Invasion russe en Ukraine : Poutine s'obstine
En Direct

Guerre en Ukraine : les informations du mercredi 11 mai

La rédaction de TF1info
Publié le 11 mai 2022 à 6h00, mis à jour le 12 mai 2022 à 6h13
JT Perso

D'après le chancelier allemand, Kiev devra "lutter pendant 100 ans" contre les conséquences de la guerre.
Le pays est envahi par la Russie depuis le 24 février..

LA RUSSIE, UNE MENACE MONDIALE ?


Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, affirme que la Russie est "la menace la plus directe à l'ordre mondial".

UNE ATTAQUE EN RUSSIE DEPUIS L'UKRAINE ?


Le gouverneur de la région de Belgorod, dans le sud-ouest de la Russie, a annoncé qu'une attaque menée depuis l'Ukraine avait fait un mort et trois blessés. "Pour le moment, une personne a perdu la vie, il est mort dans l'ambulance, et il y a trois blessés", a déclaré Vyacheslav Gladkov sur l'application de messagerie Telegram.

LA RUSSIE SANCTIONNE DES SOCIÉTÉS ÉNERGÉTIQUES OCCIDENTALES


La Russie a imposé des sanctions contre plus de 30 sociétés de l'Union européenne, des États-Unis et de Singapour, en représailles contre les sanctions dont elle est frappée pour son offensive militaire contre l'Ukraine, selon un décret publié mercredi par le gouvernement.


La liste des sociétés sanctionnées comprend 31 compagnies, dont la plupart appartiennent à Gazprom Germania, la filiale allemande du géant gazier russe. Les sanctions concernent également EuRoPol GAZ S. A., le propriétaire de la partie polonaise du gazoduc Yamal-Europe. 


Les sanctions incluent une interdiction de transactions et de l'entrée dans les ports russes de navires liés aux sociétés concernées. 

UNE ATTAQUE INFORMATIQUE CONTRE LE SITE DU MINISTÈRE ITALIEN DE LA DÉFENSE


Selon plusieurs médias italiens, plusieurs sites internet institutionnels italiens, dont celui du ministère de la Défense et du Sénat, ont été visés par une attaque informatique provenant d'un groupe de pirates prorusses.


"L'attaque, revendiquée par le collectif prorusse 'Killnet' n'aurait pas compromis pour le moment les infrastructures, d'après nos informations, mais compliquerait l'accès à divers sites", écrit dans son édition en ligne le quotidien Corriere della Sera.


Plusieurs autres institutions ou entreprises auraient été également attaquées, dont l'Institut supérieur de la santé. Selon l'agence AGI, les pirates auraient tenté aussi d'attaquer, sans succès, le site de l'Eurovision.

DRAGHI DEMANDE DE S'ASSEOIR À UNE "TABLE POUR LA PAIX"


Le Premier ministre italien Mario Draghi a appelé mercredi à Washington les États-Unis et la Russie à accepter de s'asseoir autour de la même "table pour la paix" pour trouver une issue à la guerre menée par Moscou en Ukraine.


"Il faut une table avec tout le monde, l'Ukraine est certainement l'acteur principal à cette table", car "il faut éviter le soupçon" d'une "paix imposée, une paix qui arrange les États-Unis, les Européens ou les Russes mais qui ne soit pas acceptable par les Ukrainiens", a-t-il insisté.

L'ADHÉSION DE LA FINLANDE À L'OTAN


Le président finlandais, Sauli Niinistö, a déclaré que l'adhésion de son pays à l'Otan ne serait "contre personne", alors que Moscou a mis en garde Helsinki sur des "conséquences" en cas de candidature.


Cette déclaration est advenue après la signature d'une déclaration d'assistance mutuelle avec le Royaume-Uni. "Si la Finlande augmente sa sécurité, ce n'est au détriment de personne d'autre", a-t-il précisé à nouveau, au côté du Premier ministre britannique Boris Johnson.

PÉRIL ÉCONOMIQUE


Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), près de 5 millions d'Ukrainiens ont perdu leur emploi depuis le début de l'invasion russe. 


Un chiffre qui pourrait être revu à la hausse, selon l'agence. Si le conflit venait à perdurer, 7 millions d'emplois seraient menacés. A contrario, si la guerre prenait fin dès à présent, une possible amélioration de la situation pourrait être attendue puisque plus de 3 millions de postes pourraient à nouveau être pourvus. 


Parmi les 5 millions d'Ukrainiens ayant perdu leur emploi, 1 million d'entre eux sont des réfugiés ; 3 millions  sont sans-emploi et sont restés en Ukraine. 


Selon l'OIT,  l'engrenage est tel que les pays limitrophes pourraient être affectés. Parmi ceux-ci : la Hongrie, la Roumanie, la Pologne, la Roumanie, et la Slovaquie. Les  réfugiés ukrainiens, voyant le conflit s'étendre dans le temps, seraient forcés de rester dans ces pays, ce qui aurait donc, à terme, un impact sur le marché du travail et la protection sociale dans ces mêmes pays. 

PREMIER PROCÈS CONTRE UN SOLDAT RUSSE ?


Ce mercredi 11 mai, l'Ukraine révèle qu'un premier procès va s'ouvrir dans le cadre de la guerre russo-ukrainienne. Vadim Shishimarin, commandant militaire officiant au sein d'une division moscovite, va être jugé pour avoir tué un Ukrainien âgé de 62 ans. 


Le soldat russe, roulant à bord d'un véhicule volé, a tiré à plusieurs reprises, à travers la vitre de sa voiture, le 28 février, lorsqu'il a croisé la route du soixantenaire qui rentrait chez lui en parlant au téléphone. 


Placé en détention, Shishimarin risque 10 à 15 ans de prison, voire la prison à vie, selon la procureure générale d'Ukraine, Iryna Venediktova. 

LA MORT DE 561 SOLDATS DE LA GARDE NATIONALE UKRAINIENNE


Dans une rare communication sur les pertes militaires enregistrées depuis le début de la guerre, le chef de la Garde nationale ukrainienne, Oleksii Nadtotchy, a indiqué que quelque 561 soldats de cette Garde, à laquelle appartient le régiment Azov, retranché dans l'aciérie d'Azovstal à Marioupol, avaient été tués depuis le début du conflit. 1697 membres auraient par ailleurs été blessés. Selon la loi, la Garde nationale ukrainienne peut compter en son sein jusqu'à 60.000 hommes.

LA CONQUÊTE RUSSE PATINE


Un tournant dans la guerre ? Selon le correspondant de la BBC, couvrant la guerre, depuis le côté ukrainien du front, la victoire de la Russie sur l'Ukraine est un spectre lointain. 


L'Ukraine affirme avoir récupéré des territoires qui étaient jusqu'alors aux mains des Russes, notamment au nord et au nord-est de Kharkiv. 

COMMENT UTILISER LES FONDS RUSSES GELÉS ?


Le ministre allemand des Finances s'est déclaré mercredi "ouvert" à l'idée d'utiliser des capitaux de la Banque centrale russe gelés dans le cadre des sanctions occidentales pour aider à la reconstruction de l'Ukraine.


Le président du Conseil européen Charles Michel s'était prononcé la semaine dernière pour une confiscation des avoirs russes gelés dans l'UE afin de les rendre "disponibles" pour la reconstruction de l'Ukraine. Le président américain Joe Biden a de son côté demandé au Congrès fin avril de lui donner la possibilité de confisquer les avoirs des oligarques russes bloqués aux États-Unis pour les utiliser au bénéfice de l'Ukraine. Le Canada est sur la même ligne.


Un avis a été demandé au service juridique du Conseil européen sur la faisabilité d'une telle mesure, car "il existe 27 systèmes juridiques dans l'UE et dans de nombreux États membres de l'UE, une décision par un tribunal est nécessaire", avait toutefois souligné Charles Michel.

LA LOI MARTIALE PEUT-ELLE CHANGER LA DONNE ?


Pierre Servent, consultant militaire de LCI et TF1, explique ce que changerait la loi martiale au conflit en Ukraine si Vladimir Poutine décidait d'y recourir.

QUELLES MARQUES FRANÇAISES RESTENT EN RUSSIE ?


Alors que des groupes français ont décidé de quitter le marché russe, d'autres s'y maintiennent. C'est notamment le cas d'Auchan, de Lacoste ou de Vinci, qui ont justifié publiquement leur position. 

CE QU'A DIT ZELENSKY AUX ÉTUDIANTS


Le président ukrainien s'est exprimé mercredi en début d'après-midi face aux étudiants français. Il a notamment réaffirmé l'indépendance de son pays et sa volonté de se battre jusqu'à ce que celle-ci soit garantie.

LES RÉSERVES ÉTRANGÈRES DE LA BANQUE CENTRALE RUSSE BAISSENT


Selon les données publiées par l'institution, ses réserves en devises étrangères sont en train de baisser, alors même qu'elles atteignaient des records juste avant le début de l'offensive russe en Ukraine. 


Ces réserves - dont environ la moitié est gelée à l'étranger - ont baissé de 14 milliards de dollars en une semaine, s'établissant à 593,1 milliards le 29 avril. 


Elles sont un instrument essentiel qui sert à soutenir le rouble et payer des créances internationales, deux points sur lesquels la Russie s'est retrouvée en difficulté du fait des sanctions occidentales. Si la baisse de l'argent étranger détenu par Moscou se poursuit à ce rythme, les autorités pourraient se retrouver en difficulté.

BAISSE DU VOLUME DE GAZ RUSSE TRANSITANT PAR L'UKRAINE


L'agence gouvernementale chargée de l'énergie en Allemagne a indiqué que le volume de gaz russe acheminé dans le pays via un des principaux gazoducs transitant par l'Ukraine avait diminué depuis hier de 25%, accusant la première réduction depuis le début du conflit, fin février.


L'opérateur ukrainien des gazoducs OGTSOU a accusé les forces russes d'"ingérence" dans ses installations de la région de Lougansk et d'empêcher de maintenir le flot habituel de gaz. 


L'agence gouvernementale allemande a cependant assuré que l'approvisionnement en gaz de l'Allemagne était "stable" car  "ces volumes (étaient) actuellement compensés par des flux plus importants, notamment en provenance de Norvège et des Pays-Bas".

LES CONSÉQUENCES IRRÉVERSIBLES DE LA GUERRE


Le chancelier allemand Olaf Scholz a prévenu des conséquences de la guerre actuelle sur l'Ukraine, estimant que le pays devra "lutter pendant 100 ans"  contre celles-ci, faisant un parallèle avec celles de la Seconde Guerre mondiale dans son pays. 


"Ceux qui vivent en Allemagne savent que les bombes qui sont tombées pendant la Deuxième Guerre mondiale sont encore découvertes aujourd'hui et que les alertes à la bombe continuent. L'Ukraine devra donc se préparer dès maintenant à lutter pendant 100 ans contre les conséquences de cette guerre", a expliqué Olaf Scholz lors d'une conférence de presse à Berlin.

LE MINISTRE UKRAINIEN DES FINANCES APPELLE À "MAXIMISER" LES DONS


Le ministre ukrainien des Finances, Serguiï Martchenko, a appelé mercredi les partenaires internationaux de Kiev à "maximiser les efforts" pour aider l'Ukraine, notamment pour sa reconstruction, lors de l'assemblée annuelle de la Berd. 


"En défendant notre pays et en luttant contre la Russie, nous prenons un énorme risque (...) pour faire gagner cette guerre à l'Ukraine. Nous apprécierions que vous preniez un petit risque (financier) pour aider" le pays, a-t-il ajouté mercredi lors de cette conférence de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd). "À l'heure actuelle, nous ne pouvons couvrir que 62% de nos besoins budgétaires primaires", hors dépenses militaires, a détaillé le ministre ukrainien, qui participait à l'évènement par retransmission vidéo. 

LA PRODUCTION DE CÂBLES PRESQUE DE RETOUR À LA NORMALE


La production de câbles en Ukraine du fournisseur Leoni, dont les interruptions de production ont plombé l'industrie automobile européenne, est revenu quasiment à la normale, a annoncé mercredi l'équipementier allemand. "Le niveau de production s'approche des niveaux d'avant la guerre", peut-on lire dans un communiqué sur les résultats du premier trimestre. 


L'Ukraine est le principal fournisseur européen de faisceaux de câblage, ces pièces décrites comme le "système nerveux" des voitures et produites généralement sur mesure pour chaque modèle. L'invasion russe a donc immédiatement entraîné des arrêts de production chez la plupart des constructeurs du continent. 

"LA VICTOIRE VIENDRA IMMANQUABLEMENT"


"Notre jeunesse est en guerre. Nous avons eu de longues files d'attente, des files d'attentes interminables devant les commissariats de recrutement parce que tous ils voulaient défendre notre territoire, notre indépendance. (...) L'enjeu de cette guerre est civilisationnel", indique le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.


"Nous sommes 28 fois que la Russie. Nous sommes un jeune État, c'est pour ça que nous nous battons. Nous croyons en notre victoire qui viendra immanquablement", assure-t-il, en conclusion de sa prise de parole devant les étudiants de Sciences Po. 

UN ACCORD DE DÉFENSE MUTUELLE ENTRE LA SUÈDE ET LE ROYAUME-UNI

 

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et son homologue suédoise, Magdalena Andersson, ont annoncé mercredi un accord de défense et de protection mutuelle, en amont de la décision sur l'adhésion de la Suède à l'Otan. 


"Si la Suède était attaquée et se tournait vers nous pour du soutien, nous lui apporterions", a affirmé l'actuel locataire du 10 Downing Street lors d'une conférence de presse commune en Suède. "Si un des deux pays devait subir un désastre ou une attaque, le Royaume-Uni et la Suède se porteraient assistance de nombreuses manières (...) incluant des moyens militaires", a ajouté Magdalena Andersson. 

"LA VICTOIRE, C'EST D'ABORD LA LIBERTÉ"


"Nous menons une guerre pour la liberté et pour l'indépendance", lance le président, Volodymyr Zelensky, devant les étudiants de Sciences Po. "C'est pour cela que cette guerre est aussi sanguinaire et aussi compliquée. C'est pour cela que l'Ukraine doit mettre fin à la guerre. Je veux qu'on nous terminons cette guerre par notre victoire parce que ça voudrait dire que l'Ukraine a enfin obtenu l'indépendance totale. (...) Je veux terminer cette guerre par une victoire, car la victoire c'est d'abord la liberté."

V. ZELENSKY APPELLE AU RESPECT DE L'UKRAINE


"Notre entrée ne pourra que renforcer l'Union européenne, on ne peut pas rester à distance", a défendu le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. "On ne peut pas rester dans l'incertitude de manière constante. C'est comme si quelqu'un est invité et qu'on ne lui met pas de chaise. (...) "L'Ukraine est un pays de plein droit de l'Europe, qui respectent les pays de l'Union, mais souhaite bénéficier du même respect."

"LA RUSSIE NE VOIT PAS L'UKRAINE COMME UN ÉTAT INDÉPENDANT"


"Pour la Russie, l'Otan n'était qu'un prétexte de cette guerre. Ils en ont d'autres. Ils ne nous considèrent pas comme un peuple, comme une nation. Ils veulent garder leur influence, ils veulent être partout. (...) Ils ne nous voient pas comme un État indépendant", juge le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, en visioconférence depuis Kiev. "Elle a peur de nous, de notre mode de vie."

DES FEMMES DU RÉGIMENT AZOV DEMANDENT L'AIDE DU PAPE


Un groupe d'épouses de militaires ukrainiens de la division Azov a rencontré mercredi à Rome le pape, à qui elles ont demandé d'intervenir pour "sauver la vie" de ces militaires, retranchés depuis plusieurs semaines dans l'aciérie Azovstal pilonnée par l'armée russe à Marioupol dans le Sud-Est de l'Ukraine.


"Nous lui avons demandé de venir en Ukraine, de parler (au président russe Vladimir) Poutine, de lui dire 'Laissez-les partir'", a déclaré à la presse Kateryna Prokopenko, épouse d'un des chefs de la division Azov, Denis Prokopenko. L'entrevue, qui a duré "environ cinq minutes" selon elles, a eu lieu à l'issue de l'audience générale du souverain pontife, sur la place Saint-Pierre au Vatican.

AVEC L'UKRAINE DANS L'OTAN, "LA GUERRE N'AURAIT PAS EU LIEU"


"Par ses agissements, la Russie a poussé la Finlande et la Suède dans les bras de l'Otan. Les pays civilisés veulent aujourd'hui être protégés de la Russie, vivre en sécurité. À notre grand regret, l'Otan n'a pas trouvé de place pour l'Ukraine au centre de l'Alliance. Si i l'Ukraine avait fait partie de l'Otan, la guerre n'aurait pas eu lieu", estime le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devant Sciences Po. 

V. ZELENSKY "APPELLE TOUS LES UKRAINIENS" À RENTRER APRÈS LA GUERRE


"J'appelle tous les Ukrainiens qui ont quitté le pays à revenir après la guerre", lance le président, Volodymyr Zelensky. "Les Européens n'ont pas à craindre une grande vague d'immigration venant d'Ukraine. Ces personnes sont des personnes déplacées, pas des réfugiés, 95% d'entre eux reviendront en Ukraine une fois la guerre terminée."

V. ZELENSKY "ESPÈRE QU'IL N'EST PAS TROP TARD POUR PARLER"


"Il faut restaurer le dialogue et amener la Russie à la table des négociations. Nous sommes prêts à parler, espérons que cela ne soit pas trop tard", indique le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. Il estime toutefois que "la punition est inévitable pour la Russie."

"NOUS VOULONS RÉCUPÉRER CE QUI EST À NOUS"


"Je veux dire toute ma gratitude à la France pour son aide", réaffirme le président, Volodymyr Zelensky, devant les étudiants de Sciences Po. "Cette guerre se terminera pour l'Ukraine lorsqu'on restaurera notre unité, notre territoire. Nous voulons faire revenir la paix sur notre terre, restaurer notre pays, notre histoire. (...) Ils sont en train de nous priver de notre droit de vivre, nous voulons récupérer ce qui est à nous."

V. ZELENSKY DÉNONCE LES EXACTIONS DES SOLDATS RUSSES


Au cours de son propos liminaire, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, accuse la Russie d'exactions commises à l'encontre du peuple ukrainien. "Comment les Russes ont-ils pu reproduire cela ?", dénonce-t-il, faisant référence aux crimes nazis durant la Seconde Guerre mondiale. "On s'était dit : plus jamais. Pourtant, quand les militaires russes sont arrivés en Russie, ils ont fait pareil que les nazis."


Il affirme que "les Russes violent, torturent et tuent". "Pourquoi ils ont coupé des têtes ? Pourquoi des soldats russes ont-ils violé des enfants devant leurs parents ? (...) Comment peut-on imaginer une chose pareil, comment peut-on violer un enfant de 11 ans devant les yeux de sa mère ? Qu'est-ce qu'il peut y avoir dans ces têtes ?"

"VOUS, FRANÇAIS, ÊTES-VOUS PROTÉGÉS DE LA GUERRE ?"


"Nous ne sommes pas dans l'Otan, ni dans l'Union européenne, et sommes agressés par la Russie, l'Otan peut-il intervenir ?", s'interroge Volodymyr Zelensky lors de son intervention en visioconférence avec les étudiants de Sciences Po. "Vous, Français, êtes-vous à l'abri d'une telle éventualité ? Êtes-vous protégés d'une guerre ?"

UN TIERS DES EMPLOIS PERDUS EN UKRAINE À CAUSE DE LA GUERRE


Quelque 30% des emplois en Ukraine - soit 4,8 millions - ont été perdus depuis le début de la guerre déclenchée par la Russie et l'évolution dépend entièrement de la situation militaire, a prévenu mercredi l'Organisation internationale du travail (OIT). "Les bouleversements économiques, couplés à des déplacements internes de grande ampleur et à des flux massifs de réfugiés, engendrent des pertes colossales en termes d'emploi et de revenu", souligne l'organisation dans ce premier rapport sur les conséquences de l'invasion russe sur le pays et le reste du monde. 

LE MESSAGE DE V. ZELENSKY AUX ÉTUDIANTS FRANÇAIS


Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s'adresse à la jeunesse française à travers les étudiants de Sciences Po, à Paris. "Je vous remercie tous de cette humanité. Je suis ravi de vous saluer depuis Kiev. Cela fait 77 jours que nous sommes en guerre, une agression cruelle russe. Des villes ont été totalement détruites, notamment dans le Donbass. Marioupol était une ville magnifique, il n'en reste que des ruines. (...) On peut dire que c'est une guerre tous azimuts fait pour détruire l'Ukraine."

KHERSON VEUT ÊTRE ANNEXÉE


Les autorités installées par Moscou dans la région ukrainienne de Kherson comptent demander à Vladimir Poutine une annexion, a indiqué mercredi un responsable régional pro-russe.


"Il y aura une demande (adressée au président russe) pour intégrer la région de Kherson en tant que sujet à part entière de la fédération de Russie", a dit aux agences russes Kirill Stremooussov, chef adjoint de l'administration militaro-civile de Kherson, région conquise par l'armée russe durant l'offensive déclenchée par Moscou en février contre l'Ukraine.

L'ÎLE AUX SERPENTS EN PROIE AUX COMBATS


Les combats sont toujours en cours sur l'île aux Serpents, selon le service de renseignement du ministère britannique de la Défense. "L'Ukraine a frappé avec succès les défenses aériennes russes et les navires de ravitaillement avec des drones Bayraktar", a-t-il indiqué dans sa note mercredi.

LES ÉTATS-UNIS MÈNENT "UNE GUERRE PAR PROCURATION", ACCUSE D. MEDVEDEV 


L'ancien président russe et actuel vice-président du Conseil sécurité de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, a dénoncé mercredi sur Telegram l'enveloppe de 40 milliards de dollars votée par le Congrès américain pour venir en aide à l'Ukraine. "Il est bien évident qu'une 'aide' d'une telle ampleur sans précédent ne s'explique pas du tout par l'amour de l'Ukraine ni même par le soutien à sa propre économie", a-t-il soutenu. "L'objectif des États-Unis est de poursuivre la guerre par procuration contre la Russie, la volonté d'infliger une lourde défaite à notre pays, de limiter son développement économique et son influence politique dans le monde."

LES LIVRAISONS DE GAZ RUSSE EN TRANSIT PAR L'UKRAINE EN BAISSE


Le volume de gaz russe transitant par l'Ukraine, importante voie pour les approvisionnements européens, apparaît en baisse mercredi. L'opérateur ukrainien des gazoducs, GTSOU, a indiqué mardi que la présence des forces russes près des installations de Sokhranivka et Novopskov ne permettait pas d'assurer le flot habituel de gaz et demandait le transfert de ces volumes vers un autre point de passage, à Soudja. Dans la soirée, le géant gazier russe Gazprom avait démenti tout cas de "force majeur" et argué qu'il était impossible de dérouter les volumes. 


Selon les chiffres publiés par GTSOU mercredi matin, les volumes passant par Sokhranivka sont tombés à zéro et ceux de Soudja sont prévus en hausse? mais pas suffisamment pour compenser la baisse. La baisse du gaz en transit via l'Ukraine via ces points peut atteindre mercredi 16,2 millions de m3 soit environ 18%, les volumes prévus passant à environ 72 millions de m3 de gaz contre 88 la veille, selon GTSOU. Gazprom a confirmé à l'agence russe Tass que les volumes baisseraient à 72 millions de m3, mais indique que la veille 95,8 millions de m3 avaient été livrés. 

UN MAILLOT ÉRIGÉ EN SYMBOLE


L'équipe de football d'Ukraine va porter un maillot inédit pour sa préparation aux barrages du prochain Mondial. La nouvelle tenue de la "Zbirna" fera écho à l'invasion russe sur le territoire ukrainien. La Crimée, annexée en 2014, sera à l'honneur, comme un hommage aux villes dévastées par l'armée russe.

LE MARCHÉ AUTOMOBILE DÉGRINGOLE EN RUSSIE


Les ventes de voitures neuves ont continué de s'écrouler en Russie en avril, fondant de 78,5% sur un an, sous l'effet d'une forte inflation et des lourdes sanctions occidentales contre Moscou pour son offensive en Ukraine. Au mois d'avril, 32.706 véhicules légers neufs ont été vendus, selon les chiffres publiés par l'Association of European Businesses (AEB), qui regroupe les industriels du secteur. 

"LES TROUPES RUSSES SE RETIRENT DE KHARKIV"


"Notre état-major a informé du fait que les troupes russes se retiraient de Kharkiv, essuyant des pertes", confirme mercredi sur LCI la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk, après l'annonce du président Volodymyr Zelensky. "Les forces ukrainiennes sont motivées, font peur et repoussent" l'armée russe, se félicite-t-elle.

"PAS DE FEMME OU ENFANT" À AZOVSTAL


"Aucune femme, ni enfant, ni personne âgée" sur le site d'Azovstal, déclare mercredi sur LCI la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. "Ainsi, nous avons cette information tout à fait officielle à vous annoncer."

PRÈS DE 500.000 EUROS RÉCOLTÉS LORS DU "MATCH DES HÉROS"


482.490 euros ont été récoltés mardi, à l'occasion du "Match des héros", organisé au Groupama Stadium, à Décines, dans la banlieue lyonnaise. Devant 22.000 spectateurs, la rencontre a rassemblé plusieurs joueurs emblématiques de l'Olympique Lyonnais des années 2000, du capitaine Sonny Anderson au toujours très réactif Rémy Vercoutre, en passant par le roc Cris ou encore le fantasque Kim Kallström. 


Ces fonds vont être "intégralement reversés à l'UNICEF pour financer ses programmes d’urgence et venir en aide aux enfants victimes de la guerre en Ukraine ainsi qu’à OL Fondation pour soutenir ses actions menées au profit des enfants et lutter contre les inégalités", indiquent les organisateurs de l'événement caritatif. 


"Je tiens à remercier sincèrement l'ensemble des personnalités, les partenaires, le grand public, les bénévoles et tous ceux qui ont contribué au succès de cette 2e édition du 'Match des héros'. L'engagement de chacun et la formidable mobilisation de tous autour de cet événement va aider l'UNICEF pour venir en aide aux 7,5 millions d'enfants ukrainiens", a salué Jean-Marie Dru, président de l'UNICEF France. "Le football et plus largement le sport restent de formidables outils pour promouvoir un message de paix, d’unité, de rassemblement, mais aussi d'espoir", s'est de son côté réjoui le président du club rhodanien, Jean-Michel Aulas.

E. MACRON BIENTÔT À KIEV ? 


Le président français, Emmanuel Macron, "est très attendu à Kiev", a indiqué l'ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, invité de France 2 mercredi. "Il a été invité à plusieurs reprises. Il y est allé juste avant le conflit, le 9 février. Je crois qu'il a prévu d'y aller. La date exacte n'est pas encore fixée."

L'UKRAINE "A UN DROIT AU STATUT DE CANDIDAT" L'UE


Invité de France 2 mercredi, l'ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, a évoqué la volonté de l'Ukraine d'adhérer à l'Union européenne. "Les Ukrainiens considèrent qu'ils se battent pour les valeurs européennes et qu'ils ont un droit au moins au statut de candidat", a-t-il expliqué le représentant de la diplomatie française.

"C'EST UN GÉNOCIDE", ASSURE LA STAR DU TENNIS UKRAINIEN


"C'est ma mission en tant que sportive de faire tout ce que je peux pour mon pays. J'essaie d’utiliser mes compétences pour aider le plus possible. Le peuple ukrainien ne comprendrait pas qu'on puisse jouer, comme si de rien n'était, contre des joueurs russes et biélorusses", a expliqué la star du tennis ukrainien, Elina Svitolina, invitée de BFMTV mercredi. Elle a répété réclamer que les Russes et Biélorusses soient bannis de tous les tournois de tennis des circuits masculin et féminin.


"Ce qui se passe en Ukraine, c'est une guerre, c'est un génocide", a-t-elle poursuivi, évoquant sa ville natale d'Odessa, qui est prise sous les bombes de l'armée russe. "C'est très difficile de voir ces images, c'est terrible. Nous vivons le pire moment de notre histoire. Je parle avec ma famille tous les jours, ils restent dans le sous-sol de leur immeuble et essayent de rester en sécurité."

UN MAILLOT SPÉCIAL POUR LA "ZBIRNA"


L'équipe de football d'Ukraine va porter un maillot spécial, à l'occasion de sa préparation pour les barrages à la Coupe du monde. Outre une carte dessinée, incluant la Crimée, annexée en 2014, la tunique de la "Zbirna" met en avant la mention "United For Ukraine", avec un collage des drapeaux des pays ayant apporté leur soutien au peuple ukrainien. Le logo "U24", référence à l'appel aux dons lancé par Volodymyr Zelensky pour aider et reconstruire l'Ukraine, se fait aussi une place. Dans le dos, les noms de villes martyres, comme Boutcha, sont listées.

Le renseignement américain a dit mardi prévoir une extension du conflit au-delà de l'Ukraine, estimant que le président russe Vladimir Poutine veut le porter en Moldavie, tandis que Kiev a de nouveau insisté sur la nécessité pour sa sécurité d'adhérer à l'Union européenne.

Les combats font toujours rage dans l'est et le sud de l'Ukraine, mais une sorte de "normalisation" se met en place à Kiev, où près des deux tiers des habitants qui avaient fui sont revenus, et où les dirigeants européens multiplient les visites surprises pour réaffirmer leur soutien aux autorités ukrainiennes.

Deux mois et demi après l'entrée des forces russes sur le territoire de leur voisin, les combats se concentrent dans l'Est, la Russie ayant dû revoir à la baisse son ambition de prendre le pays et Kiev, sa capitale, face à la résistance des Ukrainiens, armés par les Occidentaux.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info