EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Kiev continue d'infliger de "lourdes pertes" à la Russie, selon l'Otan

Publié le 27 novembre 2023 à 6h41, mis à jour le 27 novembre 2023 à 22h52

Source : TF1 Info

Après des combats "les plus intenses" depuis le début de la guerre, l'Ukraine inflige de "lourdes pertes" à la Russie, a déclaré ce lundi le secrétaire général de l'Otan.
Deux millions de personnes sont par ailleurs sans électricité côté russe, mais aussi en Ukraine occupée, dans un contexte de "méga-tempête", selon le ministère russe de l'Énergie.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

NOUVEAU DRONE UKRAINIEN

L'Ukraine a conçu un nouveau drone planeur, capable de voler loin derrière les lignes ennemies. Baptisé "Backfire", il aurait une technologie capable de résister au brouillage russe. Une innovation importante pour Kiev, à l'heure où les drones dominent la guerre.

CENTRALE DE ZAPORIJIA : EMMANUEL MACRON A REÇU LE PATRON DE L'AIEA

Le président de la République Emmanuel Macron a reçu ce lundi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, à l'Élysée. Le chef de l'État lui "a réitéré son soutien à l'action de l'AIEA en Ukraine", indique la présidence dans un communiqué. "Il a rappelé le principe de la souveraineté ukrainienne sur la centrale nucléaire de Zaporijia et souligné l'importance de la présence de l'AIEA pour la sûreté et la sécurité nucléaires. Il a réitéré le soutien de la France pour que les experts de l'Agence puissent accéder à la centrale, en toute sécurité et sans obstacle."

UN RUSSE DE 18 ANS AU TRIBUNAL POUR SES CRITIQUES SUR L'OFFENSIVE

Le procès d'un étudiant de 18 ans, le plus jeune Russe jugé pour avoir diffusé de "fausses informations" sur l'armée russe, a débuté ce lundi à Odintsovo, dans la banlieue ouest de Moscou. Maxime Lypkan, qui risque jusqu'à 10 ans de prison, avait été arrêté en février dernier, peu après avoir fêté ses 18 ans, tandis qu'il prévoyait d'organiser une action de protestation contre l'offensive russe en Ukraine.


L'audience s'est déroulée à huis clos et sans la présence de l'accusé qui a été placé vendredi dans un hôpital psychiatrique à Tchekhov, près de la capitale russe, à la demande du tribunal.

LA FRONTIÈRE FINLANDE-RUSSIE BIENTÔT COMPLÈTEMENT FERMÉE ?

La Finlande, qui a rejoint l'Otan à la suite de l'invasion de l'Ukraine, est prête à fermer son dernier poste frontalier avec la Russie si Moscou continue de lui envoyer des migrants sans papiers, a indiqué ce lundi son Premier ministre, Petteri Orpo.


"Nous avons fermé tous nos points de passage à la frontière est, sauf un, et nous sommes prêts à fermer le dernier si nécessaire", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "La Finlande protège les frontières extérieures de l'Union européenne et de l'Otan. Nous ne laisserons pas ce phénomène se poursuivre."

LE CHEF DE LA DIPLOMATIE AMÉRICAINE ARRIVE EN EUROPE

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a décollé ce lundi pour l'Europe, où il devrait évoquer le soutien de son pays à l'Ukraine, et pourrait croiser son homologue russe, Sergueï Lavrov. Le secrétaire d'État américain est attendu dans un premier temps à Bruxelles pour la réunion des chefs de diplomatie des États membres de l'Otan. Il doit ensuite se rendre mercredi à une réunion en Macédoine du Nord de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), selon James O'Brien, principal diplomate américain pour l'Europe.

DOCUMENT LCI

Alors que les forces russes pilonnent Avdiivka depuis plusieurs jours, notre équipe a pu rencontrer ceux qui fuient les combats. "Nous avons tout perdu", ont raconté à LCI des habitants obligés de prendre un train direction l'ouest de l'Ukraine.

META

Un tribunal russe a inculpé par contumace lundi Andy Stone, le porte-parole du géant américain des réseaux sociaux Meta, et ordonné son placement en détention en l'accusant de "promouvoir des activités terroristes", alors que la société est classée "extrémiste" en Russie.


"Le tribunal a accédé à la requête de l'enquêteur, choisissant une mesure de contrainte sous la forme d'une détention provisoire à l'égard d'Andy Mark Stone", qui ne se trouve pas en Russie, a indiqué une porte-parole de la cour, Olga Nazarova, citée par l'agence de presse russe Interfax. Il est accusé d'avoir "encouragé des activités terroristes en utilisant sa position officielle", un crime passible de 20 ans d'emprisonnement, a précisé le tribunal.


La Russie avait désigné officiellement en octobre 2022 le groupe américain, maison-mère de Facebook, Whatsapp et Instagram, comme organisation "terroriste et extrémiste", ouvrant la possibilité de poursuites judiciaires lourdes contre ses utilisateurs dans le pays.

UN TRÉSOR DE CRIMÉE DE RETOUR EN UKRAINE

L'Ukraine a annoncé lundi avoir récupéré une précieuse collection de trésors archéologiques prêtés par la Crimée à un musée d'Amsterdam peu avant l'annexion par la Russie de cette péninsule en 2014.

"Après près de dix ans de procédures judiciaires, des objets provenant de quatre musées de Crimée et présentés lors de l'exposition 'Crimée : or et secrets de la mer Noire' à Amsterdam ont été restitués à l'Ukraine", a déclaré lundi le musée national de l'histoire de l'Ukraine dans un communiqué. 

"Le camion transportant 2694 kilogrammes d'objets de valeur culturelle connus sous le nom de 'or de Scythes' est arrivé" au musée de trésors historiques à Kiev, a de son côté indiqué le service de douanes sur Telegram, se félicitant d'un "évènement historique". 

DE "LOURDES PERTES" RUSSES

L'Ukraine continue à infliger de "lourdes pertes" à la Russie après des combats parmi "les plus intenses" depuis le début de la guerre, débutée en février 2022, affirme Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN. 

"Les Ukrainiens ont été en mesure d'infliger de lourdes pertes aux envahisseurs russes, tant en termes de soldats que de capacités de combat", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. Des pertes militaires qui auraient eu lieu au cours des dernières semaines. 

2 MILLIONS DE PERSONNES SANS ÉLECTRICITÉ

Près de deux millions de personnes sont privées d'électricité en Russie et dans des régions occupées d'Ukraine après de violentes intempéries, notamment de la neige en quantité, a déclaré le ministère russe de l'Énergie.

Cette "méga-tempête" a frappé la Crimée, péninsule annexée en 2014, mais aussi le sud de la Russie. Les régions partiellement occupées de Donetsk, Lougansk, Zaporijia et Kherson sont aussi particulièrement touchées.

TEMPETE

La neige perturbe les transports en Ukraine, comme le montre ces images tournées vers Odessa.

TEMPETE

Plus de 2000 localités ont été plongées dans le noir par une violente tempête de neige qui a balayé l'Ukraine, ont indiqué lundi les autorités du pays, dont le système électrique subit déjà la pression des bombardements russes.


L'Ukraine redoute une nouvelle campagne de frappes russes massives visant ses infrastructures essentielles cet hiver, comme en 2022 lorsque ces attaques avaient plongé des millions de personnes dans le froid et l'obscurité. "Au total, 2019 localités dans 16 régions sont privées d'électricité", a déclaré le ministère ukrainien de l'Intérieur.


La tempête a créé la pagaille sur les routes, 1370 camions ont été contraints de "s'arrêter temporairement" et 840 véhicules ont dû être remorqués, a-t-il ajouté.

ZAPORIJIA

La centrale nucléaire de Zaporijia était dimanche "au bord d’une nouvelle panne" d’alimentation électrique, a déclaré la compagnie d’Etat ukrainienne Energoatom, lundi matin. 


Dimanche à 10h30, "la dernière ligne de connexion au réseau électrique ukrainien a été déconnectée en raison d’un court-circuit à environ 100 kilomètres au nord de la centrale", a assuré le gestionnaire sur Telegram. Trois autres lignes avaient aussi été endommagées dans des bombardements.

L'UKRAINE ENTRE DANS SON SECOND HIVER DE GUERRE

Près de 400 localités sont sans électricité en Ukraine en raison de conditions météorologiques "extrêmement difficiles", a annoncé dimanche le président Volodymyr Zelensky, alors que le système électrique ukrainien est menacé par les bombardements russes.


L'Ukraine craint une nouvelle campagne de frappes russes massives visant ses infrastructures essentielles cet hiver, comme en 2022 lorsque ces attaques avaient plongé des millions de personnes dans le froid et l'obscurité.


"Une grande partie du territoire de notre pays connaît des conditions météorologiques extrêmement difficiles", a indiqué Volodymyr Zelensky dans son message quotidien.


Selon lui, environ 400 localités dans dix régions, notamment dans le Sud, sont privées de courant.

Froid en Ukraine : 400 localités privées de courantSource : TF1 Info

La Russie a affirmé, dimanche 26 novembre, avoir abattu des drones ukrainiens dans quatre de ses régions, notamment autour de la capitale Moscou, ainsi que deux missiles ukrainiens au-dessus de la mer d'Azov, au lendemain d'une vaste attaque de drones sur la ville de Kiev. Les attaques de drones ont ciblé des régions russes frontalières de l'Ukraine et autour de Moscou, ont affirmé les autorités russes. "La défense aérienne a détruit quatre drones ukrainiens au-dessus des régions de Briansk, Smolensk et Toula", a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Plus tôt dimanche, la Russie avait assuré que des drones ukrainiens avaient également été abattus au-dessus de la région de Moscou et a déclaré avoir abattu au-dessus de la mer d'Azov deux missiles ukrainiens se dirigeant vers son territoire. De son côté, l'Ukraine a affirmé avoir abattu huit des neuf drones lancés dimanche contre son territoire.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info