Ukraine : la guerre du froid
En Direct

EN DIRECT - Ukraine : Washington dit "ne pas encourager" les frappes ukrainiennes en Russie

Publié le 6 décembre 2022 à 6h45, mis à jour le 7 décembre 2022 à 9h11
JT Perso

Les Etats-Unis ont déclaré mardi "ne pas encourager" l'Ukraine à lancer des frappes en Russie après des attaques de drones sur deux bases aériennes russes considérées comme émanant de Kiev.
Suivez les dernières informations.

Ce live est à présent terminé. 

Suivez notre dernier direct dans l'article ci-dessous.

Ce live est à présent terminé, retrouvez les dernières infos sur la guerre en Ukraine du mercredi 7 décembre dans cet article

CHARS AMÉRICAINS POUR LA POLOGNE


Les Etats-Unis ont approuvé la vente à la Pologne de 116 chars de combat américains Abrams supplémentaires et d'autres armements lourds pour un montant total de 3,75 milliards de dollars après en avoir déjà acheté 250 en avril, a annoncé mardi le département d'Etat américain.


La Pologne souhaite acquérir 116 chars Abrams dans leur version modernisée (M1A1), 12 véhicules de secours M88A2 Hercules, 8 ponts mobiles d'assaut M1110 capables de faire franchir des rivières aux chars, une cinquantaine de véhicules légers et des armes légères et leurs munitions, pour un montant total de 3,75 milliards de dollars, selon la diplomatie américaine.

FRAPPES SUR LES INFRASTRUCTURES : L'ONU INQUIÈTE


Les attaques contre les installations énergétiques de l'Ukraine provoquent "un nouveau niveau de besoins" humanitaires pour la population, s'est alarmé le chef de l'agence humanitaire de l'ONU, craignant de nouveaux déplacements d'habitants privés de chauffage en plein hiver. 


"Depuis octobre, les attaques prolongées contre les infrastructures énergétiques de l'Ukraine ont créé un nouveau niveau de besoins qui touche tout le pays et aggrave les besoins provoqués par la guerre", a déclaré Martin Griffiths devant le Conseil de sécurité de l'ONU. "L'ampleur des destructions des infrastructures électriques et de chauffage nécessite un soutien renforcé envers le gouvernement ukrainien, au-delà de ce que les humanitaires peuvent fournir", a-t-il ajouté, soulignant les "millions de personnes" privées de chauffage, d'électricité ou d'eau alors que les températures pourraient descendre sous -20°C. 

WASHINGTON N'ENCOURAGE PAS LES FRAPPES


Les États-Unis ont déclaré "ne pas encourager" l'Ukraine à procéder à des frappes en Russie après des attaques de drones sur deux bases aériennes russes, considérées comme émanant de Kiev. 


"Nous ne permettons pas à l'Ukraine d'organiser des frappes au-delà de ses frontières, nous n'encourageons pas l'Ukraine à lancer des frappes au-delà de ses frontières", a martelé à la presse le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price. "Tout ce que nous faisons, tout ce que le monde fait pour soutenir l'Ukraine, vient en soutien à l'indépendance de l'Ukraine". 

KIEV FUSTIGE NEW DELHI


Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a fustigé la hausse des achats de pétrole russe par l'Inde depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, jugeant l'augmentation de ces importations "moralement inacceptable", dans une interview à la chaîne indienne NDTV diffusée mardi. 

ZELENSKY DANS LE DONBASS


Le président ukrainien a diffusé plusieurs vidéos de sa visite dans la région orientale du Donbass, au lendemain d'une visite que Vladimir Poutine aurait effectuée sur le pont reliant la Russie à la Crimée.

DEMANDE DE DÉDOMMAGEMENT


L'énergéticien allemand RWE a saisi un tribunal arbitral contre Gazprom pour être dédommagé des coupures de livraison de gaz russe à l'Allemagne. Le groupe avait signé avec le russe Gazprom un contrat pour la livraison de 15 térawattheures de gaz en 2022. Une partie n'a pas été honorée, en raison de la réduction depuis juin, puis la fin totale depuis septembre, des livraisons de gaz russe via le pipeline Nord Stream, sur fond de guerre en Ukraine.


Un tribunal d'arbitrage a été saisi. Cette annonce intervient quelques jours après une décision similaire prise par le groupe Uniper qui demande au moins 11,6 milliards d'euros de dédommagement au géant russe. Il achetait annuellement près de 200 térawattheures de gaz russe.

BOMBARDEMENT À DONETSK


Un responsable nommé par Moscou à Donetsk suite à l'annexion de la région par la Russie fin septembre a indiqué sur Télégram qu'au moins six personnes avaient été tuées dans un bombardement sur la ville, dans l'est de l'Ukraine. "Le nombre de blessés est en cours d'évaluation", a ajouté Alexeï Koulemzine, qui occupe la fonction de "maire".

AIDE FINANCIÈRE MALGRÉ LE VETO HONGROIS


La Hongrie a confirmé son blocage du soutien macro-financier européen à l'Ukraine à hauteur de 18 milliards d'euros, au cours d'une réunion des ministres des Finances de l'UE (Ecofin) à Bruxelles. Pour autant, la présidence tchèque du Conseil de l'UE, qui représente les États membres, a annoncé qu'elle allait tenter de contourner le veto hongrois afin d'entamer les versements de l'aide à l'Ukraine début janvier.

DES POLÉMIQUES "LÀ OÙ IL N'Y EN A PAS"


Le président français Emmanuel Macron a réfuté toute polémique "là où il n'y en a pas" après ses propos sur les garanties de sécurité futures à apporter à la Russie, qui ont été mal reçus à Kiev et dans l'est de l'Europe. "Je pense qu'il ne faut pas faire de grands cas, essayer de voir des polémiques là où il n'y en a pas", a-t-il déclaré à son arrivée au sommet UE-Balkans à Tirana.

VISITE PRÉSIDENTIELLE


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu à Sloviansk, dans le Donbass ukrainien, à une quarantaine de kilomètres de Bakhmout, principal champ de bataille de la région, a indiqué la présidence sur les réseaux sociaux.


Dans une vidéo de Volodymyr Zelensky filmée devant l'entrée de la ville de Sloviansk, le chef de l'État ukrainien a salué du "fond de (son) cœur" les militaires de son pays à l'occasion du Jour des forces armées, célébré ce mardi.

DEMANDE D'ARRESTATION DE DEUX MINISTRES UKRAINIENNES


Le renseignement russe (FSB, ex-KGB) a réclamé l'arrestation par contumace de deux ministres ukrainiennes. Les deux responsables sont accusées, selon  des médias russes, d'avoir violé l'intégrité territoriale de la Russie.


Malgré les combats, les responsables ukrainiens se déplacent à travers l'Ukraine, y compris dans les quatre régions que Moscou revendique depuis fin septembre. C'est le cas de la ministre de la Réintégration des territoires n'étant pas sous le contrôle de l'Ukraine, Irina Verechtchouk, dont l'arrestation est réclamée par Moscou et qui s'est rendue à Kherson en novembre.

FIN DE DIFFUSION POUR UNE TV RUSSE EN LETTONIE


La Lettonie a révoqué la licence de diffusion de la télévision indépendante russe en exil Dojd, après une série de violations, dont la diffusion d'une carte de la Crimée présentée comme faisant partie de la Russie.


La chaîne Dojd ("Pluie") "cessera d'émettre le 8 décembre", a déclaré sur Twitter Ivars Abolins, à la tête du Conseil national des médias électroniques. "Les lois lettones doivent être respectées par tous", a-t-il insisté. 


La télévision est également accusée d'avoir manifesté son soutien à l'armée russe et d'avoir omis d'assurer la traduction en letton, a rapporté l'agence de presse LETA. La chaîne a dénoncé sur Twitter des accusations "injustes et absurdes", informant continuer à être diffusée sur YouTube.

LE POINT SUR LA SITUATION


En ce 286e jour de guerre, retrouvez toutes les informations liées au conflit de ces dernières 24 heures.

NOUVELLE ATTAQUE DE DRONE EN RUSSIE


Moscou a accusé Kiev lundi d'avoir attaqué avec des drones deux de ses bases aériennes. Ce mardi matin, le gouverneur de la région russe de Koursk, à la frontière avec l'Ukraine, a annoncé une nouvelle attaque dans un aérodrome. Selon ses propos sur les réseaux sociaux, un réservoir de stockage de pétrole a pris feu, mais aucune victime n'a été déclarée.

CONTRE-ATTAQUE UKRAINIENNE


Deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays, ont été lundi la cible de drones ukrainiens qui ont fait trois morts, a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.


Lundi matin, "le régime de Kiev (...) a tenté d'effectuer des frappes avec des drones de conception soviétique sur la base aérienne de Diaguilevo dans la région de Riazan et celle d'Enguels dans la région de Saratov", indique le communiqué. Trois militaires russes "ont été mortellement blessés" dans ces attaques, selon la même source.

COURRIERS PIÉGÉS


Trois lettres contenant des "yeux d'animaux", adressées à des représentations diplomatiques ukrainiennes en Espagne, ont été interceptées lundi, a-t-on appris auprès d'une source policière, quelques jours après l'explosion d'une lettre piégée dans l'ambassade ukrainienne dans ce pays.


"Les services de sécurité des services postaux ont détecté et intercepté ce matin trois courriers suspects, adressés à l'ambassade d'Ukraine à Madrid et aux consulats du pays à Barcelone et Malaga", a indiqué cette source, qui a précisé que ces enveloppes ne contenaient pas de "substances explosives", mais "des yeux d'animaux".


"De par leurs caractéristiques, ces envois sont similaires à ceux reçus vendredi dernier par l'ambassade d'Ukraine à Madrid, ainsi que par d'autres consulats et ambassades du pays dans d'autres villes européennes", a poursuivi cette source.

BONJOUR À TOUS


Bienvenue dans ce nouveau live du mardi 6 décembre 2022, consacré à la guerre entre la Russie et l'Ukraine. 

Tout un pays plongé dans le noir. Déjà en crise énergétique, l'Ukraine a subi lundi une nouvelle salve meurtrière de missiles russes, entraînant d'importantes coupures de courant et d'eau dans l'ensemble des régions. Des frappes intervenues le jour de l'entrée en vigueur du mécanisme de plafonnement du prix de vente du pétrole russe décidé par les Occidentaux, qui tentent ainsi d'assécher la manne de Moscou pour financer son effort militaire. Des sanctions qui n'auront "pas d'impact" sur l'offensive décidée en février par Vladimir Poutine, assure cependant le Kremlin. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info