Le gouvernement espagnol a annoncé que Volodymyr Zelensky se rendrait dans le pays ce lundi.
Une visite du président ukrainien qui intervient après le bombardement russe meurtrier d'un hypermarché samedi à Kharkiv.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

ZELENSKY EN ESPAGNE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui presse ses alliés de renforcer leur aide pour contrer l'offensive russe, sera lundi à Madrid où il rencontrera le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, a annoncé dimanche le gouvernement espagnol. "Le président du gouvernement, Pedro Sanchez, recevra le président de l'Ukraine" à midi (10h GMT), puis les deux dirigeants tiendront une conférence de presse, ont annoncé les services du Premier ministre dans un communiqué.


Le roi Felipe VI recevra également le dirigeant ukrainien, a indiqué le palais dans un communiqué. Il s'agit de la première visite officielle du président Zelensky en Espagne depuis son arrivée au pouvoir en 2019, plus de deux ans après le début de l'invasion russe de son pays. 

ROME OPPOSÉ À L’USAGE DES ARMES FOURNIES À L'UKRAINE CONTRE LE TERRITOIRE RUSSE

Rome s'oppose à l'utilisation des armes fournies à l'Ukraine contre des cibles situées sur le territoire russe, a réitéré dimanche la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni, commentant des propos du secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg ouvrant cette option. 


"Je ne sais pas pourquoi M. Stoltenberg a dit une chose pareille, je pense qu'il faut être très prudent. Je suis d'accord que l'Otan doit rester ferme, ne pas donner le signal qu'elle cède", a-t-elle dit lors d'une émission télévisée. M. Stoltenberg a déclaré samedi, dans une interview télévisée à l'hebdomadaire The Economist, que "le moment est venu pour les alliés d'évaluer la possibilité d'éliminer certaines restrictions sur l'utilisation des armes qu'ils ont fournies à l'Ukraine".

LE BILAN CONTINUE DE GRIMPER À KHARKIV

Le bilan de la frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv continue de grimper, passant à 16 morts ce dimanche, au lendemain de cette attaque qualifiée d'"ignoble" par le président ukrainien. "Malheureusement, 16 morts ont déjà été recensés", a déclaré le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Synegubov. Un précédent bilan communiqué par le ministre ukrainien de l'Intérieur, Igor Klymenko, faisait également état de 43 blessés et 16 disparus à la suite de cette attaque.

Kharkiv : le supermarché entièrement détruit, les secours toujours sur placeSource : TF1 Info

MOSCOU REVENDIQUE UN NOUVEAU VILLAGE

La Russie a revendiqué la prise d'un nouveau village dans l'est de l'Ukraine, poursuivant sa lente poussée dans ce secteur du front où se déroulent l'essentiel des combats malgré une autre offensive russe dans le nord-est. "Les unités du groupement de troupes Ouest ont libéré la localité de Berestové (...) à la suite d'opérations de combat réussies", a indiqué le ministère russe de la Défense dans son rapport quotidien, après une autre prise 24h plus tôt. Cette nouvelle localité est située à la lisière entre les régions de Kharkiv et de Lougansk, au sud-est de la ville de Koupiansk, l'un des objectifs russes dans ce secteur.

LE BILAN S'ALOURDIT

Le bilan de la frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, continue de grimper, passant à 14 morts dimanche au lendemain de cette attaque qualifiée d'"ignoble" par le président ukrainien. "Le bilan des morts s'élève à 14", a déclaré le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Synegubov.

Un précédent bilan communiqué par le ministre ukrainien de l'Intérieur, Igor Klymenko, faisait état de douze morts, 43 blessés et 16 disparus à la suite de cette attaque. 

PERTES RUSSES

Dans son estimation quotidienne des pertes infligées à Moscou, l'État-major des armées ukrainien indique que 501.190 soldats russes sont morts au combat depuis le 24 février 2022. La Russie aurait également perdu "7662 chars, 14.803 véhicules blindés de combat, 357 avions, 326 hélicoptères", ou encore "10.425 drones".

ZELENSKY A KHARKIV

Le chef de l'État ukrainien s'est filmé jeudi à Kharkiv, sur les ruines d'une librairie bombardée, et publié cette vidéo après qu'un hypermarché a été détruit hier par deux frappes russes, faisant au moins 12 morts et 43 blessés. "Pour eux, c'est un plaisir de brûler. Nous savons tous à qui nous avons affaire. La Russie est dirigée par des hommes qui veulent en faire une norme – brûlant des vies, détruisant des villes et des villages, divisant les peuples et effaçant les frontières nationales par la guerre", a écrit Zelensky sur X, en profitant donc pour inviter ses homologues chinois et américain à participer au sommet de Genève, en juin.

JO 2024

Le ministre des Sports ukrainien a demandé à l'équipe nationale de garder "la tête froide" lors des JO de Paris, auxquels des athlètes russes et biélorusses participeront. Au Guardian, le ministre par intérim appelle donc les sportifs ukrainiens à ne prêter aucune attention aux éventuelles provocations de leurs homologues russes. "Nous considérons les athlètes russes comme des agents d'influence hybride", a-t-il précisé.

Urgent

INVITATION

 Volodymyr Zelensky invite les présidents américain et chinois à participer au sommet pour la paix de Genève, prévu en Suisse les 15 et 16 juin. "J'en appelle aux dirigeants du monde (...) au président Biden, le dirigeant des États-Unis, et au président Xi, le dirigeant de la Chine (...) S'il vous plaît, soutenez le sommet de la paix avec votre leadership et votre participation", a déclaré le président ukrainien dans un message vidéo.

REPORTAGE

L’armée ukrainienne dit avoir stoppé l’avancée russe dans le nord de la région de Kharkiv. C’est ce qu’ont pu constater les reporters de LCI, Thibault Bruck, Kostia Yaremenko et Thomas Misrachi, sur plusieurs zones de combat proches de la ligne de front. 

LCI SUR LE TERRAIN - Au nord de Kharkiv, une brigade qui résiste aux RussesSource : TF1 Info

LE BILAN MONTE A 12 MORTS

Le bilan des deux frappes contre un supermarché de Kharkiv hier est de nouveau revu à la hausse, avec 12 personnes tuées, selon le chef de l'administration régionale. "À la suite de 2 CAB frappant l’hypermarché, 12 personnes sont mortes et 43 ont été blessées. Un incendie s’est déclaré sur la place. 13500 m² Des éléments structurels d’un hypermarché, d’un magasin de meubles, d’un centre commercial, d’un bus et d’une voiture ont été endommagés", a indiqué Oleg Synegoubov sur Telegram. Voici ce que l'on sait de cette attaque russe, qualifiée d'"ignoble" par Volodymyr Zelensky.

ATTAQUE A KHARKIV

Le point sur les frappes russes sur un hypermarché de Kharkiv samedi, qui ont fait 11 morts selon un nouveau bilan donné ce matin.

Frappe russe sur un hypermarché en Ukraine : le bilan s'alourdit à 11 mortsSource : TF1 Info

ZELENSKY LANCE UN APPEL

Dans sa vidéo publiée hier soir, Volodymyr Zelensky a dénoncé l'attaque à Kharkiv comme "un nouvel exemple de la folie russe. Il n’y a pas d’autre façon de le décrire". Le président ukrainien également lancé un appel à ses alliés occidentaux pour renforcer les défenses aériennes et ainsi assurer la sécurité des villes : "Lorsque nous disons aux dirigeants du monde que l'Ukraine a besoin de défenses aériennes suffisantes, lorsque nous disons que nous avons besoin de mesures concrètes et décisives pour nous permettre de protéger notre population, afin que les terroristes russes ne puissent même pas s'approcher de notre frontière, nous parlons de ne pas autoriser des frappes comme celle-ci".

11 MORTS A KHARKIV

Au moins 11 personnes ont été tuées hier dans une frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv, selon un nouveau bilan fourni ce matin par le gouverneur régional, sur Telegram. Dans un précédent bilan, il avait fait état d'au moins six morts, d'une quarantaine de blessés et de 16 personnes "manquantes".

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine et à ses conséquences dans le monde. Vous y trouverez toutes les dernières informations de ce dimanche 26 mai.

Une attaque "ignoble" pour Volodymyr Zelensky, "inacceptable" pour Emmanuel Macron. Une frappe russe a fait au moins six morts et une quarantaine de blessés, samedi 25 mai, alors que le bombardement a visé, en plein après-midi, un hypermarché de bricolage de Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine. Selon le gouverneur régional, Oleg Synegoubov, cette attaque russe a été réalisée à l'aide de deux bombes aériennes guidées. "Malheureusement nous savons déjà que six personnes ont été tuées sur le coup (...) Quarante personnes ont été blessées, 16 sont portées manquantes", a-t-il indiqué.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ukrainiens montrent le bâtiment de l'hypermarché Epitsentr au toit éventré dont s'échappe une énorme colonne de fumée noire, les pompiers arrosant d'eau l'incendie déclenché par les frappes. Selon les pompiers, l'incendie a brûlé 10.000 mètres carrés, mais il est contenu. "La Russie a porté un nouveau coup brutal à notre ville de Kharkiv - un hypermarché de construction - samedi, en plein milieu de la journée", a dénoncé le président Volodymyr Zelensky sur Telegram, condamnant une attaque en plein jour sur une cible "clairement civile".

L'agence étatique russe TASS a cité une source sécuritaire russe qui a affirmé qu'une frappe de missile avait détruit un "entrepôt militaire et un poste de commandement" dans le bâtiment. Le gouverneur régional a indiqué qu'il n'y avait "aucun contact avec certains membres du personnel" et que "selon nos informations, des visiteurs pourraient toujours se trouver dans le bâtiment".


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info