Ukraine : neuf mois de guerre
En Direct

EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Zelensky annonce de nouvelles avancées dans le Sud

La rédaction de TF1info
Publié le 5 octobre 2022 à 6h15
JT Perso

La contre-offensive se poursuit et engrange de nouveaux succès, selon le président ukrainien.
Trois nouveaux villages auraient été libérés en 24h dans la région de Kherson.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

Ce live est à présent terminé, vous pouvez retrouver les dernières informations du jeudi 6 octobre sur la guerre en Ukraine dans cet article.

ZELENSKY ANNONCE UNE NOUVELLE AVANCÉE UKRAINIENNE


Dans son adresse quotidienne, postée sur les réseaux sociaux, le président ukrainien a confirmé une nouvelle avancée des troupes ukrainiennes. Volodymyr Zelensky a ainsi cité la reprise de nouveaux villages dans le sud du pays, jusque-là occupé par les troupes russes. 


La contre-offensive ukrainienne "se poursuit", selon les mots du chef de l'État, indiquant que "Novovoskressenské, Novogrygorivka et Petropavlivka dans la région de Kherson ont été libérés au cours des dernières 24 heures".

CANDIDATURE DE L'UKRAINE POUR LE MONDIAL 2030


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué un "symbole de victoire" après l'intégration de son pays dans la candidature commune de l'Espagne et du Portugal pour l'organisation du Mondial-2030 de football, alors que Kiev fait face à une invasion russe.


Cette candidature "est plus qu'un symbole de la foi dans notre victoire commune", a-t-il écrit sur Twitter. "L'Ukraine perdurera, prévaudra et sera reconstruite grâce à la solidarité de ses partenaires", a-t-il ajouté.

NORD STREAM : NOUVELLE ESTIMATION CONCERNANT LES FUITES DE MÉTHANE 


Tandis que les ONG ou experts estimaient à 300.000, le nombre de tonnes de méthane rejetées suite aux fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 dues à un sabotage présumé en mer Baltique, des chercheurs français ont revu ces chiffres à la baisse.


Selon eux et à partir d'observations atmosphériques, ce seraient "seulement" quelque 70.000 tonnes qui auraient été relâchées, des chiffres qualifiés malgré tout d'"importants". 


Ces nouvelles estimations seraient "équivalents à 2% des émissions françaises ou aux émissions d'une ville comme Paris sur un an, ce n'est pas une bonne nouvelle, mais pas une bombe climatique", a relevé Philippe Ciais, chercheur au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement.

L'OPEP+ "S'ALIGNE AVEC LA RUSSIE" POUR LA MAISON BLANCHE


Suite à une réunion de l'Opep+, le cartel de producteurs de pétrole a annoncé une réduction drastique de sa production, alors même que les États-Unis espéraient une augmentation afin de contrebalancer les prix élevés du marché. 


"Il est clair qu'avec sa décision aujourd'hui, l'Opep+ s'aligne avec la Russie", a par conséquent déclaré la porte-parole de la Maison Blanche Karine Jean-Pierre. Cette décision "est une erreur", a-t-elle encore dit à bord de l'avion qui emmène le président américain Joe Biden en Floride pour un déplacement consacré aux dégâts causés par l'ouragan Ian.

PLUS DE CHARS POUR L'UKRAINE


La présidente du Parlement européen Roberta Metsola a appelé les États membres de l'Union européenne à livrer des chars à l'Ukraine. "Les Ukrainiens ont besoin d'armement pour (continuer à) reprendre leur territoire (...), par exemple des chars Leopard 2 que plusieurs États membres détiennent", a-t-elle déclaré, en marge d'une session plénière à Strasbourg.


Quelque 2000 chars de ce type sont détenus par l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, la Pologne, le Portugal, l'Espagne, la Suède, et hors UE, la Norvège, la Suisse et la Turquie, selon un responsable de l'UE.

UNE HAUSSE DU BUDGET MILITAIRE FRANÇAIS


Le ministre des Armées Sébastien Lecornu a déclaré que la France allait consacrer deux milliards d'euros à la commande de munitions en 2023 pour ses forces armées, soit un tiers de plus que l'année passée. Des "adaptations" qui ont été faites face à la guerre en Ukraine.


Comme annoncé à plusieurs reprises et comme cela doit être le cas encore en 2024 et 2025, le budget des armées augmentera de trois milliards d'euros en 2023 pour atteindre 43,9 milliards d'euros (hors pensions), conformément à la Loi de programmation militaire (LPM 2019-2025).

LA RUSSIE PROPOSE DE FOURNIR DU GAZ A L'EUROPE VIA NORD STREAM 2


La Russie s'est dit prête à livrer du gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream 2, dont une des lignes n'a pas été endommagée par des fuites, a annoncé le vice-Premier ministre en charge de l'Énergie, Alexandre Novak.


"Si les décisions juridiques nécessaires sont prises par les Européens concernant sa certification et la suppression des restrictions, je pense que la Russie pourrait, dans un court laps de temps, fournir du gaz via cette ligne", a-t-il déclaré à la télévision russe à l'issue d'une réunion des pays de l'Opep+ à Vienne.

ADHÉSION DE L'UKRAINE À L'OCDE


L'Organisation de coopération et de développement économiques a reconnu l'Ukraine comme "pays membre potentiel", la toute première étape vers un très long processus d'adhésion. À sa suite, un dialogue doit s'engager entre Kiev et le club international rassemblant les pays développés avant que d'actuelles discussions sur l'adhésion et un projet de feuille de route soient mis en place.


Dans les faits, cette annonce est avant tout symbolique à l'heure où Kiev, en pleine guerre face à la Russie, cherche des signes de soutien de la part des occidentaux et s'est déjà portée candidate à une adhésion à l'Otan et à l'Union européenne.

PLAFONNEMENT DU PRIX PÉTROLE RUSSE


Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Énergie, Alexandre Novak, a fustigé tout plafonnement du prix du pétrole russe. Selon lui, cela "violerait les mécanismes du marché" et pourrait avoir "un effet très néfaste" sur l'industrie mondiale.


Évoquant de possibles "pénuries de pétrole" en cas d'adoption d'une telle mesure envisagée par l'UE, le responsable russe a une nouvelle fois averti que les entreprises russes "ne fourniront pas de pétrole aux pays qui utilisent cet instrument".

ZAPORIJIA


Alors que la Russie vient de s'approprier la centrale, le directeur de l'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) annonce être en route pour Kiev pour évoquer la situation à Zaporijia. Il estime une zone de sécurité nucléaire "plus urgente que jamais".

ZAPORIJIA 


La Russie s'est formellement appropriée la centrale nucléaire de Zaporijia, dans le sud de l'Ukraine, qu'elle occupe militairement depuis des mois, selon un décret signé par son président Vladimir Poutine.


"Le gouvernement devra veiller à ce que les installations nucléaires de la centrale (...) soient acceptées comme propriété fédérale", peut-on lire dans le décret, publié alors même que se profile une visite en Ukraine et en Russie du patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi.

urgent

Urgent

Via un décret signé par Vladimir Poutine, la Russie s'approprie la centrale nucléaire de Zaporijia.

UN ÉLU RUSSE DÉNONCE LE "MENSONGE"


Un haut responsable parlementaire russe a appelé mercredi l'armée à "arrêter de mentir" sur ses défaites en Ukraine, alors que les troupes de Moscou reculent sur plusieurs fronts.


"Les gens savent. Notre peuple n'est pas stupide. Et il voit qu'on ne veut pas lui dire ne serait-ce qu'une partie de la vérité. Cela peut entraîner une perte de crédibilité", a déclaré Andreï Kartapolov, à la tête du Comité de Défense de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, et ancien commandant militaire.

V. POUTINE ESPÈRE UNE STABILISATION MILITAIRE DANS LES ZONES ANNEXÉES


Le président russe Vladimir Poutine a dit mercredi espérer que la situation militaire dans les territoires ukrainiens récemment annexés va se "stabiliser", malgré les difficultés des troupes russes en recul face à Kiev. "Nous partons du principe que la situation va se stabiliser et que nous pourrons développer ces zones de manière pacifique", a déclaré le chef du Kremlin lors d'une réunion retransmise à la télévision. 

L'UKRAINE INTÉGRÉE À LA CANDIDATURE POUR LE MONDIAL 2030


L'Espagne et le Portugal ont intégré l'Ukraine à leur candidature commune pour l'organisation de la Coupe du monde 2030 de football, ont annoncé mercredi les présidents des trois Fédérations lors d'une conférence de presse organisée au siège de l'UEFA à Nyon, en Suisse. "Le projet se veut être source d'inspiration pour la société au travers du football, en lançant un message de solidarité et d'espoir", a précisé la Fédération royale espagnole (RFEF) dans un communiqué. 

SANS EUX, INTERNET TEL QUEL N'EXISTERAIT PAS


Après les quatre explosions en mer baltique sur les gazoducs russes Nord Stream 1 et 2, les câbles sous-marins français par lesquels transitent les données de télécommunication, Internet comme téléphone, sont plus que jamais sous surveillance. Comment sont-ils protégés ? Le 20H de TF1 fait le point.

L'UKRAINE REVENDIQUE DES AVANCÉES DANS LA RÉGION DE LOUGANSK


L'Ukraine a revendiqué des avancées dans sa région de Lougansk, dans l'est de l'Ukraine, jusqu'à présent presque entièrement contrôlée par les Russes, a déclaré mercredi son gouverneur régional Sergiï Gaïdaï. "Maintenant c'est officiel. La désoccupation de la région de Lougansk a commencé. Plusieurs localités ont déjà été libérées de l'armée russe", a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Telegram.  

UNE AIDE DE 150 EUROS POUR LES MÉNAGES HÉBERGANT DES UKRAINIENS


Une aide financière va être apportée aux ménages français qui accueillent des bénéficiaires de la protection temporaire accordée par l'Union européenne à toutes les personnes déplacées par la guerre, quelle que soit leur nationalité.  

 

"Ce soutien financier, qui couvrira la période du 1er avril au 31 décembre 2022, s'élèvera à 150 euros par mois, sous réserve d'avoir accueilli pendant au moins 90 jours (3 mois) de tels bénéficiaires", a précisé le ministère chargé de la Ville et du Logement." Les ménages ayant conventionné avec l'État et une association seront éligibles de droit à ce soutien. Les autres ménages devront recevoir une certification de la part de la collectivité de rattachement du logement où les personnes ont été accueillies, afin de pouvoir ensuite solliciter ce soutien."


"Cette aide devrait ainsi bénéficier à un nombre de 5000 à 12.000 familles, selon les certifications qui pourront être réalisées par les collectivités pour des ménages accueillant des déplacés d'Ukraine sans avoir conventionné avec l'État et une association, et qui ne sont pas connus des services de l'État à ce titre", conclut-il.

LES TERRITOIRES ANNEXÉS RUSSES "POUR TOUJOURS", SELON LE KREMLIN


Le Kremlin a promis mercredi de récupérer les territoires perdus récemment par Moscou dans les régions annexées dans le sud et l'est de l'Ukraine, tout en assurant que ces régions reconquises par Kiev seront avec la Russie "pour toujours". 


"Certains territoires seront repris et nous allons continuer à mener des consultations avec la population (locale) sur son souhait de vivre en Russie", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov, interrogé sur les frontières exactes de ces régions annexées, où les forces russes ont abandonné certaines localités.

VERS UN PLAFONNEMENT DU PRIX DES IMPORTATIONS DE GAZ ?


La Commission européenne est prête à "examiner" un plafonnement des prix de gros du gaz, comme le réclame une majorité d'Etats membres pour faire face à la hausse des factures énergétiques, a indiqué mercredi sa présidente Ursula von der Leyen. "Un tel plafonnement des prix du gaz doit être conçu correctement afin de garantir la sécurité de l'approvisionnement", a toutefois ajouté la dirigeante allemande lors de son intervention devant le Parlement européen à Strasbourg. 


La Commission européenne prônait jusque-là un plafonnement du prix uniquement pour le gaz russe, redoutant comme l'Allemagne, qu'une limitation du prix de toutes les importations de gaz menace l'approvisionnement des Européens, en poussant les producteurs à préférer d'autres destinations que le Vieux-Continent. 

MOSCOU INSISTE POUR PARTICIPER À L'ENQUÊTE SUR LES GAZODUCS


La Russie a exigé mercredi de participer à l'enquête sur les fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2, la Suède, en charge des investigations, ayant bloqué l'accès à la zone de ce sabotage présumé. "Il devrait vraiment y avoir une enquête, naturellement, avec la participation de la Russie", a déclaré un vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Verchinine, cité par les agences de presse Tass et Ria Novosti. 


Selon le membre du gouvernement russe, lors de la réunion aux Nations unies, "l'opinion partagée" était "qu'il s'agissait d'un sabotage et qu'une enquête était nécessaire". Mais "aucune décision n'a été prise" sur la tenue d'une telle enquête internationale, a-t-il regretté.  Il a également demandé ardemment que l'Allemagne, où arrivent Nord Stream 1 et 2 depuis la Russie, participe à l'enquête. 

L'UE D'ACCORD POUR DE NOUVELLES SANCTIONS CONTRE MOSCOU


Les États membres de l'Union européenne se sont mis d'accord mercredi sur une nouvelle série de sanctions contre la Russie, après l'annexion de quatre régions ukrainiennes, a annoncé la présidence tchèque de l'UE. L'accord a été conclu au niveau des ambassadeurs des Vingt-Sept. Les noms et entités ciblés par ces nouvelles sanctions doivent être publiés jeudi au Journal officiel, ont précisé des diplomates.

LES LIVRAISONS DE GAZ RUSSE À L'ITALIE REPRENNENT


La Russie va reprendre ses livraisons de gaz à l'Italie, après les avoir suspendues samedi en raison d'un "problème" en Autriche. "Gazprom, en collaboration avec des acheteurs italiens, a réussi à trouver une solution pour le format d'interaction dans les conditions des changements" de régulation côté autrichien intervenus "fin septembre" et qui avaient entraîné la suspension des approvisionnements vers la péninsule italienne, a indiqué le géant gazier dans un communiqué. 

LES RÉSERVES FRANÇAISES DE GAZ REMPLIES "À PLUS DE 99%"


Les réserves françaises de gaz sont pleines en prévision de l'hiver, a annoncé mercredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE), appelant tout de même à un "effort collectif massif visant à réduire nos consommations d'énergie". 


"La campagne de remplissage des stockages pour l'hiver 2022/2023 se termine avec des stockages remplis à plus de 99%", a indiqué la CRE dans un communiqué, expliquant que les 130 TWh de réserves de gaz accumulées "représentent environ 2/3 de la consommation hivernale des PME et des particuliers" en France.

V. POUTINE SIGNE LES DÉCRETS D'ANNEXION


Le président russe Vladimir Poutine a signé mercredi la loi d'annexion de quatre régions ukrainiennes et les décrets nommant formellement à leur tête les dirigeants que Moscou y avait déjà mis en place. Les textes signés stipulent que les régions de Donetsk, Lougansk, Kherson et Zaporijjia sont acceptées "au sein de la Fédération de Russie en conformité avec la Constitution de la Fédération de Russie".

SOUTIEN MILITAIRE


Le Général Jean-Paul Paloméros évoque sur LCI les armes fournies par la France, moins nombreuses que celle d'autres pays occidentaux : "Toutes les aides sont précieuses pour l'Ukraine, il faut continuer à le faire. Il faut les moyens d'une industrie qui peut produire.  (...) Les Etats-Unis ont entretenu cette machine de guerre". Pas la France  ? "Nous n'étions pas dans cette logique. Le contexte en France ne s'y prêtait pas."

"LES RUSSES ONT PEUR DE L'ENCERCLEMENT"


Le Général Jean-Paul Paloméros, ancien commandant suprême Otan, est l'invité de LCI. Il décrypte l'évolution de l'avancée dans le sud des Ukrainiens : "La dynamique est du côté des Ukrainiens, qui ont repris l'ascendant, l'initiative.  Leur tactique est très intelligente : ils veulent prendre les villes au nord de Kherson et progresser en isolant. Les russes ont peur de l'encerclement. "


"La victoire redonne le moral. Mais il ne faut pas qu'elle enivre. Une des faiblesses de Poutine  est de tout faire en même temps. Or un front de plus de 1000km est extrêmement difficile à défendre, même pour la Russie."

UNE ATTAQUE AUX DRONES IRANIENS DANS LA RÉGION DE KIEV


Des attaques aux drones kamikazes iraniens ont été menées mercredi contre la ville de Bila Tserkva, à une centaine de kilomètres au sud de Kiev, selon le gouverneur régional Oleksiï Kouleba sur Telegram. "Dans la nuit, l'ennemi a effectué des frappes aux drones kamikazes de type Shahed-136 contre Bila Tserkva", a-t-il indiqué, faisant état d'un blessé et de dommages infligés à des infrastructures.

LES ANNEXIONS VONT EXACERBER LES VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME 


L'annexion de territoires ukrainiens par la Russie ne fera qu'exacerber les violations des droits de l'Homme commises par Moscou, et ajouter aux "souffrances et à la dévastation indicibles" infligées aux Ukrainiens, a dénoncé l'ONU mardi.


Christian Salazar Volkmann, qui présentait un rapport sur la situation des droits de l'homme en Ukraine au Conseil des droits de l'Homme à Genève, a souligné que le Haut commissariat de l'ONU avait les preuves d'"une série de violations des droits à la vie, à la liberté et à la sécurité".  L'invasion de l'Ukraine par les forces armées russes "a entraîné une situation désastreuse des droits de l'Homme dans toute l'Ukraine", a noté le responsable des opérations du Haut commissariat sur le terrain.

LE PATRON DE L'AIEA EN VISITE À KIEV ET MOSCOU "CETTE SEMAINE"


Le directeur général de l'AIEA "se rendra à Kiev puis à Moscou cette semaine" afin de discuter de la mise en place d'une zone de protection autour de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, selon un communiqué publié mardi soir.


Rafael Grossi va "poursuivre les consultations" pour établir un tel dispositif "dès que possible", a indiqué l'Agence internationale de l'énergie atomique, sans préciser quand il est attendu dans les deux pays belligérants.


La centrale de Zaporijjia, la plus grande d'Europe, est occupée depuis début mars par les troupes russes, mais se trouve non loin de la ligne de démarcation entre les territoires contrôlés par Kiev et ceux occupés par Moscou.

V. ZELENSKY REVENDIQUE DES AVANCÉES "PUISSANTES"


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a revendiqué mardi soir des avancées "puissantes" de son armée dans le sud de l'Ukraine, évoquant des "dizaines" de localités reprises et remerciant Joe Biden pour le "soutien militaire continu" des États-Unis, déterminante dans cette grande contre-offensive de Kiev.


L'armée ukrainienne réalise des avancées "assez rapides et puissantes dans le sud de notre pays", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. "Des dizaines de localités ont été libérées rien que cette semaine" dans les quatre régions annexées en fin de semaine dernière par la Russie, dit-il.


Il a aussi remercié son homologue Joe Biden pour le "soutien militaire et financier continu" des États-Unis face à l'invasion russe lors d'une conversation téléphonique, après l'annonce par Washington d'un nouvel envoi d'armes à Kiev, notamment quatre nouveaux systèmes de lance-roquettes Himars, très appréciés par les Ukrainiens.

WASHINGTON ENVOIE UNE COSMONAUTE RUSSE VERS L'ISS


Les États-Unis transporteront mercredi une cosmonaute russe vers la Station spatiale internationale à bord d'une fusée de l'entreprise SpaceX, une mission qui revêt un caractère hautement symbolique en pleine guerre en Ukraine.


Anna Kikina, seule femme cosmonaute russe actuellement en service actif, fait partie de l'équipage Crew-5, également composé de deux Américains et d'un Japonais. Il s'agit de la cinquième mission régulière vers la Station spatiale (ISS) assurée par SpaceX pour le compte de la Nasa.


Le décollage est prévu à midi mercredi depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, où la météo s'annonce clémente. Il y a deux semaines, un Américain avait pour sa part décollé à bord d'une fusée russe Soyouz vers l'ISS.

LES VÉRIFICATEURS


La vidéo d'une femme ukrainienne qui "tranche la gorge d'un soldat russe" est partagée sur les réseaux sociaux depuis ce dimanche. Il s'agirait d'une vidéo diffusée "à la télévision ukrainienne", d'après ceux qui la partagent. La séquence, publiée dès le mois d'avril, est une mise en scène d'une petite production ukrainienne.

LES FORCES RUSSES SUR LE RECULOIR


Une carte militaire montrée par le ministère russe de la Défense a fait état d'un recul important des forces russes dans le nord de la région de Kherson. Ce document, comparé à celui de la veille, montre que l'armée russe a quitté un grand nombre de localités. Le recul est aussi prégnant du côté de Kharkiv.

Nouveaux succès pour la contre-offensive ukrainienne. Le président ukrainien a revendiqué mardi soir des avancées "puissantes" de son armée dans le sud de l'Ukraine, évoquant des "dizaines" de localités reprises. L'armée ukrainienne réalise des avancées "assez rapides et puissantes dans le sud de notre pays", a déclaré Volodymyr Zelensky dans son adresse quotidienne publiée sur les réseaux sociaux. "Des dizaines de localités ont été libérées rien que cette semaine" dans les quatre régions annexées en fin de semaine dernière par la Russie, dit-il.

Il a aussi remercié son homologue Joe Biden pour le "soutien militaire et financier continu" des Etats-Unis face à l'invasion russe lors d'une conversation téléphonique, après l'annonce par Washington d'un nouvel envoi d'armes à Kiev, notamment quatre nouveaux systèmes de lance-roquettes Himars, très appréciés par les Ukrainiens.

Les progrès militaires évoqués par Zelensky sont corroborés par.. Moscou. Des cartes montrées par l'armée russe mardi confirment l'avancée de Kiev dans les régions ukrainiennes clefs de Kharkiv (nord-est) et Kherson (sud). La carte de la région de Kharkiv montre notamment que les Russes ont quitté la quasi-totalité de la rive orientale de la rivière Oskil, dernière zone de la région qu'ils contrôlaient encore. 

L'armée russe n'a pas pour autant annoncé de retrait et les autorités d'occupation russes dans le Sud de l'Ukraine ont appelé à ne "pas paniquer", malgré cette série de revers cuisants, alors que plus de 200.000 personnes ont été mobilisées dans l'armée russe depuis l'annonce d'une mobilisation "partielle" le 21 septembre.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info