EN DIRECT - Gaza : beaucoup d'otages ont "probablement été tués récemment", selon le Hamas

Publié le 14 janvier 2024 à 7h00, mis à jour le 14 janvier 2024 à 23h34

Source : TF1 Info

Le Hamas a affirmé dimanche que "beaucoup" d'otages avaient "probablement été tués récemment".
Le mouvement islamiste en attribue la responsabilité à Israël.
Suivez les dernières informations en direct.

Ce live est à présent terminé. 

OTAGES DU HAMAS

La branche armée du Hamas a diffusé dimanche une vidéo montrant trois otages israéliens en vie, deux hommes et une femme, retenus dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.


Cette vidéo ne donne aucune indication sur la date à laquelle elle a été filmée. Les trois otages y demandent en hébreu aux autorités israéliennes d'agir pour leur libération. 

"BEAUCOUP D'OTAGES TUÉS RÉCEMMENT", SELON LE HAMAS

Le Hamas a affirmé dimanche que "beaucoup" d'otages avaient "probablement été tués récemment".  "Le sort de nombreux otages est inconnu depuis les semaines récentes, et les autres sont tous entrés dans le tunnel de l'inconnu" a déclaré Abou Obeida, porte-parole de la branche armée du Hamas dans une allocution télévisée.  


"Beaucoup d'entre eux ont probablement été tués récemment et les autres sont en grand danger", ce dont "la direction de l'ennemi et de son armée porte la pleine responsabilité", a-t-il poursuivi.


132 otages manquent toujours à l'appel, selon les autorités israéliennes, qui ont établi que 25 sont morts sans que leurs corps aient été restitués. 

FRAPPE AU NORD D'ISRAËL : LE BILAN PASSE À DEUX MORTS

Une Israélienne a été tuée dimanche dans un tir de missile venu du Liban sur sa maison de Kfar Youval, dans le nord d'Israël, a annoncé le Conseil régional Mevoot Hermon, après l'annonce par l'armée de la mort de son fils dans la même frappe. Ce dernier, Barak Ayalon, 45 ans, était membre de l'unité de défense de la localité.

UNE FRAPPE DEPUIS LE LIBAN FAIT UN MORT

Un homme est mort aujourd'hui dans le nord d'Israël, tué par un missile antichar tiré depuis le Liban sur une maison dans un village frontalier, selon les services médicaux d'urgence et l'armée israéliens. "La mort d'un quadragénaire a été constatée", selon les services d'urgence, après que l'armée avait confirmé un tir de missile sur une maison dans le village frontalier de Kfar Yuval. 

UN ÉTAT DE PALESTINE RÉCLAMÉ PAR L'ÉGYPTE ET LA CHINE

Les ministres des Affaires étrangères égyptien et chinois ont plaidé dimanche ensemble au Caire pour un cessez-le-feu au 100ème jour de la guerre à Gaza et pour la création d'un "Etat de Palestine" membre de plein droit de l'ONU.

L'ARMÉE ISRAÉLIENNE DIT AVOIR TUÉ 4 "TERRORISTES"

L'armée israélienne dit dans un communiqué avoir tué "quatre terroristes" qui s'étaient infiltrés depuis le Liban en Israël avant d'"ouvrir le feu" sur ses soldats cette nuit. Lors d'une patrouille "dans le secteur de Har Dov", des soldats israéliens ont repéré une cellule terroriste entrée en territoire israélien depuis le Liban qui a ouvert le feu" sur eux. Répliquant, les soldats israéliens ont tué "quatre terroristes", selon le communiqué de l'armée. Har Dov est le nom israélien des Fermes de Chebaa, zone frontalière contestée.

QUEL BILAN MILITAIRE ET HUMAIN ?

Au 100e jour de la guerre à Gaza, la situation humanitaire empire et Israël reste déterminé.Le conflit reste en cours en dépit des appels internationaux à une trêve qui a plongé la bande de Gaza dans une crise majeure.

"LA FRANCE N'ABANDONNE PAS SES ENFANTS"

Emmanuel Macron a appelé à "reprendre encore et encore les négociations pour (la) libération" des otages du Hamas, dans une vidéo diffusée hier sur les réseaux sociaux et lors du rassemblement à Tel-Aviv en soutien aux otages.

100 JOURS DE GUERRE

 Hier, en évoquant les cent jours du conflit qui arrivent ce dimanche, l'ONU a déploré "une tache sur notre humanité commune" tandis que le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a assuré que "personne" n'arrêterait Israël dans sa guerre pour anéantir le Hamas.


À Tel-Aviv, des milliers d'Israéliens ont exprimé de leur côté la douleur d'une nation et leur solidarité avec les otages du Hamas à Gaza, lors d'un rassemblement. 

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre entre Israël et le Hamas, et à ses conséquences dans le monde. Vous y trouverez les dernières informations relatives au conflit tout au long de la journée.

À la veille des cent jours du conflit meurtrier dans la bande de Gaza, l'ONU a déploré samedi "une tache sur notre humanité commune" tandis que le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a assuré que "personne" n'arrêtera Israël dans sa guerre pour anéantir le mouvement islamiste palestinien Hamas.

"Cela fait cent jours que cette guerre dévastatrice a débuté, tuant et déplaçant la population à Gaza, à la suite des attaques atroces du Hamas et d'autres groupes contre la population en Israël. Cela a été cent jours d'épreuves et d'angoisse pour les otages et leurs familles", a déclaré le patron de l'agence d'aide aux réfugiés palestiniens de l'ONU, Philippe Lazzarini, depuis le territoire palestinien.

À Tel-Aviv, Benyamin Nétanyahu a martelé lors d'une conférence de presse : "Personne ne nous arrêtera, ni La Haye, ni l'Axe du Mal, ni personne d'autre", en référence notamment à la requête de l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) accusant Israël d'acte génocidaire dans la bande de Gaza.

Et au chef d'état-major de l'armée israélienne d'assurer dans la foulée que son pays mène une guerre "juste" pour défendre "son droit à vivre en sécurité".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info