EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Washington a envoyé à Kiev des armes et munitions iraniennes saisies

Publié le 9 avril 2024 à 6h15, mis à jour le 9 avril 2024 à 22h09

L'armée américaine a annoncé mardi avoir transféré le 4 avril à l'Ukraine des armes et munitions de petit calibre initialement envoyées par l'Iran aux rebelles Houthis du Yémen mais saisies par Washington et ses alliés.
Suivez les dernières informations en direct.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

AIDE MASSIVE

Le chef de la diplomatie britannique a pressé à Washington les États-Unis de débloquer une aide militaire massive à l'Ukraine, au lendemain d'un rare entretien avec Donald Trump. Arrivé la veille aux États-Unis, David Cameron, ancien Premier ministre conservateur, s'est rendu directement auprès de l'ancien président américain en Floride, où il a dîné avec lui dans sa résidence de Mar-a-Lago. 


Le chef du Foreign Office s'est refusé à détailler leurs conversations, arguant d'un rendez-vous "privé", tout en disant avoir discuté avec Donald Trump d'"une série de sujets géopolitiques importants", y compris "l'avenir de l'Otan". 


Le magnat républicain, qui brigue un second mandat face au président démocrate Joe Biden en novembre prochain, avait semé la panique en Europe lorsqu'il a menacé en février de ne plus garantir la protection des pays de l'Otan face à la Russie si ceux-ci ne consacraient pas un budget suffisant à leur défense. Il a ensuite assuré que ces propos étaient une manière de "négocier" et de mettre la pression sur les Européens. Le camp républicain à la Chambre basse bloque depuis plusieurs mois l'enveloppe de plus de 50 milliards de dollars promise par Joe Biden à l'Ukraine.

SUR LE FRONT MÉRIDIONAL

Reportage : une équipe de LCI a pu visiter les vastes chantiers en cours pour renforcer les défenses ukrainiennes à Kherson. ⬇️

INQUIÉTUDE SUR ZAPORIJIA

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé une réunion dans deux jours du Conseil des gouverneurs, à la demande de Moscou et de Kiev, qui s'accusent d'attaques de drones sur la centrale nucléaire de Zaporijjia. 


La rencontre, prévue ce jeudi après-midi au siège de Vienne, intervient "après la réception de deux lettres distinctes, de la Russie puis de l'Ukraine", a précisé l'instance onusienne dans un communiqué. L'actuel président du Conseil, l'ambassadeur argentin Holger Martinsen, explique avoir pris cette décision "au vu de la nature urgente des requêtes", selon une note confidentielle consultée par l'AFP.

MACRON À BERGERAC

Emmanuel Macron va poser ce jeudi la première pierre d'une usine de production de poudre propulsive pour les obus à Bergerac (Dordogne), symbole de "l'économie de guerre" qu'il appelle de ses vœux pour répondre plus vite aux besoins de l'Ukraine. 


Le chef de l'État, accompagné des ministres de l'Économie Bruno Le Maire et des Armées Sébastien Lecornu, rencontrera également les dirigeants de l'industrie française de l'armement. Emmanuel Macron exhorte les industriels de défense français à accélérer le passage au "mode économie de guerre" et son corollaire, le réarmement. 


L'économie de guerre, c'est produire plus et plus rapidement", martèle un conseiller présidentiel. Lors de ses vœux aux Armées en janvier à Cherbourg (Manche), le président de la République avait fustigé la "forme d'engourdissement satisfait" qui avait gagné le secteur avant l'invasion de l'Ukraine et réclamé des délais de production plus resserrés.

OPPOSANTE

Une alliée d'Alexeï Navalny a vu sa peine de prison alourdie, passant de 7 à 9 ans et demi. Lilia Tchanycheva avait été arrêtée dès 2021, avant l'offensive en Ukraine, et jugée en première instance en juin 2023.

COMMANDOS UKRAINIENS

Des commandos ukrainiens sont-ils parvenus à détruire un navire de guerre russe sur une base de la Baltique, très éloignée de l'Ukraine ? Les explications de Benjamin Cruard : ⬇️.

Un commando ukrainien a-t-il réussi une action sur une base russe sur la Baltique ?Source : TF1 Info

ENTRAINEMENT RUSSE EN SIBÉRIE

Six divisions de l'armée russe, soit 120.000 hommes, seraient en cours de formation dans une base en Sibérie orientale. Cet énorme contingent pourrait être déployé en vue d'un assaut de la ville ukrainienne de Kharkiv. Les experts réunis autour de Bénédicte le Châtelier en débattent sur LCI. ⬇️

Russie : 120.000 recrues formées en Sibérie ?Source : TF1 Info

TROUPES FRANÇAISES

Le député LFI Antoine Léaument affirme avoir voté contre l'envoi de troupes françaises en Ukraine... ce qui laisse entendre qu'un tel vote a eu lieu. Les éclaircissements de TF1info ⬇️.

ZELENSKY SUR LE TERRAIN

Deux jours après avoir lancé une alerte dramatique sur le risque de perdre la guerre, Volodymyr Zelensky s'est rendu à Kharkiv, pour superviser la construction d'une nouvelle ligne de défense, selon ce cliché transmis par la présidence ukrainienne à l'AFP, qui ne précise pas quand sa visite a eu lieu.


Le président ukrainien a souligné que la zone était "très importante". "Nous devons être préparés", a-t-il déclaré sur son compte Telegram, "et les Russes doivent voir qu'on est prêt à se défendre. Je veux que notre peuple sache que l'Ukraine est préparée si l'ennemi attaque".

undefinedundefinedUKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SERVICE / AFP

HUNTER BIDEN : UNE ENQUÊTE RUSSE

La Russie ouvre une enquête pour "financement du terrorisme" pour le compte de l'Ukraine impliquant les États-Unis et leurs alliés, citant notamment le nom d'une société ukrainienne ayant employé le fils du président américain Joe Biden. 


"L'enquête (...) examine les sources et les mouvements de fonds s'élevant à plusieurs millions de dollars américains et l'implication de collaborateurs des autorités et d'organisations publiques et commerciales de pays occidentaux", a détaillé le comité d'enquête russe dans un communiqué, citant le nom de la compagnie gazière Burisma, qui avait vu Hunter Biden siéger à son conseil d’administration. 

ENVOI D'ARMES ET MUNITIONS A L'UKRAINE

L'armée américaine a annoncé mardi avoir transféré le 4 avril à l'Ukraine des armes et munitions de petit calibre initialement envoyées par l'Iran aux rebelles Houthis du Yémen mais saisies par Washington et ses alliés.


Cet envoi à Kiev, qui manque de munitions dans sa guerre face à la Russie, inclut plus de 5.000 fusils d'assaut AK-47, des mitraillettes, des fusils de précisions, des lance-grenades et plus de 500.000 cartouches de fusil, a précisé le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom), dans un communiqué sur X (ex-Twitter).

"SITUATION EXTREMEMENT DIFFICILE" EN UKRAINE SELON BORRELL

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a déploré mardi que les alliés occidentaux de l'Ukraine soient incapables de lui fournir les systèmes de défense antiaérienne dont elle a pourtant un besoin urgent. Kiev a récemment réclamé auprès de ses alliés l'envoi de sept systèmes de défense antiaérienne Patriot, pour l'aider à contrer les bombardements russes contre ses villes et infrastructures, a-t-il souligné.


"Ce serait inconcevable que nous ne soyons pas capables de leur fournir, sachant que les armées occidentales ont environ 100 batteries de missiles Patriot, et pourtant, nous sommes incapables de leur fournir les sept qu'ils demandent désespérément", a-t-il déclaré dans un discours devant le Forum Nueva Economia. "La situation en Ukraine est extrêmement difficile, la machine militaire russe tourne à plein régime", a-t-il ajouté.

WANG YI DIT AVOIR DISCUTE DE L'UKRAINE AVEC LAVROV

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a indiqué mardi avoir discuté de la situation dans la bande de Gaza et en Ukraine avec son homologue russe Sergueï Lavrov, actuellement en visite à Pékin.


"Le ministre des Affaires étrangères M. Lavrov et moi-même avons eu un échange approfondi sur plusieurs dossiers importants internationaux et régionaux, notamment sur l'Ukraine et le conflit israélo-palestinien", a déclaré M. Wang lors d'une conférence de presse.

"LES DEGATS SONT REELS" A ZAPORIJIA SELON LE DIRECTEUR DE L'AIEA

"Il s'agit de notre point de vue d'une action coordonnée et planifiée", a estimé ce mardi sur LCI le Directeur général de l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, au sujet de la récente attaque de drones contre la centrale nucléaire occupée de Zaporijia, la plus grosse d'Europe. "Ce qu'on a pu constater c'est que les dégâts sont réels et les attaques sont réelles", a-t-il ajouté, précisant qu'"il y a eu même des victimes" car "des traces de sang au sol" ont été observées.

Zaporijia : "Les dégâts sont réels", assure le directeur de l'AIEA sur LCISource : TF1 Info

IMPORTATIONS AGRICOLES D'UKRAINE

Les Etats de l'UE et les eurodéputés se sont accordés lundi pour reconduire l'exemption de droits de douane sur les importations agricoles venant d'Ukraine, en l'assortissant de restrictions renforcées mais sans plafonner le blé.  L'accord, qui a été approuvé formellement dans la soirée par les ambassadeurs des Vingt-Sept, reconduit à partir du 6 juin, pour un an, cette exemption tarifaire accordée au pays en guerre. 


Adoptée en 2022 pour soutenir Kiev face à l'invasion russe, elle alimente la colère des agriculteurs de l'UE, qui accusent l'afflux de produits ukrainiens de plomber les prix locaux et de relever d'une concurrence "déloyale" faute de respecter les mêmes normes.

L'AUTRICHE CONVOQUE UN CONSEIL NATIONAL DE SECURITE

L'Autriche, de nouveau accusée d'être un nid d'espions russes, promet de légiférer afin de limiter les activités de Moscou sur son territoire au cœur de l'Europe et convoque mardi un Conseil national de Sécurité.


L'arrestation fin mars d'un ancien agent secret a mis le feu aux poudres après plusieurs affaires embarrassantes pour le pays alpin depuis 2018.

"COOPERATION STRATEGIQUE" DE LA CHINE AVEC LA RUSSIE

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré mardi que Pékin veut "renforcer la coopération stratégique" avec Moscou, a rapporté un média russe d'Etat, lors d'une rencontre avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. "La Chine soutiendra le développement stable de la Russie sous la direction de Poutine", a déclaré Wang Yi, selon l'agence de presse russe RIA Novosti.


"Pékin et Moscou continueront à renforcer la coopération stratégique sur la scène mondiale et à s'apporter mutuellement un soutien de poids", a ajouté le ministre chinois, d'après la même source.

LE POINT SUR LA SITUATION

Voici les informations relatives au conflit les plus marquantes des dernières 24h :


- Au moins six personnes ont été tuées à la suite de bombardements russes dans plusieurs régions ukrainiennes, y compris celle de Zaporijia déjà victime de frappes meurtrières la veille, ont annoncé les autorités locales. Selon Ivan Fedorov, le gouverneur de la région de Zaporijia, trois personnes ont été tuées et huit blessées lors d'une frappe de missile russe ayant visé "une installation industrielle".


- L'Ukraine a rejeté lundi les accusations russes sur une attaque de drones contre la centrale nucléaire occupée de Zaporijia, la plus grosse d'Europe, affirmant que le site avait été touché par un appareil russe. Cette centrale a annoncé plus tard dans la journée qu'un autre drone avait été abattu au-dessus du toit du réacteur numéro 6. 


- Il n'est plus dans l'intérêt de la France de "discuter avec les responsables russes", a déclaré Stéphane Séjourné après un rare entretien téléphonique entre les ministres des armées russe et français en matière de contre-terrorisme, qui s'est soldé par des comptes-rendus divergents. "Les comptes-rendus qui en sont faits sont mensongers", a déclaré le ministre des Affaires étrangères à France24 et RFI depuis Abidjan, en Côte d'Ivoire.


- Le Tadjikistan a officiellement démenti l'existence d'une filière de recrutement de terroristes par Kiev sur son territoire, lundi.

BIENVENUE

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur TF1info pour suivre les dernières actualités autour de la guerre en Ukraine, débutée le 24 février 2022 après l'invasion russe ordonnée par Vladimir Poutine.

Au moins six personnes ont été tuées ce lundi à la suite de bombardements russes dans plusieurs régions ukrainiennes y compris celle de Zaporijia (sud), déjà victime de frappes meurtrières la veille, ont annoncé les autorités locales. Selon Ivan Fedorov, le gouverneur de la région de Zaporijia, trois personnes ont été tuées et huit blessées lors d'une frappe de missile russe ayant visé "une installation industrielle". "Selon les données préliminaires, 14 bâtiments ont été endommagés dont 7 immeubles, un établissement de santé et une institution culturelle", a-t-il précisé sur Telegram. 

Dans la région de Soumy (nord), une personne a été tuée et cinq blessées dans des bombardements russes sur le chef-lieu éponyme et sur la ville de Bilopillia, qui ont endommagé des bâtiments administratifs et résidentiels, a indiqué la police. 

À Tchassiv Iar, ville de l'est du pays sous la menace d'une offensive de l'armée russe, une femme de 77 ans a été tuée et trois personnes blessées dans des tirs d'artillerie, selon Vadym Filachkine, à la tête de la région de Donetsk où la cité se trouve. 

Une personne a également été tuée dans la région de Poltava, dans le centre de l'Ukraine, et cinq blessées, dont trois enfants, après des tirs qui ont provoqué un incendie et l'effondrement du toit d'un bâtiment, a annoncé le gouverneur Filip Pronin. 

Dimanche, trois personnes avaient déjà été tuées dans des frappes russes dans la région de Zaporijia, selon les autorités ukrainiennes. La Russie a multiplié récemment les frappes massives en Ukraine, en visant notamment le réseau électrique en réponse aux attaques ukrainiennes menées contre des raffineries sur le sol russe, elles-même organisées en représailles 

aux bombardements russes des villes ukrainiennes. 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info