Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a été accueilli ce mercredi matin en Corée du Nord dans une "atmosphère de bienvenue chaleureuse", selon les médias d'État.
Des délégations de Moscou et de Pékin doivent assister jeudi aux commémorations du 70ᵉ anniversaire de l'armistice de la guerre de Corée du 27 juillet 1953.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

MISSILES RUSSES INTERCEPTÉS 


L'armée de l'air ukrainienne a affirmé mercredi avoir intercepté 36 missiles de croisière tirés par la Russie lors d'une nouvelle vague de bombardements, au 18e mois de l'invasion du pays par Moscou.


"Le 26 juillet, 36 missiles de croisières de l'ennemi ont été détruits", a assuré sur Telegram Mykola Olechtchouk, commandant de l'armée de l'air ukrainienne. Il n'a pas précisé si des missiles russes avaient atteint leur cible lors de cette attaque.

36 MISSILES DE CROISIÈRES RUSSES INTERCEPTÉS


L'armée de l'air ukrainienne a affirmé mercredi avoir intercepté 36 missiles de croisière tirés par la Russie lors d'une nouvelle vague de bombardements. "Le 26 juillet, 36 missiles de croisières de l'ennemi ont été détruits", a assuré sur Telegram Mykola Olechtchouk, commandant de l'armée de l'air ukrainienne.


Selon l'armée de l'air, les forces ukrainiennes ont intercepté trois missiles Kalibr lors d'une première série de frappes dans l'après-midi et 33 missiles X-101 et X-555 en début de soirée.


Les missiles ont été tirés depuis huit bombardiers stratégiques russes Tu-95 depuis le sud-est en se dirigeant vers l'ouest de l'Ukraine en "changeant constamment de direction", selon la même source.


En revanche, l'armée de l'air a évoqué une autre frappe russe dans la soirée à l'aide de chasseurs MiG-31 qui ont tiré quatre missiles hypersoniques Kinjal, particulièrement difficile à intercepter. Cette frappe a visé la région de Khmelnytsky (ouest), déjà ciblée à plusieurs reprises par la Russie.

L'OTAN DÉNONCE L'ATTITUDE "DANGEREUSE" DE LA RUSSIE EN MER NOIRE


L'Otan a condamné mercredi l'attitude "dangereuse" de la Russie en mer Noire et ses tentatives pour bloquer les exportations de céréales ukrainiennes, à l'issue d'une réunion d'urgence avec Kiev.


"Les Alliés et l'Ukraine ont fermement condamné la décision de la Russie de se retirer de l'accord céréalier en mer Noire et ses tentatives délibérées de stopper les exportations agricoles de l'Ukraine dont dépendent des centaines de millions de personnes dans le monde", indique un communiqué de l'Otan.


Ils condamnent également "les récentes attaques de missiles de la Russie contre Odessa, Mykolaïv et d'autres villes portuaires (d'Ukraine), y compris l'attaque cynique par drones de Moscou contre des structures de stockage de céréales à Reni", port très proche de la frontière roumaine, poursuit le texte.


Une nouvelle "zone d'avertissement" maritime mise en place par la Russie couvre les eaux de la zone exclusive de la Bulgarie, membre de l'Otan, ce qui "génère de nouveaux risques d'incompréhensions et d'escalade", s'alarme par ailleurs l'alliance de 31 Etats.

ATTAQUE UKRAINIENNE D'AMPLEUR DANS LE SUD


L'armée russe a affirmé mercredi avoir repoussé une attaque ukrainienne d'ampleur, impliquant plusieurs centaines de soldats près d'Orikhiv, dans le Sud de l'Ukraine, l'un des secteurs où Kiev mène depuis début juin une lente contre-offensive.


Selon le ministère russe de la Défense, les forces ukrainiennes ont mené des "opérations offensives intenses" dans la matinée de mercredi près d'Orikhiv. 


Il a évoqué dans son briefing quotidien une "attaque massive par les forces de trois bataillons renforcés de chars", soit une opération d'une rare ampleur dans la phase actuelle des combats, qui a impliqué plusieurs centaines de soldats.


"Toutes les attaques des forces armées ukrainiennes ont été repoussées, nos positions ont été maintenues", a ajouté le ministère.

UN POLITOLOGUE RUSSE INCULPÉ POUR "APPELS PUBLICS AU TERRORISME"


Un politologue et sociologue russe, Boris Kagarlitsky, a été inculpé pour "appels publics au terrorisme", a annoncé mercredi son avocat, un nouvel épisode de la répression qui vise la société civile dans le pays.


M. Kagarlitsky, professeur à la Haute école des sciences sociales et économiques de Moscou (HSE), a été arrêté et placé en détention provisoire au moins jusqu'au 24 septembre par un tribunal.

MOLDAVIE


La Moldavie a annoncé mercredi le départ "d'ici au 15 août" de 45 personnes travaillant sur son territoire pour l'ambassade de Russie, après la publication par les médias d'allégations d'espionnage.


"Quarante-cinq diplomates et personnels techniques doivent quitter le pays", a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère moldave des Affaires étrangères, sans différencier les deux catégories.


"Cette décision intervient après de nombreuses actions inamicales à l'égard de la Moldavie ainsi qu'à des tentatives de déstabilisation", a justifié le gouvernement dans un communiqué.


Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a lui dit "regretter" cette décision de Chisinau, accusant les autorités moldaves de "conduire délibérément les relations (avec Moscou) vers un état déplorable". "Il s'agit de la continuation de la politique inamicale des dirigeants (moldaves) à l'égard de notre pays", a-t-il déclaré aux journalistes, promettant une réplique de Moscou.

DE QUOI PARLE-T-ON ?


Pour la première fois depuis le début de la guerre, Washington a annoncé mardi la livraison à l'Ukraine de nanodrones Black Hornet. Cet engin miniature, déjà à l'œuvre sur le champ de bataille, permet de mener des opérations de reconnaissance et de renseignement. Aussi maniable que furtif, ce bijou de technologie peut opérer dans un rayon de deux kilomètres autour du soldat qui le commande.

14 ANS DE PRISON POUR LE FONDATEUR D'UNE SOCIÉTÉ DE CYBERSÉCURITÉ 


Le tribunal municipal de Moscou a condamné mercredi Ilia Satchkov, le fondateur du fleuron russe de la cybersécurité Group-IB, à 14 ans de prison pour "haute trahison", selon une journaliste de l'AFP présente à l'audience. "Le tribunal a déclaré M. Satchkov coupable en vertu de l'article 275 du Code pénal russe (trahison) et l'a condamné à 14 ans de prison avec une peine à purger dans une colonie pénitentiaire à régime sévère", a déclaré le juge Alexandre Rybak à l'issue de la délibération.

PYONGYANG, UN "PARTENAIRE IMPORTANT" POUR LA RUSSIE


Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a qualifié mercredi la Corée du Nord de "partenaire important" pour Moscou, lors d'un entretien à Pyongyang avec son homologue nord-coréen, Kang Sun-nam. "La RPDC est un partenaire important de la Russie, avec lequel nous sommes liés par une frontière commune et une riche histoire de coopération", a-t-il assuré, cité dans un communiqué de son ministère. Il a aussi dit vouloir "renforcer la coopération" militaire entre les deux pays.

LE RÉCAP' DES 24 DERNIÈRES HEURES


Pour la première fois, les États-Unis ont annoncé, mardi 25 juillet, qu'ils allaient fournir à l'Ukraine des micro-drones Black Hornet. Libéré l'an dernier par la Russie, Trevor Reed, un ancien Marine américain, a été blessé sur le front ukrainien.

UN POLITOLOGUE INCULPÉ POUR "APPELS PUBLICS AU TERRORISME"


Un politologue et sociologue russe, Boris Kagarlitsky, a été inculpé pour "appels publics au terrorisme", a annoncé mercredi son avocat, un nouvel épisode de la répression qui vise la société civile dans le pays. Professeur à la Haute école des sciences sociales et économiques de Moscou (HSE), il a été arrêté et "inculpé pour appels publics à des activités terroristes, avec recours à Internet", a déclaré l'avocat Sergueï Ierokhov, cité par l'agence de presse officielle TASS.


Mercredi matin, le profil de Boris Kagarlitsky, qui risque jusqu'à sept ans de prison, ne figurait plus sur le site de l'établissement où il enseignait. Selon Me Ierokhov, le politologue de 64 ans rejette toutes les accusations le visant.

LCI SUR LE TERRAIN


Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, Moscou et Kiev se livrent à une guerre des drones d'une ampleur inégalée. Une équipe de TF1-LCI a pu assister à une rare démonstration du matériel utilisé par les dronistes russes sur le front.

LE MINISTRE RUSSE DE LA DÉFENSE ACCUEILLI À PYONGYANG


La Corée du Nord a déroulé le tapis rouge pour le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, accueilli dans une "atmosphère de bienvenue chaleureuse", selon les médias d'État. Des délégations de Moscou et de Pékin doivent assister jeudi aux commémorations du 70e anniversaire de l'armistice de la guerre de Corée du 27 juillet 1953, les premières visites étrangères officielles connues depuis la pandémie. 


Les Nord-Coréens ont exprimé leur "soutien total" à l'armée et au peuple russes "qui luttent pour défendre les droits souverains, le développement et les intérêts de leur pays", a ajouté KCNA, en référence à la guerre en Ukraine. La Russie, alliée historique de Pyongyang, est l'un des rares pays à entretenir des relations amicales avec le Nord.

WASHINGTON ANNONCE UNE NOUVELLE AIDE MILITAIRE


Les États-Unis ont annoncé mardi une nouvelle tranche d'aide militaire à l'Ukraine s'élevant à 400 millions de dollars. L'aide comprend des munitions pour les systèmes de défense antiaérienne Patriot et lance-roquettes HIMARS, ainsi que des missiles Stinger, des munitions d'artillerie, des véhicules blindés et d'autres équipements provenant des stocks américains, selon un communiqué du ministère de la Défense.


Elle doit servir à "renforcer les courageuses forces ukrainiennes sur le champ de bataille" et les "aider à reprendre des territoires" occupés par les forces russes, assure le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, dans un communiqué séparé, en dénonçant par ailleurs les frappes russes visant le port stratégique d'Odessa.

MOSCOU MOBILISE LA POPULATION


L'âge limite pour le service militaire obligatoire passe de 27 à 30 ans en Russie. Les députés russes ont voté une loi permettant d'augmenter le nombre de réservistes potentiels dans l'armée. Le texte interdit aux conscrits de quitter le territoire russe.

V. POUTINE "A L'INTENTION" DE SE RENDRE EN CHINE EN OCTOBRE


Le président russe, Vladimir Poutine, "a l'intention" de se rendre en Chine en octobre, à l'invitation de Xi Jinping, qui était allé à Moscou en mars dernier, a déclaré mardi le conseiller diplomatique du Kremlin, Iouri Ouchakov. "Nous avons reçu une invitation et nous avons l'intention de nous rendre en Chine lors du Forum 'La Ceinture et la Route' qui aura lieu en octobre", a-t-il souligné, cité par les agences russes.


Il s'agirait du premier voyage du chef du Kremlin en Chine depuis le début de l'offensive militaire russe en Ukraine, le 24 février 2022. Quelques semaines avant l'assaut sur Kiev, il s'était rendu à Pékin à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver.

LIBÉRÉ DE RUSSIE, UN EX-MARINE AMÉRICAIN BLESSÉ EN UKRAINE


Un ancien Marine américain, Trevor Reed, libéré par la Russie lors d'un échange de prisonniers avec les États-Unis en 2022, a été blessé au combat en Ukraine et est soigné en Allemagne, a indiqué mardi le département d'État. "Nous sommes au courant que Trevor Reed a été blessé en participant à des combats en Ukraine", a déclaré à la presse le porte-parole adjoint de la diplomatie américaine, Vedant Patel. 


Il a précisé que Trevor Reed a été "transporté, via une ONG locale, en Allemagne pour y recevoir des soins médicaux". Des informations dans la presse américaine indiquaient qu'il avait d'abord reçu des soins à Kiev. Aucune information n'était immédiatement disponible sur son état de santé ni depuis quand il était blessé. "Je veux être très clair en disant que M. Reed ne participait à aucune activité au nom du gouvernement américain", a cependant affirmé le porte-parole du département d'État.


Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, sans donner davantage d'informations, a rappelé depuis les îles Tonga, où il est en déplacement, que l'exemple de Trevor Reed "montre pourquoi nous demandons toujours aux Américains de ne pas se rendre en Ukraine et de ne pas y combattre".

UN DÉPUTÉ EN VACANCES AUX MALDIVES, V. ZELENSKY PARLE DE "TRAHISON"


Volodymyr Zelensky a dénoncé mardi "la trahison" d'un député, récemment repéré en vacances dans un hôtel de luxe aux Maldives, alors que le président ukrainien évoque fréquemment le devoir d'exemplarité de la part des dirigeants politiques en pleine guerre contre la Russie. Selon le site web d'information Slidstvo.info, Iouri Aristov, un député de 48 ans du parti présidentiel "Serviteur du peuple", a été aperçu mi-juillet dans un hôtel cinq étoiles de cet archipel de l'océan Indien.


À la suite de ces révélations de presse, David Arakhamia, le président du groupe présidentiel au Parlement, a déclaré mardi dans un communiqué avoir réclamé "la suspension immédiate" du député au sein de son groupe. "J'ai demandé tous les documents sur les voyages d'affaires et que toutes les informations soient vérifiées."


Le président du Parlement ukrainien, Rouslan Stefantchouk, a quant à lui révélé avoir reçu une lettre de démission de Iouri Aristov, également vice-président de la commission parlementaire chargée de la sécurité nationale, de la défense et du renseignement, dont le rôle est éminemment stratégique durant cette période.

BIENVENUE


Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur TF1info pour suivre les dernières actualités autour de la guerre en Ukraine, débutée le 24 février 2022. Bonne journée.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi une nouvelle tranche d'aide militaire à l'Ukraine s'élevant à 400 millions de dollars. L'aide comprend des munitions pour les systèmes de défense antiaérienne Patriot et lance-roquettes HIMARS, ainsi que des missiles Stinger, des munitions d'artillerie, des véhicules blindés et d'autres équipements provenant des stocks américains, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Elle doit servir à "renforcer les courageuses forces ukrainiennes sur le champ de bataille" et les "aider à reprendre des territoires" occupés par les forces russes, assure le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, dans un communiqué séparé, en dénonçant par ailleurs les frappes russes visant le port stratégique d'Odessa. Après son retrait mi-juillet d'un accord sur l'exportation de céréales ukrainiennes, la Russie a commencé à pilonner les zones portuaires dans la région d'Odessa.

Cette annonce d'une nouvelle tranche d'aide intervient en pleine contre-offensive de l'armée ukrainienne, qui tente de repousser les forces russes dans l'est et le sud du pays.

Depuis le début de la guerre en février 2022, les Etats-Unis, qui ont pris la tête d'une coalition internationale en soutien à l'Ukraine, ont consacré plus de 43 milliards de dollars en aide militaire à Kiev.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info