Lors d'un entretien téléphonique, Joe Biden a promis à Volodymyr Zelensky d'envoyer "rapidement de nouvelles aides militaires importantes".
Zelensky a remercié son homologue américain pour son "soutien indéfectible" à l'Ukraine.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

L’UKRAINE ET LES ÉTATS-UNIS "ONT COMMENCÉ À TRAVAILLER SUR UN ACCORD DE SÉCURITÉ"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé lundi, après un appel téléphonique avec son homologue américain Joe Biden, que leurs deux pays avaient "commencé à travailler sur un accord de sécurité" bilatéral.


"Nos équipes - l'Ukraine et les Etats-Unis - ont commencé à travailler sur un accord de sécurité bilatéral", a affirmé M. Zelensky dans son adresse quotidienne, assurant également que Kiev et Washington avaient avancé sur la question de la livraison de missiles longue-portée américains ATACMS.

BIDEN PROMET À ZELENSKY D’ENVOYER "RAPIDEMENT DE NOUVELLES AIDES MILITAIRES" À L'UKRAINE

Joe Biden a promis ce lundi, dans un coup de fil au président ukrainien Volodymyr Zelensky, de lui faire parvenir "rapidement" des aides militaires "importantes", une fois que le Congrès américain aura adopté définitivement une nouvelle enveloppe de 61 milliards de dollars pour Kiev.


Les Etats-Unis "fourniront rapidement de nouvelles aides militaires importantes pour répondre aux besoins urgents de l'Ukraine, sur le champ de bataille et en matière de défense aérienne", et cela dès que le Sénat américain aura adopté à son tour l'énorme plan d'aide validé samedi dernier par la Chambre des représentants, a précisé un communiqué de la Maison Blanche rendant compte de leur conversation téléphonique.

ZELENSKY REMERCIE BIDEN AU TÉLÉPHONE POUR SON "SOUTIEN INDÉFECTIBLE" À L’UKRAINE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié lundi au téléphone son homologue américain Joe Biden pour son "soutien indéfectible" à son pays, après le déblocage du nouveau plan d'aide américain par la Chambre des représentants.


"Je suis reconnaissant à Joe Biden pour son soutien indéfectible à l'Ukraine et pour son véritable leadership mondial", a indiqué M. Zelensky sur X, affirmant que son homologue américain lui avait assuré que le nouveau paquet d'aide sera "rapide et puissant et renforcera nos capacité de défense antiaérienne, de longue portée et d'artillerie".

IMAGES DE LA TOUR DE TÉLÉVISION DE KHARKIV DÉTRUITE PAR UNE FRAPPE

Une frappe a détruit la tour de télévision de Kharkiv, deuxième ville ukrainienne, ce lundi. Sur les images, l'on y voit la flèche de la tour tomber au sol. Les autorités locales ont indiqué que le signal a été interrompu.

Guerre en Ukraine : la tour de télévision de Kharkiv détruite après une frappeSource : TF1 Info

LA TOUR DE TÉLÉVISION DE KHARKIV DÉTRUITE APRÈS UNE FRAPPE

La tour de télévision de Kharkiv, la deuxième ville d'Ukraine, a été détruite après une frappe russe qui n'a pas fait de victimes, ont indiqué les autorités régionales, qui ont annoncé l'interruption du signal.


Cette structure haute de 240 mètres s'est effondrée à mi-hauteur, a constaté un journaliste de l'AFP à proximité. "Les occupants ont attaqué une infrastructure de télévision à Kharkiv", a précisé de son côté Oleg Synegoubov, le gouverneur régional.

LA POLOGNE PRÊTE À ACCUEILLIR DES ARMES NUCLÉAIRES

Le déploiement potentiel d'armes nucléaires en Pologne fait l'objet de discussions entre Varsovie et Washington. En juin 2023, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé le transfert en Biélorussie d'armes nucléaires.

LA RUSSIE REVENDIQUE UNE NOUVELLE CONQUÊTE

La Russie revendique la prise d'un village situé au sud-ouest de la ville de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, une nouvelle avancée de son armée face à des troupes ukrainiennes en difficulté. 


Le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué avoir "libéré" Novomykhaïlivka, à une trentaine de kilomètres de Donetsk et non loin de Vougledar, localité à la jonction des fronts Sud et Est que la Russie tente de conquérir depuis deux ans. Les forces russes revendiquent régulièrement la prise de villages, l'armée ukrainienne faisant quant à elle face à une pénurie de munitions et de nouvelles recrues. 

ARMES NUCLÉAIRES EN POLOGNE ? LA RUSSIE RÉPOND

Le Kremlin affirme que la Russie prendra des mesures pour "garantir" sa sécurité si la Pologne accueille des armes nucléaires sur son territoire, le président polonais ayant évoqué cette possibilité dans une interview. 


"Les militaires analyseront bien sûr la situation et, dans tous les cas, prendront toutes les mesures de rétorsion nécessaires pour garantir notre sécurité", a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

NE PAS SE REPOSER SUR LES ÉTATS-UNIS

Les Européens assurent qu'ils continueraient à aider l'Ukraine après l'octroi par les États-Unis d'une aide de près de 61 milliards de dollars à Kiev. "Nous devons aller de l'avant, c'est un moment crucial", a affirmé ce matin la cheffe de la diplomatie lettone, Baiba Braze, à son arrivée à Luxembourg pour une réunion des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l'Union européenne. 

LE RETOUR DE L'ÉCOLE DANS LE MÉTRO

DOCUMENT LCI -  À Kharkiv, les habitants vivent sous la menace constante des missiles et drones russes. Un contexte poussant la mairie à ouvrir des salles de classe dans cinq stations de métro de la ville lors de la rentrée de septembre.

LA SITUATION SUR LE FRONT VA EMPIRER

La situation sur le front ukrainien va empirer autour de la mi-mai et début juin, qui sera une "période difficile", prévient le chef du renseignement militaire ukrainien Kyrylo Boudanov, alors que les craintes d'une nouvelle offensive russe se renforcent. "Nous pensons qu'une situation plutôt difficile nous attend dans un futur proche. Mais il faut comprendre que ce ne sera pas catastrophique", a-t-il estimé dans une interview de la BBC. 


L'armée ukrainienne traverse déjà une période délicate, confrontée à une pénurie de nouvelles recrues et de munitions en raison de retards importants de livraisons d'aide occidentale, notamment américaine. En face, les troupes russes, bien plus nombreuses et mieux armées, ne cessent de pousser à l'Est et revendiquent régulièrement la prise de petits villages dans le Donbass. 

DES ARMES NUCLÉAIRES EN POLOGNE ?

La Pologne est prête à accueillir l'arme nucléaire sur son territoire si l'Otan, dont elle est membre, décidait de renforcer son flanc Est face au déploiement par la Russie de nouvelles armes à Kaliningrad et au Bélarus voisins, déclare le président polonais Andrzej Duda auprès du quotidien populaire Fakt. 


Selon lui, "la Russie militarise de plus en plus l'enclave de Kaliningrad. Elle est en train de transférer ses armes nucléaires au Bélarus", deux territoires voisins de la Pologne. En juin 2023, le président russe Vladimir Poutine avait quant à lui annoncé avoir transféré au Bélarus de premières armes nucléaires. 

FEU VERT DU CONGRÈS AMÉRICAIN

La Chambre américaine des représentants a voté samedi en faveur d'une nouvelle assistance militaire et économique pour l'Ukraine. Prochaine étape : le vote, attendu mardi, par le Sénat. 

LE POINT SUR LA SITUATION

  • La Russie a revendiqué dimanche la prise de Bogdanivka, entre Bakhmout et Tchassiv Iar, dans l'Est de l'Ukraine. "Les unités du groupe de troupes 'Sud' ont complètement libéré la localité de Bogdanovka (dénomination russe, NDLR) dans la République populaire de Donetsk", a assuré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. 


  • Volodymyr Zelensky a appellé le Sénat américain à valider l’aide de 61 milliards de dollars à l’Ukraine, lors d'une interview accordée dimanche à la chaîne américaine NBC News. "Nous aurons une chance de victoire si l’Ukraine reçoit le système d’armement dont elle a tant besoin, dont des milliers de soldats ont tant besoin", a affirmé le président ukrainien. 


  • L'Ukraine a affirmé dimanche avoir frappé le navire militaire russe Kommouna en Crimée annexée, plus tôt dans la matinée. "La nature des dommages est en cours de vérification", a précisé le ministère ukrainien de la Défense sur X. Lancé en 1915, le Kommouna est l'un des plus vieux navires militaires russes encore en fonction. Il est chargé de sauvetages en haute mer, de sous-marins coulés ou de cargaisons perdues. 

BIENVENUE

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue sur ce live pour suivre les dernières actualités autour de la guerre en Ukraine.

Les forces russes et ukrainiennes se sont livrées dimanche à des combats acharnés à proximité de la ville-clé de Tchassiv Iar (est), au lendemain de l'adoption par la Chambre américaine des représentants d'une nouvelle aide militaire à Kiev, qui a revendiqué de son côté avoir frappé un navire russe en Crimée.

Le ministère russe de la Défense a affirmé dimanche à la mi-journée que la localité de Bogdanivka (est) avait été "complètement libérée". Mais en fin de journée, les forces ukrainiennes ont déclaré y avoir "repoussé" l'armée russe qui "avec le soutien de l'aviation, a tenté d'améliorer sa situation tactique".  Petite localité de moins de 100 habitants avant la guerre, Bogdanivka se trouve à moins de 10 km de Tchassiv Iar, ville-cible de l'armée russe. Car Tchassiv Iar est elle-même à moins de 30 km au sud-est de Kramatorsk, principale ville encore sous contrôle ukrainien de la région de Donetsk et important nœud ferroviaire et logistique pour l'armée ukrainienne.

Ces combats interviennent au lendemain du vote à Washington de la Chambre des représentants en faveur d'une aide militaire et économique de près de 61 milliards de dollars à Kiev. Le projet de loi doit encore être adopté par le Sénat et approuvé par le président américain Joe Biden, et ce n’est qu’alors que le long transport de l'aide vers l'Ukraine pourra commencer.

Dans un contexte difficile, l'Ukraine a affirmé dimanche avoir attaqué un navire militaire russe en mer Noire, où ses forces ont eu jusqu'ici plus de succès. Le Kommouna, chargé de sauvetages en haute mer (de sous-marins coulés ou de cargaisons perdues) est l'un des plus vieux navires militaires russes, selon Kiev. Lancé en 1915 et ayant participé aux deux guerres mondiales, il s'agirait même du plus vieux navire militaire encore en service au monde, selon plusieurs sites militaires.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info