Ukraine : l'armée russe assure poursuivre son cessez-le-feu malgré des tirs d'artillerie ukrainiens

Publié le 7 janvier 2023 à 6h30, mis à jour le 8 janvier 2023 à 7h02

L'armée russe a assuré qu'elle avait l'intention de continuer d'observer jusqu'à la fin de la journée le cessez-le-feu unilatéral décrété par Vladimir Poutine à l'occasion du Noël orthodoxe, malgré des tirs d'artillerie ukrainiens.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

DEUX MORTS APRÈS UN BOMBARDEMENT RUSSE DANS LE DONBASS VENDREDI


Un homme de 66 ans et une femme de 61 ans ont été tuées dans un bombardement russe vendredi dans le Donbass, selon l'armée ukrainienne. 


L'armée a également déclaré que 13 autres personnes avaient été blessées à la suite de l’attaque pendant le cessez-le-feu apparent de 36 heures de la Russie.

CESSEZ-LE-FEU


L'armée russe a assuré samedi qu'elle avait l'intention de continuer d'observer jusqu'à la fin de la journée le cessez-le-feu unilatéral décrété par Vladimir Poutine à l'occasion du Noël orthodoxe, malgré des tirs d'artillerie ukrainiens. 


"Malgré les tirs d'artillerie des forces armées ukrainiennes sur les zones peuplées et les positions russes, l'application du régime de cessez-le-feu annoncé sera poursuivie par les troupes russes jusqu'à 24H00 (21H00 GMT)", a indiqué le ministère russe de la Défense dans son rapport quotidien. 

L'UKRAINE AURAIT TUÉ 110.740 SOLDATS RUSSES DEPUIS LE DÉBUT DE LA GUERRE


L’Ukraine a mis à jour le nombre de soldats russes qu’elle pense avoir tués à 110.740. L’état-major général des forces armées a déclaré dans sa mise à jour matinale samedi que 490 soldats supplémentaires avaient été tués vendredi. 

POUTINE FÊTE NOËL SEUL 


Dans la nuit de vendredi à samedi, le chef d'État russe a participé seul à un service religieux célébré dans une église du Kremlin. Les années précédentes, Vladimir Poutine assistait aux services religieux pour le Noël orthodoxe dans des provinces russes ou en périphérie de Moscou.

TROLLS


Depuis 2015, la Russie utilise des usines à trolls pour faire la promotion du Kremlin et décrédibiliser ses ennemis sur les réseaux sociaux. Avec la guerre en Ukraine, l’activité de ces usines s’est intensifiée. La désinformation devient une arme de guerre et les usines à trolls se multiplient dans le monde.

POUTINE ASSISTE SEUL À UN OFFICE DU NOËL ORTHODOXE DANS UNE ÉGLISE DU KREMLIN


Le président russe a assisté seul à un service religieux célébré dans une église du Kremlin vendredi à minuit pour le Noël orthodoxe, marquée par l'offensive russe en Ukraine.


L'Eglise orthodoxe russe fête Noël le 7 janvier. Dans un message diffusé samedi par le Kremlin, le président russe a adressé ses félicitations aux chrétiens orthodoxes, indiquant que ce jour inspire "de bonnes actions et aspirations".

GUERRE DES IMAGES

Noël orthodoxe : la guerre des imagesSource : TF1 Info

LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DU ROYAUME-UNI ADMET QUE LES COMBATS CONTINUENT DANS SA MISE À JOUR QUOTIDIENNE


Les combats entre les forces russes et ukrainiennes se sont poursuivis à un « niveau de routine » pendant la période orthodoxe de Noël, a déclaré le ministère britannique de la Défense.


Dans sa mise à jour quotidienne des renseignements, le ministère a déclaré que dans la zone âprement disputée autour de la ville de Kremina, dans la province de Lougansk (est), les combats se sont concentrés sur un terrain fortement boisé à l’ouest de la ville, où « les combats se sont dévolus à des combats d’infanterie à pied, souvent à courte portée ».

LES COMBATS SE POURSUIVENT DANS LA PROVINCE DE LOUGANSK 


Reuters a rapporté que le gouverneur ukrainien de la province orientale de Lougansk, Serhiy Haidai, a déclaré qu’au cours des trois premières heures du prétendu cessez-le-feu, les Russes avaient bombardé les positions ukrainiennes 14 fois et pris d’assaut une colonie trois fois.


Le ministère russe de la Défense a déclaré que ses troupes avaient commencé à observer le cessez-le-feu à partir de vendredi midi, heure de Moscou (09h00 GMT), « sur toute la ligne de contact », mais que l’Ukraine avait continué à bombarder des zones peuplées et des positions militaires.


Reuters a entendu des explosions que les troupes ukrainiennes sur la ligne de front ont décrit comme des tirs de roquettes russes. Les Ukrainiens ont riposté à partir de chars.

L’AMBASSADEUR UKRAINIEN EN AUSTRALIE  SE DIT VICTIME D’UNE « CAMPAGNE DE HARCÈLEMENT TÉLÉPHONIQUE »


L’ambassadeur ukrainien en Australie, Vasyl Myroshnychenko, affirme qu’un YouTuber pro-Poutine controversé, Simeon Boikov, a diffusé son numéro de téléphone personnel – qui avait été inclus dans un communiqué de presse – à plus de 160 000 abonnés. Cette fuite serait à l'origine d'une campagne d'harcèlement et d’intimidation.


Boikov est une personnalité australienne connue sur les réseaux sociaux avec près de 230 000 abonnés sur YouTube, Telegram et Facebook. Il était une figure de premier plan dans les manifestations du mandat anti-vaccin de 2022 à Canberra.

Les duels d'artillerie se sont poursuivis vendredi à Bakhmout, le point chaud du front dans l'est de l'Ukraine, et les bombardements dans d'autres régions malgré l'annonce par Moscou d'un cessez-le-feu unilatéral de 36 heures, et alors que les États-Unis ont promis une nouvelle aide militaire massive à Kiev.

Celle-ci sera de trois milliards de dollars et comprendra la fourniture de véhicules blindés d'infanterie Bradley, de transports de troupes et d'obusiers, a révélé la Maison Blanche.

Les États-Unis ont estimé que les frappes conduites vendredi dans l'est de l'Ukraine montraient que le cessez-le-feu annoncé par Vladimir Poutine pour le Noël orthodoxe constituait une démarche "cynique". Le porte-parole du département d'État, Ned Price, rappelant avoir déjà utilisé cet adjectif pour décrire l'annonce russe la veille, a déclaré vendredi à la presse : "Je crois que la validité de cette évaluation a été confirmée, étant donné ce à quoi nous avons assisté toute la journée."

"Notre scepticisme est justifié par ce dont nous avons été témoins de la part de la Russie tout au long de ce conflit", a-t-il ajouté.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info