Londres a annoncé jeudi qu'elle enverrait des missiles de longue portée à l'Ukraine, une mesure "extrêmement hostile", a réagi ce vendredi la diplomatie russe.
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

TOURNÉE EUROPÉENNE


Le président ukrainien est attendu à Rome samedi pour rencontrer des dirigeants politiques et vraisemblablement le pape François. Volodymyr Zelensky devrait ensuite rejoindre Berlin, selon la presse allemande. Il recevra ensuite un prix à Aix-la-Chapelle, dans l'ouest de l'Allemagne.

LA POLOGNE A LIVRÉ "14 MIG" À L'UKRAINE


Concernant la livraison d'armes à l'Ukraine, "si je crois bien, jusqu'à aujourd'hui il y avait 28 (avions de chasse) Mig qui ont été livrés par les pays de l'Europe centrale à l'Ukraine, dont 14 Mig par la Pologne", a indiqué l'ambassadeur polonais en France. "Presque 580 chars ont été livrés par différents pays, 380 par la Pologne", a ajouté Jan Emeryk Rościszewski.


Il s'est aussi dit "persuadé que les bons exemples de l'Europe centrale seront suivis par d'autres alliés de l'Otan", affirmant être "largement optimiste pour tout ce qui concerne la livraison d'autres avions pour l'Ukraine".

"PLUS PROCHES DE LA FIN DE LA GUERRE QUE DU DÉBUT" ?


"De plus en plus d'analyses estiment que la guerre se terminera cette année", notamment en raison des difficultés économiques traversées par la Russie, a déclaré sur LCI l'ambassadeur polonais en France. "Combien de temps la Russie peut-elle tenir ? J'espère que nous sommes plus proches de la fin de la guerre que du début", a ajouté Jan Emeryk Rościszewski. Au niveau économique, "les problèmes sont plus beaucoup plus profonds que nous ne pouvons l'imaginer", a assuré le diplomate. 

JOE BIDEN REMERCIE L'ESPAGNE POUR LE SOUTIEN À L'UKRAINE


Joe Biden a exprimé vendredi sa gratitude au chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez pour le soutien de son pays à l'Ukraine et pour le resserrement des liens de défense avec les États-Unis. "Je ne peux vous remercier assez pour votre aide importante à l'Ukraine", a dit le président américain en recevant son invité dans le Bureau ovale.


Il a aussi remercié Pedro Sanchez pour le renforcement de la présence militaire américaine en Espagne - les États-Unis vont porter de 4 à 6 le nombre de leurs destroyers sur la base navale de Rota.

"MAUVAIS PROCÈS"


La vice-présidente de Reconquête! Marion Maréchal a assumé sur le plateau de LCI des voyages en Russie lorsqu'elle était députée, et alors même du groupe d'amitié franco-russe à l'Assemblée Nationale. "Les relations entre la France et la Russie sont de longue date. Je trouve que c'est un mauvais procès", a-t-elle notamment déclaré. "Évidemment que j'ai voulu participer comme d'autres au réchauffement des relations avec la Russie, aujourd'hui la situation géopolitique a changé. La Russie a violé la souveraineté d'un pays", a-t-elle poursuivi, se disant "solidaire de la cause ukrainienne".

LIVRAISON D'ARMES FRANÇAISES 


Invitée sur le plateau de LCI, la vice-présidente de Reconquête! Marion Maréchal s'est opposée à la livraison d'armes par la France à l'Ukraine. "La France devrait tendre à être un médiateur, un acteur de dialogue vers la paix et une solution de sortie. Pour cela, elle doit être un acteur d'équilibre, elle ne peut pas s'aligner sur l'un des deux blocs et devenir cobelligérant, ce qui est mécanique à partir du moment où vous envoyez des armes", a-t-elle défendu. "Les Ukrainiens attendent que la guerre cesse, les morts s'arrêtent, et qu'une voie de sortie soit trouvée", a-t-elle aussi assuré. 

GYMNASTES RUSSES


La Fédération internationale de gymnastique a reporté à juillet sa décision concernant une éventuelle réintégration des Russes et Biélorusses dans les compétitions internationales, a affirmé vendredi le président de la fédération russe.


"La Fédération internationale de gymnastique n'arrive pas à se mettre d'accord à ce stade sur les critères pour la neutralité des athlètes, donc il a été décidé de reporter les débats sur la question de l'admission (des Russes et Biélorusses) à la prochaine réunion du comité exécutif au mois de juillet", a déclaré Vassili Titov à l'agence de presse russe TASS.


Les gymnastes russes et biélorusses sont pour l'instant exclus des compétitions internationales dans le cadre de sanctions sportives prises après le lancement par Moscou de son offensive contre l'Ukraine, soutenue sur le plan logistique par Minsk.

DOCUMENTER LES DOMMAGES DE LA GUERRE


Les États-Unis ont l'intention de rejoindre un nouveau mécanisme international destiné à documenter "les dommages causés par l'agression" de l'Ukraine par la Russie, a indiqué vendredi un responsable américain à l'AFP. En novembre, l'Assemblée générale de l'ONU avait adopté une résolution, non contraignante, demandant la création d'un mécanisme de réparations par la Russie des destructions humaines et matérielles causées en Ukraine.


Première étape en vue de ces réparations, elle suggérait la création d'un "registre international des dommages" pour "recenser, documents à l'appui, les éléments tendant à établir les dommages, pertes ou préjudice causés" et à "coordonner le recueil des preuves". Dans une lettre envoyée au Conseil de l'Europe, vue par l'AFP, les États-Unis indiquent leur intention de rejoindre ce registre en tant que "membre fondateur associé" et de participer à son financement.

CRASH D'UN HÉLICOPTÈRE EN CRIMÉE


Un hélicoptère Mi-28 de l'armée russe s'est écrasé vendredi au cours d'un entraînement en Crimée annexée, causant la mort de ses deux pilotes, a annoncé le ministère russe de la Défense, qui dit privilégier la piste d'une défaillance technique.


"Aujourd'hui, pendant un vol d'entraînement planifié dans le district de Djankoï en Crimée, un hélicoptère Mi-28 s'est écrasé", sans munitions à son bord, a déclaré le ministère dans un communiqué, assurant qu'"il n'y pas de dégâts au sol". "Les deux pilotes sont morts. La cause préliminaire (...) est une défaillance technique", a-t-il ajouté.

PERNOD RICARD CESSE SES OPÉRATIONS EN RUSSIE


Le numéro deux mondial des spiritueux Pernod Ricard a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il allait cesser de vendre ses produits en Russie, à la suite d’une controverse en Suède sur ses exportations de sa vodka Absolut vers la Russie.


Le groupe français, qui détient entre autres le rhum Havana Club, le whisky Jameson ou le champagne Mumm, "est en mesure de confirmer qu'il a cessé toutes les exportations de ses marques internationales vers la Russie fin avril 2023", a-t-il indiqué. "Nous cesserons également la distribution de notre portefeuille en Russie, un processus qui, selon nous, prendra quelques mois", a-t-il ajouté.

MOSCOU N'A JAMAIS REFUSÉ "LA VOIE DIPLOMATIQUE" SELON V. POUTINE


Le dirigeant russe Vladimir Poutine a affirmé vendredi lors d'un appel téléphonique avec son homologue sud-africain, Cyril Ramaphosa, que Moscou n'avait jamais refusé la "voie diplomatique" pour sortir du conflit en Ukraine, selon le Kremlin. 


Il a aussi déclaré qu'il soutenait la proposition du président sud-africain d'intérger les dirigeants africains dans les pourparlers au sujet du processus de paix en Ukraine, a ajouté le Kremlin, cité par The Guardian. Le président russe a aussi réitéré son offre de livrer gratuitement des créales et des engrais russes aux pays du continent. 


Cet échange survient au moment où les États-Unis accusent Pretoria d'avoir fourni des armes à Moscou. Le gouvernement sud-africain a botté en touche et annoncé l'ouverture d'une enquête. Son ministère des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur américain à l'origine de ces allégations. Vladimir Poutine et Cyril Ramaphosa "ont exprimé leur volonté d'accentuer de nouveau les relations mutuellement bénéfiques dans divers domaines", a affirmé le Kremlin dans un communiqué qui ne mentionne pas les accusations de Washington.

MISSILES BRITANNIQUES : DÉCISION "EXTRÊMEMENT HOSTILE" POUR MOSCOU


La Russie a qualifié vendredi la décision prise par le Royaume-Uni de fournir des missiles à longue portée à Kiev de mesure "extrêmement hostile", accusant Londres de chercher une "aggravation sérieuse" du conflit.


La livraison de missiles de croisière Storm Shadow, annoncée jeudi, est "une mesure extrêmement hostile de Londres, qui vise à inonder davantage l'Ukraine d'armes et à provoquer une aggravation sérieuse de la situation", a dénoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

NOUVELLE AIDE BELGE


Le gouvernement belge a annoncé vendredi le déblocage d'une nouvelle enveloppe de près de 100 millions d'euros pour soutenir l'Ukraine et sa population, une aide piochée dans les revenus fiscaux engrangés sur les avoirs russes gelés en Belgique. La moitié des 92 millions alloués le sera sous la forme de véhicules blindés, armements, munitions, avec de premières livraisons prévues "très rapidement", a-t-il précisé dans un communiqué.


L'autre moitié est destinée à la population civile, à l'aide humanitaire dispensée dans les grandes villes en coordination avec l'ONU, et à la "consolidation" de la présence diplomatique belge dans la région. La Belgique va ainsi ouvrir deux postes diplomatiques à Chisinau en Moldavie, et Erevan, capitale de l'Arménie.

"POST-APOCALYPTIQUE"


Le média ukrainien Kyiv Post a partagé des extraits de vidéos tournées par les photographes ukrainiens Kostiantyn et Vlada Liberovy à Marinka, dans l'Est du pays. Les frappes russes ont réduit des quartiers entiers en miettes. Les images, particulièrement saisissantes, montrent depuis le ciel des bâtiments éventrés, perforés de toutes parts et parfois même réduits en débris. "Cette ville autrefois paisible abritait environ 10 000 civils. Aujourd'hui, elle n'est plus qu'un terrain vague post-apocalyptique", écrit le journal. Le Kremlin espère reprendre Marinka depuis des mois, et d'intenses combats continuent de s'y dérouler chaque jour. 

TROIS MORTS DANS LES RÉGIONS DE KHARKIV ET KHERSON


Des attaques russes ont fait trois morts parmi des civils dans les régions de Kharkiv et de Kherson, selon le média ukrainien The Kyiv Independent. Le village de Cherneshchyna, près d'Izioum dans l'oblast de Kharkiv, a été touché par une frappe, tuant un ouvrier de 30 ans, tandis que deux femmes du district de Kakhovka, dans l'oblast de Kherson, ont été tuées dans un autre bombardement, selon les autorités locales. Trois personnes ont par ailleurs été blessées dans ces attaques, d'après elles. 

KIEV REMERCIE LONDRES POUR LES STORM SHADOW


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié dans un Tweet le premier ministre britannique Rishi Sunak pour les missiles Storm Shadow qui lui ont été promis jeudi par Londres. "J'ai eu un appel téléphonique avec le premier ministre britannique Rishi Sunak. Nous l'avons remercié pour le renforcement significatif de nos capacités grâce aux missiles Storm Shadow à longue portée et à d'autres formes d'assistance militaire irremplaçables", a-t-il déclaré. 


"Nous avons discuté de la poursuite de la coopération en matière de défense et coordonné nos positions à la veille d'événements internationaux à venir. En particulier, nous avons besoin de signaux clairs sur l'avenir de l'Ukraine au sein de l'Otan", a ajouté le dirigeant ukrainien.

POURPARLERS


Sur le front diplomatique, Volodymyr Zelensky doit rencontrer samedi à Rome le président italien Sergio Mattarella, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la présidence italienne. Une rencontre de M. Zelensky avec le pape François est également "possible", selon une source du Vatican.


La Chine a de son côté annoncé que l'ambassadeur chinois Li Hui, représentant spécial pour les affaires eurasiatiques, viendra discuter à partir de lundi en Ukraine, Pologne, France, Allemagne et Russie "d'un règlement politique de la crise ukrainienne". "Cela démontre pleinement que la Chine est fermement du côté de la paix", selon Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

LES RUSSES "FUIENT" PRES DE BAKHMOUT, SELON E. PRIGOJINE


Le patron du groupe paramilitaire russe Wagner a accusé vendredi les troupes régulières russes de "fuir" leurs positions près de Bakhmout en Ukraine, où Kiev a revendiqué une percée, estimant que les défenses "s'effondrent" et que l'état-major russe "édulcore" la situation.


"Il y a eu tout simplement une fuite des unités du ministère de la Défense sur les flancs" à Bakhmout, a dit Evguéni Prigojine dans une vidéo. "Les tentatives du ministère de la Défense dans le champ informationnel d'édulcorer la situation mènent et mèneront vers une tragédie globale pour la Russie", a-t-il affirmé.

CEREALES


Les ministres de l'Agriculture de 12 Etats membres de l'UE, dont la France et l'Allemagne, ont exprimé leurs "sérieuses inquiétudes" sur les restrictions imposées par cinq pays de l'Est sur les céréales ukrainiennes importées, dans le cadre d'un compromis trouvé fin avril avec Bruxelles.


La Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la Bulgarie avaient unilatéralement interdit mi-avril l'importation de céréales et autres produits agricoles d'Ukraine, dont l'afflux - suite à une levée des droits de douane de l'UE en mai 2022 - avait provoqué dans ces pays une saturation des silos et la chute des prix locaux.


Gardienne de la politique commerciale de l'UE, la Commission européenne avait conclu fin avril avec ces quatre Etats et la Roumanie un accord prévoyant des "mesures de sauvegarde" pour leur permettre de bloquer sur leur sol la commercialisation de blé, maïs, colza et tournesol ukrainiens, à condition qu'ils n'empêchent pas leur transit vers d'autres pays européens.

ZELENSKY EN ITALIE


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est attendu samedi à Rome pour des rencontres avec les dirigeants politiques et vraisemblablement avec le pape François pour sa première visite en Italie depuis l'invasion russe.


Un porte-parole de la présidence italienne a confirmé à l'AFP que le chef de l'Etat, Sergio Mattarella, rencontrera M. Zelensky, sans donner d'autres détails pour des raisons de sécurité.


Une source du Vatican a également déclaré vendredi qu'une rencontre de M. Zelensky avec le pape François était "possible".

VERIF'


Tandis que le conflit en Ukraine se poursuit, des biens russes demeurent gelés en France. Des internautes prétendent que leur entretien se ferait aux frais de l'État, en particulier concernant les yachts. C'est faux, dément le ministère de l'Économie, qui détaille les procédures appliquées.

EUROVISION


Le gouvernement britannique s'est dit vendredi "déçu" que les organisateurs du concours Eurovision de la chanson aient décidé d'empêcher au président ukrainien Volodymyr Zelensky de s'exprimer samedi durant la finale de l'événement à Liverpool.


"Le Premier ministre pense qu'il aurait été correct pour le président Zelensky de parler durant l'évènement", a déclaré un porte-parole du Premier ministre Rishi Sunak.


"Les valeurs et libertés pour lesquelles le président Zelensky et le peuple ukrainien se battent en Ukraine ne sont pas politiques, mais fondamentales", a ajouté le porte-parole.

CONTRE-OFFENSIVE


L'armée russe a affirmé vendredi avoir repoussé 26 attaques ukrainiennes sur un front long de 95 kilomètres dans le secteur de Soledar, dans l'est de l'Ukraine, près de la ville-symbole de Bakhmout, au moment où une vaste offensive de Kiev se profile.


"Dans la direction tactique de Soledar, l'ennemi a mené hier (jeudi) une offensive sur toute la ligne de contact, d'une longueur de plus de 95 kilomètres. Les unités de l'armée ukrainienne ont mené 26 attaques impliquant plus de 1.000 militaires et jusqu'à 40 chars", a indiqué le ministère russe de la Défense, en assurant avoir repoussé toutes ces attaques et empêché toute percée. 

L'INVITATION DE PRIGOJINE 


Dans un courrier adressé à Sergueï Choïgou, le ministre de la défense russe et publié sur son compte Telegram, Evgueni Prigojine écrit qu’"actuellement, les unités de Wagner contrôlent plus de 95 % de Bakhmout et continuent d’attaquer. Sur les flancs de Wagner, où se trouvent les unités des forces armées russes, l’ennemi a mené une série de contre-attaques réussies."


 Et le patron de Wagner de tendre la main au ministre : "Compte tenu de la complexité de la situation opérationnelle et de votre expérience du combat, je vous demande de venir [à] Bakhmout et d’évaluer la situation par vous-même".

LE POINT SUR LA SITUATION


Retrouvez les dernières informations sur le conflit.

DIPLOMATIE


La Chine a indiqué vendredi qu'elle enverra à partir de lundi un représentant spécial en Ukraine, Russie et dans d'autres nations européennes afin d'y discuter d'un "règlement politique" de la guerre en Ukraine.


"A partir du 15 mai, l'ambassadeur Li Hui, représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires eurasiatiques, se rendra en Ukraine, Pologne, France, Allemagne et Russie afin de s'entretenir avec chacune de ces parties d'un règlement politique de la crise ukrainienne", a indiqué devant la presse Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.


Il s'agit du diplomate chinois au rang le plus élevé à se rendre en Ukraine depuis l'invasion à grande échelle du territoire ukrainien par les troupes russes fin février 2022.

CEREALES


La prolongation de l'accord sur l'exportation des céréales ukrainiennes est proche d'être conclue, a affirmé le ministre turc de la Défense Hulusi Akar selon un communiqué transmis vendredi par son ministère.


"On se dirige vers la conclusion de la prolongation de l'accord sur les céréales", a affirmé M. Akar lors d'un discours jeudi rendu public vendredi.

BAKHMOUT


Les forces de Kiev ont avancé de deux kilomètres autour de Bakhmout, l'épicentre des combats dans l'est de l'Ukraine, a annoncé vendredi la vice-ministre ukrainienne de la Défense.


"L'ennemi a subi des pertes importantes en hommes. Nos forces de défense ont progressé de deux kilomètres près de Bakhmout", a affirmé Ganna Malyar dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. "Nous n'avons perdu aucune position dans Bakhmout cette semaine", a-t-elle ajouté.

CONSEIL DE L'EUROPE


Plus d'un an après l'expulsion de la Russie du Conseil de l'Europe, plusieurs dizaines de citoyens russes continuent de travailler au sein de l'institution, au grand dam de l'Ukraine. Les 46 pays membres du Conseil de l'Europe, vigie des droits de l'Homme sur le continent, se réunissent mardi à Reykjavik, pour un sommet largement consacré à la guerre en Ukraine.


Le 16 mars 2022, le Conseil de l'Europe a décidé d'expulser la Russie, trois semaines après le début de l'invasion russe de l'Ukraine. La décision, sans précédent, pose la question du devenir du personnel russe qui travaille au sein de l'instance, dont le siège est à Strasbourg.


Pour l'Ukraine, qui figure parmi les 46 Etats membres, la solution est évidente : les ressortissants russes ne peuvent pas continuer à travailler au sein de l'institution.

LE DEMENTI DE L'ARMEE RUSSE


L'armée russe a démenti jeudi soir dans un communiqué toute "percée" de ses défenses par les forces ukrainiennes, comme s'en sont inquiétés des blogueurs militaires prorusses et le patron du groupe paramilitaire Wagner.


Plusieurs blogueurs prorusses suivant la situation sur le terrain se sont alarmés jeudi soir de mouvements de troupes ukrainiennes et de l'abandon par les soldats russes de positions, notamment près de Bakhmout, épicentre des combats dans l'Est de l'Ukraine.


"Les déclarations diffusées par des chaînes Telegram individuelles sur des +percées des défenses+ qui auraient eu lieu dans diverses parties de la ligne de contact ne correspondent pas à la réalité", a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

EN DIRECT


Bienvenue sur ce direct consacré au conflit en Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré dans un entretien diffusé jeudi 11 mai par la BBC que son armée avait encore besoin de temps pour préparer une contre-offensive d'ampleur très attendue destinée à repousser les forces russes. Cette opération ukrainienne est en préparation depuis des mois, alors que le front est en grande partie figé depuis l'année dernière, l'essentiel des combats se déroulant pour le contrôle de la ville dévastée de Bakhmout, dans l'est.

Le Royaume-Uni va devenir le premier pays à fournir des missiles de longue portée à l'Ukraine en réponse à "l'agression continue" de la Russie, a annoncé le ministre de la Défense britannique, Ben Wallace. "Le Royaume-Uni donne des missiles Storm Shadow à l'Ukraine", a déclaré le ministre au Parlement. Ces missiles de croisière ont une portée de plus de 250 kilomètres, plus que toutes les autres armes fournies à Kiev par les pays occidentaux. 

La Suède, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, s'est dite jeudi prête à inscrire le groupe paramilitaire russe Wagner, accusé d'exactions en Ukraine et en Afrique, sur la liste de l'Union européenne (UE) des organisations terroristes. "La Suède se tient prête à travailler pour créer un consensus au sein de l'UE afin d'inscrire Wagner sur la liste de l'UE des organisations terroristes dès que les conditions juridiques seront réunies", a déclaré Tobias Billström au journal suédois Dagens Nyheter (DN).

L'ambassadeur américain à Pretoria a accusé jeudi l'Afrique du Sud d'avoir fourni un soutien militaire à la Russie, en dépit de sa neutralité déclarée dans le conflit avec l'Ukraine, froissant le gouvernement sud-africain qui promet une enquête et regrette la publicité de ces propos. Washington a salué l'annonce de cette enquête. "Cela serait une étape bienvenue", a déclaré sobrement le porte-parole adjoint du département d'Etat, Vedant Patel, lors d'un point-presse. 

Suivez les dernières informations sur le conflit dans le direct ci-dessus.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info