EN DIRECT - Guerre Israël-Hamas : 15.523 morts dans la bande de Gaza depuis le début du conflit

Publié le 3 décembre 2023 à 6h45, mis à jour le 3 décembre 2023 à 22h41

Source : TF1 Info

Le ministère de la Santé du Hamas palestinien a annoncé ce dimanche que les bombardements israéliens dans la bande de Gaza ont fait 15.523 morts depuis le début de la guerre le 7 octobre.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

DES BLESSÉS CHEZ LE CROISSANT ROUGE PALESTINIEN

"Deux auxiliaires médicaux du Croissant-Rouge palestinien et une personne qui les accompagnait ont été blessés dans des frappes israéliennes", a annoncé l'organisation. Ce sont "deux ambulances dans la zone de Faluja, au nord de la bande de Gaza" qui ont été touchées. 

ROQUETTES TIRÉES DEPUIS GAZA

Au moins une salve de roquettes tirée vers Israël depuis Gaza et revendiquée par le Jihad islamique (l'autre grand mouvement islamiste de Gaza) a été interceptée ce dimanche, ont constaté des journalistes de l'AFP dans la ville frontalière de Sdérot. 

LE BILAN S'ALOURDIT DANS LES RANGS DE TSAHAL

L'armée israélienne a annoncé la mort de deux soldats, portant à 398 le nombre de soldats tués depuis le 7 octobre, dont 72 morts dans les combats à Gaza. 

DEMANDE D'ÉVACUATION À KHAN YOUNES

Selon des informations rapportées par le journal israélien Haaretz, l'armée israélienne aurait demandé aux habitants de la ville de Khan Younès d'évacuer la zone. Les forces au sol de Tsahal continuent d'avancer vers le sud de la bande de Gaza, indique le quotidien. 


Khan Younès, tout comme la ville de Rafah, à l'extrême-sud du territoire, ont été touchées par des bombardements israéliens ces dernières heures. 

PLUSIEURS SOLDATS ISRAÉLIENS LÉGÈREMENT BLESSÉS APRÈS UN TIR DE MISSILE ANTICHAR

L'armée israélienne a indiqué ce dimanche que plusieurs de ses soldats avaient été légèrement blessés après le tir d'un missile antichar parvenu dans le nord de l'État hébreu. Les militaires ont été touchés par des "fragments" de ces missiles, a précisé Tsahal. 

LA CPI VA ACCÉLÉRER SES ENQUÊTES SUR D'ÉVENTUELS CRIMES DE GUERRE

Le procureur en chef de la Cour Pénale internationale (CPI) a promis dimanche que la Cour intensifierait ses efforts pour enquêter sur d'éventuels crimes de guerre dans le conflit qui oppose depuis bientôt deux mois Israël et le Hamas, à l'issue d'une visite en Israël et dans les territoires palestiniens.


"Les allégations crédibles de crimes de guerre durant ce conflit doivent faire l'objet d'un examen et d'une enquête menés de façon indépendante, a déclaré le responsable. Mes services vont intensifier leurs efforts afin d'avancer dans leurs enquêtes."

UN NAVIRE BRITANNIQUE AURAIT ÉTÉ TOUCHÉ PAR DES ROQUETTES EN MER ROUGE

"[Un navire] britannique battant pavillon des Bahamas aurait été attaqué par un tir de roquettes alors qu'il traversait la mer Rouge, à environ 34,5 km à l'ouest-nord-ouest de Mocha, au Yémen, a indiqué Ambrey, une société de sécurité maritime, ce dimanche. Le vraquier aurait été touché par une roquette et l'équipage se serait replié dans la citadelle."


L'agence de sécurité maritime britannique UKMTO a, elle, indiqué avoir reçu un rapport concernant l'activité d'un drone, "y compris une potentielle explosion", "à proximité de Bab el Mandeb en provenance de la direction du Yémen." Dans la région, les rebelles Houthis du Yémen, soutiens du Hamas, menacent depuis plusieurs semaines de s'en prendre aux bateaux israéliens naviguant en mer Rouge.

160 MORTS PALESTINIENS DANS DES FRAPPES ISRAÉLIENNES SAMEDI, SELON UNE AGENCE DE L'ONU

Des bombardements israéliens ont causé la mort de 160 Palestiniens dans la bande de Gaza ce samedi, selon l'OCHA, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU. 


Deux bâtiments ont été visés, selon l'agence onusienne, dont un immeuble de six étages situé dans le quartier du camp de Jabaliya. "Avant les bombardements, les forces israéliennes ont largué des tracts ordonnant l'évacuation de ces zones", précise l'OCHA.

LE ROYAUME-UNI VA EFFECTUER DES VOLS AU-DESSUS DE GAZA POUR REPÉRER LES OTAGES

Le Royaume-Uni va effectuer des vols de surveillance au-dessus d'Israël et de Gaza pour aider à localiser les otages retenus par le mouvement islamiste palestinien Hamas, a annoncé le ministère de la Défense britannique.


"Depuis les attaques terroristes du 7 octobre 2023 contre Israël, le gouvernement britannique travaille avec ses partenaires dans toute la région pour obtenir la libération des otages, y compris des ressortissants britanniques, qui ont été enlevés, écrit le ministère dans un communiqué publié samedi soir. La sécurité des ressortissants britanniques est notre priorité absolue."

L'ARMÉE ISRAÉLIENNE DIT AVOIR ÉLIMINÉ DES MEMBRES DU HAMAS

L'armée israélienne affirme, sur X, avoir "ciblé et éliminé cinq terroristes du Hamas" grâce à un drone de combat. "Les avions de chasse et les hélicoptères ont frappé des cibles terroristes du Hamas : puits de tunnel, centres de commandement et installations de stockage d'armes", a aussi précisé Tsahal dans son message.

LE POINT SUR LE CONFLIT

Depuis la fin de la trêve, la bande de Gaza continue d’être la cible de frappes israéliennes. Pendant ce temps, le dialogue à Doha, au Qatar, semble être au point mort. Les informations de ces dernières 24 heures sur la situation au Proche-Orient.

MACRON A DOHA

Emmanuel Macron était reçu hier à Doha, au Qatar, pour discuter avec le cheick Tamim ben Hamad Al Thani, un acteur incontournable dans ce conflit. Ce dernier se trouve au cœur des discussions entre Israël et le Hamas et a joué un rôle stratégique dans la libération de la centaine d'otages la semaine dernière.

Emmanuel Macron reçu à Doha, au Qatar, le 2 décembre 2023
Emmanuel Macron reçu à Doha, au Qatar, le 2 décembre 2023 - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

FIN DE LA TRÊVE

D'après le journal israélien Haaretz, la libération d'un nouveau groupe de femmes otages était prévue en échange de prisonniers palestiniens, ainsi qu'une nouvelle journée de pause dans les frappes, mais cet accord a échoué à cause du Hamas. Le mouvement a ainsi voulu libérer des otages plus âgés, des hommes, contre davantage de prisonniers, ce qui a été refusé par Israël. C'est ainsi que la trêve aurait échoué après seulement une semaine. 

NOUVEAUX BOMBARDEMENTS CETTE NUIT

Au cours de la nuit, l'armée israélienne a dit avoir frappé "plus de 400 cibles" dans la bande de Gaza depuis la reprise des combats vendredi. D'après un bilan du Hamas, au moins 240 personnes ont été tuées ces trois derniers jours dans l'enclave palestinienne.

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre entre Israël et le Hamas. Vous pourrez suivre les dernières informations à ce sujet, alors que la trêve a pris fin il y a maintenant trois jours et que les bombardements ont repris à Gaza.

L'armée israélienne a bombardé samedi la bande de Gaza où le bilan des victimes s'alourdit, le gouvernement israélien déplorant une "impasse" dans les négociations avec le Hamas après l'expiration vendredi d'une trêve avec le mouvement islamiste palestinien. La branche armée du Hamas et celle du Jihad islamique affilié ont par ailleurs annoncé avoir tiré samedi "des barrages de roquettes" visant plusieurs villes d'Israël, dont Tel-Aviv, sans faire de victimes.

Un porte-parole de l'armée israélienne a fait état de "plus de 250 roquettes", dont la vaste majorité n'a pas réussi à atteindre sa destination. Dans le nord de la bande de Gaza, des nuages de fumée ont obscurci le ciel samedi. L'armée israélienne dit avoir frappé "plus de 400 cibles" dans le petit territoire palestinien depuis la reprise des hostilités vendredi matin.

Le ministère de la Santé du Hamas, au pouvoir dans le territoire palestinien surpeuplé, déplore plus de 240 morts et 650 blessés depuis la reprise des combats.

La guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par une attaque sanguinaire sans précédent menée par le mouvement islamiste palestinien en Israël le 7 octobre, qui a fait 1.200 morts, en majorité des civils, selon les autorités. En représailles, Israël a lancé des bombardements dévastateurs contre le territoire palestinien, puis le 27 octobre une offensive terrestre. 

Selon le gouvernement du Hamas, plus de 15.000 personnes, dont plus de 6.150 de moins de 18 ans, ont péri dans les frappes israéliennes depuis le début des hostilités.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info