EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Kherson "sous le feu nourri" des Russes, deux morts

Publié le 7 janvier 2024 à 7h00, mis à jour le 7 janvier 2024 à 19h04

L'Ukraine affirme avoir abattu 21 des 28 drones explosifs lancés par la Russie durant la nuit, sans faire état de dégâts majeurs.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

JAPON-UKRAINE

La ministre japonaise des Affaires étrangères a rencontré le président Volodymyr Zelensky qui a remercié le Japon pour son "aide" en matière sécuritaire, économique et humanitaire. "Le Japon est un partenaire très important et très solide", a ajouté le chef de l'Etat sur les réseaux sociaux.


Le Premier ministre ukrainien Denys Shmygal s'est pour sa part félicité sur Telegram de la décision de Tokyo "d'allouer un milliard de dollars à des projets humanitaires et à la reconstruction du pays, avec la volonté de porter ce montant à 4,5 milliards par le biais des institutions internationales".

KOUPIANSK

Ce dimanche, la situation est très difficile pour les Ukrainiens à Koupiansk dans l'est du pays. Peuplée d'environ 60.000 habitants avant la guerre, la ville a déjà vécu sept mois sous l'occupation russe avant d'être libérée par les forces ukrainiennes. Désormais, tous les militaires ukrainiens s'accordent à dire que la Russie pousse particulièrement ort autour de la ville pour en prendre le contrôle.


Les précisions, sur place, de l'envoyée spéciale de LCI, Solenn Riou.

Kharkiv et Koupiansk bientôt prises par les Russes ?Source : TF1 Info

DES ÉVACUATIONS À BELGOROD

Selon les autorités locales russes, plus de 100 habitants de la ville Belgorod ont été évacuées de la zone frontalière de l'Ukraine. "Au nom du gouverneur régional Vyacheslav Gladkov, nous avons rencontré les premiers habitants de Belgorod qui ont décidé de s'installer dans l'endroit le plus sûr", indique sur Telegram le chef du district de Stary Oskol. Depuis de très longues semaines, Kiev multiplie les attaques dans cette région de la Russie. 

FRAPPES SUR KHERSON

En plus d'un immeuble résidentiel, un marché a également été frappé par l'artillerie russe, selon un message publié sur Telegram par le gouverneur régional, Oleksandr Prokudin. Il a précisé que deux habitants avaient été tués et deux autres hospitalisés dans un état "inquiétant".

TOKYO "DÉTERMINÉ" À AIDER KIEV

En visite à Kiev, la cheffe de la diplomatie japonaise a affirmé que le Japon restait "déterminé" à continuer d'aider l'Ukraine à faire face à la Russie. "Le Japon est déterminé à soutenir l'Ukraine pour que la paix revienne dans ce pays", a déclaré Yoko Kamikawa au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue dans un abri antiaérien par mesure de sécurité.

DES ESPIONS DIFFICILES À IDENTIFIER

L'armée allemande cherche à identifier l'origine de drones qui survolent chaque semaine ses positions, révèle le quotidien The Bild ce dimanche. Si Berlin soupçonne Moscou d'être à l'origine de ces vols de drones, observés depuis octobre 2022 et qui visent tout particulièrement les sites dans lesquels des Ukrainiens sont entraînés, elle n'arrive pas à la prouver. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'a, pour l'heure, jamais réussi à neutraliser l'un des aéronefs.

KHERSON SOUS LES BOMBES

Kherson est "sous le feu nourri" de l'armée russe, selon un message publié sur Telegram par le gouverneur régional, Oleksandr Prokudin. "Une femme est morte et une autre a été blessée à la suite d'un tir direct sur la maison", a-t-il écrit, précisant qu'un immeuble résidentiel avait été pris pour cible.

LA SITUATION SUR PLACE

Au moins onze personnes ont été tuées, dont cinq enfants, hier au cours d'une frappe russe sur la ville de Pokrovsk et ses alentours, dans l'est de l'Ukraine. Notre envoyée spéciale Solenn Riou fait le point sur la situation dans la région de Donetsk, où les bombardements s'intensifient de part et d'autre. ↓

Ukraine: onze morts à Pokrovsk dans l'Est, visée par une frappe russeSource : TF1 Info

21 DRONES ABATTUS

L'Ukraine affirme avoir abattu 21 des 28 drones explosifs lancés par la Russie durant la nuit, sans faire état de dégâts majeurs. "29 drones ont été lancés depuis la région russe de Primorsko-Akhtarsk", écrit l'armée de l'air sur Telegram, précisant que ces engins étaient comme toujours des appareils de conception iranienne Shahed.

PAS DE CESSEZ-LE-FEU POUR POUTINE

Vladimir Poutine a assisté à la messe de minuit du Noël orthodoxe lors d'une cérémonie privée dans sa résidence de Novo-Ogaryovo. Au cours de cette soirée, le président russe a reçu les familles des soldats tombés au front en Ukraine, selon la presse russe. Contrairement à l'an dernier, le chef du Kremlin n'a toutefois pas appelé à un cessez-le-feu le temps des festivités.

Vladimir Poutine assiste à la messe de minuit du Noël orthodoxe, lors d'une cérémonie privée dans sa résidence de Novo-Ogaryovo, le 6 janvier 2024
Vladimir Poutine assiste à la messe de minuit du Noël orthodoxe, lors d'une cérémonie privée dans sa résidence de Novo-Ogaryovo, le 6 janvier 2024 - Kremlin

DIX GRAPHS POUR TOUT COMPRENDRE

Dans une série de graphiques, le Wall Street Journal révèle que l'armée russe serait bien plus dépensière que l'armée ukrainienne. Selon l'une des infographies, réalisées à l'aide du Royal Joint Institute for Defense Research (RUSI), l'armée de Vladimir Poutine tirerait cinq fois plus d'obus que l'armée ukrainiennes. Et tandis que Kiev utilise trois fois moins d'obus d'artillerie que cet été, Moscou en lance deux fois plus.

RELATIONS DIPLOMATIQUES

La cheffe de la diplomatie japonaise est en Ukraine pour réaffirmer son soutien. Au cours de cette visite surprise, Yoko Kamikawa doit rencontrer son homologue Dmytro Kuleba et lui rappeler que la politique constante du Japon, qui consiste à soutenir l'Ukraine, "reste inchangée, même face à la grave situation internationale actuelle", selon l'annonce du ministère japonais des Affaires étrangères. Elle devait se rendre en Ukraine dimanche depuis Varsovie. Un responsable du ministère a confirmé à l'AFP qu'elle "est arrivée quelque part en Ukraine".

LA SITUATION CE MATIN

Il est 7h, l'occasion de revenir sur les événements des dernières heures : 


- Au moins onze personnes ont été tuées, dont cinq enfants, hier au cours d'une frappe russe sur la ville de Pokrovsk et ses alentours, dans l'est de l'Ukraine. Selon le gouverneur de la région de Donetsk, la frappe a endommagé six maisons à Pokrovsk et une à Rivné, dans laquelle se trouvait une famille de six personnes. Selon les services de secours, six personnes, dont deux enfants, pourraient se trouver sous les décombres de deux bâtiments touchés.


- Ailleurs en Ukraine, un adulte et deux enfants ont été blessés dans des bombardements dans la région de Kherson, dans le Sud, une personne est morte à Toretsk, près de Bakhmout, et une autre a été tuée et deux blessées à Nikopol, dans l'Est, selon les autorités régionales respectives.


- Du côté des territoires occupés par la Russie, deux personnes ont été tuées par des bombardements ukrainiens sur Makiïvka et Gorlivka, dans l'Est, lors d'une attaque qui a aussi fait plusieurs blessés. La Russie a aussi affirmé avoir abattu quatre missiles ukrainiens visant la Crimée. 


- Les autorités de la ville russe de Belgorod ont annulé la célébration nocturne du Noël orthodoxe, après avoir déjà prolongé les vacances scolaires jusqu'au 19 janvier et proposé aux habitants d'évacuer. Des mesures inédites pour une grande ville en Russie, qui donnent un coup aux ambitions du Kremlin, qui s'est toujours efforcé de donner l'image que le conflit n'affecte pas directement le quotidien et la sécurité des Russes.


- Autre épine dans le pied des autorités, des femmes de Russes mobilisés pour combattre en Ukraine en septembre 2022 sur ordre de Vladimir Poutine ont mené une action symbolique de protestation au pied des murs du Kremlin samedi en déposant des fleurs sur la flamme du soldat inconnu.

BONJOUR

Bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine.

Samedi 6 janvier, au moins onze personnes ont été tuées, dont cinq enfants, lors d'une frappe russe ayant visé la ville de Pokrovsk et ses alentours, dans l'est de l'Ukraine. Vadim Filachkine, gouverneur de la région de Donetsk, a diffusé des photographies montrant des secouristes s'affairant autour de débris. Selon lui, la frappe a endommagé six maisons à Pokrovsk et une à Rivné, dans laquelle se trouvait une famille de six personnes.

Ailleurs en Ukraine, un adulte et deux enfants ont été blessés dans des bombardements dans la région de Kherson, dans le sud, une personne est morte à Toretsk, près de Bakhmout, et une autre a été tuée et deux blessées à Nikopol, dans l'est, selon les autorités régionales respectives.

Dans les territoires occupés par la Russie, deux personnes ont été tuées par des bombardements ukrainiens sur Makiïvka et Gorlivka, dans l'est, lors d'une attaque qui a aussi fait plusieurs blessés, ont indiqué les autorités locales installées par Moscou.

La Russie a aussi affirmé avoir abattu quatre missiles ukrainiens visant la Crimée, péninsule annexée en 2014 et régulièrement visée par des frappes des forces de Kiev. Elle a aussi dit avoir détruit six missiles ukrainiens navals Neptune au-dessus de la mer Noire.

De son côté, l'armée ukrainienne a affirmé avoir frappé la base aérienne de Saki dans l'ouest de la Crimée, la péninsule étant un important nerf pour la logistique des forces russes en Ukraine.

Des femmes de Russes mobilisés pour combattre en Ukraine en septembre 2022 sur ordre de Vladimir Poutine ont mené une action symbolique de protestation au pied des murs du Kremlin, samedi, en déposant des fleurs sur la flamme du soldat inconnu.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info