dénombre sept Français blessés. Quatre d'entre eux, trois femmes et un homme, sont dans un "état grave". Un ressortissant français est quant à lui toujours porté disparu. 

ARRESTATIONS


Un "certain nombre de personnes" ont été interpellées lundi par la police britannique lors de deux perquisitions dans l'est de Londres. Des perquisitions et des fouilles, menées par une unité de l'antiterrorisme, sont actuellement en cours. 

HOMMAGE 


Dimanche, ils étaient plus de 50.000 à venir assister au concert commémoratif "One Love Manchester". Hasard du calendrier : il était organisé au lendemain d'un nouvel attentat à Londres.

ENQUÊTE


Ce lundi, les autorités britanniques poursuivent leur enquête après l'attaque perpétrée samedi à Londres par "une unité de combattants de l'Etat islamique", a rapporté l'agence de propagande de l'EI Amaq dans un communiqué. Sur le front de l'enquête, des perquisitions ont été effectuées à Barking, une banlieue multi-ethnique de l'est de Londres, où la police a arrêté 12 personnes âgées de 19 à 60 ans, dont une a ensuite été relâchée.


Un photographe de l'AFP a vu les forces de l'ordre emmenant dans un fourgon quatre femmes. D'après Sky News, la police, lourdement armée, a perquisitionné au domicile d'un des trois auteurs de l'attaque. Cet assaillant était avec deux complices dans la camionnette qui a foncé sur le London Bridge samedi soir. 

Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct. Deux jours après l'attentat survenu à Londres, suivez sur LCI l'évolution de l'enquête.  

REVENDICATION


Dans un communiqué publié ce dimanche soir par son organe de presse Amaq, l'organisation Etat Islamique a revendiqué l'attaque de Londres, qui a fait 7 morts et près de 50 blessés samedi soir.

BILAN


Selon nos informations, le jeune homme travaillait dans un bar tout proche du London Bridge.

ENQUÊTE


Selon un témoignage recueilli par le quotidien The Guardian, un des suspects avait signalé à la police il y a deux ans par une habitante de son quartier. En cause : l'individu aurait essayé de radicaliser des enfants dans un parc du quartier. Sur place, la jeune femme aurait l'homme dire : "Je suis prêt à tout au nom d'Allah. Je suis prêt à faire ce qui doit être fait, y compris tuer ma propre mère."

RECIT


Retour sur de longues minutes d'angoisse samedi soir, au coeur de Londres.

International
Attentat de Londres : 8 minutes de terreur, récit des faits

Attentat de Londres : 8 minutes de terreur, récit des faits

TERRORISME


Les services secrets sont déjà remis en cause.

MANCHESTER


Le concert événément de ce dimanche soir a débuté par une minute de silence.

One love Manchester : la minute de silenceSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

MANCHESTER


Le grand concert caritatif d'Ariana Grande en hommage aux victimes de l'attentat perpétré contre ses fans se déroule actuellement.

TEMOIGNAGE

BILAN


D'après nos informations, le Français tué samedi soir à Londres est un jeune homme de moins de 30 ans. Il a été blessé dès le début de l'attaque dans un bar, et il est décédé presque instantanément quand les équipes de secours sont arrivées. Toujours selon nos informations, le président de la République s'est entretenu par téléphone avec ses parents.

HOMMAGE


Le concert doit débuter à 20h00.

REACTION

DERNIERE MINUTE


Un Français a été tué dans l'attentat de Londres, annonce le Quai d'Orsay. Selon le ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian, sept autres français sont blessés, dont quatre grièvement.  Un ressortissant est toujours porté disparu à Londres, où se rendra lundi le ministre.

RECIT


Face aux assaillants, les Londoniens ont tenté de se défendre avec tout ce qu'il leur passait sous la main.

ENQUÊTE


Selon la BBC, la police aurait interpellé deux nouvelles personnes à East Ham. Selon un témoin, l'un des deux hommes interpellés aurait tenté de sauter de la fenêtre d'un appartement au premier étage, avant d'être saisi et ramené à l'intérieur par les policiers.

TEMOIGNAGE

VICTIME COLLATERALE


Parmi le blesés figure un homme victime d'une balle perdue de la police,  a annoncé un officier de la police londonienne. Son pronostic vital n'est pas engagé. 

DROIT DE REPONSE


Google a répondu à Theresa May, qui appelait à une régulation plus étroite sur Internet pour empêcher la diffusion d'idéologies extrémistes. Le géant du web a déclaré qu'il "travaillait déjà avec les gouvernement et les ONG pour répondre à ce problème complexe, (...) et empêcher les terroristes de disposer d'une tribune en ligne".

ELYSEE


Selon nos informations, Emmanuel Macron s'est entretenu par téléphone avec les familles des blessés français. "Le président de la République a exprimé la pleine solidarité du pays dans cette épreuve aux familles et aux proches ainsi que son affection", a indiqué l'Elysée.

ENQUÊTE


La police londonienne a donné des précisions sur le déroulé des événements. D'après les premiers éléments de l'enquête, huit policiers ont ouvert le feu sur les trois terroristes, tirant 50 balles. Le van à bord duquel ils se sont rendus sur le London Bridge avait été volé peu avant. 

BILAN


Un Canadien figure parmi les sept personnes tuées samedi soir à Londres par trois assaillants, a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau dimanche dans un communiqué.

LONDRES


La  Première ministre Theresa May est actuellement au chevet des victimes, a fait savoir le 10, Downing Street. Une visite effectuée sans la presse.

ENQUÊTE


La BBC annonce que les trois terroristes présumés ont été identifiés.

BILAN


Selon le NHS (le système de Santé britannique), 21 personnes seraient dans un état critique parmi les 48 blessés.

REACTION


Le pape François a profité de son apparition au balcon de la Basilique 

Saint-Pierre à Rome pour inviter les fidèles à "prier pour les victimes et 

leurs proches".

TEMOIGNAGE

Londres : "J'avais ma fille qui me hurlait : "maman je ne veux pas mourir'"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

HOMMAGE


Le secrétariat de Theresay May annonce qu'une minute de silence aura lieu mardi à 11h, en hommage aux victimes. Les drapeaux, eux, resteront en berne.

HOMMAGE


Des Londoniens commencent à se rendre sur les lieux du drame, comme en témoigne notre journaliste présent sur place.

REACTION


Donald Trump s'en est pris au maire de Londres Sadiq Khan. "7 morts et 48 blessés et le maire de Londres dit qu'il n'y a aucun raison d'être alarmés", écrit le président américain, citant une phrase de l'édile... mais sans expliquer le contexte de sa phrase. Réponse de l'intéressé ? "Le maire de Londres a "mieux à faire" que de répondre au tweet "mal informé", a fait savoir son entourage.

#ANALYSE

#ENQUÊTE


Douze arrestations ont eu lieu dans l'est de Londres suite à l'attentat du London Bridge, affirme la police britannique. 

#VICTIMES


Selon la BBC, quatre policiers figurent parmi les blessés de l'attentat du London Bridge. 

#PARIS


La société d'exploitation de la tour Eiffel annonce que cette dernière sera symboliquement éteinte, ce dimanche soir, en hommage aux victimes de l'attentat du London Bridge. 

#HOMMAGE


Selon nos informations, les drapeaux seront mis en berne sur les bâtiments publics en France en hommage aux victimes de l'attentat du London Bridge. 

#ELECTIONS


"Il ne faut jamais permettre que la violence perturbe le processus démocratique". En réponses à l'attaque de Londres, Theresa May a indiqué que les élections seront maintenues ce jeudi dans le pays. 

Theresa May annonce le maintien de la campagne et appelle à l'unitéSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

5700 appels ont été reçus à la cellule de crise mise en place  par le Quai d'Orsay, indique Marielle de Sarnez, ministre en charge des affaires européennes et invitée du Grand Jury sur LCI et RTL.

#TEMOIGNAGES

#ECHANGE

#DECLARATION 


Theresa May, la Première ministre britannique, a salué ce dimanche midi "le courage des forces de l'ordre" et leur rapidité d'action. "De nombreuses personnes sont en urgence vitale" a-t-elle précisé. 


"Il s'agit de la troisième attaque terroriste au cours des trois derniers mois en Angleterre. Ces récentes attaques ne sont pas connectées, mais il s'agit d'une nouvelle tendance. Les terroristes se copient les uns les autres. Les choses ont besoin de changer, en plusieurs sens : nous devons vraincre cette idéologie du fondamentalisme islamique, contre les refuges des extrêmistes en Syrie, en Irak et chez nous. Enfin, il nous faut une stratégie antiterrosite robuste. Notre pays a réalisé de grands progrès mais aujourd'hui il faut dire que cela suffit."


"Par respect, deux partis ont suspendu leur campagne pour les législatives. Mais les élections se tiendront comme prévu, jeudi."

#RUSSIE


Selon l'AFP, le président russe Vladimir Poutine a condamné "l'attentat terroriste" de Londres et exprimé ses "profondes condoléances" au peuple britannique. 

CE QUE L'ON SAIT A 11 HEURES 


- Scotland Yard indique que le bilan s'élève à 7 morts et au moins 48 blessés pris en charge à l'hôpital


- Parmi les blessés figurent quatre ressortissants français, dont un est dans un état grave


- Les trois assaillants impliqués dans l'attaque ont été abattus


- Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentatives d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste". 

#ENQUETE

#SCOTLANDYARD

Attentat de Londres : le bilan s'élève à 7 morts selon la police britanniqueSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#DECLARATION


Cressida Dik, porte-parole de Scotland Yard, s'exprime en milieu de matinée ce dimanche. Elle affirme que le bilan s'élève à présent à sept morts. 


"Nombre de personnes ont mis leur vie en danger pour sauver des gens pendant et après l'attaque, je leur rends hommage. Nous agents ont mis un terme à cet événement majeur en huit minutes. Nous étions préparés à agir." 


"L'incident est sous contrôle mais la zone est toujours bouclée, nous la passons au peigne fin." 

#RECUPERATION


De son côté, Marine Le Pen, présidente du Front national, a rapidement réagi à l'attentat de Londres. Elle demande sur Twitter "combien d'attentats avant de considérer le fondamentalisme islamiste comme un totalitarisme barbare" ? De nombreux internautes déplorent le fait qu'elle ne fasse, dans cette réaction, aucune mention des victimes. 

#RÉACTIONS


Plusieurs candidat(e)s aux élections législatives françaises ont exprimé leur émotion et leurs condoléances avec les victimes de l'attaque du London Bridge. 


Parmi eux, Nathalie Kosciusko-Morizet, exprime sa "solidarité avec les familles des victimes" et sa "détermination à combattre les terroristes". Valérie Boyer, quant à elle, pense "aux Londoniens de nouveau meurtris et leurs familles". Valérie Pécresse, elle aussi, souhaite que nous soyons "tous unis contre la barbarie". 

#BILAN


Selon nos confrères de France Info, Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, annonce que quatre français figurent parmi les blessés de l'attentat du London Bridge.

#ELECTIONS

Castaner appelle les Français de Londres à aller voterSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#HOLLANDE

#PREMIERMINISTRE 

#IMAGES 


Voici les premières images de la camionnette vraisemblablement utilisée par les assaillants sur le London Bridge.

Londres : les photos de la camionette qui a servi aux attaquesSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#RÉACTION 


La chancelière allemande Angela Merkel a réagi ce dimanche matin à l'attentat du London Bridge. Elle se dit "résolument aux côtés de la Grande-Bretagne". 


"Nous sommes aujourd'hui liés au delà de toutes les frontières par l'effroi et le deuil mais aussi par la détermination" a-t-elle poursuivi. 

#FRANÇAIS


Selon l'entourage du porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, "deux Français" figurent parmi les blessés de l'attentat du London Bridge, "dont un en état grave". 

#TURIN 

#MAIRE


Le maire de Londres Sadiq Khan s'est exprimé ce dimanche matin suite à l'attentat du London Bridge : 


"Les terroristes lâches ont ciblé délibérément des civils. Il n’y a aucune justification à cela. Nous ne les laisserons jamais gagner ou terroriser notre ville et les Londoniens. Les services de secours ont réagi de manière héroïque. Cela fait 13 mois que je suis maire et je pense que nous avons les meilleurs services de sécurité du monde. Le niveau de menace reste très élevé, nous devons être spécialement vigilants. Les terroristes trouvent toujours de nouvelles manières de nous attaquer. Nous allons augmenter la présence policière dans les jours qui viennent, nous sommes une des villes les plus sûres au monde. Nous avons relevé le niveau d'alerte au niveau critique."


Quant aux élections législatives prévues pour la semaine prochaine en Grande-Bretagne, le maire de Londres "espère qu'elles se tiendront comme prévu jeudi". 

#VICTIMES


L'Elysée indique à l'instant que des Français figurent parmi les "victimes" de l'attentat du London Bridge.

#REPERCUSSION


Selon l'AFP, suite au mouvement de panique qui s'est produit samedi soir à Turin, le bilan s'élève à présent à 1000 blessés. 

#RÉACTION

CE QUE L'ON SAIT 

Londres : ce qu'il s'est passéSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#TEMOIGNAGE

Londres : "Je me suis caché dans le sous-sol d'un restaurant pendant environ une heure"Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#VIDEO

Londres : elle entend les coups de feu depuis son appartementSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#COMMUNIQUÉ

BILAN 


Selon les secours londoniens, 48 personnes ont été prises en charge à l'hôpital suite aux attaques de Londres.

NUMERO D'URGENCE 

#A 7H00, CE QUE L'ON SAIT


- Six personnes ont été tuées lors de deux attaques successives sur le London Bridge et dans le secteur de Borough Market un peu après 22h00 samedi soir (23h, heure française)

- Plus de 30 personnes, hospitalisées dans cinq établissements, ont également été blessées selon un bilan toujours provisoire.

- Trois assaillants ont foncé dans la foule avant de poignarder des passants.

- Ils ont été abattus par la police.

- On ne connait pas encore leur identité.

- L'attentat n'a pas été revendiqué.

#RÉACTION


Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a réagi sur Twitter : "Je suis avec horreur les derniers événements de Londres. Pensées et prières sont avec les victimes et leurs familles."

#NUIT D'HORREUR

#TERREUR


"C'était très traumatisant", raconte Céline Bunel, une Française qui était sur place sur le London Bridge. "Ma fille hurlait et me disait : 'je ne veux pas mourir, je ne veux pas mourir.'" 

#A 6H30, CE QUE L'ON SAIT


- Six personnes ont été tuées lors de deux attaques successives sur le LondonBridge et dans le secteur de Borough Market un peu après 22h00 samedi soir (23h, heure française)

- Plus de 30 personnes ont également été blessées selon un bilan toujours provisoire.

- Trois assaillants ont foncé dans la foule avant de poignarder des passants.

- Ils ont été abattus par la police.

- On ne connait pas encore leur identité

- L'attentat n'a pas été revendiqué.

#LONDRES


C'est maintenant confirmé par la police, ce sont les trois terroristes qui se trouvaient dans la camionnette du London Bridge qui ont ensuite attaqué des passants jusque Borough Market. Ces trois hommes ont été abattus.

#TERREUR


Les Londoniens ont dû être évacués par la police afin de vérifier que les terroristes ne s'étaient pas mêlés à la foule.

Evacuations de LondonniensSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#LONDRES


Un porte-parole de la police de Londres a expliqué que les trois assaillants abattus portaient de fausses ceintures explosives autour du ventre.

#BILAN


Les autorités commencent à préciser le bilan de ces deux attaques dans le centre de Londres. On déplore six morts et un vingt blessés. Trois assaillants ont aussi été abattus.

#BILAN


Alors que la police évoquait depuis plusieurs heures "plus d'un mort" après les attaques, les autorités viennent d'annoncer qu'il y avait aussi "au moins 20 personnes hospitalisées".

#RÉCAP


A 3h16, on fait le point sur les événements terribles qui ont frappé la capitale anglaise samedi soir

#LONDRES


Le président de la République Française Emmanuel Macron s'est également exprimé sur Twitter.

#LONDRES


Quelques heures après ces attaques, le ministre de l'Intérieur a réagi sur Twitter : "Alors que le Royaume-Uni est à nouveau plongé dans l’horreur cette nuit, je veux dire aux Londoniens notre totale solidarité."

#LONDRES


Quelques jours après l'attentat de Manchester, survenu à l'issue de l'un de ses concerts, la chanteuse Ariana Grande a eu une pensée pour les victimes des attaques terroristes de Londres de ce samedi.

#LONDRES


Dans un communiqué, le maire de Londres Sadiq Khan a condamné les attaques terroristes survenues dans la capitale britannique. Il évoque ainsi des "actes barbares".

#LONDRES


Sur Facebook, un internaute a posté des images amateurs montrant une foule courant près du pont de Londres après qu'une voiture ait foncé sur ce pont et fauché plusieurs personnes.

#LONDRES


Informé plus tôt dans la soirée des attaques survenues à Londres, le président américain Donald Trump a apporté son soutien aux Britanniques sur Twitter. "Quoi que les Etats-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni, nous sommes là - NOUS SOMMES AVEC VOUS. QUE DIEU VOUS  BENISSE !", a-t-il écrit.

#LONDRES


La police vient d'annoncer que les incidents survenus sur le London Bridge et au Borough Market étaient de nature "terroriste" alors que celui survenu dans le quartier de Vauxhall n'était pas lié aux deux autres.

#LONDRES


Theresa May s'est exprimée concernant les incidents survenus à Londres ce samedi. Elle évoque ainsi "un probable acte terroriste".

#LONDRES


Des images amateurs d'évacuation dans un bar ont été publiées sur les réseaux sociaux après les incidents survenus à Londres.

VIDÉO - Incidents à Londres : l'intervention de la police dans un bar londonienSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

#LONDRES


Le Premier ministre britannique Theresa May est en route pour le 10, Downing Street pour recevoir les dernières informations des autorités officielles.

#LONDRES


Le réseau social Facebook a activé son "Safety Check", permettant aux utilisateurs de Facebook qui se trouvent dans la zone de signaler à leurs amis qu'ils sont en sécurité.

#LONDRES


Ce que l'on sait des incidents survenus à Londres, à 01h30 :


- Un "incident majeur" a fait "plusieurs  victimes" samedi vers 22h08 sur le London Bridge, dans le centre de la  capitale britannique, des témoins faisant état d'un véhicule ayant foncé sur la  foule. Un témoin a indiqué qu'une camionnette blanche se serait déportée sur le trottoir et aurait heurtée plusieurs personnes.


- La police des transports a indiqué dans un communiqué qu'il y avait "plusieurs victimes" à la suite de cet incident sur le London Bridge "qui  semble avoir impliqué un véhicule et un couteau".


- La police britannique recommande aux Londoniens de se "mettre en sécurité" et d'être vigilants.


- Le Premier ministre Theresa May est informée minute par minute de la situation.


- La police a ensuite annoncé deux autres interventions, à Borough Market,  célèbre marché situé non loin du pont, sur la rive sud de la Tamise, puis à  Vauxhall, toujours sur la rive sud, où se trouve notamment le siège des services de  renseignement du MI6.


- Le London Bridge a été fermé dans les deux sens, a indiqué la police des transports.

#LONDRES


La police londonienne indique "plus d'un mort" lors de l'incident survenu sur le London Bridge.

#LONDRES


Le directeur de la communication de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a confirmé que le président américain Donald Trump a été informé de l'incident.

#LONDRES


Dans un autre post sur Twitter, la police britannique indique aux Londoniens de "se mettre en sécurité", "se barricader" tant que le périmètre de sécurité est en place.

#LONDRES


Sur Twitter, la police britannique indique qu'elle intervient sur un troisième lieu après un incident dans le quartier de Vauxhall.

#LONDRES


Des témoignages font état d'un véhicule ayant foncé sur la foule,  faisant plusieurs blessés. La police des transports a indiqué dans un communiqué qu'il y avait  "plusieurs victimes" à la suite de cet incident sur le London Bridge "qui  semble avoir impliqué un véhicule et un couteau".


Une personne interrogée par la BBC indique également que "plusieurs bateaux de police fouillent la Tamise avec des  torches en ce moment."

#LONDRES

#LONDRES


 Selon un journaliste de la BBC présent sur place, trois suspects sont actuellement recherchés par les forces de l'ordre. Ce dernier fait également état de plusieurs personnes poignardées sur les lieux.

#LONDRES


Pour rappel, la police britannique a signalé un grave incident de sécurité a été signalé samedi soir sur le London Bridge par la police britannique. Une camionnette blanche se serait ainsi déportée sur le trottoir et aurait percuté un groupe de piétons, fauchant cinq à six personnes.

#LONDRES


Alors qu'un grave incident a été signalé samedi soir sur le London Bridge par la police britannique, dans lequel une camionnette blanche aurait percuté un groupe de piétons, fauchant cinq à six personnes, un autre incident aurait éclaté au Borough Market, un quartier commerçant et animé au sud du London Bridge, un des sites les plus fréquentés du centre de la capitale britannique. "Nous sommes armés sur les lieux" indique la Metropolitan Police sur Twitter.

Le Royaume-Uni est une nouvelle fois frappé par une attaque terroriste moins de trois mois après l'attaque de Westminster et deux semaines après l'attentat de Manchester. Sept personnes au moins ont trouvé la mort samedi peu après 22 heures (23h en France) lors d'une attaque en deux temps (London Bridge puis Borough Market) perpétrée dans le centre de Londres. Voici les dernières infos sur cet attentat au coeur de Londres. 

22h08 - Une camionnette fonce dans la foule sur le London Bridge. A bord, trois hommes fauchent plusieurs passants. Le pont est situé dans le centre de la ville non loin du quartier financier de la City. Plusieurs victimes sont dénombrées sur ce site. Le véhicule roulait à près de 80 km/h.

Les trois hommes se dirigent ensuite dans le Borough Market, célèbre marché situé non loin du pont, sur la rive sud de la Tamise. Armés de couteau, ils poignardent plusieurs personnes avant d'être abattus par la police. Ces trois hommes portaient de fausses ceintures d'explosifs 

Sept morts, au moins 48 blessés dont 21 dans un état critique. Le bilan est toujours provisoire. Il a été revu à la hausse à plusieurs reprises ce dimanche.

Des Français parmi les victimes, indique l'Elysée. Huit Français figurent parmi les blessés. Quatre sont gravement touchés.

Le ministre des Aiffaires étrangères a révélé que l'un deux été décédé et deux autres disparus.

Une troisième alerte levée après une bagarre dans le quartier de Vauxham que les autorités ont crû, un temps, liée à l'attaque terroriste.

Une ville saisie d'effroi. Stations de métro et rue fermées, fêtards enfermés dans les bars et  restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes : les deux  sites touristiques sont passés de la fête au cauchemar. 

Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque. Deux des assaillants ont été formellement identifiés.

12 personnes ont été arrêtées dimanche dans le cadre de cette enquête. "Un certain nombre de personnes" ont aussi été interpellées ce lundi, sans que le chiffre exact soit donné. 10 d'entre elles ont été relâchées ce lundi soir.

Réactions dans le monde entier. "Il n'existe aucune justification possible pour de tels actes barbares", a  réagi le maire de Londres Sadiq Khan. Le président français Emmanuel Macron a, lui, exprimé sa solidarité avec les victimes. 

Lire aussi

Trois attentats en moins de trois mois. Cet attentat est le troisième en moins de trois mois en Grande-Bretagne : le  22 mars, à Londres, un homme avait aussi foncé sur la foule sur le pont de  Westminster, tuant quatre personnes avant de poignarder à mort un policier.  L'assaillant, Khalid Masood, un Britannique converti à l'islam, avait été tué.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info