Deux mois après le début du conflit, le nombre de réfugiés s'approche de la barre des 5,2 millions, selon l'ONU.
Selon le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), 5.186.744 Ukrainiens ont quitté leur pays depuis le début de l'invasion russe le 24 février, soit 23.058 de plus que le chiffre publié samedi.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Ce live est terminé, merci de nous avoir suivis. Retrouvez les dernières informations de lundi 25 avril sur l'invasion russe de l'Ukraine dans notre nouveau direct.

DIPLOMATIE


Le secrétaire d'Etat Antony Blinken et le ministre de de la Défense Lloyd Austin se sont rendus à Kiev dimanche, la première visite de dirigeants américains en Ukraine depuis le déclenchement des hostilités par la Russie, ont confirmé des responsables américains.


Au cours de leur déplacement, les deux responsables ont annoncé le retour progressif d'une présence diplomatique américaine en Ukraine et une aide supplémentaire, directe et indirecte, de plus de 700 millions de dollars. Les deux ministres étaient de retour lundi matin sur le territoire polonais, lorsque des responsables américains ont pour la première fois confirmé cette visite.

INCENDIE A BRYANSK, EN RUSSIE


Un important incendie s'est déclaré dans un dépôt pétrolier de la ville russe de Bryansk, à environ 100 kilomètres au nord de la frontière ukrainienne. Cette information, d'abord partagée sur les réseaux sociaux, a été confirmée par le ministère russe des situations d'urgence. Plusieurs points de la ville seraient touchés.


Selon le média Russia Today, affilié au Kremlin, "les services d'urgences ont commencé à évacuer les habitants des maisons situées à proximité du dépôt en feu". Les autorités russes n'ont pas encore commenté la cause de l'incendie.

SOMMET


Une réunion entre Volodymyr Zelensky - président ukrainien -, Antony Blinken - secrétaire d'État américain - et Lloyd Austin - secrétaire à la Défense - a lieu ce dimanche, a indiqué l'exécutif ukrainien. 


"Les Américains sont à Kiev aujourd'hui. Ils discutent en ce moment même avec le président", a déclaré, dans un entretien diffusé dans la soirée sur Youtube, un conseiller du président ukrainien, Oleksiï Arestovitch. "L'amitié et la collaboration entre l'Ukraine et les Etats-Unis sont plus fortes que jamais", s'est, de son côté, félicité Zelensky. 


Il s'agit de la première rencontre entre M. Zelensky et des représentants de l'administration américaine en Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février.

POURPARLERS


L'Ukraine a proposé dimanche à la Russie des pourparlers à côté du vaste complexe métallurgique Azovstal à Marioupol (sud-est). Il s'agit du bâtiment où sont toujours retranchés des combattants et des civils ukrainiens. 


"Nous avons invité les Russes à tenir une session spéciale de pourparlers juste à côté du site d'Azovstal", a déclaré un conseiller de Volodymyr Zelensky, Oleksiï Arestovitch, indiquant "attendre la réponse" de la délégation russe.

VLADIMIR POUTINE


Les médias russes rapportent que Vladimir Poutine a assisté à la messe à Moscou samedi soir, pour la Pâques orthodoxe. Mais selon des internautes, les images du chef de l’État auraient été enregistrées à l’avance ou proviendraient d'archives de l’an dernier. Les Vérificateurs vous expliquent ce qu’il en est réellement.

HUMANITAIRE 


La vice-Première ministre de l'Ukraine, Iryna Verechtchouk, a déclaré qu'un corridor d'évacuation de Marioupol n'avait pas été ouvert ce dimanche, faute de garanties suffisantes de la Russie concernant un cessez-le-feu. "Nous n'avons pas pu ouvrir le couloir humanitaire pour Marioupol car la Russie n'a pas confirmé la garantie d'un régime de cessez-le-feu", a-t-elle déclaré. "Nous allons réessayer demain", ajoute-t-elle. 

SUISSE


La Suisse a mis son veto à la livraison à l'Ukraine de munitions helvétiques via l'Allemagne, a confirmé dimanche le ministère de l'Économie suisse. La raison invoquée est le statut de neutralité, et plus précisément les "critères impératifs de la législation sur le matériel de guerre". Concrètement, selon le droit suisse, une telle livraison est juridiquement impossible. Les exportations vers des pays impliqués dans des conflits internes ou internationaux intensifs et de longue durée sont, en effet, interdites. 

PÂQUES


Le pape François a renouvelé dimanche son appel à une trêve dans les combats et l'arrêt des attaques contre "des populations épuisées", devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre. "Il est triste qu'en ces jours qui sont les plus saints et solennels pour les chrétiens, on entende davantage le bruit meurtrier des armes que celui des cloches qui annoncent la résurrection" du Christ, s'est-il désolé. 

5,2 MILLIONS DE RÉFUGIÉS 


Un peu plus de 23.000 réfugiés ukrainiens ont fui ces dernières 24 heures leur pays pris d'assaut par les troupes russes depuis deux mois jour pour jour et leur nombre au total s'approche des 5,2 millions, selon les chiffres partiellement actualisés du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés publiés dimanche.

OSCE 


L'OSCE se dit "extrêmement inquiète" après l'arrestation de plusieurs de ses membres par les prorusses dans les régions séparatistes de l'Ukraine. L'organisme, basé à Vienne, dit "utiliser tous les canaux disponibles pour faciliter leur libération". Aucun détail n'a été toutefois révélé sur le nombre des captifs ou même sur leur lieu de détention.

AIDE 


La France et l'Allemagne pourraient aider davantage l'Ukraine à se défendre, a fustigé dimanche Oliver Dowden, un ministre britannique sans portefeuille et président du Parti conservateur. "Il y a un désir pour nous tous de le faire, mais ce serait bien de voir davantage de la part de la France et d'Allemagne aussi", a-t-il déclaré.

DROGUE


Un extrait vidéo, qui circule sur les réseaux sociaux, présente le président ukrainien à son bureau, un tas de drogue sur la table. Mais la séquence est un montage qui succède à plusieurs rumeurs sur sa prétendue addiction à la cocaïne.

CHESS.COM BLOQUÉ EN RUSSIE


La Russie a bloqué le site internet américain consacré aux échecs Chess.com à la demande du Parquet général russe, après la publication de deux articles sur la situation en Ukraine, qualifiés de "fausses informations". Chess.com figure désormais sur la liste des sites bloqués en Russie, disponible dimanche sur le site du gendarme russe des télécoms, Roskomnadzor. 


L'accès a été restreint, à la demande du Parquet général, à deux pages de Chess.com qui contenaient des articles critiques de l'opération russe en Ukraine, selon les agences de presse russes.

ZELENSKY ET ERDOGAN


Évoquant une rencontre entre le président turc et Vladimir Poutine demain, lundi, Volodomyr Zelensky indique s'être entretenu avec Recep Tayyip Erdogan. Il dit avoir "souligné la nécessité d'une évacuation immédiate des civils de Marioupol, y compris d'Azovstal". Il a également fait part de sa volonté d'un "échange immédiat des troupes bloquées".

L'OSCE "INQUIÈTE"


L'OSCE s'est dite dimanche "extrêmement inquiète" après l'arrestation en Ukraine, dans les territoires séparatistes prorusses, de certains des membres de sa mission. 


Peu après l'invasion russe le 24 février, l'organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) avait évacué plusieurs centaines d'observateurs issus de dizaines de pays qui surveillaient le cessez-le-feu depuis 2014. Mais restent sur place des employés ukrainiens, dont "un certain nombre sont détenus à Donetsk et Lougansk", a déploré l'OSCE dans un tweet, disant "utiliser tous les canaux disponibles pour faciliter leur libération". Aucun autre détail n'a été fourni.

MARIOUPOL : "DEMAIN CE SERA TROP TARD"


"Il faut une pause dans les combats tout de suite pour sauver des vies. Plus nous attendons, plus les vies seront menacées. Ils doivent être autorisés à évacuer maintenant, aujourd'hui. Demain, ce sera trop tard", a affirmé le coordinateur de l'ONU en Ukraine Amin Awad dans un communiqué.  Kiev avait indiqué plus tôt dimanche que les forces russes continuaient à bombarder cette ville sur la mer d'Azov, pilonnée et assiégée depuis début mars par l'armée russe, et notamment l'aciérie Azovstal, ultime poche de résistance des combattants ukrainiens.

MARIOUPOL : L'ONU DEMANDE UNE TRÊVE "IMMÉDIATE"


Alors que la veille, Volodomyr Zelensky s'inquiétait du sort des militaires assiégés dans l'usine-forteresse d'Azovstal, conditionnant la poursuite des négociations avec la Russie à leur survie, l'ONU appelle à une trêve "immédiate" à Marioupol pour évacuer les civils. Environ un millier de civils serait actuellement pris au piège dans la ville-portuaire.  

RENCONTRE BLINKEN-ZELENSKY


Antony Blinken va se rendre à Kiev dimanche. "Demain, des officiels américains viendront chez nous : je rencontrerai le ministre de la Défense (Lloyd Austin) et Antony Blinken", a déclaré Volodymyr Zelensky samedi lors d'une conférence de presse dans le métro de la capitale ukrainienne. "Nous avons de fortes attentes vis-à-vis de cette rencontre car nous avons donné des listes qui correspondent à nos besoins et nous allons en discuter demain", a souligné le président ukrainien. 

Bonjour à toutes et tous, et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à la guerre en Ukraine. Suivez avec nous l'actualité du conflit, ce dimanche 24 avril.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de nouveau appelé samedi à une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine "pour mettre fin à la guerre", répétant qu'"il n'avait pas peur de rencontrer" le président russe si cela permettait de parvenir à un accord de paix. Il a aussi averti que Kiev abandonnera les négociations avec Moscou si ses militaires, retranchés dans le vaste complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol (sud-est), port ukrainien stratégique sur la mer d'Azov, sont tués par l'armée russe.

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken et le ministre américain de la Défense Llyod Austin se rendront à Kiev ce dimanche, deux mois jour pour jour après le début de l'invasion russe, a également annoncé le président ukrainien.

Zelensky s'est dit "reconnaissant" envers l'administration américaine, même s'il aimerait "des armes encore plus lourdes et puissantes" pour faire face à l'armée russe.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info