L'armée russe a revendiqué la prise d'un village près d'Avdiïvka, dans l'est de l'Ukraine, une nouvelle avancée dans le cadre de la poussée qu'elle opère dans la région.
La situation sur le front Est s'est "considérablement détériorée au cours des derniers jours", a reconnu ce samedi le commandant en chef ukrainien, Oleksandre Syrsky.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

ZELENSKY "RECONNAISSANT" APRÈS L'AIDE ALLEMANDE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié l'Allemagne, qui va prochainement envoyer un système de défense antiaérienne Patriot supplémentaire. "Je suis reconnaissant envers le chancelier (allemand Olaf Scholz) pour la décision de fournir un système additionnel de défense antiaérienne Patriot à l'Ukraine et des missiles" pour les systèmes existants, a-t-il écrit sur Telegram Volodymyr Zelensky. "C'est une vraie manifestation de soutien envers l'Ukraine à un moment critique pour nous", a-t-il dit, exhortant les pays alliés à "suivre cet exemple".

BERLIN RENFORCE SON AIDE

L'Allemagne enverra très prochainement un système de défense antiaérienne Patriot "supplémentaire" à Kiev. "En raison de l'augmentation des frappes aériennes russes contre l'Ukraine, le gouvernement allemand a décidé de renforcer davantage la défense aérienne ukrainienne", annonce le ministre allemand de la Défense. 

UNE POUSSÉE RUSSE

L'armée russe a revendiqué la prise d'un village près d'Avdiïvka, dans l'est de l'Ukraine, une nouvelle avancée dans le cadre de la poussée qu'elle opère dans la région. Le ministère russe de la Défense a affirmé dans un communiqué que ses soldats avaient "libéré" Pervomaïské, au sud-ouest d'Avdiïvka conquise en février. La Russie revendique régulièrement des avancées dans la zone face à une armée ukrainienne en manque de munitions et qui peine à recruter.

MAUVAISE PASSE

La situation sur le front Est s'est "considérablement détériorée au cours des derniers jours", a affirmé samedi le commandant en chef ukrainien, Oleksandre Syrsky, constatant une "intensification" de l'offensive de l'armée russe, qui pousse notamment en direction de Tchassiv Iar. 

"La situation sur le front Est s'est considérablement détériorée ces derniers jours. Ceci est principalement dû à une intensification significative de l'offensive de l'ennemi après les élections présidentielles en Russie", a-t-il écrit sur Telegram, affirmant que les zones "les plus problématiques" avait été renforcées, notamment avec des moyens de défense antiaérienne. 

REPORTAGE

Dans la ville de Kharkiv, les traces de la guerre sont omniprésentes. Ses habitants racontent, entre peur et résilience.

À Kharkiv, la vie sous les frappes russesSource : TF1 Info

2 JOURNALISTES ACCUSÉS D'ESPIONNAGE

Le ministère russe de la Justice a accusé deux journalistes d'être des "agents étrangers", selon la BBC. Il s'agit justement du correspondant de la chaine britannique, Ilya Barabanov et d'une journaliste scientifique russe, Asya Kazantseva, qui ne vivent plus en Russie. Leurs torts ? Avoir largement couvert la guerre en Ukraine et les agissements du groupe de mercenaires Wagner pour le premier, avoir signé une lettre ouverte de scientifiques et de journalistes scientifiques russes exigeant le retrait des troupes russes d'Ukraine pour la seconde.

"La BBC a une réputation mondiale en tant que source d’information fiable et indépendante. (...) Notre priorité en ce moment est de soutenir Ilya et tous ses collègues pour garantir que tous puissent continuer leur travail de reportage sur la Russie à un moment aussi important", a réagi le groupe de télévision.

LES COULISSES D'UN ÉCHANGE

Invité vendredi soir de LCI, le ministre des Armées est revenu sur son échange avec son homologue russe début avril, qui avait été "long et dur". Cette discussion, sollicitée par la France, visait à fournir à Moscou "un certain nombre d'informations" en lien avec l'attentat du Crocus City Hall. 

Sébastien Lecornu revient sur son coup de fil à la Russie sur LCISource : TF1 Info

EMBARGO SUR LES MÉTAUX RUSSES

Washington vient d'interdire l'importation de l'aluminium, du cuivre et du nickel d'origine russe, dans le cadre de sanctions supplémentaires prises avec le Royaume-Uni et ayant pour but de réduire les revenus de Moscou. "Cette nouvelle action interdit l'importation d'aluminium, de cuivre et de nickel d'origine russe aux Etats-Unis et limite l'utilisation d'aluminium, de cuivre et de nickel d'origine russe sur les marchés mondiaux du métal et dans le négoce de produits dérivés de gré à gré", a indiqué le département américain du Trésor dans un communiqué.

BIENVENUE

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à la guerre en Ukraine et à ses conséquences dans le monde depuis plus de deux ans. Vous y trouverez toutes les dernières informations tout au long de la journée.

Washington a interdit vendredi l'importation aux États-Unis de l'aluminium, du cuivre et du nickel d'origine russe, dans le cadre de sanctions supplémentaires prises avec le Royaume-Uni et ayant pour but de réduire les revenus de Moscou. "En prenant des mesures conjointes, les États-Unis et le Royaume-Uni privent la Russie et ses producteurs de métaux d'une importante source de revenus", précise le Trésor américain. Outre l'interdiction d'importer ces métaux aux États-Unis, les deux pays ont également pris des mesures pour limiter les échanges de ces métaux sur les marchés mondiaux.

Une personne a été tuée et trois blessées, vendredi 12 avril, lors de bombardements russes dans la région de Kharkiv, dans le nord-est de l'Ukraine, de plus en plus régulièrement visée par la Russie, a annoncé la police nationale, précisant que les frappes ont eu lieu sur la ville de Vovtchansk, sur le village de Monatchynivka, ainsi que dans le district de Koupiansk. Trois autres personnes ont été blessées dans la région orientale de Donetsk et deux autres dans celle, méridionale, de Kherson, selon leurs autorités respectives.

De futurs pilotes de chasse ukrainiens susceptibles de conduire des avions américains F-16 sont formés dans le sud de la France par l'armée de l'Air, a annoncé le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu. Les pilotes reçoivent une "formation généraliste, sur Alpha Jet (avion militaire de conception franco-allemande, ndlr), qui permet à des pilotes ukrainiens d'acquérir des fondamentaux sur le pilotage d'un avion de chasse", a déclaré le ministre.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info