Alors que le conflit entre Israël et le Hamas atteint son 100e jour dimanche, le chef de l'Etat promet de "ne rien céder" pour obtenir la libération des derniers otages retenus à Gaza.
"Nous allons tout faire pour les ramener tous à la maison", affirme Emmanuel Macron dans une vidéo sur X.
Suivez les dernières infos sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

PROMESSES DE MACRON

Plus de trois mois après les attaques sanglantes du Hamas en Israël, Emmanuel Macron appelle à poursuivre les efforts pour obtenir la libération des otages toujours détenus par le mouvement islamiste palestinien. Trois Français sont toujours portés disparus.

OTAGES FRANÇAIS À GAZA

Alors que le conflit entre Israël et le Hamas atteint les cent jours, Emmanuel Macron promet dans une vidéo que "la France n'abandonne pas ses enfants", et de ne "rien céder" pour la libération des otages toujours retenus à Gaza. "Nous allons tout faire, vous pouvez compter sur moi, pour les ramener tous à la maison", affirme le chef de l'État. 

Emmanuel Macron promet de "tout faire" pour libérer les derniers otages françaisSource : TF1 Info

"DROIT DE VIVRE EN SÉCURITÉ"

"Il est important de se souvenir que nous livrons une guerre plus juste qu'aucune autre, une guerre déclenchée par un ennemi sanguinaire, qui a massacré des innocents de façon inhumaine. Nous n'oublions pas, nous n'oublierons pas et nous continuerons à le rappeler, même à ceux qui essaient de le nier", affirme samedi le chef d'état-major de l'armée israélienne, Herzi Halevi. "Personne ne nous arrêtera ni La Haye, ni l'Axe du Mal, ni personne d'autre", ajoute le Premier ministre de l'État hébreu Benyamin Nétanyahou. 

"UNE TÂCHE SUR NOTRE HUMANITÉ"

La mort à grande échelle, la destruction" et "la douleur des cent derniers jours" depuis le début de la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas sont "une tâche sur notre humanité commune", déclare samedi le patron de l'agence d'aide aux réfugiés palestiniens de l'ONU (UNRWA).


"Cela fait cent jours que cette guerre dévastatrice a débuté, tuant et déplaçant la population à Gaza, à la suite des attaques atroces du Hamas et d'autres groupes contre la population en Israël. Cela a été cent jours d'épreuves et d'angoisse pour les otages et leurs familles", fustige Philippe Lazzarini dans un communiqué. 

QUEL BILAN HUMAIN ?

Le conflit entre Israël et le Hamas entrera dans son 100ᵉ jour de guerre, ce dimanche 14 janvier. Depuis l’attaque terroriste du mouvement islamiste sur le sol hébreu le 7 octobre dernier, Israël bombarde la bande de Gaza et sa population. Environ 130 otages sont toujours aux mains du Hamas dans le territoire palestinien, selon les autorités israéliennes.

UN RASSEMBLEMENT POUR LES 100 JOURS

Pour commémorer le 100ᵉ jour de guerre entre Israël et le Hamas, qui marque aussi le 100e jour de détention des otages israéliens, un rassemblement d'une durée de 24h est prévu à partir de ce soir à Tel Aviv. À son lancement, un message vidéo d'Emmanuel Macron devrait être diffusé à tous, selon un proche d'otage.

BILAN DU HAMAS

Le ministère de la Santé du Hamas fait état de 23.843 personnes tuées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre entre l'armée israélienne et le mouvement islamiste palestinien, le 7 octobre. Le Hamas rapporte également 60.317 blessés, tandis que des milliers de personnes restent sous les décombres. Les personnes tuées sont en majorité des femmes, des adolescents et des enfants, selon la même source. 

117 JOURNALISTES TUÉS

Selon le bureau des médias du Hamas, 117 journalistes ont été tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre. Sur place, les reporters manquent de protection face aux bombardements incessants de l'armée israélienne, semblant être indistincts selon les types de bâtiments. 

ATTAQUES EN CISJORDANIE

L'armée israélienne a indiqué avoir tué trois assaillants hier soir ayant perpétré une attaque contre la colonie juive d'Adora, en Cisjordanie occupée, théâtre d'une escalade des violences en marge de la guerre à Gaza. Des assaillants ont pénétré dans la colonie située à une vingtaine de kilomètres de Hébron, grande ville du sud de la Cisjordanie, et ont ouvert le feu sur des soldats en patrouille, a indiqué l'armée. 


Alors que les habitants de cette colonie avaient reçu un message d'alerte des autorités les sommant de rester chez eux en raison d'une "infiltration terroriste", les "trois assaillants ont été identifiés et neutralisés par les forces de sécurité", a ajouté l'armée israélienne.

99E JOUR

Il s'agit déjà du 99ᵉ jour de guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, après les attaques conduites le 7 octobre. Si devant la Cour internationale de justice, à La Haye, Israël s'est défendu d'une accusation de génocide pour ses opérations dans la bande de Gaza, les bombardements se sont poursuivis à Gaza dans la nuit qui a suivi. De son côté, l'ONU accuse l'armée israélienne de limiter l'approvisionnement en carburant, en particulier pour des hôpitaux.

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre au Proche-Orient et à ses conséquences dans le monde. Vous y trouverez les principales informations de la journée.

La bande de Gaza a été de nouveau confrontée vendredi à une coupure complète d'Internet et du téléphone, au moment où les bombardements israéliens dans le petit territoire assiégé se poursuivent, comme les combats avec le Hamas palestinien.

"Nous avons le regret d'annoncer la coupure totale des communications et des services internet à Gaza après que la partie israélienne a débranché les serveurs", a affirmé l'opérateur palestinien Paltel dans un communiqué, de telles coupures ayant déjà eu lieu dans le territoire palestinien depuis le début des hostilités. 

"La communication avec nos équipes à Gaza a été complètement coupée", a déploré le Croissant-Rouge palestinien, affirmant que cela compliquait le travail des services de secours pour accéder rapidement aux victimes.

Alors que la situation humanitaire y est désastreuse, l'ONU a également déploré que les opérations d'aide dans le nord du territoire deviennent de plus en plus difficiles, accusant l'armée israélienne de limiter l'approvisionnement en carburant, en particulier pour les hôpitaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info