Guerre en Ukraine : pour les civils, la fuite ou le chaos
En Direct

EN DIRECT - Ukraine : Poutine "ne pense pas qu'il peut se permettre de perdre", selon la CIA

La rédaction de TF1info
Publié le 7 mai 2022 à 7h00
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le président russe Vladimir Poutine pense qu'il ne peut pas se permettre de perdre en Ukraine et est déterminé à poursuivre la guerre, a déclaré le directeur de la CIA Bill Burns samedi.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

Ce direct est désormais terminé. Pour retrouver toutes les informations de ce dimanche 8 mai, rendez-vous ici.

KIEV DEMANDE À MSF D'ORGANISER UNE MISSION À AZOVSTAL


L'Ukraine a demandé samedi à Médecins sans frontières (MSF) d'organiser une mission pour évacuer et soigner les soldats retranchés dans l'aciérie Azovstal de Marioupol, dans un communiqué diffusé quelques heures après l'annonce de l'évacuation des civils. La vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, a écrit une lettre à Michel-Olivier Lacharité, responsable des programmes d'urgence de l'organisation humanitaire et chef de mission MSF en Ukraine, indique un communiqué du ministère de la Réintégration des territoires temporairement occupés d'Ukraine.


"Se référant aux principes qui guident le travail de l'organisation MSF", il appelle l'ONG médicale humanitaire "à organiser une mission destinée à évacuer les défenseurs de Marioupol et d'Azovstal et à fournir des soins aux blessés, dont les droits humains ont été violés par la Fédération de Russie", peut-on lire dans le communiqué rédigé en anglais. Les défenseurs de l'immense site industriel "se trouvent depuis 72 jours d'affilée, sous les bombardements et attaques incessants de l'armée russe" et par "manque de médicaments d'eau et de nourriture, les soldats blessés meurent de gangrène et de septicémie", indique le ministère.

UNE DATE POUR UN DEVOIR MÉMORIEL


Enlisé dans la guerre en Ukraine, Moscou va commémorer, le 9 mai, le "Jour de la Victoire". Ce jour férié marque l'anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie en 1945. Retour sur cette date ô combien symbolique et importante pour Poutine.

International
Guerre en Ukraine : que symbolise la date du 9 mai en Russie ?

Guerre en Ukraine : que symbolise la date du 9 mai en Russie ?

POUTINE "NE PENSE PAS QU'IL PEUT SE PERMETTRE DE PERDRE"


Le président russe, Vladimir Poutine, "est dans un état d'esprit tel qu'il ne pense pas pouvoir se permettre de perdre", a déclaré le directeur de la CIA, Bill Burns, samedi, lors d'une conférence avec le Financial Times. Il ajouté que, selon lui, le "maître du Kremlin" est "convaincu que redoubler d'efforts lui permettra de progresser".

PÉKIN REGARDE L'UKRAINE POUR TAÏWAN


La Chine suit "attentivement" l'invasion russe de l'Ukraine et va probablement tirer les enseignements de ce conflit pour ajuster ses plans visant à prendre le contrôle de Taïwan, a prévenu le directeur de la CIA, Bill Burns samedi. "Les dirigeants chinois suivent attentivement les leçons qu'ils peuvent tirer de l'Ukraine concernant leurs propres ambitions et Taïwan", a-t-il déclaré. Ils n'ont pas renoncé à cet objectif, selon le patron de l'agence américaine de renseignements, qui "pense que c'est quelque chose qui affecte leurs calculs sur la méthode et le moment choisi".


La Chine a été "troublée par le fait que Poutine a rapproché les Européens des Américains", selon lui. "Quant aux conclusions qui en sont tirées, cela reste un point d'interrogation." Les dirigeants chinois étudient "les coûts et les conséquences" d'une éventuelle utilisation de la force pour prendre le contrôle de Taïwan.

DE GRAVES MANQUEMENTS SUR LE MOSKVA ?


Selon des informations recueillies par TF1 et LCI, le Moskva, croiseur amiral de la flotte russe, n'était pas en alerte lorsque les missiles ukrainiens l'ont heurté le 13 avril. Une erreur grave qui aurait empêché le bâtiment de se protéger contre l'attaque.

PAS DE "PREUVE CONCRÈTE" D'ARMES NUCLÉAIRES TACTIQUES 


La CIA, la principale agence américaine de renseignements, ne perçoit aucune indication que la Russie se prépare à utiliser des armes nucléaires tactiques dans le conflit qui sévit actuellement en Ukraine, a déclaré son directeur Bill Burns, samedi.


"Nous ne voyons pas à ce stade, en tant que service de renseignement, de preuve concrète montrant que la Russie prépare le déploiement ou même l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques", a-t-il affirmé lors d'une conférence organisée par le quotidien américain, Financial Times. "Étant donné les déclarations va-t-en-guerre que (...) nous avons entendues de la part des dirigeants russes, nous ne pouvons pas prendre ces possibilités à la légère", a-t-il ajouté, précisant que son agence restait "très concentrée" sur cette question.

FEMMES, ENFANTS ET PERSONNES ÂGÉES ÉVACUÉES D'AZOVSTAL


Les femmes, les enfants et les personnes âgées ont tous été évacués samedi de l'usine métallurgique Azovstal, la dernière poche de résistance dans la ville dévastée de Marioupol, que les autorités ukrainiennes craignent de voir tomber, à l'approche de la date fatidique du 9 mai en Russie. "L'ordre du président (Volymyr Zelensky) a été exécuté : toutes les femmes, tous les enfants et toutes les personnes âgées ont été évacués d'Azovstal. Cette partie de la mission humanitaire à Marioupol est accomplie", a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

JILL BIDEN APPORTE SON SOUTIEN AUX RÉFUGIÉS UKRAINIENS


La Première dame des États-Unis, Jill Biden, en visite en Europe pour exprimer son soutien à l'Ukraine et aux pays qui l'aident, a rencontré samedi à Bucarest des familles de réfugiés ayant fui l'invasion russe. Accompagnée par Carmen Iohannis, l'épouse du président roumain, elle s'est notamment rendue à l'école "Uruguay", qui accueille une cinquantaine d'élèves ukrainiens.


Jill Biden s'est entretenue avec plusieurs enfants dessinant des drapeaux ukrainiens et roumains, selon des images retransmises par la télévision publique TVR. L'épouse du président américain, Joe Biden, a ensuite écouté les récits d'enseignantes et de mères évoquant leur calvaire sous les bombes en Ukraine, puis leurs efforts pour organiser des cours destinés aux enfants réfugiés à Bucarest. 

UN NOUVEAU BATEAU RUSSE DÉTRUIT PAR KIEV ?


L'Ukraine a affirmé samedi avoir détruit un navire de débarquement russe près de la petite île aux Serpents en mer Noire, devenue symbole de la résistance ukrainienne à l'invasion russe lancée fin février. 


Un drone de combat Bayraktar TB2, développé en Turquie, "a touché un navire de débarquement du projet 11770 Serna ainsi que deux systèmes de missiles sol-air de type Tor", a indiqué sur Facebook la marine ukrainienne, sans préciser la date.


"Le défilé traditionnel de la flotte russe le 9 mai cette année aura lieu près de l'île aux Serpents, au fond de la mer", a ironisé de son côté le ministère ukrainien de la Défense sur Twitter. 


Moscou n'a pas confirmé l'information de son côté.

PLUSIEURS FRAPPES SUR ODESSA


Le porte-parole de l'administration régionale d'Odessa, Serhiy Bratchuk, a indiqué que plusieurs missiles avait touché la ville portuaire du sud de l'Ukraine. Le dirigeant ukrainien n'a pas précisé quels bâtiments ont été touchés par ces missiles. 


La députée Lesia Vasylenko explique que les alarmes anti-raids aériens ont retenti plusieurs fois.

LE POINT SUR LA SITUATION À 14H 


Explosions en Moldavie. Les autorités de la région séparatiste prorusse de Transdniestrie, en Moldavie, ont annoncé samedi que quatre explosions avaient eu lieu vendredi soir près d'un ancien aérodrome dans un village frontalier de l'Ukraine, sans faire de victime.


Derniers préparatifs en Russie. La Russie effectue samedi d'ultimes répétitions avant le traditionnel défilé militaire du 9 mai à Moscou célébrant la victoire sur l'Allemagne nazie, qui sera l'occasion d'une démonstration de force en pleine campagne d'Ukraine à la peine. Vladimir Poutine aura une nouvelle occasion d'envoyer des avertissements, alors que Moscou a plusieurs fois brandi la menace nucléaire.


Des civils évacués d'Azovstal. Cinquante civils ont été évacués vendredi grâce à un nouveau convoi humanitaire de l'immense usine Azovstal, dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, cité portuaire assiégée par les troupes russes, a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.

DES VIOLATIONS "VERTIGINEUSES" DES DROITS HUMAINS


La Commissaire du Conseil de l'Europe pour les droits de l'Homme, Dunja Mijatovic, a dénoncé ce samedi les violations "vertigineuses" des droits humains et du droit humanitaire international par l'armée russe en Ukraine, au terme d'une visite de quatre jours à Kiev.


"L'étendue et la gravité des violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire qui ont eu lieu à la suite de l'agression de la Fédération de Russie contre l'Ukraine sont vertigineuses", s'est-elle émue dans un communiqué.


"Les noms de Boutcha, Borodianka, Irpin ou Andriivka en sont venus à symboliser les actes horribles qui ont été commis ici", a poursuivi la Commissaire dont la visite n'avait pas été annoncée pour des raisons de sécurité. "Malheureusement, leurs habitants ne sont pas seuls dans leur souffrance. Il y a beaucoup plus de personnes à travers l'Ukraine qui ont subi des atrocités indicibles. Chacune d'entre elles mérite justice et ne doit pas être oubliée", a-t-elle ajouté.

LE COÛT DE LA GUERRE POUR LES CIVILS


Selon le maire de Kiev, Vitaly Klitschko, 46 écoles de la capitale ont été endommagées ou détruites depuis le début de la guerre lancée par la Russie. Une trentaine de crèches ont aussi été touchés par les combats. En outre, le maire de Kiev assure que 200 bâtiments résidentiels ont été touchés par la guerre, à divers degrés, depuis le 24 février.

L'ITALIE ORDONNE LA SAISIE D'UN YACHT LIÉ À POUTINE


Le ministère italien des Finances a lancé la procédure de saisie du yacht Scheherazade, amarré dans un port de Toscane. Selon Daniele Franco, ministre des Finances, le pays suspecte le propriétaire du bateau d'avoir des liens avec "des éléments éminents du gouvernement russe".


Sorti des chantiers navals allemands Lürssen en 2020, le "Shéhérazade", de 140 mètres de long, dispose de deux plateformes pour hélicoptère, une piscine, un cinéma et une batterie anti-drones, croient savoir les administrateurs du site SuperYachtFan, qui se présentent comme des journalistes d'investigation. La valeur du bateau est estimé à 700 millions d'euros.

undefinedundefinedFederico SCOPPA / AFP

ENGIE ASSURE QUE LA FRANCE PEUT SE PASSER DU GAZ RUSSE


La France pourrait être en mesure de se passer "à terme" du gaz russe, a estimé samedi le président du géant français de l'énergie Engie, Jean-Pierre Clamadieu, tandis que l'Union européenne est à la recherche d'alternatives pour réduire sa dépendance énergétique à la Russie.


"À terme, oui. La question, c'est à quel terme", a-t-il déclaré au micro de France Inter, avant d'indiquer que la France était "probablement capable de réduire de manière très importante" sa dépendance au gaz russe d'ici "trois ou quatre ans".


Son acheminement, en effet, repose sur tout un réseau d'infrastructures (gazoducs, installations de liquéfaction, etc.) complexe à mettre en place, a indiqué le patron de l'entreprise énergétique.


Prévenant fin mars que la France aurait besoin "à moyen terme ou long terme" du gaz russe, le géant français de l'énergie a progressivement fait évoluer sa position. "Si nous devions faire face à une interruption brutale, c'est un scénario qui est beaucoup plus difficile, et nécessitera des ajustements qui seront probablement eux aussi brutaux", prévient toutefois Jean-Pierre Clamadieu.

LA RUSSIE ASSURE QUE 50 CIVILS ONT ÉTÉ ÉVACUÉS D'AZOVSTAL


Dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle Interfax, citant le quartier général de la défense territoriale de la région séparatiste de Donetsk, annonce qu'une cinquantaine de civils ont été évacués de l'usine Azovstal. L'aciérie est, depuis plusieurs semaines, assiégée par les forces russes à Marioupol.

TENSIONS EN TRANSNISTRIE


Les autorités locales de la région séparatiste prorusse de Transnisitre, en Moldavie, ont annoncé ce samedi que quatre explosions ont eu lieu dans un village situé près de la frontière avec l'Ukraine. Aucune victime n'est à déplorer. 


"Dans la soirée du 6 mai, vers 21h40, deux premiers engins explosifs auraient été largués depuis un drone. Une heure plus tard, l'attaque a été répétée", ont précisé les séparatistes dans un communiqué.  

QUATRE MILLIONS DE RUSSES ONT QUITTÉ LE PAYS DEPUIS DÉBUT 2022


Selon les services du FSB, 3.880.679 Russes ont quitté le pays durant le premier trimestre de l'année 2022. Le document du FSB ne précise pas combien sont revenus dans le pays. 


L'Ukraine est le pays qui a reçu le plus de citoyens russes sur ce trimestre avec 328.435 personnes. Le flux est en légère augmentation par rapport à 2021 (316.286). Dans le même temps, la plus forte progression concerne la Géorgie qui a vu le nombre de Russes arrivés sur son territoire passer de 8.504 à 38.281 personnes.

LA RUSSIE REVENDIQUE DES FRAPPES PRÈS D'ODESSA


Le ministère russe de la Défense assure avoir frappé 18 installations ukrainiennes dans la nuit de vendredi à samedi près d'Odessa, dans le sud du pays.


Par ailleurs, le ministère russe déclare, ce samedi, avoir détruit un stock d'équipements militaires américains et européens dans la région de Kharkiv. 

ULTIMES RÉPÉTITIONS AVANT LES CÉLÉBRATIONS DU 9-MAI 


Vladimir Poutine veut en faire une démonstration de force. Le "Jour de la victoire", célébré ce lundi 9 mai en Russie, marque la victoire soviétique face à l'Allemagne nazie. Un imposant défilé militaire qui s'inscrit, cette année, dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. 


Ce samedi matin, la Russie procédait aux ultimes répétitions à Moscou avant cette célébration qui doit servir la propagande russe et démontrer la puissance de son armée. 

VIDÉO - Ultimes répétitions à Moscou avant les célébrations du 9-MaiSource : TF1 Info
JT Perso

JUSQU'À 25.100 SOLDATS RUSSES MORTS EN UKRAINE


Selon les Forces armées ukrainiennes, les pertes humaines pourraient s'élever à 25.100 soldats au sein de l'armée russe. Un chiffre à prendre avec une certaine précaution, tant cet indicateur fait partie intégrante de la communication et de la propagande de guerre. 


En parallèle, les Ukrainiens, relayés par un média local, assurent que 1.122 tanks russes ont été détruits depuis le début du conflit. Depuis le 24 février, Kiev aurait fait tomber 199 avions russes, selon ces mêmes estimations.

DERNIERS PRÉPARATIFS 


La Russie effectue samedi d'ultimes répétitions avant le traditionnel défilé militaire du 9 mai à Moscou célébrant la victoire sur l'Allemagne nazie, qui sera l'occasion d'une démonstration de force en pleine campagne d'Ukraine à la peine.


Ces dernières années, le président Vladimir Poutine a utilisé ce défilé pour exhiber la puissance de son armée, dévoilant parfois de nouvelles armes ultramodernes. Et cette édition ne devrait pas déroger à la règle.


Cette année, si les chars et militaires russes défileront comme d'habitude sur l'emblématique place Rouge, les esprits seront en Ukraine, où Moscou mène depuis fin février une offensive qui a remis en question l'image de son armée.


En effet, l'intervention militaire, que nombre d'experts prédisaient comme fulgurante, est dans son troisième mois et a été marquée par des déconvenues, notamment logistiques.

undefinedundefinedKirill KUDRYAVTSEV / AFP

LES RUSSES VEULENT BLOQUER LA CONTRE-OFFENSIVE UKRAINIENNE


L'État-major ukrainien assure ce samedi que les soldats russes ont détruit au moins trois points dans la région de Kharkiv, "afin de faire ralentir les actions de contre-offensive des Forces de défense ukrainiennes", explique-t-on.

LA PROPAGANDE RUSSE AU PLUS FORT


Des haut-parleurs crachent le bourdonnement assourdissant d'avions de guerre, des peintures d'enfants blessés et de femmes éplorées tapissent les murs : un musée de Moscou met en scène la "cruauté" de l'Otan, en plein conflit en Ukraine.


"Je le dis à chaque fois : c'est difficile de parler des crimes qui ont été commis par les troupes de l'Otan", se plaint Iaroslav Polesterov, 46 ans, guide de l'exposition "Otan - chronique de la cruauté", qui se tient au musée d'Etat d'histoire contemporaine russe jusqu'au 22 mai.


Moscou considère l'Alliance atlantique, son vieil ennemi de la Guerre froide, comme une menace existentielle et a notamment justifié son offensive en Ukraine par les ambitions atlantistes de Kiev et le soutien politique et militaire occidental à ce voisin de la Russie.

undefinedundefinedAFP

PLUS DE 10.000 CRIMES DE GUERRE SUPPOSÉS 


Selon le bureau de la procureure générale d'Ukraine, il y aurait actuellement des investigations sur 10.000 crimes de guerre ayant pu être commis par l'armée russe. Le 4 mai dernier, Iryna Venediktova, procureure générale du pays, évoquait 9.600 affaires.

UNE VESTE DE ZELENSKY VENDU 90.000 LIVRES À LONDRES


Lors d'une vente aux enchères organisés par la société Christie's au Royaume-Uni, la veste kaki du président ukrainien Volodymyr Zelensky a été vendue à 90.000 livres sterling (environ 105.000 euros). C'est avec cette veste que le chef d'État avait été photographié dans les rues de Kiev aux côtés de son homologue britannique Boris Johnson. Lors de cette même vente, une visite guidée de Kiev par le maire de la ville  Vitali Klitschko était à gagner. 


Ces dernières semaines, le chef de l'exécutif britannique multiplie les gestes envers l'Ukraine. Le 9 avril dernier, il s'était rendu à Kiev. Quelques jours plus tard, Boris Johnson s'était exprimé devant le Parlement ukrainien.

undefinedundefinedHandout / UKRAINE PRESIDENCY / AFP

ZELENSKY DEVANT LES ÉTUDIANTS DE SCIENCES PO


Le directeur de Science Po Paris, Mathias Vicherat, a annoncé ce vendredi soir que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'adresserait aux étudiants le 11 mai prochain, à 13 heures. "Très honoré que le président ait choisi Sciences Po pour s'adresser aux étudiants français et répondre à leurs questions", a-t-il déclaré. 

BILAN LOURD POUR LES UNITÉS D'ÉLITES RUSSES, SELON LONDRES


Selon un nouveau point de situation du ministère britannique de la Défense, la guerre en Ukraine aurait causé de nombreuses pertes au sein des "unités les plus performantes" de la Russie. "Il faudra un temps et des moyens considérables à la Russie pour reconstituer ses forces armées à la suite de ce conflit", considère le ministère.


Dans le même temps, Londres prévient que cette nécessité pour Moscou de rééquiper l'armée russe sera une tâche ardue. "Il sera très difficile de remplacer les équipements modernisés et avancés en raison des sanctions limitant l'accès de la Russie aux composants microélectroniques", affirme-t-on.

L'UKRAINE INVITÉE PAR LE G7


Une réunion virtuelle des puissances du G7 est prévue ce dimanche. La guerre en Ukraine devrait être au cœur des discussions. En ce sens, Volodymyr Zelensky a été convié par le chancelier allemand, actuel président du groupe. 

UNE VILLE BIENTÔT RAYÉE DE LA CARTE ?


Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, la cité portuaire de Marioupol est "complètement détruite" suite aux nombreux bombardements russes qui touchent la ville depuis plus de deux mois. 


Et ce, alors que l'usine d'Azovstal résiste encore et toujours aux soldats de Vladimir Poutine. La chute de l'aciérie est redoutée dans les prochaines heures ou prochains jours.

International
Guerre en Ukraine : Marioupol, une ville dévastée

Guerre en Ukraine : Marioupol, une ville dévastée

BLOCAGE SUR DE NOUVELLES SANCTIONS EUROPÉENNES


La Hongrie bloque le projet d'embargo européen sur le pétrole russe et de difficiles négociations se poursuivront entre les 27 pays membres de l'UE pour trouver un accord pendant le weekend, ont dit à l'AFP vendredi plusieurs sources diplomatiques.


"Si aucun accord n'est trouvé ce weekend, je devrais convoquer une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l'UE la semaine prochaine, après la journée de l'Europe", a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

LE POINT SUR LA SITUATION


Évacuation à Azovstal. Cinquante civils ont été évacués grâce à un nouveau convoi humanitaire vendredi de l'immense usine Azovstal, dernière poche de résistance des forces ukrainiennes à Marioupol, a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk.


Nouvelle aide militaire américaine. Joe Biden a promis ce vendredi une nouvelle aide militaire à l'Ukraine pour combattre l'invasion russe. Elle devrait être composée notamment de munitions d'artillerie et de radars. Le président américain a prévenu que les fonds alloués aux armes pour Kiev étaient désormais "pratiquement épuisés".


La Russie "pour toujours" dans le sud de l'Ukraine. La Russie restera "pour toujours" dans le sud de l'Ukraine, a affirmé vendredi un haut responsable parlementaire russe, Andreï Tourtchak, au cours d'une visite à Kherson, une importante ville ukrainienne dont Moscou revendique le contrôle total depuis mars.


Marioupol "complètement détruite", selon Zelensky. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé vendredi que la ville de Marioupol était "complètement détruite" et qu'il ne restait rien à prendre pour la Russie à part son aciérie Azovstal.

BONJOUR À TOUS


Suivez, ce samedi 7 mai, les dernières informations sur la guerre en Ukraine, après 73 jours de combats suite à l'invasion du pays par la Russie. 


Les évènements d'hier sont à retrouver dans cet article : 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé vendredi à l'unanimité une déclaration apportant un "ferme soutien" au secrétaire général des Nations unies "dans la recherche d'une solution pacifique" à la guerre livrée par la Russie à l'Ukraine, a-t-on appris de sources diplomatiques. Rédigée par la Norvège et le Mexique et obtenue par l'AFP, la déclaration ne va pas jusqu'à soutenir une médiation d'Antonio Guterres comme le prévoyait une première version du texte négocié depuis jeudi. La déclaration adoptée représente la première manifestation d'unité du Conseil de sécurité depuis le début, le 24 février, de l'invasion.

Ce vendredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé que la ville de Marioupol était "complètement détruite" et qu'il ne restait rien à prendre pour la Russie à part son aciérie Azovstal. Zelensky était interrogé, au cours d'une intervention par visioconférence organisée par le cercle de réflexion Chatham House à Londres, sur ce que signifierait la chute de ce port stratégique à la pointe sud du Donbass, où seule persiste une poche de résistance dans ce complexe sidérurgique.

Lire aussi

Zelensky va continuer à s'exprimer devant les grands de ce monde. Les dirigeants des grandes puissances du G7 vont avoir dimanche une réunion virtuelle consacrée à la guerre en Ukraine à laquelle participera aussi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé ce vendredi une porte-parole du chancelier allemand dont le pays assure la présidence du G7 cette année.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info