La Chambre américaine des représentants a validé ce samedi un grand plan d'aide pour l'Ukraine.
Elle doit désormais être approuvée au Sénat.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

"DES VIES SONT EN JEU"

"L'Ukraine mérite tout le soutien qu'elle peut obtenir contre la Russie. Maintenant, nous demandons au Sénat américain de voter le plus rapidement possible car des vies sont en jeu", a insisté samedi sur X (ex-Twitter) la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, après le vote de l'aide américaine. "Les alliés transatlantiques sont unis pour soutenir la liberté et la démocratie."

"MIEUX VAUT TARD QUE TROP TARD"

Le Premier ministre polonais, Donald Tusk, fervent défenseur de Kiev, a remercié samedi les États-Unis, après le vote du Congrès, mais souligné le délai dans l'adoption de l'assistance. "Mieux vaut tard que trop tard. Et j'espère qu'il n'est pas trop tard pour l'Ukraine", a-t-il écrit sur X (ex-Twitter)

"UN SOUTIEN DIRECT AUX ACTIVITÉS TERRORISTES" FUSTIGE MOSCOU

L'aide américaine à l'Ukraine, Israël et Taïwan votée samedi "va exacerber les crises mondiales", a fustigé Moscou après le vote favorable de la Chambre des représentants à un nouveau paquet global. "L'aide militaire au régime de Kiev est un soutien direct aux activités terroristes; à Taïwan : une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine ; à Israël : une voie directe vers une aggravation sans précédent de la situation dans la région", a dénoncé sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

"UN JOUR D'OPTIMISME POUR LA SÉCURITÉ"

La cheffe de la diplomatie allemande, Annalena Baerbock, a salué samedi l'adoption d'une aide américaine cruciale à Kiev, parlant d'un "jour d'optimisme pour la sécurité de l'Ukraine et de l'Europe". "Un obstacle majeur à l'aide américaine pour l'Ukraine a été levé (...) Les États-Unis et l'Europe sont ensemble du côté de la liberté, contre la guerre de terreur de Poutine", a-t-elle dit sur X (ex-Twitter).

"UN MESSAGE CLAIR AU KREMLIN"

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a salué samedi l'approbation du programme d'aide à l'Ukraine. "Cela envoie un message clair au Kremlin : ceux qui croient en la liberté et dans la Charte des Nations unies continueront à soutenir l'Ukraine et ses habitants", a-t-il écrit sur X (ex-Twitter).

BIDEN SALUE "UNE AIDE CRUCIALE" AU "RENDEZ-VOUS DE L'HISTOIRE"

Le président américain, Joe Biden, a salué l'adoption samedi par la Chambre des représentants d'une "aide cruciale" à l'Ukraine et Israël, au "rendez-vous de l'Histoire". Cette enveloppe de 95 milliards de dollars envoie "un message clair sur la puissance du leadership américain à travers le monde", a affirmé le dirigeant démocrate. Le locataire du Bureau ovale a exhorté le Sénat à approuver ces enveloppes au plus vite. 

LA MISE EN GARDE DU KREMLIN

L'aide américaine votée samedi "tuera encore plus d'Ukrainiens à cause du régime de Kiev", a dénoncé le Kremlin à l'issue du vote. "La décision de fournir une aide à l'Ukraine était attendue et prévisible. Elle enrichira davantage les États-Unis d'Amérique et ruinera encore plus l'Ukraine", a assuré le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse d'État TASS.

LE CHEF DE L'OTAN SE "FÉLICITE" DU VOTE AMÉRICAIN

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, se "félicite" samedi sur X (ex-Twitter) de l'adoption du nouveau programme d'aide majeur à l'Ukraine par la Chambre des représentants américaine. "Cela nous rend tous plus en sécurité, en Europe et en Amérique du Nord", assure-t-il.

LE SOULAGEMENT DE ZELENSKY

Après l'adoption de l'enveloppe d'aide, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, exprime samedi sa "reconnaissance" pour "cette décision qui maintient l'histoire sur la bonne voie." "Le projet de loi vital sur l'aide américaine adopté aujourd'hui empêchera la guerre de s'étendre, sauvera des milliers et des milliers de vies et aidera nos deux nations à devenir plus fortes", salue-t-il sur X (ex-Twitter). "Merci l'Amérique !"

Urgent

L'AIDE À L'UKRAINE ADOPTÉE AU CONGRÈS AMÉRICAIN

Après des semaines de tergiversations, la Chambre américaine des représentants adopte samedi l'amendement spécifique sur l'aide à l'Ukraine, qui prévoit une enveloppe de 61 milliards de dollars. Cette assistance militaire et économique, fruit de mois de tractations extrêmement tendues et laborieuses, doit désormais être approuvée au Sénat, où un premier vote pourrait avoir lieu dès mardi.

UN VOTE CRUCIAL... MAIS PAS IMPOSSIBLE ?

La Chambre américaine des représentants vote samedi sur un grand plan d'aide pour l'Ukraine. Les parlementaires ont commencé à se prononcer au pas de charge sur cette gigantesque enveloppe, dont 61 des 95 milliards de dollars devraient échoir au président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Aide à l'Ukraine : pourquoi un vote favorable du congrès américain est désormais possible ?Source : TF1 Info

ZELENSKY CONFIANT AVEC LE VOTE DU CONGRÈS AMÉRICAIN

À quelques heures du vote crucial pour Kiev au Congrès américain sur l'aide militaire des États-Unis, après plus de deux ans de guerre, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky s'est dit confiant sur l'issue du scrutin. "Nous nous rapprochons d'un accord important avec les États-Unis", a-t-il lancé samedi.


Ce vote sur une aide de 61 milliards de dollars (57 milliards d'euros) attendue depuis plusieurs mois par l'Ukraine est prévu dans la journée à la Chambre américaine des représentants. En cas d'adoption, l'enveloppe permettrait à l'armée ukrainienne de reprendre son souffle, dans le conflit à haute intensité contre la Russie qui a épuisé nombre de ses combattants et entamé le moral des troupes.

UN BOMBARDEMENT UKRAINIEN TUE UNE FEMME ENCEINTE EN RUSSIE

Le gouverneur de la région russe de Belgorod a déclaré samedi que des bombardements ukrainiens ont touché un village proche de la frontière avec l'Ukraine. Des tirs qui ont causé la mort d'une femme enceinte. "Le village de Novaya Tavolzhanka, dans le district urbain de Shebekinsky, a été la cible de tirs ukrainiens", a déclaré le gouverneur Viatcheslav Gladkov. "Une femme et un bébé à naître ont succombé à leurs blessures."

LE CORRESPONDANT D'UN JOURNAL RUSSE TUÉ PAR UN DRONE EN UKRAINE

Le journal russe Izvestia rapporte ce samedi que l'un de ses correspondants a été tué dans la région de Zaporijjia, dans le sud-est de l'Ukraine. Il aurait été victime d'une attaque de drone.  Celle-ci s'est produite vendredi, alors que le journaliste Semion Eremine et son équipe de tournage revenaient d'un reportage. Le groupe se trouvait dans le village de Pryiutne, sur la ligne de front, a indiqué le quotidien qui affiche une ligne pro-Kremlin. 


"L'équipe de tournage de Semion Eremine a été attaquée par plusieurs drones ennemis à la fois. La première frappe a manqué sa cible, mais la seconde a touché le journaliste qui est mort des suites de ses blessures".  Le correspondant était âgé de 42 ans. 

DEUX MORTS SUR LE SOL RUSSE DANS UNE ATTAQUE DE DRONES

Une attaque ukrainienne conduite par des drones a fait deux morts dans la région russe frontalière de Belgorod, dans l'ouest du pays, a fait savoir le gouverneur local tôt ce samedi. "Le village de Poroz, dans le district urbain de Graïvoron, a été attaqué par les forces armées ukrainiennes avec des drones. En conséquence du largage de deux engins explosifs, un bâtiment résidentiel a pris feu (...) deux civils sont morts", a indiqué Viatcheslav Gladkov sur Telegram, soulignant que les victimes étaient une femme et d'un homme.


Un bâtiment résidentiel et une grange ont été "complètement brûlés" et un autre bâtiment d'habitation a été gravement endommagé, a ajouté M. Gladkov, en glissant que les secours se sont rapidement rendus sur les lieux. Le gouverneur a par ailleurs évoqué une autre attaque de drone conduite par Kiev dans le village d'Istobnoye. Celle-ci n'a toutefois pas causé de victime.

LE POINT SUR LA SITUATION

L'UKRAINE "NE PEUT PLUS ATTENDRE". Livrer plus d'armes à l'Ukraine, le plus rapidement possible. C'est la demande effectuée vendredi par Volodymyr Zelensky à l'Otan, l'Ukraine ne pouvant "plus attendre" face à la pression russe. Le président ukrainien s'est exprimé en visioconférence face aux pays de l'Otan à la veille d'un vote clé du Congrès américain sur une aide de 61 milliards de dollars très attendue par Kiev.


UN BOMBARDIER RUSSE ABATTU. L'armée de l'air ukrainienne a affirmé vendredi avoir abattu un bombardier stratégique à longue portée Tu-22M russe, une première depuis le début de l'invasion lancée par Moscou. Un des quatre membres d'équipage de l'avion est mort, a indiqué le gouverneur de la région. Deux autres membres d'équipage de l'appareil ont été retrouvés vivants, tandis que les secours cherchaient toujours le quatrième, a-t-il précisé.


LE PESSIMISME DE LA CIA. Alors que Kiev est suspendu à un vote pour le déblocage de l'aide américaine, le patron de la CIA a mis en garde contre une possible défaite de l'Ukraine "d'ici à la fin de l'année". Sans le soutien militaire et économique apporté par les États-Unis, "le risque est réel" de voir la Russie l'emporter, a prévenu William J. Burns.


UNE MOBILISATION SUPPLÉMENTAIRE DE L'OTAN. Les pays de l'Otan se sont accordés pour envoyer à l'Ukraine davantage de systèmes de défense antiaérienne, a annoncé le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg. Des armements qui incluront notamment des batteries de Patriot. "L'Otan a vérifié les capacités existantes au sein de l'Alliance et il y a des systèmes qui peuvent être rendus disponibles pour l'Ukraine. Je m'attends donc bientôt à de nouvelles annonces sur des systèmes de défense antiaérienne", a déclaré Jens Stoltenberg. Il s'exprimait à l'issue d'un conseil entre les ministres de la Défense de l'Otan et le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui s'est tenu en visioconférence.

BIENVENUE

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur TF1info pour suivre les dernières actualités autour de la guerre en Ukraine, débutée le 24 février 2022 après l'invasion russe ordonnée par Vladimir Poutine.

Volodymyr Zelensky a demandé vendredi à l'Otan de livrer le plus rapidement possible des armes à l'Ukraine qui "ne peut plus attendre" face à la pression russe, l'Alliance annonçant d'ores et déjà un accord pour des systèmes de défense antiaérienne, avant un vote crucial prévu ce samedi aux États-Unis. 

Le président ukrainien s'est exprimé en visioconférence devant l'Otan avant le vote clé du Congrès américain sur une aide de 61 milliards de dollars, attendue depuis plusieurs mois par Kiev qui manque d'hommes et de munitions face à des Russes en supériorité sur le front et qui multiplient les frappes. 

"Nous ne pouvons plus attendre que des décisions soient prises. Je vous demande de prendre en considération nos demandes le plus rapidement possible", a lancé Volodymyr Zelensky, selon des propos rapportés par ses services. "Cela dépend entièrement de votre choix (...) Le choix de déterminer si nous sommes vraiment alliés", a-t-il poursuivi, réclamant notamment au moins sept systèmes antiaériens Patriot supplémentaires, deux jours après une frappe russe particulièrement meurtrière qui a fait 18 morts mercredi à Tcherniguiv (nord). 

Quant à repousser les troupes russes, "tant que la Russie a l'avantage dans les airs et peut s'appuyer sur la terreur menée par les drones et les roquettes, nos capacités au sol sont malheureusement limitées", a reconnu le président ukrainien. 

À l'issue de ce conseil entre les ministres de la Défense de l'Otan et Zelensky, le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, a annoncé un accord pour livrer à Kiev plus de systèmes antiaériens, sans préciser dans quel délai. Les ministres des Affaires étrangères des Etats du G7 ont dans le même temps pris vendredi "l'engagement" de "renforcer" les moyens de défense antiaérienne de l'Ukraine, après une réunion en Italie.


AL

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info