EN DIRECT - Guerre en Ukraine : Biden soutient l'entraînement de pilotes ukrainiens sur des F-16, Zelensky salue la décision

Publié le 19 mai 2023 à 6h45, mis à jour le 19 mai 2023 à 22h28

Ce vendredi matin, plusieurs sources indiquent que le président ukrainien est attendu en personne au sommet du G7 à Hiroshima, au Japon.
Dans le même temps, selon la Maison Blanche, Joe Biden a signalé aux dirigeants du G7 son "soutien à une initiative commune visant à entraîner des pilotes ukrainiens sur des avions de combat".
Suivez les dernières informations sur le conflit.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

L'ARABIE SAOUDITE REMERCIÉE PAR L'UKRAINE


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a rencontré à Jeddah le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et l'a remercié de soutenir la souveraineté de l'Ukraine, selon un communiqué de la présidence ukrainienne.


"Le président a remercié le prince héritier d'Arabie Saoudite pour son soutien à l'intégrité territoriale et à la souveraineté de l'Ukraine", a déclaré le bureau de Volodymyr Zelensky, ajoutant qu'il avait invité le prince héritier à visiter l'Ukraine.

LES CONDITIONS DE L'UKRAINE POUR UNE MÉDIATION


À l'issue d'une rencontre avec son homologue portugais Joao Gomes Cravinho, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba a donné les conditions pour que l'Ukraine accepte une médiation de paix avec la Russie. Selon lui, toute proposition qui n'écarterait pas d'entrée de jeu toute perte territoriale pour Kiev ou un arrêt des combats serait refusée.


"Aucun plan ou initiative de paix, aucune médiation ne devrait impliquer une perte légale ou réelle de territoire ukrainien", a-t-il affirmé, avant d'ajouter : "Aucune initiative, aucune médiation ne devrait être basée sur la prémisse que nous devrions geler le conflit puis voir ensuite ce qu'il se passe."

ENTRETIEN ENTRE ZELENSKY ET BIDEN


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky va avoir des entretiens avec son homologue américain Joe Biden au sommet du G7 à Hiroshima (Japon), a déclaré vendredi son chef d'état-major à la télévision.


Les deux dirigeants doivent discuter notamment de la coalition internationale visant à entraîner des pilotes ukrainiens sur des avions de combat, y compris des F-16, à laquelle Joe Biden a annoncé apporter son soutien, ce qui "permettra à l'Ukraine d’avoir très bientôt tout ce qu'il faut pour défendre (son) ciel", a dit Andrii Yermak.

LE DANEMARK VA FORMER DES PILOTES UKRAINIENS SUR F-16


Le Danemark va contribuer à la formation de pilotes ukrainiens sur l'avion de combat de fabrication américaine F-16, après le soutien et "positif" de Washington, a annoncé vendredi le ministre danois de la Défense.


Le pays scandinave, qui est en train de remplacer sa flotte de F-16 par des F-35, va désormais pouvoir contribuer à "former les pilotes ukrainiens à voler également sur F-16", a déclaré le ministre par intérim Troels Lund Poulsen. 


"Le Danemark déploiera tous ses efforts pour en faire une contribution prioritaire", a-t-il ajouté. 

UN SOUTIEN AMÉRICAIN "BIENVENU"


Le Premier ministre britannique Rishi Sunak s'est félicité du soutien apporté par les États-Unis à une initiative de plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, visant à former des pilotes ukrainiens sur des avions de combat, y compris des F-16.


"Le Royaume-Uni travaillera avec les États-Unis, les Pays-Bas, la Belgique et le Danemark pour apporter à l'Ukraine la capacité aérienne de combat dont elle a besoin", a affirmé Rishi Sunak, saluant comme "bienvenu" le soutien américain à cette initiative multilatérale.

UNE DÉCISION AMÉRICAINE "HISTORIQUE"


Volodymyr Zelensky a salué la décision américaine "historique" d'autoriser la livraison d'avions de combat. Il s'agissait d'une demande faite depuis plusieurs mois par l'Ukraine, mais qui avait été jusque-là rejetée par les Occidentaux, en premier lieu, les États-Unis. Dans la journée, Joe Biden s'est finalement déclaré prêt à autoriser d'autres pays à fournir à l'Ukraine les F-16 de fabrication américaine, que l'Ukraine réclamait ardemment.

TOUJOURS PAS DE VISITE CONSULAIRE


La Russie interdit de nouveau une visite consulaire au journaliste américain, Evan Gershkovich, reporter au Wall Street Journal et emprisonné pour espionnage en Russie depuis la fin du mois de mars.


"La demande de l'ambassade des États-Unis à Moscou concernant une visite consulaire au journaliste Evan Gershkovich, qui a été arrêté pour espionnage, est à nouveau rejetée en réponse au refus de délivrer des visas aux journalistes russes accompagnant le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

INTERDICTION D'ENTRÉE EN RUSSIE


La Russie a annoncé l'interdiction d'entrée sur son territoire de 500 Américains, parmi lesquels, l'ancien président Barack Obama, en représailles aux sanctions imposées contre elle par les États-Unis.


"En réponse aux sanctions anti-russes, régulièrement imposées par l'administration Biden (...) l'entrée en Fédération de Russie est fermée à 500 Américains", a indiqué le ministère des Affaires étrangères en précisant que Barack Obama figurait sur cette liste.

GREENPEACE RÉAGIT


L'ONG Greenpeace a qualifié d'"absurde" la décision de la Russie de la qualifier d'organisation "indésirable" sur son territoire. "La liquidation de Greenpeace en Russie -- c'est une mesure absurde, irresponsable et destructrice qui n'a rien à voir avec la protection des intérêts du pays", a déclaré Greepeace sur son site Internet en russe.


Depuis le début de l'offensive en Ukraine, les autorités russes ont fortement accéléré la répression des voix critiques. Loin de se cantonner à l'opposition politique, cette répression touche tous les domaines, comme les milieux culturels et les organisations écologistes.

LES UKRAINIENS BIENTÔT À BORD DE F-16


Volodymyr Zelensky demande depuis des mois à ses alliés occidentaux de lui fournir des avions qui permettraient à l'armée ukrainienne de frapper en profondeur les troupes russes.


Les États-Unis ont donné leur accord, ce vendredi au G7, à la formation de pilotes ukrainiens sur les appareils américains F-16.

UN AVION DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE POUR V. ZELENSKY


Volodymyr Zelensky est arrivé en Arabie saoudite pour une visite inédite et en invité surprise du sommet de la Ligue arabe organisée à Jeddah dans un avion affrété par la République française. Selon des sources concordantes, c'est ce même avion qui conduira le président ukrainien jusqu'à Hiroshima, au Japon, où il doit participer au G7.

DES PILOTES UKRAINIENS SUR DES F-16


Joe Biden a signalé aux dirigeants du G7 son "soutien à une initiative commune visant à entraîner des pilotes ukrainiens sur des avions de combat de quatrième génération, y compris des F-16", a indiqué un haut responsable de la Maison Blanche.


"Pendant que l'entraînement se déroulera ces prochains mois, notre coalition de pays participant à cet effort décidera quand fournir des avions, combien, et qui les fournira", a-t-il poursuivi, donnant le signal le plus favorable à ce jour, de la part des Etats-Unis, à la livraison de ces appareils ardemment réclamés par Kiev.

GREENPEACE "INDÉSIRABLE"


La Russie a déclaré vendredi l'ONG écologiste Greenpeace "indésirable", une mesure qui interdit de facto ses activités dans le pays, en pleine répression de toute voix critique depuis l'offensive du Kremlin en Ukraine.


Dans un communiqué, le Parquet général a affirmé que Greenpeace représentait une "menace aux fondements de l'ordre constitutionnel et à la sécurité" de la Russie. L'ONG mène notamment dans le pays des opérations de sensibilisation au changement climatique, de lutte contre les feux de forêts et de préservation des espèces animales.

"CERTAINS PAYS FERMENT LES YEUX"


Invité au sommet de la Ligue arabe, en Arabie Saoudite, Volodymyr Zelensky a critiqué l'attitude de certains pays de l'organisation. "Malheureusement, certains pays dans le monde et ici, parmi vous, ferment les yeux sur ces prisons et annexions illégales", a-t-il déclaré en appelant les dirigeants de la région à "jeter un regard honnête" sur la guerre. "C'est la vérité qui est de notre côté (...) la justice doit être faite pour le peuple ukrainien", a-t-il défendu, promettant aussi de relancer la coopération avec les pays arabes après la guerre, que ce soit au niveau des échanges universitaires ou des offres touristiques en Ukraine.


À l'inverse, Volodymyr Zelensky "a remercié le prince héritier d'Arabie saoudite pour son soutien à l'intégrité territoriale et à la souveraineté de l'Ukraine", a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué. Il a également invité Mohammed ben Salmane, dont le pays a récemment coordonné sa politique pétrolière avec Moscou, à se rendre en Ukraine.

Volodymyr Zelensky devant la Ligue arabe en Arabie saouditeSource : TF1 Info

AMENDE POUR UN OPPOSANT RUSSE


Un tribunal russe a condamné vendredi l'opposant Evguéni Roïzman à payer une amende pour ses critiques sur l'offensive de Moscou en Ukraine, une punition relativement légère dans un contexte de répression implacable en Russie.


L'ancien maire très populaire d'Ekaterinbourg, grande ville de l'Oural, a été reconnu coupable d'avoir "discrédité" l'armée russe et condamné à payer une amende de 260.000 roubles (environ 3000 euros au taux de change actuel), soit ce qu'avait requis le procureur, selon les agences de presse russes. 


Selon la même source, Evguéni Roïzman restera par ailleurs soumis à plusieurs restrictions, dont l'interdiction d'utiliser Internet et de donner des interviews, jusqu'à la confirmation de sa condamnation en appel ou après épuisement du délai pour déposer des recours.

LA FRANCE VEUT COMMANDER 130 BLINDÉS EN REMPLACEMENT 


Le ministère français des Armées prévoit de commander 130 blindés supplémentaires -38 Jaguar et 92 Griffon- pour remplacer les chars légers AMX-10 et véhicules de l'avant blindé (VAB) cédés à l'Ukraine.


Dans un amendement au projet de loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030 déposé avant l'examen du texte en séance à l'Assemblée nationale, le gouvernement prévoit d'ici 2030 d'avoir en parc 238 Jaguar, des engins blindés de reconnaissance et de combat dotés d'un canon de 40 mm, contre 200 prévus dans une première mouture du texte. De même, il table dorénavant sur un total de 1437 blindés Griffon en 2030, contre 1345 prévus initialement. Fin 2023, il est prévu que l'armée ait 60 Jaguar et 575 Griffon.


"Pour ne pas peser sur le format des armées, le gouvernement financera hors ressources budgétaires de la LPM le recomplétement de matériels plus anciens cédés à l’Ukraine", précise le gouvernement dans l'exposé de cet amendement.

LA POLOGNE APPELLE PÉKIN À "CONDAMNER L'AGRESSION" RUSSE


La Pologne a appelé vendredi la Chine à "condamner l'agression de la Russie" en Ukraine, lors d'une réunion bilatérale à Varsovie avec l'envoyé spécial chinois Li Hui chargé du dossier ukrainien, selon le ministère polonais des Affaires étrangères.


Dans un communiqué de son ministère, le vice-ministre polonais des Affaires étrangères Wojciech Gerwel "a exprimé l'espoir que la Chine (...) condamnera l'agression de la Russie et fera pression sur la Russie pour qu'elle revienne au respect des principes du droit international".

CINQ COMBATTANTS BIÉLORUSSES PRO-KIEV TUÉS


Cinq militaires d'un régiment de volontaires biélorusses combattant pour Kiev ont été tués dans les combats pour Bakhmout, dans l'est de l'Ukraine, a indiqué vendredi la figure en exil de l'opposition biélorusse dont certains membres ont pris les armes contre Moscou.


"J'ai le cœur brisé d'apprendre la mort de cinq membres du régiment biélorusse Kastus Kalinouski combattant à Bakhmout. Le régiment a rapporté qu'un commandant a été tué alors qu'il aidait à évacuer des blessés", a indiqué sur Twitter Svetlana Tikhanovskaïa.

V. ZELENSKY EN ARABIE SAOUDITE


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé vendredi être arrivé en Arabie saoudite pour le sommet de la Ligue arabe qui se tient dans la ville côtière de Jeddah, avant une visite attendue au Japon pour une rencontre du G7. "Je prendrai la parole au sommet de la Ligue arabe. Je rencontrerai le prince héritier Mohammed ben Salmane et j'aurai d'autres entretiens bilatéraux", a-t-il indiqué sur son compte Telegram.


C'est sa première visite dans la région depuis le début de l'invasion russe le 24 février 2022. Le déplacement de M. Zelensky en Arabie saoudite n'est pas anodin tant le royaume, plus grand exportateur de brut au monde, a renforcé récemment ses relations avec la Chine et coordonné sa politique pétrolière avec la Russie, en pleine guerre menée par Moscou contre l'Ukraine.

DES JO RUSSES POUR CONCURRENCER CEUX DE PARIS ?


Vladimir Poutine a demandé mercredi à son gouvernement de lui soumettre des propositions pour organiser une compétition sportive l'an prochain qui viendrait concurrencer les JO de Paris, selon Le Monde. Un évènement destiné à réunir aux côtés de Moscou les pays des BRICS : le Brésil, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud. Ces propositions devraient être prêtes d’ici au 1er juillet, selon le décret présidentiel publié sur le site Internet du Kremlin, cité par l'agence de presse russe Tass. La participation des athlètes russes aux JO de Paris n'a pas encore été tranchée. 

KIEV CRÉE UN CONSEIL POUR LA LIBÉRATION DE LA CRIMÉE


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a créé a un conseil pour la libération de la Crimée, selon le journal ukrainien KyivPost. Il y comprend notamment sa ministre de la réintégration des territoires temporairement occupés de l'Ukraine Iryna Vereshchuk, son ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, le chef du cabinet présidentiel Andriy Yermak, le secrétaire du Conseil de sécurité nationale Oleksiy Danilov, et le chef du Service de sécurité Vasyl Malyuk.

LE MINISTRE RUSSE DE LA DÉFENSE EN UKRAINE


Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s'est rendu dans la région occupée de Zaporijjia dans le sud de l'Ukraine, a déclaré vendredi son ministère, à l'heure où Kiev dit achever ses préparatifs pour une offensive d'ampleur.


"Le ministre de la Défense de la Fédération de Russie, le général Sergueï Choïgou, a inspecté le poste de commandement avancé de l'une des formations du groupement militaire +Est+ dans la région de Zaporijjia", a indiqué son ministère dans un communiqué, qui n'a pas précisé quand ce déplacement avait eu lieu.

LE PREMIER MINISTRE RUSSE EN CHINE LA SEMAINE PROCHAINE


Le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine effectuera une visite en Chine les 23 et 24 mai, ont annoncé vendredi le ministère chinois des Affaires étrangères et le Kremlin.


"À l'invitation du Premier ministre Li Qiang (...) le Premier ministre de la Fédération de Russie Michoustine se rendra en visite officielle en Chine du 23 au 24 mai", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Wang Wenbin. "La coopération sino-russe dans les domaines économique et commercial sera discutée", a indiqué le Kremlin.

V. ZELENSKY : VISITE POSSIBLE AU SOMMET DE LA LIGUE ARABE 


Selon l’agence Reuters, Volodymyr Zelensky, en route pour Hiroshima, ferait un arrêt à Jeddah en Arabie Saoudite pour faire une apparition au Sommet de la Ligue Arabe.

LE G7 DÉCRÈTE DE NOUVELLES SANCTIONS CONTRE MOSCOU


Les dirigeants des pays du G7 réunis en sommet à Hiroshima, au Japon, ont décidé vendredi de nouvelles sanctions visant à "priver la Russie des technologies, des équipements industriels et des services du G7 qui soutiennent son entreprise guerrière".


Ces mesures incluent des restrictions sur les exportations de biens "essentiels pour la Russie sur le champ de bataille", ainsi que le ciblage d'entités accusées d'acheminer du matériel vers le front pour le compte de Moscou, selon un communiqué.

RETOUR SUR L'ENFER D'AZOVSTAL


Face à l'avancée russe, qui paraissait inexorable au début du conflit, quelques centaines de soldats et civils ukrainiens ont résisté près de trois mois dans l'usine métallurgique Azovstal, à Marioupol. Un combat devenu véritable symbole de la résilience des forces de Kiev face à celles de Moscou. Notre équipe de LCI a retracé la difficile captivité de deux membres du régiment Azov impliqués dans ce fait d'arme.

V. ZELENSKY AU G7 : LA FIN DU SUSPENSE ?


Mettant fin aux rumeurs, la présence de Volodymyr Zelensky au sommet du G7 à Hiroshima a été confirmée par le secrétaire du conseil national à la défense et à la sécurité ukrainien à la télévision ukrainienne. "Des choses importantes" se décident lors de ce sommet, et la venue du dirigeant est "essentielle", a-t-il argué. 


Mais rien n'est encore certain quant au moment de sa visite. Le président ukrainien pourrait se rendre dimanche au Japon, mais pour des raisons de sécurité, son déplacement pourrait être annulé à la dernière minute. Il pourrait voyager dans un avion affrété par les États-Unis, une information qui reste aussi à confirmer. Les précisions de l'envoyée spéciale de LCI au Japon.

Zelensky en visite surprise au G7Source : TF1 Info

UNE RUSSIE "DANS LES MAINS DE LA CHINE"


Pour l'historienne Hélène Carrère d'Encausse, "il se passe quelque chose de très grave pour les Russes, que nous ne mesurons pas". Ce conflit "signifie que la Russie est désormais dans les mains de la Chine. Pour la Russie, c'est inconcevable : il s'agit d'un pays européen, toute son histoire a été orientée vers l'Europe et il n'y a pas un Russe qui accepte l'idée de la sinisation, qui plus est avec le statut de petit partenaire de la Chine." La Russie, dès lors, est en quelque sorte "rejetée de ce qui est son destin historique, vers la Chine", note sur LCI la pensionnaire de l'Académie française.

"À LA VICTOIRE DE L'UKRAINE"


Emmanuel Macron a indiqué sur Twitter être arrivé au Japon pour le sommet du G7, un rendez-vous consacré notamment "à la victoire de l'Ukraine et le retour de la paix, basée sur la loi".

L'UKRAINE AU G7, UN "CAMOUFLET" POUR LA RUSSIE


Invitée de la matinale de LCI ce vendredi, l'historienne Hélène Carrère d'Encausse voit dans l'invitation de Volodymyr Zelensky au sommet du G7 un "camouflet" pour la Russie. C'est "le témoignage de tout ce que Vladimir Poutine a perdu dans cette équipée", estime la secrétaire perpétuelle de l'Académie française.


L'Ukraine, ajoute-t-elle, "prend la place de la Russie dans la conscience du G7, et ça, c'est véritablement le signe le plus clair de l'échec de l'opération" de Poutine. "Il a payé un prix internationale absolument incroyable."

AVIONS F-16


Les États-Unis pourraient décider d'autoriser leurs alliés européens à "livrer des avions de combat F-16 à l'Ukraine", a indiqué une source officielle à CNN. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont annoncé cette semaine vouloir mettre en place une coalition pour livrer ces avions à Kiev. Plus de précisions dans cette chronique. 

Ukraine : le feu vert américain pour la livraison d'avions F-16 ?Source : TF1 Info

V. ZELENSKY ATTENDU AU G7


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est attendu en personne au sommet du G7 qui se tient jusqu'à dimanche au Japon, a appris vendredi l'AFP d'une source proche du dossier à Hiroshima.


Cette source n'a pas précisé quand il arriverait, et a souligné qu'un changement de dernière minute n'était pas exclu. Le président du pays en guerre contre la Russie vient de boucler une tournée dans plusieurs pays européens, et le programme officiel du G7 prévoyait initialement son intervention dimanche par vidéoconférence.

NOUVELLE NUIT D'ATTAQUES AÉRIENNES  


Kiev et d'autres villes ukrainiennes ont à nouveau été attaquées vendredi à l'aube par les forces russes, selon l'armée ukrainienne qui a affirmé avoir intercepté tous les drones explosifs qui visaient la capitale. 


"La dixième attaque aérienne en 19 jours en mai!" a écrit sur Telegram l'administration militaire de la ville de Kiev, qui a fait état de "plusieurs vagues" de drones explosifs durant la nuit. "Toutes les cibles aériennes détectées se déplaçant en direction de Kiev ont été détruites", a-t-elle assuré. Des responsables militaires et médias ont également fait état d'explosions à Lviv et Rivne, dans l'ouest, ou encore à Kherson et Kryvyi Rih, dans le sud.


La nuit précédente, Kiev et plusieurs autres villes ukrainiennes avaient été la cible d'une vague de frappes de missiles de croisière russes lancés par des bombardiers stratégiques, selon les militaires ukrainiens. 

V. ZELENSKY EN ROUTE POUR LE G7 ?


Selon les médias Bloomberg et le HuffingtonPost, Volodymyr Zelensky serait déjà en route pour le sommet du G7 qui débute ce vendredi à Hiroshima au Japon. D'après eux, le dirigeant ukrainien serait à bord d'un avion américain pour se rendre sur place.


Juste avant le début du sommet, les États-Unis et leurs alliés du G7 ont d'ores et déjà annoncé vendredi de nouvelles sanctions pour enrayer la capacité de la Russie à poursuivre sa guerre en Ukraine, visant le très lucratif commerce des diamants russes.

BIENVENUE


Bonjour et bienvenue sur ce live consacré à l'actualité de la guerre en Ukraine. Retrouvez ici toutes les dernières informations sur le conflit. 

Les États-Unis ont annoncé jeudi 18 mai au soir (heure de Paris) de nouvelles sanctions contre la "machine de guerre russe", selon un haut responsable de la Maison Blanche, dans le cadre d'un effort concerté des pays du G7. Tous les États membres du G7, dont les dirigeants sont réunis pour un sommet à Hiroshima (Japon), préparent de nouvelles mesures, et les États-Unis y contribuent avec un ensemble "conséquent" de sanctions qui vont "rendre plus difficile encore pour la Russie d'alimenter sa machine de guerre", a-t-il dit. 

L'Ukraine a affirmé jeudi avoir abattu dans la nuit la quasi-totalité des missiles russes ayant visé Kiev et plusieurs régions, faisant un mort à Odessa (sud), Moscou se félicitant à l'inverse d'avoir "détruit" toutes ses cibles. Cette neuvième série de frappes de missiles russes visant en particulier la capitale depuis le début du mois intervient à l'heure où Kiev dit achever ses préparatifs en vue d'une offensive d'ampleur pour bouter les Russes hors du territoire ukrainien.

Un train de marchandises transportant des céréales a déraillé jeudi sans faire de victimes en Crimée, annexée par la Russie, ont indiqué les autorités russes, en pleine série d'incidents et de sabotages régulièrement imputés par Moscou à l'Ukraine.

La Moldavie veut entrer "dès que possible" dans l'Union européenne pour se protéger de la menace russe et espère une décision "dans les prochains mois" sur l'ouverture de discussions, a déclaré sa présidente dans un entretien à l'AFP.

Retrouvez les informations sur la guerre en Ukraine dans le fil ci-dessus.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info