Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de céder

EN DIRECT - Statut de candidat de l'UE pour l'Ukraine : "Un moment unique et historique" pour Volodymyr Zelensky

La rédaction de TF1info
Publié le 23 juin 2022 à 6h30, mis à jour le 24 juin 2022 à 0h44
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les dirigeants des Vingt-Sept ont reconnu jeudi à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'Union européenne.
Le président du Conseil européen évoque un "moment historique", en pleine offensive russe.
Suivez les dernières informations.

direct

En direct

COLÈRE DES BALKANS OCCIDENTAUX  DEVANT LE BLOCAGE DE LEUR ADHÉSION À L'UE


Bloqués depuis des années dans l'antichambre européenne, plusieurs dirigeants des pays des Balkans occidentaux candidats pour adhérer à l'UE ont témoigné leur "mécontentement". Ils ont notamment dénoncé le manque de "crédibilité" de l'UE à l'issue du sommet avec les Vingt-Sept.


"Nous n'avons rien obtenu", a déploré sèchement le président serbe Aleksandar Vucic au cours d'une conférence de presse commune à Bruxelles avec ses homologues albanais et macédonien. Le veto opposé par la Bulgarie à l'ouverture des négociations avec la Macédoine du Nord pour des raisons de contentieux historiques et culturels a ulcéré les dirigeants des Balkans. Mais, le Parlement bulgare pourrait décider dès vendredi de lever le veto. L'UE a entériné, ce jeudi, la candidature de l'Ukraine, mais aussi de la Moldavie.

MOLDAVIE 


La présidente moldave a salué jeudi une "journée historique" pour son pays après la décision des 27 de lui accorder le statut de candidat à l'UE. Il s'agit d'un signal fort et sans équivoque de soutien à nos citoyens et à l'avenir européen de la Moldavie. Nous sommes reconnaissants & engagés à avancer sur la voie des réformes", ajoute-t-elle.

AIDE MILITAIRE 


Les États-Unis ont annoncé jeudi fournir à l'Ukraine une nouvelle aide militaire de 450 millions de dollars. 

UNE "NOUVELLE HISTOIRE"


Dans une vidéo publiée sur Instagram, Volodymyr Zelensky a salué la décision des 27 d'accorder le statut de candidat à l'UE à la Moldavie et à l'Ukraine.  "C'est le point de départ d'une nouvelle histoire pour l'Europe", a-t-il affirmé. "Aujourd'hui, vous avez pris l'une des décisions les plus importantes pour l'Ukraine depuis son indépendance il y a trente ans (en 1991, ndlr.)", s'est-il félicité, devant les Vingt-Sept. "C'est le plus grand pas vers le renforcement (politique) de l'Europe", martèle-t-il. 

GÉORGIE 


"Nous sommes prêts à travailler avec détermination au cours des prochains mois pour obtenir le statut de candidat", a déclaré Salomé Zourabichvili, la présidente géorgienne. 


Ce jeudi, les 27 ont accepté de donner le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine et à la Moldavie. 

MACRON 


Emmanuel Macron a salué la décision des 27 d'accorder à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'Union Européenne. Il s'agit d'un  "signal très fort vis-à-vis de la Russie", a-t-il estimé. C'est un "moment historique", ajoute le président de la République.

CANDIDATURES 


Les 27 ont officiellement accordé à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'Union Européenne. Cette décision très attendue par l'Ukraine marque le début d'un processus long et complexe en vue d'une adhésion. 


Le président du Conseil européen, Charles Michel, a salué un "moment historique". 


"C'est un moment unique et historique dans les relations Ukraine-UE", s'est, de son côté, félicité Volodymyr Zelensky, affirmant que, selon lui, "l'avenir de l'Ukraine se trouve au sein de l'UE".

MOLDAVIE 


La Banque européenne de reconstruction et développement (Berd) va prêter 300 millions d'euros à la Moldavie pour "renforcer sa sécurité énergétique grâce à des acquisitions stratégiques de gaz pour compléter celles actuellement fournies par la Russie via l'Ukraine", a-t-elle annoncé ce jeudi. Le prêt est destiné au groupe énergétique public JSC Energocom afin que ce dernier "puisse s'approvisionner en gaz sur les hubs de l'Union européenne", a-t-elle précisé. 

AU CŒUR DE LYSSYTCHANSK, VILLE ASSIÉGÉE DU DONBASS

Au cœur de Lyssytchansk, ville assiégée du DonbassSource : JT 20h Semaine
JT Perso

GAZ NORVÉGIEN 


La Norvège s'est engagée à augmenter durablement ses livraisons de gaz à l'UE, notamment en développant de nouveaux gisements, pour aider à compenser la chute des approvisionnements russes, ont annoncé Bruxelles et Oslo jeudi.


"Nous avons commencé à gonfler nos exportations, certaines entreprises changeant leurs plans" pour rediriger des livraisons vers l'UE, et "à long terme, cela dépendra d'investissements pour développer de nouveaux gisements", a expliqué le ministre norvégien de l'Energie, Terje Aasland, en visite à Bruxelles. "La Norvège fera ce qu'elle peut pour soutenir l'UE face à notre manque de gaz... et pour qu'on en ait suffisamment pour affronter l'hiver prochain. Son engagement est très clair", a, de son côté, salué Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

EUROVISION 


Les organisateurs du concours de l'Eurovision ont indiqué comprendre la "déception" de l'Ukraine, à qui ils ont retiré l'accueil de la prochaine édition pour des raisons de sécurité. "Si l'UER a pris cette décision, c'est parce qu'elle est tenue de s'assurer que toutes les conditions sont réunies pour garantir la sécurité des personnes participant à cet événement majeur", a souligné l'organisateur. 


L'Ukraine, qui remporté l'édition de cette année, avait fait part de son vif mécontentement et réclamé "des négociations supplémentaires" après l'annonce du 17 juin dernier de la décision de l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER). Cela n'aura visiblement pas suffit à faire bouger les lignes. 


En temps normal, le vainqueur d'une édition d'Eurovision organise l'édition suivante sur son sol. 

APPEL À L'AFRIQUE 


Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a appelé jeudi les pays africains à "se tenir aux côtés de l'Ukraine", dont l'invasion par l'armée russe fin février fait craindre le risque d'une grave crise alimentaire mondiale, notamment en Afrique. "Cela a du sens pour les Africains de se tenir aux côtés de l'Ukraine", a-t-il déclaré. Il a exhorté les pays africains à "ne pas acheter de céréales ukrainiennes volées" selon lui par la Russie.


"J'appelle les pays africains à travailler ensemble pour mettre la pression sur la Russie afin de garantir une route maritime sécurisée pour exporter (nos céréales)" vers l'Afrique. "Aidez-nous à résoudre le problème", implore le ministre ukrainien des Affaires étrangères. 

EXPOSITION


Une exposition de photos et témoignages de journalistes victimes de l'invasion russe en Ukraine, appelée "La guerre n'est pas encore terminée", a été inaugurée jeudi dans le parc Taras Chevtchenko, dans le centre de la capitale. Organisée par la ville de Kiev et des ONG de défense des droits de l'homme, cette exposition a pour objectif de raconter l'histoire de ceux qui sensibilisent le monde à la guerre de la Russie en Ukraine: des journalistes tués, blessés, capturés ou persécutés depuis le début de l'invasion.


"Maintenant que quatre mois se sont écoulés depuis le début de l'invasion, il est plus important que jamais d'accroître l'attention du monde sur l'Ukraine et de rappeler à tous que la guerre n'est pas encore terminée", soulignent les organisateurs. "Cette exposition est une expression de solidarité avec les professionnels des médias ukrainiens qui se battent pour la vérité, au péril de leur vie", ajoutent-ils.


Pour rappel, au 15 juin, 33 journalistes ukrainiens et étrangers ont été tués, selon les données de l'Institut des statistiques des médias d'informations. Huit d'entre eux ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions, 25 en tant que combattants ou à la suite de bombardements ou de tortures par les forces russes. Au moins 13 autres journalistes ont été blessés et au moins 15 ont été portés disparus, selon la même source.

GAZ 


La France vise des stocks gaziers remplis à près de 100% au début de l'automne, a annoncé jeudi Elisabeth Borne. Par ailleurs, l'Hexagone va se doter d'un nouveau terminal méthanier flottant dès l'an prochain pour assurer son approvisionnement malgré la baisse des livraisons russes. 


"On assure le remplissage maximal de nos capacités de stockage ; on vise d'être proche de 100% au début de l'automne", a-t-elle affirmé lors d'une visite dans un centre de commande national de gaz en Île-de-France.

DIPLOMATIE 


L'attaché culturel de l'ambassade de France à Moscou s'est vu signifier que sa présence sur le territoire "n'était plus souhaitée", a confirmé jeudi le Quai d'Orsay. "Aucun fondement légitime n'a été fourni. Nous déplorons cette décision injustifiée", a fustigé le ministère des Affaires étrangères. "La ministre de l'Europe et des affaires étrangères, Mme Catherine Colonna, a instruit les services compétents du ministère de lui présenter rapidement des options pour définir les suites à y donner", a-t-il ajouté. 

UNION EUROPÉENNE 


Que changerait une adhésion de l'Ukraine à l'Union Européenne ? 

L'Ukraine dans l’UE : ce que ça changeraitSource : Les MATINS LCI
JT Perso

COOPÉRATION FACE À L'OCCIDENT 


Le président russe Vladimir Poutine a appelé jeudi les Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à coopérer face aux "actions égoïstes" des pays occidentaux, sur fond de sanctions sans précédent contre Moscou en raison du conflit ukrainien. "Ce n'est qu'en se basant sur une coopération honnête et mutuellement avantageuse que l'on peut chercher des issues de la situation de crise frappant l'économie mondiale à cause des actions égoïstes et irréfléchies de certains pays", a déclaré le président russe. "Un rôle de meneur de la part des pays des Brics est aujourd'hui nécessaire comme jamais pour élaborer une politique unificatrice, positive visant à créer un système (mondial) réellement multipolaire", assure-t-il. 

ARMES 


Le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, annonce l'arrivée des lance-roquettes américains Himars en Ukraine, renforçant ainsi l'arsenal militaire de son armée pour faire face à l'invasion russe. "Merci à mon collègue et ami Lloyd Austin (son homologue américain) pour ces outils puissants", s'est réjoui M. Reznikov sur Twitter, accompagnant son message d'une photo de ce système de lance-roquettes mobile monté sur des blindés légers.

NIKE CLAQUE LA PORTE DE RUSSIE 


L'équipementier sportif américain Nike quitte définitivement le marché russe. Et il n'a pas l'intention de rouvrir ses magasins, fermés d'abord temporairement dans la foulée des sanctions contre Moscou pour son offensive en Ukraine.


"Nike Inc. a décidé de quitter le marché russe. Par conséquent, Nike.com et l'application mobile Nike ne seront plus disponibles dans cette région. Les magasins Nike ont récemment fermé temporairement et ne rouvriront pas", a indiqué le groupe dans un message sur son site russe.

SANCTIONS : ZELENSKY TACLE ISRAEL


Le président ukrainien a critiqué Israël, lui reprochant de ne pas avoir imposé de sanctions contre la Russie, lors d'une allocution en visioconférence devant des étudiants de l'Université hébraïque de Jérusalem. 


"Imposer des sanctions contre la Russie est une question de valeurs. Beaucoup de pays européens sont à nos côtés contre l'agression russe mais malheureusement nous ne voyons pas Israël se joindre" aux sanctions, a affirmé Volodymyr Zelensky, dans un discours en ukrainien traduit en anglais.


Le président ukrainien, qui s'exprimait depuis son bureau à Kiev, a déclaré "être reconnaissant au peuple israélien" pour son soutien ajoutant que "nous aurions voulu recevoir le soutien de votre gouvernement".

MACKY SALL EN VISITE A KIEV ? 


L'Ukraine travaille à une visite à Kiev du président de l'Union africaine  Macky Sall pour aider à renforcer la pression sur la Russie, a dit au journal sénégalais Le Quotidien le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba.


Macky Sall, chef de l'Etat sénégalais et président en exercice de l'UA, a été reçu le 3 juin en Russie par son homologue Vladimir Poutine. Il ne s'est pas rendu en Ukraine, mais a dit son intention de le faire. 

MOSCOU RÈGLE SES DETTES


La Russie s'est acquittée en roubles de paiements d'intérêts sur sa dette libellée en dollars, a annoncé jeudi le ministère des Finances russes, en raison des sanctions contre le pays pour son intervention militaire en Ukraine.


"Les fonds pour le paiement d'un coupon (sur les obligations externes de la Fédération de Russie à échéance en 2027 et 2047 d'un montant total de 12,51 milliards de roubles (l'équivalent de 234,85 millions de dollars) ont été reçus par l'agence de paiement pour les euro-obligations National Settlement Depository (NSD)", a indiqué dans un communiqué le ministère.


"Ainsi, les obligations (...) de la Fédération de Russie sont remplies dans leur intégralité par le ministère des Finances de la Russie", a ajouté ce dernier.

CULTURE


Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en près de quatre mois de guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l'Unesco.

ADHESION 


La Commission européenne décide ce jeudi d'accorder, ou non, à l'Ukraine et à la Moldavie leurs statuts de candidats à l'Union européenne. Il doit ensuite donner lieu à des négociations entre les 27 pour décider d'une adhésion. Un processus particulièrement long, dans lequel plusieurs pays se sont déjà lancés.

FEU VERT


Les députés européens demandent d'accorder sans délai le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine et à la Moldavie.


Par 529 voix contre 45 et 14 abstentions, le Parlement a adopté jeudi une résolution appelant les chefs d'État ou de gouvernement - qui tiennent leur sommet aujourd'hui et demain - à accorder "sans délai" le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine et à la République de Moldavie. Ils devraient faire de même avec la Géorgie  "une fois que son gouvernement aura livré" les priorités indiquées par la Commission européenne.


Les députés insistent sur le fait qu'il n'y a pas de "voie rapide" pour l'adhésion à l'UE et que l'adhésion reste un processus fondé sur le mérite et structuré, qui exige que les critères d'adhésion à l'UE soient remplis et dépend de la mise en œuvre effective des réformes.

TRAFIC D'ÊTRE HUMAINS


L'office européen de police a annoncé jeudi qu'une opération européenne avait identifié des trafiquants d'êtres humains présumés piégeant en ligne des victimes ukrainiennes vulnérables ayant fui l'invasion de leur pays.


Neuf trafiquants d'être humains présumés, neuf victimes potentielles et près de 42 plateforme suspectes ont été identifiés lors d'un "hackaton" le 23 mai, a précisé Europol dans un communiqué.  Lors de cette journée d'action en ligne, 93 enquêteurs ont ciblé "les réseaux criminels préparant des réfugiés ukrainiens à l'exploitation sexuelle et au travail via des sites Web et des plateformes de réseaux sociaux", a expliqué Europol.

ALERTE SUR LE GAZ EN ALLEMAGNE


 Berlin a activé le "niveau d'alerte" de son plan d'urgence visant à garantir son approvisionnement en gaz, rapprochant le pays d'une situation de rationnement, dans le sillage de la baisse de 60 % des livraisons de Moscou via le gazoduc Nord Stream. "Le gaz est désormais une ressource rare" en Allemagne, a déclaré le ministre de l'Economie Robert Habeck lors d'une conférence de presse, rapporte Reuters.


Le gouvernement pourra dans ce cadre "soutenir" les acteurs du marché pour faire face aux prix élevés. Berlin fournira une ligne de crédit de 15 milliards d'euros destinée à remplir les installations de stockage de gaz. En outre, un modèle de vente aux enchères de gaz sera lancé cet été pour encourager les consommateurs industriels à économiser le gaz. La troisième et dernière étape du plan, le "niveau d'urgence", permettrait à l'Etat d'organiser un rationnement.

"MOMENT HISTORIQUE" 


Le sommet organisé jeudi à Bruxelles va être "un moment historique" pour l'Union européenne avec la décision d'accorder le statut de candidat à l'adhésion à l'Ukraine et à la Moldavie, a affirmé le président du Conseil européen Charles Michel.


"Ce conseil européen est un moment historique sur le plan géopolitique. Un choix doit être fait aujourd’hui qui va engager le futur de l’Union européenne, notre stabilité, notre sécurité, notre prospérité", a-t-il déclaré à son arrivée au sommet.

L'UKRAINE DANS L'UE, UNE ILLUSION ? 


Le Premier ministre albanais Edi Rama a conseillé jeudi aux Ukrainiens de ne "pas se faire d'illusions" sur le statut de candidat accordé par l'Union européenne car le processus pour l'adhésion sera très long.


"La Macédoine du Nord est candidate depuis 17 ans, si je n'ai pas perdu le compte, et l'Albanie depuis huit ans, alors bienvenue à l'Ukraine", a-t-il ironisé à son arrivée à Bruxelles à une réunion avec les dirigeants de l'UE. "C'est une bonne chose de donner le statut à l'Ukraine. Mais j'espère que le peuple ukrainien ne se fera pas beaucoup d'illusions", a ajouté M. Rama.

152 SITES CULTURELS ENDOMMAGÉS OU DÉTRUITS


Plus de 150 sites culturels ont été partiellement ou totalement détruits en près de quatre mois de guerre en Ukraine, a annoncé jeudi l'Organisation des nations unies pour la science, l'éducation et la culture (Unesco).


"Selon les vérifications effectuées par ses experts, 152 sites culturels ont été détruits partiellement ou totalement en raison des combats, dont 70 édifices religieux, 30 bâtiments historiques, 18 centres culturels, 15 monuments, 12 musées et 7 bibliothèques", indique l'Unesco dans un communiqué.


Trois régions concentrent les trois-quarts des dommages depuis le 24 février, date du début de l'invasion russe : celles de Donetsk (45 sites touchés), Kharkiv (40) et Kiev (26), précise l'organisation onusienne.

CENTRALE SOLAIRE 


Solar Energy, la plus grande centrale solaire d'Ukraine, située près de Tokmak, dans la région de Zaporijjia (au sud est), aurait été démantelée par les forces russes, selon le Centre ukrainien pour les communications stratégiques et la sécurité de l'information.

LOBBYISTES RUSSES INTERDITS D'ACCES A BRUXELLES 


Les trois institutions de l'Union européenne ont interdit l'accès de leurs locaux aux lobbyistes des entreprises russes à Bruxelles, en complément des sanctions adoptées après l'invasion de l'Ukraine, ont indiqué jeudi à l'AFP leurs représentants. 


Le Parlement européen a été le premier à agir. "À partir de maintenant, les représentants des entreprises russes ne sont plus autorisés à entrer dans les locaux du Parlement européen", a annoncé début juin sa présidente, la Maltaise Roberta Metsola.


Le Conseil (l'instance des États membres) et la Commission européenne ont suivi et ont "donné instruction de ne plus recevoir les personnes qui représentent un intérêt russe", ont confirmé jeudi leurs représentants peu avant le début d'un sommet européen consacré à l'aide à l'Ukraine.

LE POINT SUR LA SITUATION 


Les troupes russes se déplacent toujours dans l'est de l'Ukraine, notamment vers Severodonetsk et Lyssytchansk. Volodymyr Zelensky va prochainement participer au sommet de l'Otan en visioconférence. Les faits marquants des dernières 24 heures.

NOUVELLES SANCTIONS ? 


Joe Biden participera, en fin de semaine au sommet du G7, ainsi qu'à un sommet de l'Otan qui se tiendra dans la foulée, en Espagne. Au cœur des discussions : l'énergie, dont le coût explose dans le monde. Pékin sera aussi dans le viseur du G7, qui se penchera sur les pratiques jugées toujours "plus agressives" de la Chine en matière économique et commerciale.

PRESSION CROISSANTE DE MOSCOU A L'EST


Depuis le 19 juin, les forces russes ont "très probablement" avancé de plus de 5 km au sud de la ville de Lysychansk, dans le Donbass, selon le dernier rapport du ministère britannique de la Défense.


"Certaines unités ukrainiennes se sont retirées, probablement pour éviter d'être encerclées. L'amélioration des performances de la Russie dans ce secteur est probablement le résultat du récent renforcement des unités et de la forte concentration des tirs", écrivent les renseignements sur Twitter.


"Les forces russes mettent la poche de Lysychansk-Sieverodonetsk sous une pression croissante avec cette avance rampante autour des franges de la zone bâtie. Cependant, ses efforts pour parvenir à un encerclement plus profond afin de prendre l'ouest de l'oblast de Donetsk restent au point mort."

DEUX TERMINAUX AGRICOLES BOMBARDÉS AU SUD 


Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, en Ukraine, ont indiqué à l'AFP leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.


Le terminal portuaire d'Evri, propriété de Viterra et dédié aux huiles végétales, a été "endommagé par une attaque de missiles", qui a fait un blessé léger, a indiqué un porte-parole du groupe, précisant que deux silos étaient en feu et un troisième endommagé.

PETROLE : LA RUSSIE CHERCHE DE NOUVEAUX MARCHÉS 


Moscou augmente ses exportations d'essence et de naphta vers l'Afrique et le Moyen-Orient, selon Reuters, alors que les ventes à destination de l'Europe ralentissent. "L'Afrique et le Moyen-Orient semblent être les principaux marchés vers lesquels les producteurs de pétrole russe pourraient se tourner. Nous nous attendons donc à ce que les livraisons à destination de ces régions augmentent dans la deuxième partie de l'année", a expliqué à l'agence de presse un trader spécialisé dans les produits pétroliers russes.

POUR ZELENSKY, MOSCOU VEUT "DÉTRUIRE LE BONDASS"


Le président ukrainien a estimé, dans une allocution nocturne retranscrite par le quotidien Kiev Independant, que les forces russes tentent de détruire les villes de la région orientale du Donbass (à l'est de l'Ukraine), de la même manière qu'ils l'ont fait à Marioupol. 


"Dans le Donbass, il y a des frappes aériennes et d'artillerie massives. L'objectif des occupants dans cette direction reste le même - ils veulent détruire tout le Donbass étape par étape. Entièrement", a déclaré Volodymyr Zelensky, appelant à l'accélération des livraisons d'armes en Ukraine.

LA MAISON BLANCHE PROMET DES "PROPOSITIONS CONCRETES" 


Le sommet du G7 en fin de semaine en Allemagne débouchera sur "un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et montrer notre soutien collectif à l'Ukraine", a déclaré cette nuit un haut responsable de la Maison Blanche.


Il n'a pas toutefois donné de détails sur ce que seraient ces mesures, après que les Occidentaux ont déjà multiplié les annonces de sanctions contre le régime de Vladimir Poutine.

L'UKRAINE BIENTÔT INTÉGRÉE  À L'UE ?


Journée importante pour l'Ukraine ce jeudi 23 juin. Le destin du pays se joue à Bruxelles où les Vingt-Sept vont se pencher, aujourd'hui, sur sa candidature d'adhésion à l'Union européenne. Un jalon hautement symbolique, près de quatre mois après son invasion par l'armée russe.

BONJOUR À TOUS


Bienvenue dans ce nouveau direct, consacré à la guerre en Ukraine. Retrouvez ici les dernières informations sur le conflit.

Les forces russes ont accentué mercredi leur progression vers Lyssytchansk, ville industrielle stratégique de l'est de l'Ukraine, à la veille d'un sommet européen où Kiev espère obtenir le statut officiel de candidat à l'UE.

Selon le lieutenant-colonel Andreï Marotchko, représentant des séparatistes prorusses combattants au côté des troupes de Moscou, les forces ukrainiennes sont désormais cernées dans deux villages supplémentaires situés à quelques kilomètres de Lyssytchansk et de sa ville jumelle Severodonetsk.

Les deux villes sont une étape clé pour les Russes dans leur plan de conquête de l'intégralité du Donbass, bassin essentiellement russophone et en partie tenu par des séparatistes prorusses depuis 2014.

Sur le plan diplomatique, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en plus de réclamer davantage de livraisons d'armes lourdes à ses alliés occidentaux, s'active pour s'assurer que les 27 pays de l'Union européenne accorderont à l'Ukraine le statut officiel de candidat à l'UE jeudi lors d'un sommet prévu à Bruxelles.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé les dirigeants européens à "se montrer à la hauteur" en accédant à la demande de Kiev.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info