EN DIRECT - Ukraine : la Russie bombarde Kramatorsk "en représailles" à la frappe ukrainienne sur Makiïvka

Publié le 8 janvier 2023 à 6h30, mis à jour le 8 janvier 2023 à 19h38

La trêve de 36 heures annoncée sans convaincre par Vladimir Poutine a pris fin sans que les hostilités n'aient réellement cessé.
Les bombardements se sont multipliés dans le nuit de samedi à dimanche, surtout dans l'Est de l'Ukraine, faisant plusieurs victimes.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

UN BILAN DÉMENTI PAR L'UKRAINE


Un bilan de 600 soldats ukrainiens décédés a été revendiqué suite à la frappe russe à Kramatorsk présentée comme des représailles à la frappe ukrainienne quelques minutes après le Nouvel An. Les pertes ont été aussitôt démenties par les autorités ukrainiennes. 

LA RUSSIE FRAPPE KRAMATORSK "EN REPRÉSAILLES" 


La Russie a frappé un bâtiment dans l’est de l’Ukraine, à Kramatorsk, abritant des troupes ukrainiennes, a affirmé le ministère russe de la Défense.


La frappe était une vengeance pour la frappe meurtrière de l’Ukraine contre une caserne russe à Makiïvka, ont déclaré les autorités russes.

DEUX MORTS ET NEUF BLESSÉS CES DERNIÈRES 24 HEURES MALGRÉ LA TRÊVE RUSSE


Deux personnes ont été tuées et neuf autres blessées au cours des dernières 24 heures en Ukraine, malgré un cessez-le-feu unilatéral décrété par Vladimir Poutine, qui a pris fin à minuit, ont indiqué dimanche les autorités ukrainiennes.


Après la fin du cessez-le-feu, l'état-major ukrainien a recensé plus d'une cinquantaine d'attaques russes aux missiles et roquettes dans plusieurs régions d'Ukraine au cours de la nuit.


La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, a rapporté une situation "difficile" dans l'est, où se concentre l'essentiel des combats, reconnaissant que les troupes russes "avançaient dans certaines zones", mais affirmant que les forces de Kiev progressaient aussi ailleurs, "pas à pas".

LA BIÉLORUSSIE TOUJOURS PLUS PROCHE DE LA RUSSIE


La Biélorussie – un fervent soutien de Moscou – apparaît de plus en plus comme un relais pour attaquer l’Ukraine depuis le nord. Reuters rapporte une activité militaire accrue dans le pays et un nouveau transfert de troupes russes.


Les chaînes non officielles Telegram surveillant l’activité militaire en Biélorussie ont rapporté samedi soir que quelque 1 400 à 1 600 soldats russes sont arrivés de Russie dans la ville de Vitebsk, dans le nord-est de la Biélorussie, au cours des deux derniers jours. Reuters n’a pas été en mesure de vérifier l’information de manière indépendante.

LE BOMBARDEMENT DE LA CENTRALE À NOVYI SVIT FAIT UNE VICTIME


Une personne a été tuée à la suite de l’attaque contre la centrale électrique de Starobesheve à Novyi Svit, a annoncé dimanche l’agence de presse russe TASS.


Les premières informations suggéraient que les usines de Zuhres et Novyi Svit avaient été touchées et que certaines personnes qui y travaillaient avaient simplement été blessées, ont déclaré les responsables sur leurs chaînes Telegram, rapporte Reuters. Toutefois, un rapport de l’agence de presse TASS a déclaré: "Le corps d’une femme morte a été extrait des décombres de l’usine."

DES BOMBARDEMENTS UKRAINIENS ENDOMMAGENT DEUX CENTRALES ÉLECTRIQUES À DONETSK, SELON DES RESPONSABLES


Reuters rapporte que deux centrales thermiques ont été endommagées par des bombardements ukrainiens dans des parties contrôlées par la Russie dans région de Donetsk, selon des responsables moscovites et l'agence de presse russe TASS.


Des informations préliminaires ont indiqué des blessures dans ces bombardements, ont déclaré les responsables sur leur chaîne de message Telegram.


L’Ukraine ne revendique presque jamais publiquement la responsabilité d’attaques à l’intérieur de la Russie ou sur le territoire contrôlé par la Russie en Ukraine.

LES FAITS MARQUANTS DE CES DERNIÈRES 24 HEURES


La trêve de 36 heures annoncée par Vladimir Poutine a pris fin, samedi 7 janvier, sans que les hostilités n'aient réellement cessé. Dans ce contexte, Russes et Ukrainiens ont célébré le premier Noël orthodoxe depuis le début de la guerre, il y a plus de dix mois.

L’UKRAINE POSSÈDE LE PLUS GRAND CHAMP DE MINES AU MONDE, SELON SON PREMIER MINISTRE


La guerre en Ukraine a créé un champ de mines de 250 000 kilomètres carrés, selon le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal. « C’est actuellement le plus grand champ de mines du monde », a déclaré Schmyhal à l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.


Selon Shmyhal, la zone minée correspond à plus de 40% de la superficie totale de l’Ukraine. « Cela rend non seulement difficile pour les gens de voyager, mais cela provoque également des perturbations majeures pour l’agriculture, qui est l’un de nos principaux secteurs économiques », a déclaré le Premier ministre

Les Ukrainiens ont fêté samedi le Noël orthodoxe en pleine guerre, parfois jusque dans des abris souterrains, et la trêve de 36 heures annoncée sans convaincre par Vladimir Poutine a pris fin sans que les hostilités n'aient réellement cessé. "Le monde a pu voir encore une fois aujourd'hui combien sont mensongers tous les mots prononcés jusqu'au plus haut niveau à Moscou", a dit le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un message vidéo publié dans la soirée.

"Ils ont parlé d'un prétendu cessez-le-feu... mais la réalité est que les obus russes ont continué de frapper Bakhmout (est, ndlr) et les autres positions ukrainiennes", a-t-il ajouté, martelant que la seule solution était "l'expulsion des occupants russes des terres ukrainiennes".

Le cessez-le-feu, décrété par Moscou à partir de vendredi midi, a pris fin à minuit samedi, l'Ukraine accusant l'armée russe de ne pas l'avoir respecté, et la Russie accusant en retour les Ukrainiens d'en avoir empêché l'application en la forçant à riposter.

Kiev avait d'emblée rejeté l'annonce du Kremlin, encore qualifiée de "fake" samedi par le conseiller de la présidence ukrainienne Mykhaïlo Podoliak, affirmant qu'il s'agissait d'une ruse pour gagner du temps. Washington, Paris, Londres, Berlin et l'UE ont eux aussi dénoncé l'"hypocrisie" de Moscou.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info