L'armée de l'air ukrainienne dit ce lundi avoir abattu 18 missiles sur 51 lancés par la Russie vers des "infrastructures importantes" ou des bâtiments industriels et militaires de plusieurs régions du pays.
La défense aérienne a également abattu 8 drones Shahed de fabrication iranienne, selon les forces armées.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

LE BILAN DES FRAPPES RUSSES MONTE À 4 MORTS

Au moins quatre personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées en Ukraine dans de nouvelles frappes russes la nuit dernière, annonce Kiev, au moment où la Russie dit vouloir intensifier ses attaques contre son voisin.


De son côté, Moscou a déclaré que plusieurs centaines d'habitants de Belgorod avaient été évacués, une première en près de deux ans de conflit pour cette grande ville proche de l'Ukraine et cible dernièrement d'une série de bombardements ukrainiens.

LE PAPE REJETTE LA NOTION DE "DOMMAGES COLLATÉRAUX" CHEZ LES CIVILS

Le pape François a dénoncé lundi les "crimes de guerre" perpétrés contre les civils dans les conflits notamment dans la bande de Gaza et en Ukraine. "Dans un contexte où le discernement entre objectifs militaires et civils semble ne plus être observé, il n'y a pas de conflit qui ne finisse en quelque sorte par frapper aveuglément la population civile. Les événements en Ukraine et à Gaza en sont la preuve évidente", a déclaré le pape argentin à l'occasion de ses traditionnels vœux du début d'année au corps diplomatique.


"Nous ne devons pas oublier que les violations graves du droit international humanitaire sont des crimes de guerre", a souligné le souverain pontife, appelant à "un engagement accru de la communauté internationale en faveur de la protection et de la mise en œuvre du droit humanitaire". 

UNE DIZAINE DE MISSILES RUSSES ABATTUS

L'armée de l'air ukrainienne a dit lundi avoir abattu 18 missiles sur 51 lancés par la Russie vers des "infrastructures importantes" ou des bâtiments industriels et militaires de plusieurs régions du pays. La défense aérienne a également abattu huit drones Shahed de fabrication iranienne, selon les forces armées. "Les missiles ennemis n'ayant pas été abattus n'ont pas tous atteint leur cible", ont-elles ajouté.

AU MOINS TROIS MORTS DANS DE NOUVELLES FRAPPES RUSSES

Au moins trois personnes ont été tuées en Ukraine dans de nouvelles frappes nocturnes russes, ont annoncé lundi les autorités ukrainiennes. "L'ennemi a tiré des dizaines de missiles sur des villes et villages" et "à ce stade, 33 personnes ont été blessées et deux ont été tuées", a déploré sur Telegram le chef adjoint de l'administration présidentielle, Oleksiï Kouleba. Les autorités régionales de Kharkiv (est) ont annoncé séparément le décès d'"une femme de 62 ans", tuée dans une frappe russe "sur une maison".

DES CENTAINES D'HABITANTS DE BELGOROD MIS À L'ABRI

La Russie a annoncé lundi avoir évacué plusieurs centaines d'habitants de Belgorod, une première en près de deux ans de conflit pour cette grande ville située proche de l'Ukraine et cible dernièrement d'une intensification des tirs des forces de Kiev. "Au cours des 24 dernières heures", les autorités régionales ont également "reçu 1300 demandes pour envoyer des enfants de Belgorod dans des camps scolaires hors de la ville, dans d'autres régions", a indiqué sur Telegram le gouverneur régional Viatcheslav Gladkov.


Le responsable a ainsi assuré avoir pris contact avec ses homologues des régions de Voronej, Kalouga, Tambov et Iaroslavl pour venir en aide aux autorités régionales. "Ils sont tous prêts à nous aider", a-t-il affirmé, sans annoncer si d'autres évacuations volontaires d'adultes étaient en cours ou prévues.

"ENVIRON 300" HABITANTS DE BELGOROD ÉVACUÉS

Environ 300" habitants ont déjà été évacués de la ville russe de Belgorod, située près de la frontière avec l'Ukraine et cible ces derniers jours de plusieurs attaques des forces de Kiev. "Ils sont maintenant hébergés dans des centres d'accueil à Stary Oskol, Goubkine et dans le district de Korotchansky", plus éloignés de la frontière, a annoncé sur Telegram lundi le gouverneur de la région éponyme, Viatcheslav Gladkov.

TOKYO "DÉTERMINÉ" À CONTINUER D'AIDER L'UKRAINE

La cheffe de la diplomatie japonaise Yoko Kamikawa, en visite à Kiev, a affirmé dimanche que Tokyo restait "déterminé" à continuer d'aider l'Ukraine à faire face à la Russie, après près de deux ans de guerre. "Le Japon est déterminé à soutenir l'Ukraine pour que la paix revienne dans ce pays", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue ukrainien, Dmytro Kouleba, qui s'est tenue dans un abri antiaérien par mesure de sécurité. "Sur la base des résultats de ma visite, le Japon continuera à renforcer la coopération avec l'Ukraine", a-t-elle ajouté. Elle a notamment indiqué que Tokyo avait débloqué 37 millions de dollars (environ 33,8 millions d'euros) pour fournir un système de détection des drones à l'Ukraine.

BIENVENUE

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur TF1info pour suivre les dernières actualités autour de la guerre en Ukraine, lancée le 24 février 2022 après l'invasion russe ordonnée par Vladimir Poutine. 

Sur le réseau social X, ce dimanche 7 janvier, Volodymyr Zelensky a indiqué avoir tenu dans la journée "une longue réunion sur nos projets en matière de relations avec l'UE et l'OTAN cette année." D'après lui, les priorités de l'Ukraine sont notamment de "mettre pleinement en œuvre la décision d'ouvrir les négociations d'adhésion de l'Ukraine à l'UE".

La ville ukrainienne de Kherson a été ciblée dimanche, faisant au moins deux morts. En plus d'un immeuble résidentiel, un marché a également été frappé par l'artillerie russe, selon un message publié sur Telegram par le gouverneur régional, Oleksandr Prokudin. Il a précisé que deux habitants avaient été tués et deux autres hospitalisés dans un état "inquiétant".

La cheffe de la diplomatie japonaise, Yoko Kamikawa, en visite à Kiev, a affirmé dimanche que Tokyo restait "déterminé" à continuer d'aider l'Ukraine à faire face à la Russie, après près de deux ans de guerre. "Le Japon est déterminé à soutenir l'Ukraine pour que la paix revienne dans ce pays", a déclaré Mme Kamikawa lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue ukrainien, Dmytro Kouleba, qui s'est tenue dans un abri antiaérien par mesure de sécurité.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info