Les résultats du "Super Tuesday" aux États-Unis confortent Donald Trump et Joe Biden chacun dans leur camp.
La seule adversaire du milliardaire républicain, Nikki Haley, met fin à sa campagne après ne l'avoir devancé que dans un seul État.
Suivez les derniers développements en direct.

APPEL AU RALLIEMENT

Le président démocrate Joe Biden et son prédécesseur républicain Donald Trump, quasiment assurés d'être les candidats de leur parti aux élections américaines de novembre, ont tous deux appelé mercredi les électeurs de Nikki Haley à les rejoindre. 


"Je voudrais inviter tous les partisans de Haley à se joindre au plus grand mouvement dans l'histoire de notre pays", a déclaré Donald Trump sur son réseau Truth Social. "Il y a une place pour les partisans de Nikki Haley dans ma campagne", a pour sa part affirmé Joe Biden dans un communiqué publié après l'annonce de Nikki Haley de l'arrêt de sa campagne pour l'investiture républicaine, saluant le "courage" de la candidate pour avoir défié Donald Trump.   

UN MESSAGE POUR TRUMP

"Donald Trump va devoir récolter les voix de ceux qui n'étaient pas favorables à ce qu'il propose. Il va falloir relever ce défi et ne pas rejeter les gens, mais les accueillir. Il faut que nous ayons davantage de troupes pour faire avancer nos idées", déclare l'ex-candidate républicaine." 

NIKKI HALEY S'EXPRIME

"Le moment est venu de suspendre ma campagne", déclare celle qui tenait tête à Donald Trump dans la primaire républicaine. "Je ne serai plus candidate, mais pour autant, je ne vais pas continuer d'utiliser ma voix pour défendre ce que je crois", déclare Nikki Haley depuis Charleston en Caroline du Sud. 

DECRYPTAGE

Joe Biden et Donald Trump vont se retrouver pour un match retour en novembre, nous explique depuis Dallas Hélène Bonnet.

Super Tuesday : Trump privé de grand chelemSource : TF1 Info

NIKKI HALEY JETTE L'ÉPONGE

Elle était sa seule adversaire de Donald Trump dans la course à l'investiture républicaine. Largement distancée après n'avoir remporté qu'un seul État au cours du Super Tuesday,  Nikki Haley met fin à sa campagne, rapportent plusieurs médias américains, dont le Wall Street Journal, CNN et CBS. 


L'ancienne ambassadrice américaine à l'ONU devrait officialiser sa décision dans un discours autour de 16 heures depuis Charleston (sud-est), capitale de l'Etat de Caroline du sud dont elle a été gouverneure.

L'UTAH DANS LA POCHE DE TRUMP

Selon The Associated Press, Donald Trump reporte le caucus dans l'Utah, dernier scrutin républicain qui manquait à l'appel. Bilan : 14 Etats sont remportés par l'ancien président, contre un seul - Le Vermont - pour Nikki Haley.

MEDIAS

Lors de son discours de victoire, le républicain a multiplié les fake news. Un peu trop au gout de NBC, qui a décidé de couper sa prise de parole.

ET MAINTENANT ?

Les primaires peuvent en théorie s'étirer jusqu'à l'été. Mais l'équipe Trump prévoit de déclarer victoire "le 19 mars" au plus tard, après des scrutins notamment en Géorgie et en Floride.

TRUMP S'OFFRE L'ALASKA

Donald Trump remporte la primaire républicaine en Alaska avec 87% des voix, selon The Associated Press. Il ne reste plus qu'un seul Etat dont les résultats sont encore attendus : l'Utah.

"STATE OF THE UNION"

A la peine dans les sondages, Joe Biden défendra son bilan et déroulera sa vision pour l'Amérique jeudi lors d'un grand discours de politique générale au Congrès, le traditionnel "State of the Union".

DECRYPTAGE

Invité ce mercredi sur LCI, l'historien André Kaspi estime que le parti républicain est aujourd'hui "le parti de Donald Trump".

Super Tuesday : l'analyse d'André KaspiSource : TF1 Info

Et si le plus dur était encore à faire pour Donald Trump ? Malgré sa domination du "Super Tuesday", ces scrutins montrent que le nécessaire élargissement de sa base électorale ne sera pas aisé.


Dans la poignée d'Etats disputés qui décideront en novembre du résultat de l'élection, Donald Trump aura besoin de récolter les voix des républicains modérés et des indépendants, au-delà de ses très fidèles partisans. Problème : des sondages de sorties des urnes mardi montrent l'ampleur de la tâche pour l'ex-président. En Caroline du Nord par exemple, 66% des électeurs de Nikki Haley pensent que le milliardaire n'est pas apte, mentalement ou physiquement, à être président, selon un sondage de CNN. Et 81% d'entre eux affirment qu'ils ne soutiendraient pas automatiquement le gagnant des primaires de leur parti.


Cette part d'électeurs n'est pas négligeable : ils comptent pour environ 30% des voix républicaines. Donald Trump, cerné par les procès, "devrait s'inquiéter de l'unification du Parti républicain", analyse Karl Rove, consultant républicain.

CE QU'IL FAUT RETENIR

Victoire de Donald Trump, revers pour Nikki Haley... les temps forts de la soirée électorale.

LA GUERRE A GAZA IMPACTE LA CAMPAGNE DE BIDEN

La guerre à Gaza s'est immiscée dans la campagne de Joe Biden. Une initiative visant à lui demander d'agir pour instaurer un cessez-le-feu immédiat dans le territoire palestinien a de nouveau affecté son score dans un Etat : après le Michigan la semaine passée, plus de 40.000 personnes ont glissé mardi dans le Minnesota un bulletin blanc. Des militants ont appelé les électeurs à manifester ainsi leur mécontentement afin d'exhorter le gouvernement Biden à cesser de soutenir Israël.


Le Minnesota, l'un des Etats avec la plus grande part de la population musulmane du pays, a ainsi voté à environ 20% blanc, selon des résultats partiels dans la nuit de mardi à mercredi -- une "victoire" pour ce mouvement, selon la responsable de l'association "Uncommitted Minnessota", Asma Nizami.

LA REACTION DE NIKKI HALEY

Nikki Haley restera-t-elle dans la course après ses mauvais résultats?  La candidate ne s'est pas exprimée mardi soir, alimentant les spéculations sur son avenir.


Dans un communiqué, son équipe de campagne a toutefois estimé qu'il existait encore "un grand nombre d'électeurs républicains exprimant de profondes inquiétudes vis-à-vis de Donald Trump".

"RIPOSTER AU DESSIN REACTIONNAIRE DE TRUMP"

Sur Twitter, Joe Biden a salué la volonté des électeurs de "riposter au dessein réactionnaire de Donald Trump". 


"Chaque génération se trouve confronté à un moment où elle doit défendre la démocratie. C’est notre combat", a réagi le démocrate.

DONALD TRUMP

Retour sur une 3soirée exceptionnelle" pour l'ancien président.

Super Tuesday : "Une soirée exceptionnelle" pour Donald TrumpSource : TF1 Info

PARTI REPUBLICAIN

Selon un premier bilan du New York Times, Donald Trump dispose désormais de 751 délégués contre 62 pour Nikki Haley. Pour remporter officiellement la course à l'investiture du parti, il faut arriver à 1215.

DONALD TRUMP

Donald Trump, qualifiant Joe Biden de "pire président de notre histoire", a salué "une soirée formidable, une journée incroyable" devant ses partisans réunis dans sa résidence Mar-a-Lago, en Floride. 

"Biden, pire président de l'histoire de notre pays" : la première réaction de Donald Trump après le Super TuesdaySource : TF1 Info

ZOOM SUR LA CALIFORNIE

Donald Trump s'offre la Californie, où 169 délégués étaient en jeu pour la primaire républicaine. Un Etat crucial : ici, le gagnant a pour coutume de rafler tous les délégués ("winner takes all").


Joe Biden, lui, gagne 424 délégués à l'issue de la primaire démocrates. Les délégués sont, dans son camp, distribués en fonction du résultat des différents candidats.

HALEY RAFLE LE VERMONT

Seul motif de satisfaction de la soirée pour Nikki Haley ? Sa victoire dans la primaire du Vermont, le fief libéral de Bernie Sanders, privant l'ancien président d'un grand chelem lors du "Super Tuesday".  Il s'agit de sa deuxième victoire depuis le début des primaires, après son succès dans la capitale, Washington.

PRIMAIRE REPUBLICAINE

Donald Trump a raflé pas moins de 908 délagués au total, contre seulement 62 pour sa rivale Nikki Haley.

Super Tuesday : les premiers résultats confortent Donald TrumpSource : TF1 Info

BIDEN BATTU PAR UN INCONNU AUX SAMOA

Joe Biden a beau avoir raflé l'ensemble des Etats en jeu mardi lors des primaires démocrates du "Super Tuesday", un petit territoire irréductible lui a résisté : les Samoa américaines, archipel du Pacifique remporté par un illustre inconnu, Jason Palmer.


Selon les projections des médias américains, c'est cet homme d'affaires qui, avec 51 voix contre 40 pour Joe Biden, a gagné la majorité des six délégués qui y étaient en jeu pour l'investiture du candidat démocrate à la présidentielle de novembre.


"Enfin quelque chose d'insolite et d'inattendu pour ce Super Tuesday barbant", a lancé sur X le politologue Larry Sabato, de l'université de Virginie. "P.S: je n'ai aucune idée de qui c'est", a-t-il cependant ajouté, pour parler de Jason Palmer.

BIDEN RAFLE TREIZE ETATS

Côté démocrate, le président Joe Biden, 81 ans, brigue un second mandat et ne fait face à aucune opposition sérieuse. Il a remporté mardi soir les 13 premiers Etats en jeu.


Donald Trump est "déterminé à détruire notre démocratie" et il est "focalisé sur sa propre revanche et sa vengeance, pas sur le peuple américain", a-t-il affirmé dans un communiqué.

DONALD TRUMP VAINQUEUR DE LA SOIREE

Donald Trump a raflé mardi la plupart des Etats en jeu dans la grande journée électorale du "Super Tuesday", confirmant sa marche triomphale vers l'investiture républicaine face à sa rivale Nikki Haley et ouvrant la voie à son match retour avec Joe Biden.


L'ex-président de droite, âgé de 77 ans, a été déclaré vainqueur de 12 Etats sur 15 par plusieurs médias américains. Parmi eux la Californie, la Caroline du Nord et le Texas.


Donald Trump a salué "une soirée formidable, une journée incroyable" devant ses partisans réunis dans sa résidence Mar-a-Lago, en Floride.

En direct

📺 LE "SUPER TUESDAY" SUR LCI

Cette nuit, LCI s'associe à ABC News. Dès 1h du matin, nous retransmettons en exclusivité ABC News qui révèle les premiers résultats des primaires américaines. À partir de 5h du matin, dans la matinale de Jean-Baptiste Boursier, son équipe et les reporters sur le terrain livrent les premiers éléments d'analyse des résultats tant attendus aux États-Unis. 

 🔴🔵 Rendez-vous dans le live ci-dessus et sur le canal 26 de la TNT. 

UN EFFET TAYLOR SWIFT ?

La superstar de la pop américaine, dont l'influence potentielle sur les jeunes électeurs américains est très scrutée avant la prochaine présidentielle et très redoutée par le camp républicain (comme on vous expliquait ici), a appelé ses fans à voter lors de la grande journée des primaires. Mais elle n'a pas donner de consigne partisane.  "Je voulais vous rappeler de voter pour les personnes qui VOUS représentent le mieux. Si vous ne l'avez pas fait, prévoyez de voter aujourd'hui", a écrit la chanteuse sur Instagram, en incitant les électeurs à se rendre sur le site vote.org pour trouver leur bureau de vote.

BIDEN DEVANT, LES AUTRES (LOIN) DERRIÈRE

Joe Biden est sur un boulevard pour être candidat à sa réélection. Les candidatures de deux démocrates lancés à sa poursuite n'ont jamais vraiment suscité d'enthousiasme, malgré les critiques récurrentes sur l'âge du président ou son soutien à Israël. Qui sont Dean Phillips, l'élu du Minnesota, et l'autrice à succès Marianne Williamson ? 

PETIT LEXIQUE

"Caucus", "primaire", "délégué"... on fait le point sur le glossaire des expressions que vous allez entendre durant cette étape cruciale de l'élection présidentielle américaine ⤵️

QUELS SONT LES ÉTATS QUI VOTENT ?

Des primaires sont organisées en Alabama, Alaska, Arkansas, Californie, Colorado, Maine, Massachusetts, Minnesota, Caroline du Nord, Oklahoma, Tennessee, Texas, Utah, Vermont et Virginie. Le territoire des Samoa américaines tient simultanément son "caucus" démocrate.

TRUMP, ARCHI-FAVORI

15 États organisent simultanément leurs primaires pour la présidentielle. Les premiers bureaux de vote ouvrent à 11h GMT, soit minuit, ici en France. Grand favori du camp républicain, Donald Trump entend bien être intronisé, dès ce "Super Tuesday", comme le champion incontesté des républicains et enterrer définitivement sa rivale Nikki Haley, qui incarne une aile plus traditionnelle du Parti républicain, (dont vous pouvez retrouver le portrait ici), pour se consacrer à son nouveau duel face à Joe Biden.

SUPER TUESDAY

Bonsoir et bienvenue sur notre live pour suivre en direct le traditionnel Super Tuesday. Un "mardi" immanquable dans la politique américaine. 

Quels candidats pour la présidentielle américaine ? À six mois du scrutin, les résultats du Super Tuesday, premier grand temps fort de cette élection, sont attendus dans la nuit du 5 au 6 mars. À cette occasion, le groupe TF1 vous propose une couverture exceptionnelle de l'événement qui doit déterminer quels candidats devraient s'opposer dans les urnes, en novembre prochain. Une émission spéciale à suivre de minuit à 6h du matin, ce 6 mars 2024, sur LCI, canal 26.

Une mobilisation en plateau et aux États-Unis

Cette émission, présentée par Thomas Misrachi, mobilisera l'ensemble de la rédaction de LCI en France et aux États-Unis. Les journalistes et reporters LCI, sur place, et en plateau, vous feront vivre les coulisses de l'événement, aux côtés des plus fins connaisseurs de la politique américaine. Nicole Bacharan, politologue, ou Jean-Eric Branaa, spécialiste des États-Unis et maître de conférences à l'Université Panthéon-Assas, seront notamment présents.

À partir de 1h du matin, la chaîne info du Groupe TF1 retransmettra en exclusivité ABC News avec traduction en français simultanée, et révèlera les premiers résultats des primaires américaines. Dès 5h du matin, Jean-Baptiste Boursier, son équipe et les reporters sur le terrain donneront les premiers éléments d'analyse des résultats tant attendus aux États-Unis.

Avant cette émission spéciale, retrouvez dès 21h sur LCI, le documentaire "Trump, la soif de revanche", réalisé par Bertrand Coq et Élodie Dubosc. Ce document de 52 minutes, consacré à l'ancien président des États-Unis, retracera les enjeux de sa candidature. Une condamnation au pénal pourrait-elle barrer la route de la Maison blanche à Donald Trump ? Quel avenir pour les États-Unis avec un très probable duel Biden-Trump ? Le documentaire sera à revoir dès la fin de la diffusion sur l'application et le site TF1info.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info