Depuis Bruxelles où se tient un Conseil européen, Emmanuel Macron a appelé à "faire mieux avec nos capacités pour que nous soyons collectivement efficaces en soutien de l’Ukraine".
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

SOUPÇONNÉ D'AIDER À PRÉPARER UN ATTENTAT CONTRE ZELENSKY

Un homme soupçonné d’aider les services d’espionnage russes à préparer un attentat contre Volodymyr Zelensky a été arrêté en Pologne, jeudi 18 avril. Sa mission ? Recueillir et transmettre à la Russie "des informations sur la sécurité de l’aéroport de Rzeszów-Jasionka", point de passage régulier du président ukrainien. 

TRUMP APPELLE L'EUROPE À SE "BOUGER"

Sur son réseau Truth Social, Donald Trump a appelé l’Europe à prendre sa part dans le soutien à l’Ukraine. "Comment se fait-il que les États-Unis aient engagé plus de 100 milliards de dollars dans la guerre en Ukraine, plus que l’Europe, alors qu’un océan nous sépare !", a-t-il écrit, avant d'ajouter : "Bougez-vous l’Europe !". 


L’ancien président a estimé ces derniers jours que les États-Unis devaient "arrêter de donner de l’argent sans espérer être remboursés". 

L'ORDRE DU MÉRITE À ALAIN DELON

L'ambassadeur ukrainien en France a annoncé que son pays allait remettre l'ordre du mérite à Alain Delon pour son soutien au pays attaqué par la Russie. "Vous avez beaucoup d'admirateurs et de gens qui vous aiment. Moi et mon peuple, on est toujours à votre côté", a-t-il dit.

DES ESPIONS RUSSES PRÉSUMÉS EN ALLEMAGNE

Deux hommes, suspectés d’être des espions russes, ont été arrêtés en Allemagne. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu commettre au profit de la Russie des actes de sabotage contre l'aide à l'Ukraine. Des allégations "absurdes et ridicules", se défend la Russie.

SOUPÇONNÉ D'AIDER À LA PRÉPARATION D'UN ATTENTAT CONTRE ZELENSKY

Un homme soupçonné d'aider le renseignement russe à préparer un éventuel attentat contre le président ukrainien Volodymyr Zelensky a été interpellé en Pologne, annoncent les parquets polonais et ukrainien. 


L'homme soupçonné, Pawel K., s'est dit "prêt à agir pour le compte des services de renseignement militaire de la Fédération de Russie et a établi des contacts avec des citoyens de la Fédération de Russie directement impliqués dans la guerre en Ukraine", précise un communiqué du parquet polonais. 

"SE DOTER DE MOYENS EUROPÉENS PÉRENNES"

"La priorité est très clairement celle du soutien à l’Ukraine", affirme Emmanuel Macron à l’issue d’un rassemblement du Conseil européen à Bruxelles. "Nous avons chacun une responsabilité de faire mieux avec nos capacités pour que nous soyons collectivement efficaces en soutien de l’Ukraine. (...) Nous devons sans attendre nous doter de moyens européens pérennes pour renforcer nos capacités de défense, y compris en recourant à des voies de financement innovantes", a-t-il rapporté. 


"Nous sommes par ailleurs unanimes pour intensifier nos sanctions à l’égard de la Russie et continuer d’entraver la machine de guerre russe", a-t-il poursuivi. Le président français a par ailleurs confirmé qu’il se rendrait en Ukraine. 

UN USAGE "CRÉATIF" DES AVOIRS RUSSES GELÉS

Le chef de la diplomatie britannique David Cameron appelle à rechercher des manières "créatives" d'utiliser les avoirs russes gelés à l'étranger pour financer la défense de l'Ukraine, en marge de la réunion du G7 sur l'île italienne de Capri. 


"Il y a des avoirs russes gelés au Royaume-Uni, en Europe et ailleurs, et nous devrions trouver des manières d'utiliser ces avoirs pour aider l'Ukraine à se défendre", a-t-il déclaré. Il est "important d'essayer de se mettre d'accord" sur comment faire, a-t-il affirmé. "Je n'ai aucun doute que nous trouverons un moyen, mais nous allons devoir être créatifs, nous devrons être flexibles", a-t-il poursuivi. 


Des déclarations intervenant après plusieurs appels aux États-Unis et en Europe pour mettre en place un fonds pour l'Ukraine utilisant des milliards de dollars d'avoirs russes gelés en Occident après l'invasion russe en Ukraine en 2022. 

PLUS DE "DÉFENSES ANTIAÉRIENNES"

L'Ukraine a un "besoin urgent et important de défenses antiaériennes supplémentaires", souligne le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, en marge d'une réunion des chefs de la diplomatie du G7 sur la petite italienne de Capri.


Il a récemment noté des signes "encourageants" sur des annonces d'aide militaire de la part de membres de l'Otan. Mais "nous aurions dû leur en donner davantage plus tôt", a-t-il ajouté.

TIZIANA FABI / AFP

PERQUISITION

Le Kremlin a dénoncé jeudi la saisie de la villa d'un homme d'affaires russe dans le sud-ouest de la France, estimant que cette décision menace les "fondements" du système juridique français.


"Toute atteinte à la propriété privée est a priori illégale", a affirmé à la presse Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin. "De cette manière, les autorités françaises sapent les fondements de leur système juridique", a-t-il ajouté.


Une villa appartenant à un homme d'affaires russe à Anglet, dans le sud-ouest de la France, a été saisie en décembre 2023 dans le cadre d'une enquête portant sur des soupçons de blanchiment aggravé, a indiqué mercredi le parquet de Paris. La villa baptisée "Souzanna" avait été achetée 5,4 millions d'euros en décembre 2013, a précisé le parquet.

AMBASSADEUR CONVOQUÉ

Le ministère allemand des Affaires étrangères a convoqué jeudi l'ambassadeur russe à Berlin après l'annonce de l'arrestation de deux espions russes présumés, a annoncé un de ses porte-parole à l'AFP.


Les deux hommes arrêtés, qui ont aussi la nationalité allemande, sont soupçonnés par le parquet anti-terroriste d'avoir planifié des actes de sabotage dans le pays, y compris contre des installations militaires américaines, afin de saper le soutien militaire à l'Ukraine.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE

Le ministère ukrainien de l'Énergie a appelé jeudi la population et les entreprises à limiter la consommation de l'électricité après les récentes attaques russes contre le système énergétique du pays, relayant la demande de l'opérateur privé d'électricité DTEK.


"Nous demandons aux consommateurs, tant domestiques qu'industriels, de réduire l'utilisation d'appareils énergivores pendant les heures de pointe (de 19h00 à 22h00)", a déclaré le ministère, évoquant "des dommages importants causés au réseau électrique" à la suite de frappes russes, une "forte baisse des températures" et "l'augmentation de la charge sur le réseau électrique qui en découle".

FRAPPE UKRAINIENNE EN CRIMÉE

L'Ukraine a affirmé jeudi avoir frappé la veille un aérodrome militaire russe à Djankoï, en Crimée, péninsule ukrainienne annexée par Moscou en 2014. "Une opération réussie des forces armées ukrainiennes sur l'aérodrome militaire de Djankoï" a permis de "détruire ou gravement endommager" des lanceurs de systèmes S-400, des équipements radar et un centre de contrôle de défense antiaérienne, a affirmé le renseignement militaire ukrainien (GUR). 

AIDE AMÉRICAINE BLOQUÉE

L'aide militaire à l'Ukraine, bloquée au Congrès américain depuis plusieurs mois et sur laquelle les élus doivent voter samedi, "ne pourra rien changer" à la situation sur le front, a assuré jeudi le Kremlin.


"Cela ne peut en aucun cas influencer l'évolution de la situation sur les fronts. (...) Cela ne pourra rien changer", a assuré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov. Kiev juge de son côté "critique" cette aide pour repousser l'armée russe.

AIDE AMÉRICAINE

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a insisté jeudi sur l'"urgence" pour la Chambre des représentants, dominée par l'opposition républicaine, d'approuver une enveloppe budgétaire pour l'Ukraine, alors qu'une nouvelle frappe la veille a fait des dizaines de morts. "En ce moment, il est urgent que tous les amis et partisans de l'Ukraine fassent le maximum d'efforts pour continuer à fournir à l'Ukraine ce dont elle a besoin pour se défendre face à l'agression russe", a-t-il affirmé, peu avant un entretien avec son homologue ukraine Dmytro Kuleba. 


Le ministre ukrainien a de son côté supplié les Etats-Unis d'approuver ce budget, soulignant qu'il était crucial pour aider l'Ukraine "à faire face au massacre provoqué par les missiles russes". "Il s'agit de vie et de mort", a-t-il martelé, en affirmant par ailleurs que "l'unique et seule question sur mon programme ici à la ministérielle du G7 est la défense aérienne".


Les deux dirigeants participent jeudi à une réunion des chefs de la diplomatie du G7 (Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Royaume-Uni, Japon, Italie) sur l'île de Capri, en Italie.

BOMBARDEMENT RUSSE

Au moins une personne a été tuée jeudi dans des bombardements russes à Selydové, dans la région de Donetsk, a annoncé le gouverneur Vadym Filachkine. Deux personnes ont aussi été blessées à Krasnogorivka et plusieurs autres localités ont subi des frappes, a-t-il ajouté.

ESPIONS RUSSES

Deux espions russes présumés, soupçonnés de planifier des actes de sabotage afin de saper le soutien militaire à l'Ukraine, ont été arrêtés en Allemagne, ont annoncé jeudi des procureurs fédéraux. Les deux hommes, qui possèdent également la nationalité allemande, ont été interpellés à Bayreuth, ville de la région de Bavière, dans le sud-est du pays. lls sont soupçonnés d'avoir effectué plusieurs repérages, notamment sur des "installations des forces armées américaines".

SOUS-MARIN KRONOS

Des ingénieurs ukrainiens travaillent depuis les Émirats arabes unis au développement d'un sous-marin furtif appelé Kronos. Le constructeur a annoncé que le navire a passé les premiers tests pour une utilisation militaire. Rien n'a néanmoins été précisé concernant un éventuel déploiement en mer Noire.

DRONES

La Russie a affirmé jeudi avoir neutralisé 20 drones ukrainiens dans plusieurs régions, notamment celles frontalières de l'Ukraine.


"Durant la nuit, plusieurs tentatives du régime de Kiev de commettre des attaques terroristes contre des sites situés sur le territoire russe ont été empêchées", a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.


Dans le détail, l'armée russe a neutralisé 20 drones, deux missiles balistiques Totchka-U, ainsi que cinq ballons qui servent généralement à détourner l'attention des systèmes de défense aérienne. 

KHARKIV SOUS LES BOMBES

Le maire de Kharkiv, Ihor Terekhov, a fait part de sa préoccupation quant à l'état de sa ville, quotidiennement bombardée par la Russie. Selon lui, elle pourrait devenir une "seconde Alep". Cette ville du nord de la Syrie avait été dévastée durant des combats qui ont fait rage il y a près de dix ans, lors de la guerre civile

ATTAQUE SUR TCHERNIGUIV

Dix-huit personnes ont été tuées dans une triple frappe russe mercredi à Tcherniguiv, selon le dernier bilan des autorités. Les services d'urgence font, en outre, état de 77 blessés, dont quatre enfants. 


Des infrastructures sociales, une institution d'éducation, un hôpital et vingt immeubles d'habitation ont été endommagés.

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue sur ce live pour suivre l'actualité autour de la guerre en Ukraine. 

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé mercredi les Européens à suivre l'exemple de l'Allemagne, qui a annoncé l'envoi d'un système Patriot supplémentaire de défense antiaérienne à l'Ukraine. "C'est utile tout de suite et nous voulons encourager les autres à le faire", a-t-il déclaré à son arrivée à Bruxelles pour un sommet des 27.

Berlin a annoncé samedi l'envoi de ce système Patriot pour aider l'Ukraine à contrer les attaques russes visant ses villes et infrastructures énergétiques, qui se sont multipliées ces dernières semaines. Il s'agit du troisième système Patriot que Berlin fournit à Kiev.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié l'Allemagne et exhorté les autres pays occidentaux à "suivre cet exemple", un appel qu'il a réitéré mercredi devant les 27 en visioconférence. "Merci Olaf, pour votre efficacité. Cependant, nous avons besoin de plus", a-t-il déclaré, soulignant que l'attaque contre la ville ukrainienne de Tcherniguiv, qui a fait 17 morts, démontrait l'urgence de la situation.

"Les systèmes (de défense antiaérienne) que vous avez, on en a besoin aussi en Ukraine, besoin pour empêcher (le président russe Vladimir) Poutine de s'appuyer sur ses méthodes terroristes", a-t-il ajouté.

L'Ukraine réclame avec insistance auprès de ses alliés occidentaux l'envoi de systèmes de défense antiaérienne, et notamment des Patriot, particulièrement efficaces dans l'interception de missiles balistiques. Selon le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, Kiev a récemment demandé à ses alliés l'envoi de sept batteries de Patriot, sur la centaine dont ils disposent au total. Plusieurs pays européens, dont les Pays-Bas, en sont dotés.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a encouragé de son côté mercredi les pays de l'Alliance atlantique à puiser dans leurs stocks en faveur de l'Ukraine, même si cela doit temporairement les mettre sous la barre recommandée par l'Otan.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info